Israël va t-il attaquer l’Iran dans les prochaines semaines ?

Publié le : 18 septembre 2009

Selon la presse israélienne, le voyage secret de Benjamin Netanyahu à Moscou serait le prélude à une attaque
des installations nucléaires iraniennes.

Israël serait-il sur le point de lancer son attaque contre l’Iran dans les prochaines semaines, voire dans les
prochains jours ? La fébrilité dans les milieux militaires tend à accréditer cette thèse et les références sur les guerres passées illustrent cette hypothèse dramatique. Des faits troublants
viennent étayer l’hypothèse d’une attaque imminente.

Israël avait bombardé le réacteur syrien en septembre 2007 juste au moment où la
production de matière fissile devait commencer. Les Syriens ne pouvaient pas franchir ce cap sans créer une situation irréversible car la matière produite en grande quantité pouvait être alors
stockée en différents endroits protégés, repartis à travers tout le pays, rendant son élimination quasi impossible. Deux experts américains de l’Institut pour la science et la sécurité
internationale à Washington, son président, David Albright et son directeur adjoint Corey Hinderstein, ont situé à 2009 la production d’uranium hautement enrichi par la méthode de
l’ultracentrifugation. Par ailleurs, l’administration américaine a confirmé que l’Iran est à quelques mois de la production en masse de matière fissile.

Le voyage de Netanyahou à Moscou ne laisse pas d’étonner. Il devait être totalement secret mais la presse en a
divulgué son existence. Connaissant la phobie des services israéliens de protection, il n’est pas dans les habitudes du premier ministre de voyager incognito dans un jet privé qui le rend
vulnérable. L’objet de ce voyage de dix heures, si urgent, n’a pas été dévoilé alors qu’aucun contentieux n’existe avec la Russie pour le justifier. Les supputations vont donc bon train et
l’hypothèse la plus probable tient dans la volonté du premier ministre israélien d’informer le président russe de ses intentions imminentes afin de ne pas subir de réaction militaire de la part
de la deuxième puissance mondiale.

Quelques jours après cette visite impromptue, la campagne d’intoxication du ministre de la défense Barack semble
grossière. Il a donné en première page, le 17 septembre, une interview en première page du journal israélien Yédiot Aharonoth dans laquelle il précise: «un Iran nucléaire ne serait pas une
menace vitale pour Israël»
. Cette déclaration est contraire à la doctrine martelée par tous les officiels israéliens qui ne laissent jamais passer un jour sans évoquer le danger iranien.
Cela rappelle étrangement les déclarations rassurantes de Moshé Dayan, le 3 juin 1967, niant toute attaque préventive quelques jours avant de lancer la Guerre des Six Jours le 5 juin. «Nous
sommes à la fois en cet instant un peu en retard et un peu en avance. En retard pour réagir par la force et en avance pour tirer une conclusion des efforts diplomatiques en cette affaire».

Il avait ainsi endormi la méfiance de ses ennemis.

Ehoud Barack est avant tout un militaire et sa tactique est toute aussi militaire. Il lance ses attaques au moment
où on l’attend le moins car il veut toujours bénéficier de l’effet de surprise. L’évacuation du Beth-Hashalom à Hébron, occupée par des colons, a suivi en tout point sa technique de diversion.
Tandis que les jeunes nationalistes affluaient vers le lieu de l’évacuation, il leur a promis une réunion de conciliation pour le dimanche suivant, après la réunion du Conseil des Ministres. En
conséquence, les jeunes ont évacué le bâtiment croyant que rien ne se passerait d’ici la date fixée. L’évacuation fut ordonnée par surprise le jeudi, contre toute attente, et dans le calme
absolu.

La configuration est identique avec l’Iran. Les Etats-Unis attendent une réponse de Téhéran sur la question
nucléaire prévue pour fin septembre sachant pertinemment que la réponse sera négative. Une fenêtre de tir reste donc probable jusqu’à la fin du mois tant que les iraniens se sentent protégés par
le calendrier qu’ils ont fixé.

Les vacances scolaires débutent le 18 septembre en Israël pour une durée de trois semaines en raison des fêtes
juives de la nouvelle année. Les écoles sont fermées et les enfants vivent à l’abri chez eux. Le moment semble donc propice pour une action puisque la population la plus fragile pourra se
protéger en cas de représailles éventuelles de l’Iran ou du Hezbollah. Par ailleurs, l’activité tourne au ralenti pendant ces fêtes et l’impact économique sera donc considérablement réduit. Il
s’agirait en quelque sorte d’une guerre du Kippour inversée. Les Arabes avaient attaqué en 1973, à la même période, pour avoir les coudées franches et ce moment peut être choisi par Israël pour
agir dans la surprise générale.

Enfin un accident, non commenté par l’armée, suscite quelques questions dont les réponses n’ont pas été données.
Le crash de l’avion d’Assaf Ramon le 12 septembre dernier, fils du cosmonaute Ilan Ramon disparu dans l’explosion de la navette spatiale Columbia, n’est à ce jour pas expliqué. Son père avait
fait partie de l’escadrille qui avait bombardé Osirak en 1981. Le capitaine Assaf, meilleur pilote de sa promotion, a étonnamment perdu le contrôle de son avion mais les observateurs se demandent
quel genre d’entrainement il effectuait et s’il n’était pas tenu d’exploiter son F16 en dépassant les limites techniques acceptables. Il est fort probable qu’il avait été sélectionné pour honorer
la mort de son père en rééditant son exploit. Cet accident nous rappelle celui qui est intervenu dans le Néguev en 1992 où plusieurs militaires des forces spéciales ont trouvé la mort alors
qu’ils s’entrainaient à préparer l’assassinat de Saddam Hussein
à l’occasion de l’enterrement de son oncle.

Néanmoins il est fort probable que si l’attaque avait lieu dans les jours ou semaines à venir, les militaires et
les dirigeants israéliens observeraient, comme pour la Syrie en 2007,  une discrétion totale, sans fanfares ni déclarations tonitruantes. Israël ne tient pas à acculer l’Iran dans une action
suicidaire et il n’a aucun intérêt à placer les Etats-Unis ainsi que les membres du Conseil de Sécurité dans une position embarrassante. Il ne cherche pas à faire un coup d’éclat médiatique
puisque son unique objectif reste de repousser le danger qui menace sa population. Il fera donc passer l’opération comme un bombardement de routine ou une simple incursion préventive afin de
préserver l’honneur de la partie adverse.

Jacques Benillouche

Lire également: Et si l’Iran avait déjà l’arme nucléaire? et Pourquoi Israël attaquera l’Iran.

Par: Slate.fr

 

Articles liés
Exclusif JSSNews: lettre envoyée par Mehdi Nemmouch à la Fraternité Musulmane Sanâbil alors qu’il était en prison
C'est une lettre envoyée le 6 septembre 2011, depuis sa prison, par Mehdi Nemmouch. La lettre est envoyée à l'association islamique Sanabil (Fraternité Musulmane Sanâbil), dont le but est de promouvoir l'Islam dans les prisons(à travers le ...
Lire tout l'article
Le «savant» iranien et l’option militaire israélienne
Les experts israéliens sont convaincus qu’aucune frappe contre l’Iran ne peut être effectuée avant que des mesures draconiennes de protection ne soient assurées. Le risque vital pour l’Etat hébreu serait engagé si les Iraniens ...
Lire tout l'article
Ron Prosor: « Si le Mali est aux portes de l’Europe, Gaza est dans le salon d’Israël ! »
L'ambassadeur d'Israël aux Nations Unies, mercredi, a comparé l'action militaire de la France en Afrique du Nord avec la lutte d'Israël contre le terrorisme islamique à Gaza. Le Ministre des Affaires étrangères de la France a ...
Lire tout l'article
Tsahal, plus fort que jamais !
Alexandre le Grand, l'homme qui a conquis le monde antique, disait que ceux qui développent des méthodes de combat nouvelles ou qui possèdent des armes nouvelles triompheront toujours. Ainsi, aujourd'hui, l'avantage stratégique, ...
Lire tout l'article
La liste complète des 120 nouveaux députés israéliens…
Ce qui suit est la liste des candidats qui semblent avoir officiellement été élu pour la 19ème Knesset. Certains changements sont encore possibles, par exemple suite aux votes des soldats qui n'ont pas encore tous ...
Lire tout l'article
De Haïfa à Eilat, de Jérusalem à Tel-Aviv: les résultats des élections dans les principales villes d’Israël
Bien que le Likoud Beytenu est le grand vainqueur des élections, mais par une marge plus faible que Benjamin Netanyahu aurait pu l'espérer, les statistiques officielles des urnes à travers le pays, reflètent un mix ...
Lire tout l'article
Manifestation franco-israélienne devant le consulat de France à Jérusalem: « Dehors Desagneaux ! »
Ils n'étaient au final qu'une vingtaine de franco-israéliens à avoir fait le déplacement depuis Ashdod, Tel-Aviv, Netanya ou même depuis les implantations de Judée et de Samarie, mercredi après-midi, vers Jérusalem. Leur cause est honorable: ...
Lire tout l'article
Israël tente de faire revenir l’Union Européenne sur ses pas…
Israël a entamé des pourparlers avec l'Union européenne concernant son adhésion possible au programme de développement de la recherche, le programme Horizon 2020. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a souligné qu'Israël coopère avec ...
Lire tout l'article
Bibi est à Berlin, seconde étape de sa tournée européenne. Comme à Londres avec son homologue Gordon Brown et avec l'émissaire américain pour le Proche-Orient George Mitchell, il ...
Lire tout l'article
Fadi Arouri, ou l’exemple d’un activiste anti-israélien converti dans le « journalisme »
Pour les pro-israéliens qui aiment lire les informations sur la toile, il n'est pas surprenant d'apprendre qu'il existe de nombreux "journalistes" qui militent en faveur de la cause anti-israélienne. Mais que dire des grands médias qui ...
Lire tout l'article
Exclusif JSSNews: lettre envoyée par Mehdi Nemmouch à la Fraternité Musulmane Sanâbil alors qu’il était en prison
Le «savant» iranien et l’option militaire israélienne
Ron Prosor: « Si le Mali est aux portes de l’Europe, Gaza est dans le salon d’Israël ! »
Tsahal, plus fort que jamais !
La liste complète des 120 nouveaux députés israéliens…
De Haïfa à Eilat, de Jérusalem à Tel-Aviv: les résultats des élections dans les principales villes d’Israël
Manifestation franco-israélienne devant le consulat de France à Jérusalem: « Dehors Desagneaux ! »
Israël tente de faire revenir l’Union Européenne sur ses pas…
Netanyahu reçu en chef d’état homosexuel à Berlin
Fadi Arouri, ou l’exemple d’un activiste anti-israélien converti dans le « journalisme »

2 Réponses à Israël va t-il attaquer l’Iran dans les prochaines semaines ?

  1. Yehoudi

    18 septembre 2009 a 06:57

    Hé Hé Hé …..

    le chien algérien qui continue a nous lire va tout cafter a Ahmadinakhra

    qui finira comme celui-là

     

    Saddam Hussein
  2. Yehoudi

    18 septembre 2009 a 07:04

    je sais le jour exact ……

    mais
    quand je ne sais rien je dis tout

    et

    quand je sais tout je ne dis rien …..