Le Hamas avoue être responsable du casse de la Banque de Palestine | JSSNews

Le Hamas avoue être responsable du casse de la Banque de Palestine

Publié le : 31 mars 2010

Le Hamas serait-il en manque de liquidité ? Bien que personne ne peut croire à cette hypothèse, cela n’empêche pas le mouvement islamo-terroriste pour voler l’argent des civils gazaouis. Par tous les moyens. Même, en opérant des casse dans la propre région qu’il administre: celle de Gaza. Comme le rapporte aujourd’hui le quotidien Palestine Today, « des éléments armés du Hamas ont pris aujourd’hui le contrôle d’une succursale de la Banque de Palestine dans le quartier de Rimal, à Gaza. Ils auraient confisqué plus d’un million de shekels. Des sources locales ont rapporté que, dans la foulée de cet incident, la gestion de la banque a décidé de fermer toutes ses branches dans la bande de Gaza.

Le Hamas, en pus de voler le peuple, permet également sa propre mis à l’écart avec la fermeture définitive de la Banque Nationale Palestienne à Gaza (et de sa dizaine de succursales).

L’autre média arabe, du nom d’Al Arabiya, donne plus d’informations sur ce casse. Il reporte ce qui suit: « les forces de sécurité du Hamas ont volés 400,000 dollars américains auprès d’une banque de la bande de Gaza lundi, lançant un défi direct à l’ autorité palestiniennes à Ramallah. Cette dernière venait d’annoncer le virement de 1.9 milliard de dollar au Hamas pour la gestion annuelle de Gaza.

Quoi qu’il en soit, le Hamas à revendiqué officiellement son casse à la Banque de Palestine. Dans un communiqué envoyé aux chaines de télévision il dit « qu’il s’agissait d’exécuter une ordonnance du tribunal de saisir les avoirs d’une organisation médicale ».

Cherchant à appliquer la réglementation mondiale contre le blanchiment d’argent, l’Autorité monétaire palestinienne (PMA) avait gelé les comptes de l’association après que son organisation soit tombée aux mains du Hamas. Ehab al Ghsain, porte-parole du Hamas au ministère de l’Intérieur de Gaza, a déclaré à Al Arabiya par téléphone que « tout cela n’a rien d’extraordinnaire. C’est normal. Nous ne faisons qu’appliquer ce que le tribunal a décidé ».

Le tribunal… Oui! Mais il faudrait préciser qu’il s’agit là du tribunal du Hamas. Le même qui soutient la shariah et qui permet les exécutions des membres du Fatah.

Un employé de la Banque de Palestine, qui a refusé d’être nommé en raison de la sensibilité de la situation, a déclaré que les policiers du Hamas ont forcé le personnel –avec des armes-, pour ouvrir le coffre de la banque et a agi «agressivement». « Ils ont pris 1,5 millions de shekels (400.000 dollars) et ont signés un document indiquant le montant des fonds qu’ils avaient prises », a déclaré l’employé. Mais l’argent prit n’était pas forcément celui qu’il voulait. C’était l’argent de tous ceux qui ont déposés des fonds dans la banque. Pas l’argent propre de l’organisation médicale. »

Ce serait la première fois que le Hamas contesterait le PMA, qui fonctionne comme régulateur du système bancaire palestinien dans la bande de Gaza et en Judée-Samarie. « C’est une évolution grave. Nous étudions la question et ensuite nous prendrons les mesures appropriées », affirme Jihad al-Wazir, le gouverneur de l’organisation à Reuters. Il a refusé de donner des détails sur le raid armé..

Aujourd’hui, les banques de la bande de Gaza sont en grève pour protester contre le raid, a précisé Wazir. Il y a une douzaine de banque, palestiniens et plus des banques arabes privées.

13 Réponses à Le Hamas avoue être responsable du casse de la Banque de Palestine

  1. Yehoudi Répondre

    31 mars 2010 a 11:18

    rien a en tirer…

    vite une bonne guerre civile

  2. Victor Répondre

    31 mars 2010 a 11:30

    combien de fois ais-je dit , que gaza était un territoire sous la coupe de mafieux !
    il y a les Parrains , les Affranchis , les Tueurs , etc…..
    c’est du Scorsèse , pas de Hollywood , mais de Pallywood !!!!!!!

  3. Marco Répondre

    31 mars 2010 a 11:49

    Encore un pas vers la guerre civile !

    Depuis que le hamas est discrédite des mollahs,
    ils sont prêts a tout !
    Attendons nous a un retour des kassams et grad !
    Ça chauffe !
    On s aproche de la fin du Hamas,

  4. Victor Répondre

    31 mars 2010 a 13:26

    ça y est , voila notre Marco , qui nous ressort : la guerre civile à gaza ?
    NON , le plus scandaleux que je viens de lire sur Guysen , dans cette saloperie de  » démocratie israélienne  » :
     » hier , lors de la manifestation arabe pour la palestine , à Sakhnin , une ville israélienne prés d’ Akko , les manifestants ont brandis des drapeaux du hizbollahs et des photos géantes de nasrallah .
    mais que fait la Police ? que fait Tsahal ??????
    Pourquoi , ils ne tirent pas ,dans le tas !!!!! comme font les policiers syriens ou iraniens ……… je ne comprends pas ce laxisme !
    c’est du suicide programmé de la démocratie israélienne ……
    on veut détruire notre état de l’intérieur …….c’est dingue !

  5. chutzpanit Répondre

    31 mars 2010 a 13:56

    Apres avoir epuise l argent de l Europe ils ruinent leurs propres banques …..et le monde ferme les yeux …

  6. M.S. Répondre

    31 mars 2010 a 14:21

    En tout cas, ils se révèlent clairement pour ce qu’ils sont : non une organisation « politique » mais une vulgaire bande de tueurs, de voleurs et de mafieux.

