Une délégation judéo-arabe participe à la marche des vivants

Publié le : 11 avril 2010

Une délégation composée d’élèves juifs et arabes de la ville de Saint Jean d’Acre – ou Ako- (1) est arrivée en Pologne. Elle participe ce Lundi   à la marche des vivants. Le chef de la délégation n’est autre que le maire de la ville Shimon Lancry.

La Marche des Vivants, ou Marche de Souvenir et d’Espoir, est un programme éducationnel qui convie les étudiants du monde entier en Pologne, où ils explorent les lieux souvenirs de l’Holocauste. Le Jour du Souvenir de l’Holocauste (Yom HaShoah), les participants effectuent la marche d’Auschwitz à Birkenau, le plus grand  camp concentrationnaire construit durant la Seconde Guerre mondiale.

Le programme a été créé en 1988 par le gouvernement israélien et des organisations juives et se tient annuellement en avril pour deux semaines. Son but est d’apprendre aux étudiants de différentes origines religieuses ou ethniques les dangers de l’intolérance au travers de l’étude de l’Holocauste, et de promouvoir de meilleures relations parmi les gens de cultures différentes.

La Marche des vivants est dédiée aux enfants assassinés durant la Shoah. Le point fort du programme est la marche, conçue pour contraster avec les marches de la mort qui ont eu lieu vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Lorsque le Troisième Reich retira ses soldats des camps de travail forcé, les prisonniers  (souvent déjà affamés et accablés de travail oppressif ) étaient forcés de marcher des dizaines de kilomètres dans la neige, ceux qui traînaient étant abattus. Cette ironie de la Marche des Vivants, de parcourir le chemin d’une marche de la mort, sert à illustrer la continuité de l’existence du judaïsme mondial en dépit des tentatives nazies de l’exterminer.

La marche se termine souvent par un voyage en Israël pour célébrer son anniversaire d’indépendance (Yom Ha’atzmaout), ce qui renforce davantage le contraste de vie et mort des Juifs. Le président de l’Agence juive, Nathan Sharansky, et le rabbin Israël Méïr Lau, dirigeront cette année la délégation israélienne à la Marche des vivants en Pologne, à l’occasion de la Journée du souvenir de la Shoah et de la bravoure. Plus de 10.000 personnes, juives et non juives, venues du monde entier sont attendues à cette marche placée cette année sous le signe des 1,5 million d’enfants assassinés par les nazis.

Ftouh Souhail, Tunis

(1) Saint-Jean-d’Acre (appelé aussi Ako) est une ville d’Israël, située au nord de la baie de Haïfa. En raison notamment du prestige de l’héritage historique légué par les différentes civilisations qui se sont succédé dans cette cité, Acre est membre de l’Organisation des villes du patrimoine mondial (UNESCO).

 

Print Friendly

4 Réponses à Une délégation judéo-arabe participe à la marche des vivants

  1. joel. Répondre

    11 avril 2010 a 09:56

    ! זכור

    Nous nous devons de lutter contre l’Oubli .
    Notre devoir est de nous souvenir du martyr de nos pairs , de transmettre cette héritage de souffrance à nos enfants .

  2. marco Répondre

    11 avril 2010 a 10:00

    Nos sages, nous apprennent que la mémoire est plus forte que la vie !

  3. jacqueline Répondre

    11 avril 2010 a 13:36

    NON PLUS JAMAIS CA !!

  4. maujo Répondre

    11 avril 2010 a 18:45

    On ne doit pas oublier mais malheureusement le monde d’aujourdh’hui nous apprend le contraire, mais il faut perpetuer cette memoire qui sait un jour la lumirere jaillira dans les consciences endormies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *