Discours de Sarkozy à la Fondation Wiesel (22/08/08)

Publié le : 16 mars 2009

http://www.lefigaro.fr/medias/2008/09/23/76111784-8933-11dd-8cc3-58b86c4a598c.jpgAvant
le dire le discours, voilà ce qu’il faut savoir sur le
discours du Président français Nicolas Sarkozy, à la Fondation Elie Wiesel:
Quelques jours avant la mort tragique de soldats français en Afghanistan (mi 2008), la Fondation Elie Wiesel avait déjà fait son choix.La Fondation Elie Wiesel pour l’Humanité a récompensé Nicolas
Sarkozy avec le The Humanitarian Award (que l’on pourrait traduire par « Le Prix Humanitaire »). Ce prix récompense “des êtres exceptionnels qui ont consacré leur vie à combattre
l’indifférence, l’intolérance et l’injustice
”. La Fondation Wiesel a annoncé qu’elle décernait à Nicolas Sarkozy ce prix spécial en reconnaissance pour son action humanitaire dans divers
domaines, particulièrement dans les conflits internationaux et dans la mobilisation de millions de dollars pour l’Afghanistan et les pays africains (dernier en date: libération des infirmières
bulgares et du médecin palestinien, libération d’Ingrid Bétancourt, tractation pour sauver la vie de Guilad Shalit). Ce prix, lui à été remis le 22 septembre 2008, à New York, au cours d’un dîner
de charité où la place se négociait jusqu’à 150 000 dollars…
Ce prix a provoqué en France, notamment sur le Net, nne polémique lancée par une information du Canard enchaîné.

En réponse aux bêtises des internautes, Elie Wiesel s’est expliqué à plusieurs reprises: « C’est un prix spécial
qui récompense la France. Et Nicolas Sarkozy a été élu président de la République française »,a-t-il expliqué en substance, ajoutant son attachement personnel à la France (« qui m’a recueilli »), à
la langue française (« celle dans laquelle j’écris presque tous mes livres »),aux idéaux de liberté,de dignité, d’égalité, de fraternité de la république française, des actions et des interventions
humanitaires que la France et les Français multiplient dans le monde. Au passage, Elie Wiesel a d’ailleurs approuvé le voyage effectué cette à Damas par Sarkozy. Un voyage qui avait pour but
(comme c’est expliqué dans le discours) de parler de la libération de l’otage franco-israélien Gilad Shalit.

Dans la mini-ITW enregistrée pour Stras-Tv en marge de sa réception à l’Hotel de Ville de Strasbourg, il résume les raisons de son choix, 20 ans après
la création de sa Fondation qu’il a créé avec la dote de son prix Nobel pour faire et promouvoir des actions de paix et d’aides aux victimes des conflits nés de ces déchaînements de haine qui font
tant de ravages.

Pour lire le discours, ou bien pour le voir en vidéo,
cliquez ici
ou directement dans la colonne de droite intitulé « Grands Discours »

 

Print Friendly