Les Juifs de France votent pour leur Nouvelle Star!

Publié le : 5 mai 2010
Print Friendly

Qu’on se rassure, la tête du Président du Consistoire, Dov Zérah, n’est malheureusement pas encore tombée! Quand on parle de Nouvelle Star, on parle de musique et non d’autocratie consistoriale…

L’excellent site qui mêle la culture « pop » au judaïsme, à savoir Jewpop, rapporte aujourd’hui qu’un concours de nouveaux talents vient d’être lancé dans la communauté juive de France. En janvier, dans un article intitulé « Toi aussi deviens la nouvelle Larusso ! », le site présentait l’ahurissante idée de décliner le concept de l’émission tv « La Nouvelle Star » à la communauté juive française. Le concours organisé par Star One Music et sponsorisé par Mémé Hélène (« C’est bon comme à la maison ! ») a porté ses fruits. Et le résultat du casting est à la hauteur de nos espérances !

Afin de ne pas influencer le jury, composé de Mike Elliot (?), du comédien Roméo Sarfati (« Sous le soleil ») et du bassiste David Jacob (ex-Trust), Jewpop ne dévoilera pas ses candidats favoris. Mais se fait un plaisir de vous communiquer le lien pour découvrir nos futurs David et Jonathan. Grosse marrade, comme dirait la pub, qui ne demande qu’à être buzzée pour que la « nouvelle star de la communauté » devienne une « nouvelle star » tout court !

Quelques autres vidéos au hasard:

Et vous, qui sont vos préférés ?

Merci à Jewpop !! 

40 Réponses à Les Juifs de France votent pour leur Nouvelle Star!

  1. marco Répondre

    5 mai 2010 a 15:28

    Je vote Salomé, la seule qui chante en Hebreu, superbe voix

  2. ruben Répondre

    5 mai 2010 a 15:32

    Salomé Jouno fait très mal !

  3. ruben Répondre

    5 mai 2010 a 15:33

    Stella est très bonne, on croirait entendre Chimene Badi avec le physique en +.

    Miam miam.

  4. jacqueline Répondre

    5 mai 2010 a 15:39

    no comment , je ne cours pas après ce genre d’ émission …

  5. boubou aylik Répondre

    5 mai 2010 a 16:51

    bon moi c`est entre stella et salome,1petit plus pour salome peut-etre
    car ayant ete musicien moi meme en israel et europe,on jouer dans le bateaux
    le moledeth et les clubs le peer de ramleh les belles annees,donc salome et stella
    en 2mois de cours de chant elles sont dans le business,on leur dit merde.

  6. boubou aylik Répondre

    5 mai 2010 a 17:04

    en cherchant voila une gagnante peut-etre
    http://www.youtube.com/watch?v=oz2yxCl747U&feature=related
    1peut de relax ca fait du bien jacqueline.

  7. Maurice 2 Répondre

    5 mai 2010 a 17:11

    Ni moi ma chère Jacqueline des bandes de camés sniffeurs souvent jouisseurs homos marchant aux immunodépresseurset avec des merdeux prétentieux je n’ai rien contre eux mais ce n’est pas ma tasse de thé non plus

  8. Moshe Répondre

    5 mai 2010 a 18:57

    « L’Iran peut techniquement fabriquer une bombe atomique (Tsahal)

    L’Iran peut techniquement fabriquer une bombe atomique (Tsahal) – © RIA Novosti
    Plus aucun obstacle technologique n’empêche l’Iran de créer une bombe atomique et son acquisition du statut de puissance nucléaire ne dépend désormais que d’une décision politique, a affirmé le général israélien Yossi Baidatz. »

    Ah bon je croyais que le nain de jardin iranien avait dit à l’O.N.U que c’était- pas un honneur de disposer de la bombe nucléaire, c’est pas ce qu’il s’apprête à faire cet encule de morback!? :@ :@ :@ :@ :@ :@

  9. Yehoudi Répondre

    5 mai 2010 a 20:00

    aucun intéret

    par contre Actualité Juive de ce jour s’ouvre sur un édito du bon Dov Zérh adressé a la Komunoté

    been non !!

    il ne répond pas aux juifs de base qui l’ ont interpellé içi juste avant Pessah…c’est si peu important n’ est ce pas

    mais il nous fait un cours sur la cacheroute, le beurre , l’ huile d’ olive et le cholestérol

    bon! reconnaissons que c’est a peine sur un huitième de page :lol:

  10. mefaresh01 Répondre

    5 mai 2010 a 22:05

    Quand je suis intervenu dans le débat sur la Kashroute j’ai cité les paroles de MR Dov ZERA , prononcées en public devant moi…..Il ne laissait aucun doute sur ce qui allait se passer au niveau DES PRIX …………….RIEN!!!!!
    Au moins, on pourra dire plus tard qu’il a respecté sa parole!!!!