  7. Victor Répondre

    31 mars 2010 a 14:28

    Shalom , M.S.

    avait-tu , quelques doutes , sur cette organisation de tueurs mafieux ?

  8. Victor Répondre

    31 mars 2010 a 14:53

    Mais la presse et les instances internationales sont capables de tout , et surtout de protéger ces  » pauvres palestiniens privés de tout et vivant dans une prison à ciel ouvert ,  »
    ce sera toujours la faute à cette entité sioniste …………

  9. jacqueline Répondre

    31 mars 2010 a 16:22

    Rien à cirer !! ils peuvent même s ‘entretuer rien à cirer ….qu ‘ils aillent aux diable !!

  10. Maurice 2 Répondre

    31 mars 2010 a 16:22

    Ce qui est clair c’est que les gazaouis vont pleurer misère et faire appel à sarko qui va leur donner un peu plus de notre fric et nous pomper un peu plus d’impots
    TRAVAILLER PLUS POUR OFFRIR PLUS AUX PALOS

  11. jacqueline Répondre

    31 mars 2010 a 18:26

    Des femmes voilées manifestent à Anvers, devant une école interdisant le port du voile,le 1er septembre 2009 (Photo Jorge Dirkx/AFP/Archives)
    Agrandir la photo

    Mercredi 31 mars 2010, 16h17
    Les députés belges ont ouvert la voie mercredi à une interdiction totale du port du voile islamique intégral, y compris dans la rue, qui ferait de ce pays le premier en Europe à franchir un tel pas au moment où la question agite notamment la France.

    Les élus belges ont voté à l’unanimité des groupes politiques une proposition de loi en ce sens.

    Il ne s’agit à ce stade que d’un vote en commission. S’il est confirmé en séance plénière, ce qui ne fait pratiquement aucun doute, la Belgique deviendrait le premier pays européen à bannir intégralement le port de la burqa, sauf dans la sphère privée.

    Un tel vote en plénière pourrait intervenir dès le 22 avril, permettant alors au texte d’entrer en vigueur d’ici l’été. Le port du voile intégral étant un phénomène marginal en Belgique, le vote se veut à portée surtout symbolique.

    « C’est un signal très fort envoyé aux islamistes », a commenté le libéral francophone Denis Ducarme, en disant sa « fierté » que la Belgique montre l’exemple.

    En France, une partie de la classe politique veut aussi que le pays se dote d’une législation sur l’interdiction « totale » du voile intégral, en dépit des réserves émises mardi par la plus haute juridiction administrative.

    Selon le texte belge, les personnes qui « se présenteront dans l’espace public le visage masqué ou dissimulé, en tout ou en partie, par un vêtement de manière telle qu’ils ne soient plus identifiables » seront punis d’une amende et/ou d’une peine de prison de un à sept jours.

    Par « espace public », il faut entendre « la voie publique », les jardins publics, terrains de sports ou « bâtiments destinés à l’usage du public », administrations, restaurants et magasins. Des exceptions sont prévues en période de carnaval.
    Une femme manifeste voilée du drapeau Belge contre l’interdiction du port du voile à l’école, le 27 mars 2010 à Bruxelles (Photo Julien Warnand/AFP/Archives)
    Agrandir la photo

    Les députés ont motivé leur décision par deux arguments principaux: la question de la sécurité –il faut que chacun soit identifiable en tous lieux– et celle de la « dignité de la femme » et du respect des « principes démocratiques fondamentaux », a souligné le chef du groupe libéral, Daniel Bacquelaine.

    Un élu du parti d’extême droite flamand Vlaams Belang s’est réjoui du vote. « Il est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de burqa (le vêtement traditionnel afghan cachant entièrement le visage), mais le niqab (voile laissant apparaître les yeux) commence à apparaître dans les rues », a-t-il commenté.

    « Le port du voile intégral s’inscrit dans la liberté des individus, qui sont garantis par le droit belge, européen, international et les droits de l’homme », a indiqué pour sa part à l’AFP la vice-présidente de l’Exécutif des musulmans de Belgique, Isabelle Praille.

    « Aujourd’hui c’est le voile intégral, demain c’est le voile, après-demain le turban des Sikhs, et après peut-être la mini-jupe », a-t-elle ajouté.

    Si l’interdiction du voile intégral fait l’objet d’un large consensus en Belgique, le débat sur les signes religieux, notamment à l’école, est « beaucoup plus difficile », a souligné le député libéral flamand Bart Somers.

    Côté francophone, une majorité de partis s’est prononcée pour un renforcement de son interdiction à l’école après qu’une enseignante musulmane de Charleroi (sud) a été autorisée par un tribunal à faire cours voilée, faute d’interdiction explicite dans la législation.

    En Flandre (nord), le Conseil d’Etat a suspendu l’interdiction du port de signes religieux dans les écoles publiques, le temps pour la justice de décider si cette mesure est conforme à la Constitution.

    Globalement, le monde politique belge se dirige vers une interdiction du voile pour les enseignantes et les fonctionnaires, mais reste plus divisé en ce qui concerne les élèves.

  12. salome Répondre

    31 mars 2010 a 18:43

    bravo à celui qui a écrit l’article, car dans un premier temps , je me suis bien marré devant tant de surréalisme;…
    «  »Les comptes des gazaouis pillés par un raid du hamas à la banque de palestine.. » ».
    Faut vraiment être profondemment palesti-muzz pour faire çà..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *