A l’ONU, Netanyahu met une raclée aux nations passives face à l’Iran

Publié le : 25 septembre 2009
Benjamin Netanyahu a foutu une vraie raclée aux négationnistes de la Shoah en brandissant à la tribune de
l’assemblée générale des Nations unies des documents nazis sur la planification de l’Holocauste des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Faisant allusion au président iranien Mahmoud Ahmadinejad qui, la veille, avait nié l’existence de la Shoah, le
Premier ministre israélien a déclaré: « Hier, l’homme qui a qualifié l’Holocauste de mensonge s’est exprimé à cette même tribune.

« A ceux qui ont refuse de venir l’entendre et à ceux qui ont quitté la salle en signe de protestation,
j’adresse mes félicitations. A ceux qui étaient ici pour l’écouter, je dis au nom de mon peuple, le peuple juif, et au nom de tous les gens de bonne volonté de la planète: n’avez-vous pas honte ?
n’avez-vous aucune décence ?
« 

L’orateur tenait à la main deux documents : un exemplaire des minutes de la conférence de Wannsee de janvier 1942
au cours de laquelle l’état-major nazi planifia la « solution finale » qui conduisit six millions de juifs à la mort, ainsi qu’une copie des plans des camps de concentration et
d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

« Ces documents sont signés de la main du bras droit d’Hitler, Henrich Himmler. Ces plans d’Auschwitz-Birkenau
où un million de juifs furent assassinés (…), sont-ils aussi un mensonge ?
« , a interrogé l’orateur.

« Et que dire des rescapés dont les bras portent toujours les numéros de tatouage que leur ont imposés les
nazis ? Est-ce que ce sont aussi des mensonges ?
« 

Le chef du gouvernement israélien a qualifié le discours du chef de l’Etat iranien d’ »attaque systématique
contre la vérité
 » et l’a accusé de « vomir (…) des propos antisémites« . Benjamin Netanyahu a ajouté: « Peut-être certains d’entre vous pensent-ils que cet homme et son régime
douteux ne sont une menace que pour les juifs. Eh bien, si tel est votre point de vue, vous faîtes totalement fausse route. L’Histoire a montré à l’envi que ce qui commence par des attaques
contre des juifs fini toujours contre les autres nations ».


 

Print Friendly