  11. marco Répondre

    5 mai 2010 a 22:18

    Le consistoire est en quasi faillite,
    pas le temps pour la populace, il faut d’abord sauver les apparts de fonction, chauffeurs et voiture !
    Rien de nouveau, donc,
    mais on a pas dit notre dernier mot !

  12. Yehoudi Répondre

    5 mai 2010 a 23:06

    tu crois vraiment qu’ils ont des appart de fonction ??

    par contre je sais que le consistoire est propriétaire du premier cimetière juif de Paris Intra muros d’ aujourd’hui

    en effet les Juifs n’ avaient pas le droit de passer la nuit a Paris
    aprés la journée il se retiraient a la campagne (Butte Montmartre, par exemple)

    un roi de France (franchement je ne sais plus lequel , disons entre 1610 et 1720) cédant aux suppliques de ses sujets Juifs leur accorda le droit de disposer d’ un lieu d’inhumation situé sur le bien immobilier d’ un bistrotier juif

    ce cimetière, environ 8 tombes existe toujours

    il est en début de le rue de Flandres

    (quand vous etes au pied du métro aérien, face a la direction du périph nord, c’est sur la gauche de la rue de Flandres

    entouré d’ immeubles, cette petite parcelle recèle donc le plus vieux cimetière juif parisien

    et si vous vouler y rendre visite il faut demander la clé et l’ adresse exacte et l’ autorisation au Consistoire

    et là….. si vlous n’ etes pas le cousin du beau-frère de la soeur de Monsieur Machin ou Madame Zbouba, vous n’ aurez aucune suite

    Monsieur Zérah, mon ami Marco et d’ autres on aimerait visioter ce lieu de notre passé juif de France

    Monsieur Zérah, je sais que vous nous lisez, ou du moins vos proches

    auriez vous la gentillesse de nous pistonner au sein de votre institution et de nous le confirmer en adressant un mail a JSS ??

    et faites pas semblant de n’ avoir rien entendu

    Merci d’ avance

    PS: qu’est devenue la magnifique propriété de Lévis saint nom sur laquelle était batie une belle demeure qui partait en brioche depuis que son défunt propriétaire juif en avait fait leg au Consistoire qui ne s’ y est jamais vraiment intéréssé

    Vendue ?? donnée ?? oubliée ??

    perdu les clés ??

    je n’ ai jamais pu savoir ce qu’elle était devenue

  13. Yehoudi Répondre

    5 mai 2010 a 23:11

    HOURRA!!

    j’ ai trouvé des renseignements sur ce petit cimetière

    Passionnant

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cimeti%C3%A8re_des_Juifs_Portugais_de_Paris

    • jacqueline Répondre

      6 mai 2010 a 07:51

      Merci pour le lien Yédoudi fort intéressant ..je ne savais pas qu ‘il existait

    • joel. Répondre

      6 mai 2010 a 08:35

      Yéhoudi , ton lien est extraordinaire .
      En effet je vois le secteur , mais je n’aurai jamais pu supposer la présence d’un cimetière juif en ces lieux .
      Pour mourir heureux , mourrons cachés ?

      PS :Dixit :
       » Elle est ensuite passée en 1773 aux mains d’un équarrisseur, Matard, qui mélangeait les corps des animaux à ceux des défunts. C’est ce qui a poussé Péreire à agir : il a signé le contrat d’acquisition du numéro 44 le 3 mars 1780″
      Sacrée révolution pour l’époque ,la Hévra Kadisha n’a jamais eu aucun équivalent .

  14. marco Répondre

    5 mai 2010 a 23:20

    Appartements, voitures et pour certains, chauffeurs !
    pour parfaire leur panoplie, plusieurs ont le droit a une garde rapprochée, garde du corps (mais payé par l’état).
    C’est vrai, Yéhoudi, ils lisent le site, mais n’en tire pas encore les conséquences.
    c’est vrai qu’il est très dur de prendre conseil auprès du bon peuple quand on vient de si haut (ENA) de leur nuage bien sur !

  15. Yehoudi Répondre

    6 mai 2010 a 10:24

    Jacqueline, Joel, et autres amisqui avez lu ce lien , transmettez a vos amis
    que les juifs sachent de leur passé si proche (métro:stalingrad )

    quand a ces « notables » (selon leur auto-appréciation) Marco, on comprend mieux pourquoi ils s’ accrochent comme des arapèdes…la Chorba est si bonne …

    • jacqueline Répondre

      6 mai 2010 a 11:28

      rue Galante il y avait aussi un cimetière juif , qui donne dans la rue du Petit Pont
      là où il a l ‘ Eglise Saint le Pauvre !!

      • Bellar Répondre

        11 mai 2010 a 12:14

        Jacqueline, c’est l’église Saint Julien le pauvre

    • jacqueline Répondre

      6 mai 2010 a 11:47

      L’île aux Juifs, ensuite appelée île des Templiers, est une île dans Paris sur la Seine qui était juste à l’ouest de l’île de la Cité. C’est sur cette île que furent brûlés Jacques de Molay et les Templiers, le 18 mars 1314. Elle a été ensuite, avec deux autres petites îles à côté, rattachée à l’île de la Cité sur l’emplacement de l’actuel square du Vert-Galant.

      source : wikipedia

  16. Yehoudi Répondre

    6 mai 2010 a 10:28

     » du bassiste David Jacob (ex-Trust), Jewpop ne dévoilera pas

    c’est un Syrien ??? avec un qualificatif semblable, ??

  17. jacqueline Répondre

    6 mai 2010 a 11:26

    > Un jour de Mai 2012, un vieux Monsieur est assis sur un banc de parc, face à la grille du Coq du Palais de l’Elysée. Après quelques minutes, il se lève et va voir le Garde Républicain :
    > – Bonjour monsieur, j’aimerais visiter l’Elysée et rencontrer le président Nicolas Sarkozy.
    > Le Garde Républicain lui répond :
    > – Monsieur Sarkozy n’est plus président et il n’habite plus ici.
    > Le vieux Monsieur s’en va sans dire un mot…..
    > Le lendemain le vieux Monsieur est encore assis sur le banc de parc….il se lève, va voir le Garde Républicain et lui dit :
    > – Je veux visiter l’Élysée et rencontrer le président Nicolas Sarkozy.
    > Le garde lui dit :
    > – Monsieur Sarkozy n’est plus président et il n’habite plus ici……
    > Le vieux Monsieur s’en va sans dire un mot…..
    > Pour une troisième journée consécutive le vieux Monsieur est assis sur le même banc du parc et regarde toujours l’Élysée. Il se lève enfin et va voir le
    > Garde Républicain et lui dit à nouveau :
    > – J’aimerais visiter l’Elysée et rencontrer le président Nicolas Sarkozy.
    > Le pauvre Garde Républicain est très embêté :
    > – Monsieur, ça fait 3 jours que vous me demandez de rencontrer Monsieur
    > Sarkozy et ça fait 3 jours que je vous dis que Monsieur Sarkozy n’est plus président et qu’il n’habite plus ici….. Est-ce qu’il y a quelque chose que vous ne comprenez pas?
    > – Non….. Non. …. dit le vieux Monsieur, c’est juste que ça me fait tellement plaisir de l’entendre dire….
    > Alors le Garde Républicain se met au garde à vous, le salue et lui dit :
    > – A demain, Monsieur.

    • Bellar Répondre

      11 mai 2010 a 12:16

      Jacqueline

      Excellent !!!

  18. Moshe Répondre

    6 mai 2010 a 21:22

    N’importe quoi il n’existe aucun cimetière juif sur l’endroit indiqué, j’y passais très souvent pour me rendre sur le quai de seine pour acheter des composants électroniques chez Boy et tous les mercredis j’y passais sans m’arrêter pour me rendre à Belleville pour acheter ma viande chez Henrino et avant cela chez serge qui travaille aujourd’hui chez amsellem à la villette, tu es un menteur Yéhudi

  19. Yehoudi Répondre

    6 mai 2010 a 21:48

    Crétin !!!

    tu as encore bu et tu n’ as pas pris tes gouttes

    je vais débarquer chez toi un des ces 4 et te mettre une branlée pour t’ apprendre a me traiter de menteur!!
    je connais ton adresse et je te jures que tu vas te faire botter le cul

    un mot de plus et je balance sur le site ton nom et ton adresse
    je les ais eu par tes anciens potes de juif.org!!

    sombre imbécile! parce que tu crois que ce cimetière est indiqué par des panneaux lumineux …
    il est encaissé entre des immeubles et invisible de la Rue

    bon! j’ attends tes excuses ou je te fais la plus grande Hchouma de ta vie

    et aprés ça je te fais bannir définitivement de ce site ou tu nous fais souvent honte!!
    j’ ai toujours été indulgent envers toi parce que je connais qui tu es et je connais ta famille
    mais la tu as chié dans mes bottes

  20. claudie Répondre

    6 mai 2010 a 22:49

    moi aussi Salomé

  21. Moshe Répondre

    7 mai 2010 a 12:06

    « je pense qu’il y a un detournement de l’histoire a force de dire qu’israel est une terre arabe les palestiniens ont fini par le croire, ils faut qu’ils reviennent sur terre »

    A force de dire que le royaume d’Israël s’appelle la « palestine » vous avez fini par le croire aussi, c’est la raison pour laquelle vous voulez une paix avec les « palestiniens » et leur donner la Judée/Samarie et Jérusalem EST :@ :@ :@ :@ :@ :@ :@

    Il faut qu’ils reviennent sur terre ou le cas échéant les envoyer au diable est-ce que c’est compris!? :@ :@ :@ :@

  22. Maurice 2 Répondre

    7 mai 2010 a 16:01

    Moshé Yehoudi dit la vérité ce petit cimetière existe ils est à l’intérieur d’une coure encastré par des maisons
    Personnellement je ne l’ai jamais vu mais plusieurs textes en parlent photos à l’appui
    je crois même que sur certains textes il est question de le restaurer
    Il compte effectivement huit tombes

  23. jacqueline Répondre

    7 mai 2010 a 16:25

    Cimetière juif de la rue Pierre-Sarrazin

    Cl. 19420 (Cl. 2279)
    Stèle funéraire de Hannah

    Paris, après 1291

    Calcaire lutétien gravé
    H. 41 et 45 ; L. 33,5 et 27 ; Pr. 11,5 cm

    Inscription

    Traduction (Nahon, 1986)
    מצבת קבורת
    [ח]נה בת רבי
    [...]ו שנפטרה
    [לגן] עדן יום א פ[רשט]
    תשא שנת חמש[ת]
    אלפים וחמשים
    ואחד ל[פרט]
    Stèle sépulcrale de
    Hannah, fille de Rabbi
    [...] qui s’en fut
    au jardin d’Éden le premier jour de la parasha
    Ki-Tassa de l’an cinq
    mille cinquante
    et un du comput

    Historique

    Découverte en 1849 lors des fouilles du cimetière juif de la rue Pierre-Sarrazin. Don Hachette, 1849. Inventoriée en 1853 puis en 1912. Déposée en 1998 au musée d’Art et d’Histoire du judaïsme.

    Attribué au musée de Cluny en 1849.

    Commentaire

    L’inscription est composée de deux fragments partiellement jointifs au niveau des quatrième et cinquième lignes. La date du décès correspond au 10 février 1291 de l’ère chrétienne.

  24. Moshe Répondre

    9 mai 2010 a 13:58

    « je connais ton adresse et je te jures que tu vas te faire botter le cul

    un mot de plus et je balance sur le site ton nom et ton adresse
    je les ais eu par tes anciens potes de juif.org!!……….
    et aprés ça je te fais bannir définitivement de ce site……….

    http://www.dialexis.org/php/Signataires.php?&page=1&total=7539&page=2&total=7539&page=3&total=7539&page=4&total=7539&page=5&total=7539&page=6&total=7539&page=7&total=7539&page=8&total=7539&page=9&total=7539&page=10&total=7539&page=11&total=7539&page=12&total=7539&page=13&total=7539&page=14&total=7539&page=15&total=7539&page=16&total=7539&page=17&total=7539&page=18&total=7539&page=19&total=7539&page=20&total=7539&page=21&total=7539&page=22&total=7539&page=23&total=7539&page=24&total=7539&page=25&total=7539&page=26&total=7539&page=27&total=7539&page=28&total=7539&page=29&total=7539&page=30&total=7539&page=31&total=7539&page=32&total=7539&page=33&total=7539&page=34&total=7539&page=35&total=7539&page=36&total=7539&page=37&total=7539&page=38&total=7539&page=39&total=7539&page=40&total=7539&page=41&total=7539&page=42&total=7539&page=43&total=7539&page=44&total=7539&page=45&total=7539&page=46&total=7539&page=47&total=7539&page=48&total=7539&page=49&total=7539&page=50&total=7539&page=51&total=7539&page=52&total=7539&page=53&total=7539&page=54&total=7539&page=55&total=7539&page=56&total=7539&page=57&total=7539&page=58&total=7539&page=59&total=7539&page=60&total=7539&page=61&total=7539&page=62&total=7539&page=63&total=7539&page=64&total=7539&page=65&total=7539&page=66&total=7539&page=67&total=7539&page=68&total=7539&page=69&total=7539&page=70&total=7539&page=71&total=7539&page=72&total=7539&page=73&total=7539&page=74&total=7539&page=75&total=7539&page=76&total=7539&page=77&total=7539&page=78&total=7539&page=79&total=7539&page=80&total=7539&page=81&total=7539&page=82&total=7539&page=83&total=7539&page=84&total=7539&page=85&total=7539&page=86&total=7539&page=87&total=7539&page=88&total=7539&page=89&total=7539&page=90&total=7539&page=91&total=7539&page=92&total=7539&page=93&total=7539&page=94&total=7539&page=95&total=7539&page=96&total=7539&page=97&total=7539&page=98&total=7539&page=99&total=7539&page=100&total=7539&page=101&total=7539&page=102&total=7539&page=103&total=7539&page=104&total=7539&page=105&total=7539&page=106&total=7539&page=107&total=7539&page=108&total=7539&page=109&total=7539&page=110&total=7539&page=111&total=7539&page=112&total=7539&page=113&total=7539&page=114&total=7539&page=115&total=7539&page=116&total=7539&page=117&total=7539&page=118&total=7539&page=119&total=7539&page=120&total=7539&page=121&total=7539&page=122&total=7539&page=123&total=7539&page=124&total=7539&page=125&total=7539&page=126&total=7539&page=127&total=7539&page=128&total=7539&page=129&total=7539&page=130&total=7539&page=131&total=7539&page=132&total=7539&page=133&total=7539&page=134&total=7539&page=135&total=7539&page=136&total=7539&page=137&total=7539&page=138&total=7539&page=139&total=7539&page=140&total=7539&page=141&total=7539&page=142&total=7539&page=143&total=7539&page=145&total=7539

  25. Moshe Répondre

    10 mai 2010 a 17:20

    Yehoudi says:
    06/05/2010 at 21:48

    « un mot de plus et ……………………………………….. »

    http://www.dialexis.org/php/Signataires.php?&page=2&total=8028&page=3&total=8028&page=4&total=8028&page=5&total=8028&page=6&total=8028&page=7&total=8028&page=8&total=8028&page=9&total=8028&page=10&total=8028&page=11&total=8028&page=12&total=8028&page=13&total=8028&page=14&total=8028&page=15&total=8028&page=16&total=8028&page=17&total=8028&page=18&total=8028&page=19&total=8028&page=20&total=8028&page=21&total=8028&page=22&total=8028&page=23&total=8028&page=24&total=8028&page=25&total=8028&page=26&total=8028&page=27&total=8028&page=28&total=8028&page=29&total=8028&page=30&total=8028&page=31&total=8028&page=32&total=8028&page=33&total=8028&page=34&total=8028&page=35&total=8028&page=36&total=8028&page=37&total=8028&page=38&total=8028&page=39&total=8028&page=40&total=8028&page=41&total=8028&page=42&total=8028&page=43&total=8028&page=44&total=8028&page=45&total=8028&page=46&total=8028&page=47&total=8028&page=48&total=8028&page=49&total=8028&page=50&total=8028&page=51&total=8028&page=52&total=8028&page=53&total=8028&page=54&total=8028&page=55&total=8028&page=56&total=8028&page=57&total=8028&page=58&total=8028&page=59&total=8028&page=60&total=8028&page=61&total=8028&page=62&total=8028&page=63&total=8028&page=64&total=8028&page=65&total=8028&page=66&total=8028&page=67&total=8028&page=68&total=8028&page=69&total=8028&page=70&total=8028&page=71&total=8028&page=72&total=8028&page=73&total=8028&page=74&total=8028&page=75&total=8028&page=76&total=8028&page=77&total=8028&page=78&total=8028&page=79&total=8028&page=80&total=8028&page=81&total=8028&page=82&total=8028&page=83&total=8028&page=84&total=8028&page=85&total=8028&page=86&total=8028&page=87&total=8028&page=88&total=8028&page=89&total=8028&page=90&total=8028&page=91&total=8028&page=92&total=8028&page=93&total=8028&page=94&total=8028&page=95&total=8028&page=96&total=8028&page=97&total=8028&page=98&total=8028&page=99&total=8028&page=100&total=8028&page=101&total=8028&page=102&total=8028&page=103&total=8028&page=104&total=8028&page=105&total=8028&page=106&total=8028&page=107&total=8028&page=108&total=8028&page=109&total=8028&page=110&total=8028&page=111&total=8028&page=112&total=8028&page=113&total=8028&page=114&total=8028&page=115&total=8028&page=116&total=8028&page=117&total=8028&page=118&total=8028&page=119&total=8028&page=120&total=8028&page=121&total=8028&page=122&total=8028&page=123&total=8028&page=124&total=8028&page=125&total=8028&page=126&total=8028&page=127&total=8028&page=128&total=8028&page=129&total=8028&page=130&total=8028&page=131&total=8028&page=132&total=8028&page=133&total=8028&page=134&total=8028&page=135&total=8028&page=136&total=8028&page=137&total=8028&page=138&total=8028&page=139&total=8028&page=140&total=8028&page=141&total=8028&page=142&total=8028&page=143&total=8028&page=144&total=8028&page=145&total=8028&page=146&total=8028&page=147&total=8028&page=148&total=8028&page=149&total=8028&page=150&total=8028&page=151&total=8028&page=152&total=8028&page=153&total=8028&page=154&total=8028&page=155&total=8028&page=156&total=8028&page=157&total=8028&page=158&total=8028&page=159&total=8028&page=160&total=8028&page=161&total=8028&page=162&total=8028

    • jacqueline Répondre

      10 mai 2010 a 18:36

      ça va pas la tête Moshé !!

  26. Yehoudi Répondre

    10 mai 2010 a 20:05

    Merci Jacqueline pour ton lien

    j’ ai ce beau livre du Pr Nahon (je le rappelle, vice président de notre Kahal)

    Salut Gérard :lol: (si toi ou Ma……e , tes enfants ou petits enfants nous lisent)

    et l’avantage de ces stèles, c’est de donner un reflet de l’ époque

    par exemple sur celle la

    http://www.sculpturesmedievales-cluny.fr/selection/page_notice-ok.php?myPos=1&NoticeId=490

    on apprend de manière émouvante que  » Belle née « était un prénom utilisée par des Juives en 1200 (trés joli prénom) au meme titre que ses compatriotes chrétiennes…

    on apprend que les « Bonefoy » étaient des Juifs et on sait aujourd’hui que tous les Bonefoy,Bonfils,Bonafous sont indiscutablement d’ origine juive !

    D’ailleurs c’est bien grace a Rachi et ses commentaires que la langue française vernaculaire de l’ époque s’ est conservée a travers l’ hébreu médiéval

  27. Yehoudi Répondre

    10 mai 2010 a 20:27

    A toutes les Truies dont la francité remonte aux immigrations de pauvre Piémontais chassés nd’Italie par la misère, un petit rappel sur son vilain groin de la présence Juive en Gaule et en France!!

    « La première constatation qui s’impose à l’historien est donc la longue durée de la présence juive – 2000 ans – et sa dissémination sur tout le territoire. 2000 ans : c’est en effet au 1er siècle de l’ère chrétienne que Flavius Josephe mentionne la captivité en Gaule de princes de Judée ; puis, graduellement, les premiers immigrants venus de Mediterranée remontent de plus en plus vers le nord. Dissémination : la multiplicité des rues des Juifs, rues de la Juiverie, rues de la Synagogue… dans des lieux où il n’y a pas aujourd’hui de population juive atteste que jadis existait une communauté, toujours d’ailleurs située en vieille ville. Dans les années 1990, un maire du Languedoc a décidé de débaptiser la rue des Juifs de sa ville par égard pour ses administrés appartenant à la confession minoritaire ; il suscita la protestation de Gibert Dahan, grand spécialiste de l’histoire médiévale des Juifs de France, qui souligna à quel point de tels toponymes avaient valeur de patrimoine historique. . »

    • jacqueline Répondre

      11 mai 2010 a 10:13

      L’île aux Juifs, ensuite appelée île des Templiers, est une île dans Paris sur la Seine qui était juste à l’ouest de l’île de la Cité. C’est sur cette île que furent brûlés Jacques de Molay et les Templiers, le 18 mars 1314. Elle a été ensuite, avec deux autres petites îles à côté, rattachée à l’île de la Cité sur l’emplacement de l’actuel square du Vert-Galant.

      source : wikipedia

  28. Moshe Répondre

    11 mai 2010 a 09:59

    « …………. je balance sur le site ton nom et ton adresse »

    http://www.dialexis.org/php/Signataires.php?&page=2&total=8328&page=3&total=8328&page=4&total=8328&page=5&total=8328&page=6&total=8328&page=7&total=8328&page=8&total=8328&page=9&total=8328&page=10&total=8328&page=11&total=8328&page=12&total=8328&page=13&total=8328&page=14&total=8328&page=15&total=8328&page=16&total=8328&page=17&total=8328&page=18&total=8328&page=19&total=8328&page=20&total=8328&page=21&total=8328&page=22&total=8328&page=23&total=8328&page=24&total=8328&page=25&total=8328&page=26&total=8328&page=27&total=8328&page=28&total=8328&page=29&total=8328&page=30&total=8328&page=31&total=8328&page=32&total=8328&page=33&total=8328&page=34&total=8328&page=35&total=8328&page=36&total=8328&page=37&total=8328&page=38&total=8328&page=39&total=8328&page=40&total=8328&page=41&total=8328&page=42&total=8328&page=43&total=8328&page=44&total=8328&page=45&total=8328&page=46&total=8328&page=47&total=8328&page=48&total=8328&page=49&total=8328&page=50&total=8328&page=51&total=8328&page=52&total=8328&page=53&total=8328&page=54&total=8328&page=55&total=8328&page=56&total=8328&page=57&total=8328&page=58&total=8328&page=59&total=8328&page=60&total=8328&page=61&total=8328&page=62&total=8328&page=63&total=8328&page=64&total=8328&page=65&total=8328&page=66&total=8328&page=67&total=8328&page=68&total=8328&page=69&total=8328&page=70&total=8328&page=71&total=8328&page=72&total=8328&page=73&total=8328&page=74&total=8328&page=75&total=8328&page=76&total=8328&page=77&total=8328&page=78&total=8328&page=79&total=8328&page=80&total=8328&page=81&total=8328&page=82&total=8328&page=83&total=8328&page=84&total=8328&page=85&total=8328&page=86&total=8328&page=87&total=8328&page=88&total=8328&page=89&total=8328&page=90&total=8328&page=91&total=8328&page=92&total=8328&page=93&total=8328&page=94&total=8328&page=95&total=8328&page=96&total=8328&page=97&total=8328&page=98&total=8328&page=99&total=8328&page=100&total=8328&page=101&total=8328&page=102&total=8328&page=103&total=8328&page=104&total=8328&page=105&total=8328&page=106&total=8328&page=107&total=8328&page=108&total=8328&page=109&total=8328&page=110&total=8328&page=111&total=8328&page=112&total=8328&page=113&total=8328&page=114&total=8328&page=115&total=8328&page=116&total=8328&page=117&total=8328&page=118&total=8328&page=119&total=8328&page=120&total=8328&page=121&total=8328&page=122&total=8328&page=123&total=8328&page=124&total=8328&page=125&total=8328&page=126&total=8328&page=127&total=8328&page=128&total=8328&page=129&total=8328&page=130&total=8328&page=131&total=8328&page=132&total=8328&page=133&total=8328&page=134&total=8328&page=135&total=8328&page=136&total=8328&page=137&total=8328&page=138&total=8328&page=139&total=8328&page=140&total=8328&page=141&total=8328&page=142&total=8328&page=143&total=8328&page=144&total=8328&page=145&total=8328&page=146&total=8328&page=147&total=8328&page=148&total=8328&page=149&total=8328&page=150&total=8328&page=151&total=8328&page=152&total=8328&page=153&total=8328&page=154&total=8328&page=155&total=8328&page=156&total=8328&page=157&total=8328&page=158&total=8328&page=159&total=8328&page=160&total=8328&page=161&total=8328&page=162&total=8328&page=163&total=8328&page=164&total=8328&page=165&total=8328&page=166&total=8328&page=167&total=8328&page=168&total=8328&page=169&total=8328&page=170&total=8328&page=171&total=8328&page=172&total=8328

  29. Moshe Répondre

    11 mai 2010 a 10:04

    « Inscription

    Traduction (Nahon, 1986)
    זאת מצ[בת]
    בלניאה
    ר[בי] שניא[ור]
    לגן עדן
    Ceci est la stèle de
    Belle-Née [...] de
    Rabbi Sénior [...]
    au jardin d’Éden »

    tu mens , montre moi l’autre bout de la stelle

  30. Yehoudi Répondre

    11 mai 2010 a 10:23

    Moshé c’est la deuxième fois que tu me traites de menteur

    te connaissant, et par pure compassion charitable tu n’ es pas encore banni

    encore une seule fois et tu iras chercher un autre site pour débiter des betises

    parce que si tu savais lire l’ hébreu tu aurais lu et traduit ,et tu retrouves ce qu’il y a de gravé sur la מצ[בת]

    mais comme tu es un inculte qui ne lit, et a fortiori ne comprend l’ hébreu, ça ne m’ étonne pas

    ADMIN : merci de noter sur tes tablettes qu’ a la prochaine incartade , Moshé sera viré comme il l’ a été de plusieurs sites juifs

  31. Moshe Répondre

    11 mai 2010 a 18:59

    Tu es certain que c’est toi qui est charitable envers moi ou bien moi qui le suis envers ……….!?

    Je sais un peu lire l’Hébreu mais rien ne dit que ce soit la traduction exacte pour tous les mots! C’est pour cela que je demande l’autre moitié de la stelle!

  32. Moshe Répondre

    13 mai 2010 a 13:10

    Yehoudi says:
    06/05/2010 at 21:48

    Crétin !!!
    je vais débarquer chez toi un des ces 4 et je vais te botter le cul

    http://www.dialexis.org/php/Signataires.php?&page=1&total=8794&page=2&total=8794&page=3&total=8794&page=4&total=8794&page=5&total=8794&page=6&total=8794&page=7&total=8794&page=8&total=8794&page=9&total=8794&page=10&total=8794&page=11&total=8794&page=12&total=8794&page=13&total=8794&page=14&total=8794&page=15&total=8794&page=16&total=8794&page=17&total=8794&page=18&total=8794&page=19&total=8794&page=20&total=8794&page=21&total=8794&page=22&total=8794&page=23&total=8794&page=24&total=8794&page=25&total=8794&page=26&total=8794&page=27&total=8794&page=28&total=8794&page=29&total=8794&page=30&total=8794&page=31&total=8794&page=32&total=8794&page=33&total=8794&page=34&total=8794&page=35&total=8794&page=36&total=8794&page=37&total=8794&page=38&total=8794&page=39&total=8794&page=40&total=8794&page=41&total=8794&page=42&total=8794&page=43&total=8794&page=44&total=8794&page=45&total=8794&page=46&total=8794&page=47&total=8794&page=48&total=8794&page=49&total=8794&page=50&total=8794&page=51&total=8794&page=52&total=8794&page=53&total=8794&page=54&total=8794&page=55&total=8794&page=56&total=8794&page=57&total=8794&page=58&total=8794&page=59&total=8794&page=60&total=8794&page=61&total=8794&page=62&total=8794&page=63&total=8794&page=64&total=8794&page=65&total=8794&page=66&total=8794&page=67&total=8794&page=68&total=8794&page=69&total=8794&page=70&total=8794&page=71&total=8794&page=72&total=8794&page=73&total=8794&page=74&total=8794&page=75&total=8794&page=76&total=8794&page=77&total=8794&page=78&total=8794&page=79&total=8794&page=80&total=8794&page=81&total=8794&page=82&total=8794&page=83&total=8794&page=84&total=8794&page=85&total=8794&page=86&total=8794&page=87&total=8794&page=88&total=8794&page=89&total=8794&page=90&total=8794&page=91&total=8794&page=92&total=8794&page=93&total=8794&page=94&total=8794&page=95&total=8794&page=96&total=8794&page=97&total=8794&page=98&total=8794&page=99&total=8794&page=100&total=8794&page=101&total=8794&page=102&total=8794&page=103&total=8794&page=104&total=8794&page=105&total=8794&page=106&total=8794&page=107&total=8794&page=108&total=8794&page=109&total=8794&page=110&total=8794&page=111&total=8794&page=112&total=8794&page=113&total=8794&page=114&total=8794&page=115&total=8794&page=116&total=8794&page=117&total=8794&page=118&total=8794&page=119&total=8794&page=120&total=8794&page=121&total=8794&page=122&total=8794&page=123&total=8794&page=124&total=8794&page=125&total=8794&page=126&total=8794&page=127&total=8794&page=128&total=8794&page=129&total=8794&page=130&total=8794&page=131&total=8794&page=132&total=8794&page=133&total=8794&page=134&total=8794&page=135&total=8794&page=136&total=8794&page=137&total=8794&page=138&total=8794&page=139&total=8794&page=140&total=8794&page=141&total=8794&page=142&total=8794&page=143&total=8794&page=144&total=8794&page=145&total=8794&page=146&total=8794&page=147&total=8794&page=148&total=8794&page=149&total=8794&page=150&total=8794&page=151&total=8794&page=152&total=8794&page=153&total=8794&page=154&total=8794&page=155&total=8794&page=156&total=8794&page=157&total=8794&page=158&total=8794&page=159&total=8794&page=160&total=8794&page=161&total=8794&page=162&total=8794&page=163&total=8794&page=164&total=8794&page=165&total=8794&page=166&total=8794&page=167&total=8794&page=168&total=8794&page=169&total=8794&page=170&total=8794&page=171&total=8794&page=172&total=8794&page=173&total=8794&page=174&total=8794&page=175&total=8794&page=176&total=8794&page=177&total=8794&page=178&total=8794&page=179&total=8794&page=180&total=8794&page=181&total=8794&page=182&total=8794&page=183&total=8794&page=184&total=8794&page=185&total=8794&page=186&total=8794&page=187&total=8794

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *