Nous travaillons actuellement sur l'amélioration du site internet

Grand discours de Ferhat Mehenni le 01/06/2010

Publié le : 3 juin 2010

Un mouvement prônant l’autonomie de la Kabylie a formé mardi soir à Paris un gouvernement provisoire « pour ne plus subir l’injustice, le mépris, la domination » du gouvernement d’Alger, a-t-on appris mercredi auprès de ses responsables.  « Niés dans notre existence, bafoués dans notre dignité, discriminés sur tous les plans, nous nous sommes vus interdits de notre identité, de notre langue, et de notre culture kabyles, spoliés de nos richesses naturelles, nous sommes, à ce jour, administrés tels des colonisés, voire des étrangers en Algérie », a dénoncé dans un communiqué Ferhat Mehenni, 59 ans, président du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), formé en 2001.

« Aujourd’hui, si nous en sommes à mettre sur pied notre gouvernement provisoire, c’est pour ne plus subir ce que nous endurons d’injustice, de mépris, de domination, de frustrations et de discriminations depuis 1962″, date de l’indépendance de l’Algérie par rapport à la France, a-t-il ajouté. Le « gouvernement provisoire kabyle » se compose d’un président, Ferhat Mehenni, plusieurs fois arrêté en Algérie et sous le coup d’un mandat d’amener par les autorités algériennes, et de neuf ministres, dont deux femmes.

La Kabylie est une région montagneuse et pauvre située à l’est d’Alger, foyer traditionnel de contestation. Les Kabyles, qui parlent une langue berbère différente de l’arabe (le tamazight), militent depuis l’indépendance de l’Algérie pour la reconnaissance de leur langue et leur culture.

Au total, les berbérophones d’Algérie (Kabyles, mais aussi habitants du Mzab et des Aurès) représentent de 25 à 30% de la population algérienne.

Cérémonie d’installation du Gouvernement Provisoire Kabyle

Discours intégral du Président kabyle nouvellement élu.


Honorables invités, très chers compatriotes.
Le cours de l’histoire de la Kabylie a enfin son aboutissement. Aujourd’hui est un très grand jour pour nous. Toutes les entreprises politiques kabyles depuis 1857 cherchaient inlassablement, dans les ténèbres, la voie vers ce grand jour auquel nous sommes en train de donner naissance, cette lumière que nous sommes en train d’allumer ensemble à travers cette cérémonie officielle d’installation du premier gouvernement kabyle moderne. Même si cela se fait à partir de cette terre de liberté qu’est la France que nous remercions pour son hospitalité, grâce à la force des médias et des nouvelles technologies qui anéantissent magiquement les distances, la Kabylie en est largement éclairée. Oui, le Gouvernement Provisoire Kabyle, plus qu’une lueur d’espoir, est un jour nouveau qui se lève sur le peuple kabyle, sur les villages, les villes et les majestueuses montagnes de la Kabylie.

A cette occasion, permettez-moi d’inviter à ce moment d’émotion, fadma N soumer, Cheikh Aheddad et Mokrani, Said Boulifa, Belaid At Ali, Si Moh U Mhand et Cheikh Mohand U Lhusin, Lvacir Amellah, Amar Imache, Ali Laïmeche, Bennaï Ouali, Amar At Hamuda, M’Barek At Mangellat, Abane Ramdane, Amar At Chikh, Amirouche, Abderrahmane Umira, Mouloud Feraoun, Krim Belkacem, Taos Amrouche et sa famille, Ali Mecili, Mouloud Mammeri, Tahar Djaout, Mbarek Mahiout, Rachid Tigziri, Tahar Oussedik, Mahfoud Boucebci, Kamira Nait Sid, Mustapha Bacha, Smail Yefsah, Hamid Mahiout, Muhand U Harun, Matoub Lounes, Bessaoud Mohand Arav et tant d’autres encore dont, par ignorance ou par étourderie, je n’ai pu citer, ici, le nom et devant lesquels je m’excuse.

Permettez-moi d’inviter à cette cérémonie du Jugement de l’Histoire pour leur rendre justice, les victimes kabyles du Printemps Noir, de Guermah Massinissa à Kamel Irchane, ce jeune qui, dans son ultime effort et avant de tomber sous les balles des gendarmes algériens, écrit sur un mur, avec son propre sang le mot LIBERTE.

Permettez-moi, enfin à titre personnel, de mettre à mes côtés, mon fils Ameziane assassiné à l’âge de 30 ans, pour me châtier d’avoir osé la liberté du peuple kabyle.

Honorables invités, Ayssetma Aytma,
Nous sommes un peuple qui chérit la liberté depuis la nuit des temps. Tout le long des siècles, nous nous sommes organisés en républiques villageoises, confédérées selon les besoins de l’époque et les vicissitudes de l’Histoire. Tamurt N Yeqvayliyen a de tout temps préféré la liberté de chacun au joug de tous. Ses enfants s’unissent toujours face à l’ennemi, face au malheur et à l’adversité et s’en retournent à leurs libertés individuelles et collectives une fois la menace écartée. Notre attachement à la liberté était et demeure consubstantiel à notre culture qui nous prémunit contre le crime et la délinquance au point de n’avoir jamais jugé nécessaire de bâtir une prison. Nous les Kabyles, nous sommes un grand peuple.

Basé sur la tolérance religieuse et le respect des droits individuels et collectifs, nous n’avons pas connu de guerres de religion et nous sommes les premiers surpris par la fulgurante émergence de l’intolérance islamiste autour de la Kabylie. Nous avons toujours été altruistes et généreux.

Au lendemain du 5 juillet 1830, même si nous n’avions jamais reconnu le Dey d’Alger et la Régence Turque, nous n’avions pas hésité à porter secours au voisin algérois pour empêcher le débarquement français à Sidi Ferruch.

Le 14 octobre 1839, le Général Shneider, Ministre français de la guerre créa par décret l’Algérie. En 1848 celle-ci était partagée en départements dont ne faisait pas encore partie la Kabylie. L’Algérie et la Kabylie avaient bien existé distinctement l’une de l’autre avant 1857. Toutefois, nous considérions et continuons de considérer que notre environnement immédiat fait partie de notre espace de sécurité, de liberté et de prospérité économique.

En 1926, nous avions créé l’Etoile Nord-Africaine pour décoloniser toute l’Afrique du Nord. Pour autant, le Maroc et La Tunisie qui en font naturellement partie n’ont, jusqu’à aujourd’hui, aucune prétention territoriale sur la Kabylie. Le Mouvement indépendantiste algérien était majoritairement kabyle même si son commandement était volontairement confié à Messali Hadj, originaire de Tlemcen. La guerre pour l’indépendance de l’Algérie, reposa pour l’essentiel sur la Kabylie qui en paya le prix le plus fort. La 7e Wilaya, la Fédération de France était animée et financée à plus de 80% par des Kabyles.

En 1962, l’Algérie accéda à son indépendance et la Kabylie à un nouvel enfer. Niée dans son existence, c’est avec le langage de l’époque, celui des armes, que la Kabylie exprima sa volonté de liberté et d’existence le 29/09/1963. Exténuée déjà par la guerre d’indépendance, pour son malheur, elle dut s’incliner devant les armées des frontières qui n’avaient pas passé leur temps comme elle à affronter les forces militaires coloniales.

Depuis sa défaite, la Kabylie est désignée à la vindicte nationale. Pour camoufler sa gabegie, sa dictature, les innombrables violations des droits de l’homme, la rapine et le régionalisme, le régime algérien, de Ben Bella à Bouteflika, a fait de l’épouvantail kabyle l’élément fédérateur autour de lui.

Niés dans notre existence, bafoués dans notre dignité, discriminés sur tous les plans, nous nous sommes vus interdits de notre identité, de notre langue, et de notre culture kabyles, spoliés de nos richesses naturelles, nous sommes, à ce jour, administrés tels des colonisés, voir des étrangers en Algérie.

Qui peut nous dire aujourd’hui combien de Kabyles furent torturés, assassinés et emprisonnés pour délit d’identité ?

Qui peut nous révéler combien de cadres furent bloqués dans leur promotion administrative sur la simple considération du lieu de leur naissance ? Combien de brillants officiers dans l’ANP furent envoyés prématurément en retraite pour éviter que les Kabyles ne s’accaparent du pouvoir militaire, le vrai pouvoir en Algérie ?

Qui peut nous dire combien de projets économiques et financiers furent détournés de la Kabylie pour les affecter ailleurs ? N’était l’émigration kabyle en France, on mangerait encore des racines comme au temps de la misère. Qui peut nous montrer par les chiffres la pression fiscale exercée sur les commerçants et les entrepreneurs kabyles pendant que les autres en sont épargnés.

Combien de bacheliers kabyles jusqu’ici ont été orientés d’office sur des cursus universitaires religieux ou littéraires contraires à leurs vocations et à leurs aspirations modernistes ?

Honorables invités, ayssetma, aytma,
Aujourd’hui, si nous en sommes à mettre sur pied notre Gouvernement Provisoire, c’est pour ne plus subir ce que nous endurons d’injustice, de mépris, de domination, de frustrations et de discriminations depuis 1962. Nous en avons assez d’être un peuple dominé, agressé et blessé dans notre chair et dans notre âme par ceux-là mêmes qui ont récolté le fruit de nos efforts de liberté et de dignité contre le colonialisme.

Nous en avons assez de les voir s’ériger en nouveaux colons se comportant envers nous en éternels colonialistes, en ennemis mortels.

La violence et la répression systématiques du régime contre les élans de liberté de la vaillante jeunesse kabyle ne peuvent cesser qu’à partir du moment où notre destin sera enfin entre les mains de la Kabylie.

En 1992, au début du phénomène islamo-terroriste, la Kabylie en était totalement épargnée. C’était un pays de paix, de tolérance et de respect des croyances de chacun. Curieusement, depuis l’accord signé par le pouvoir avec les islamistes en 1996, elle est devenue le lieu d’investissement militaire des deux camps. C’est à partir de cette année-là que notre terre natale est transformée en cauchemar d’insécurité et de banditisme.

Le nombre de barrages militaires sur les routes de la Kabylie est étrangement proportionnel à celui des actes terroristes et à la circulation de la drogue. Ce sont des terroristes islamistes repentis qui sont envoyés comme prêtres dans les villages kabyles ou comme nouveaux résidents chez nous, refusant de parler notre langue ou de respecter notre culture et nos mœurs. Nos entrepreneurs et leurs proches sont devenues des proies faciles à des ravisseurs qu’il serait naïf de croire qu’ils agissent sans complicité au sein de la hiérarchie sécuritaire, du pays.

Les investisseurs en Kabylie sont ainsi poussés à la quitter pour d’autres cieux moins violents.

Bref, l’Algérie veut détruire un territoire de liberté pour le livrer à l’obscurantisme et à l’intégrisme islamiste international. L’Algérie veut tuer le droit à la différence, le droit à la transparence politique et économique à laquelle aspire la Kabylie.

Le Pouvoir veut livrer la Kabylie à EL Qaeda pour, pense-t-elle, pourfendre plus efficacement le monde occidental, le monde de la liberté.

Si nous mettons sur pied le GPK, c’est pour que les plaies que nous venons d’énumérer guérissent enfin.

D’abord, nous nous devons de prendrons notre école en main. Ce n’est pas pour y interdire une quelconque langue, la Kabylie et ses futures générations auront besoin de la maîtrise de toutes les langues du monde. Elle doit pour autant s’occuper avant tout de l’enseignement de la sienne, la langue kabyle. Nous n’avons pas le droit de laisser nos enfants à des charlatans et des fanatiques islamistes qui leur inculquent dans l’école algérienne le désir de la mort, pour les autres ou pour eux, mais nous avons à leur enseigner l’amour de la vie et du prochain.

Les sciences et la technologie, conjuguées à l’ouverture des sciences humaines, feront de nos universités déjà bondées des lieux de l’innovation et du développement de l’intelligence humaine au service de notre peuple, de notre environnement humain et de ‘humanité toute entière.

Nous ne voulons plus assister chaque été, impuissants, aux feux de forêts que des gendarmes ou des militaires allument volontairement y compris pour ravager nos oliveraies La sauvegarde de notre environnement et de sa biodiversité est un élément vital pour nous, y compris pour lutter contre l’avancée lointaine du désert. L’économie en Algérie est basée sur l’obligation de partenariat avec la hiérarchie politico-militaire. Si un investisseur n’a plus de « protecteur » il dépose le bilan aussitôt. Nous voulons faire de la Kabylie un lieu de la libre entreprise sans pour autant renoncer aux services publics indispensables à toute société. Le Travail et le mérite y seront particulièrement valorisés.

Nous ne supportons plus d’aller dans des tribunaux où notre langue est interdite. Nous voulons que les projets financés par des dons étrangers ne nous soient plus interdits par le pouvoir algérien. Dernièrement un don de 500 000$ pour une opération écologique en Kabylie fut refusé par le gouvernement algérien qui exige qu’il aille à une autre région du pays.

Nous voulons des institutions conformes à nos traditions et à notre culture. Le découpage administratif qui charcute et dépèce petit à petit le territoire kabyle est inacceptable.

Honorables invités, permettez-moi de m’adresser à mes chers compatriotes kabyles

Ayssetma, aytma,
Notre action est pacifique. Nous aimons la vie et chérissons la liberté. La dignité humaine est au centre de nos préoccupations. Nous respectons toutes les valeurs universelles et la Kabylie en est le cœur en Algérie. Nous installons le GPK pour défendre nos droits en tant que peuple face à l’Etat algérien qui les bafoue. Nous avons désormais une égide, un avocat, un instrument au service de nos intérêts collectifs et individuels. Je vous invite à faire corps avec lui, à le renforcer et à lui donner de la vigueur. Le GPK est la meilleure création de la Kabylie depuis la nuit des temps. Faisons-en tous notre propriété, il se fera notre défenseur, notre protecteur et incarnera notre dignité et liberté. Faisons en sorte où que nous soyons qu’il soit notre fierté. Participons à ses débats et à ses actions politiques, diplomatiques et culturelles. Aidons le GPK, il nous aidera au-delà de nos espérances.

Nos bras sont ouverts et nos mains sont tendus vers toutes et tous les Kabyles. Nous sommes des frères quelles que puissent être nos divergences et nos différences politiques. Cette phase de notre histoire vous interpelle solennellement. Celles ou ceux qui estiment devoir faire de nous des adversaires se trompent de cible, de combat et d’alliés. Le peuple kabyle doit aller de l’avant. Il n’a plus le droit de subir sa propre histoire mais d’en être l’artisan. Nous n’avons plus à revivre, démunis, des printemps sanglants. Nous avons pour devoir d’anticiper et de prévoir les écueils et les épreuves pour protéger nos enfants de la violence armée dont fait usage banal le pouvoir algérien contre eux. Nous avons droit au respect au même titre que tous les peuples de la Terre.

Je dois vous avouer une faiblesse. Nous n’avons pas d’argent. Il serait bon que chacun cotise autant qu’il peut pour que le GPK vive et qu’il élève puissamment à travers le monde la voix du peuple kabyle.

Je m’adresse aussi au reste des Algériens.
Nous sommes frères de tout le monde à commencer par les Algériens dont nous faisons partie. Si nous revendiquons notre identité et nos institutions propres comme ce gouvernement, c’est aussi par respect à vous tous. La différence identitaire n’empêche ni la fraternité ni la solidarité et encore moins la coopération et la sociabilité. Les droits que nous voulons pour nous-mêmes, seront aussi des droits pour vous. Ce que la Kabylie va arracher pour ses enfants pourra vous servir d’exemple en faveur de vos propres enfants. Les droits que nous arrachons pour nous ne vous seront pas enlevés à vous, mais au contraire deviendront un point d’appui pour que vous les ayez un jour. La Kabylie ne vous lâche pas. Elle se donne juste les moyens aujourd’hui qui lui permettront de mieux vous aider demain. Respectez la volonté de la Kabylie vous respecterez un peu plus la vôtre.

Honorables invités étrangers.
La Kabylie autonome et le Gouvernement Provisoire Kabyle pourraient devenir l’un des meilleurs facteurs de stabilité de l’Afrique du Nord. Sa reconnaissance au plan international donnera une chance supplémentaire à la paix non seulement dans la région mais également dans le monde. Il n’y aura jamais assez de messagers de la paix pour l’humanité et la Kabyle aspire à en être un. Nous avons besoin de votre soutien et de votre aide politique et matérielle car nous sommes l’antithèse de la violence et du fanatisme.

Si nous voulons émerger sur la scène diplomatique ce n’est pas sans raison. Les valeurs et la culture kabyles constituent une arme sans commune mesure pour le reflux des idées islamistes et intégristes. Sans aucun moyen autre que nos idées nous avons empêché le terrorisme international de s’installer chez nous malgré le soutien que lui garantit le régime. Nous ne lui permettons pas d’avancer. Même si le pouvoir algérien le couve et l’entretient sur notre territoire, le peuple kabyle tourne le dos à l’un et à l’autre.

Par ailleurs, nous ne voulons plus qu’au nom du peuple kabyle et dans son dos des alliances secrètes et dangereuses pour la liberté et l’humanité se nouent. Je veux parler de cette alliance tue avec l’Iran, ce pays de Mollahs lancé dans la course à la prolifération nucléaire, menaçant la sécurité internationale et les équilibres des forces stratégiques assurant jusqu’ici une relative paix dans le monde.

La liberté de circulation des personnes et des marchandises doit profiter à tous les peuples. Il faut que les ressources naturelles ne soient plus accaparées au service des dictatures et des efforts d’armement pour menacer des voisins plus fragiles.

Honorables invités, ayssetma, aytma,
Avec l’émergence du GPK, il y a début de naissance d’un nouveau monde plus libre et plus paisible. Bientôt d’autres peuples d’Afrique et d’Asie suivront notre exemple que nous tenons pour partie des Kurdes d’Irak.

En tant que président du GPK, j’en félicite la Kabylie, l’Algérie, l’Afrique du Nord, le Bassin Méditerranéen, l’Afrique et toute l’humanité.

Nous voici, au terme de notre acte de naissance. Mesdames et Messieurs, voici les membres du GPK.

GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
G—P—K
 

Articles liés
Assagwas Amegaz 2961 ! Bonne année à nos amis de Kabylie !
Tout comme nous avions souhaité à nos amis arméniens un joyeux noël le 5 janvier 2011, il est aujourd'hui temps de souhaiter une excellente année 2961 à nos amis kabyles ! Assegwas ameggaz! Thalwith, tayri, ...
Lire tout l'article
Discours intégral et en français de Golda Meir (21/10/1970)
Nous sommes le 21 octobre 1970 et l'ONU célèbre son 25ème anniversaire. Pour l'occasion, Golda Meir, Premier Ministre israélienne est invitée à prendre la parole. Lors de son discours, elle réaffirme un fait que, 40 ...
Lire tout l'article
Ahmed Moualek
A l'en croire, Ahmed Moualek serait le président d'une association, nommée "la banlieue s'exprime", censée représenter la fameuse banlieue, tant vilipendée par nos médias. Or, cette association s'avère ne se réduire qu'à un site internet et ...
Lire tout l'article
Hollande, lors de sa visite de plusieurs jours, a également rencontré l'ancien président Ahmed Ben Bella
L’ex premier secrétaire du parti socialiste français PS François Hollande a effectué une visite officielle de trois jours en Algérie sur invitation du front de libération nationale FLN. Cette sortie, qui se ...
Lire tout l'article
Al Qaïda: la liste des 101 organisations mondiales
"Al Qaïda, c'est un peu comme une coopérative agricole. La coopérative, attire les petits paysans qui ensemble, font de grands profits. Al Qaïda, c'est pareil, c'est le nom de la coopérative, qui attire plein de ...
Lire tout l'article
Gaza : il tente de s’immoler par le feu pour se plaindre du Hamas
C'est super, c'est à la mode partout ! - France : un homme tente de s'immoler sous l'Arc de Triomphe à Paris, en marge d'une manifestation de soutien au peuple tunisien. - Égypte : plusieurs immolations par le ...
Lire tout l'article
L’héritage juif de ces quelques algériens convertis de force…
Tougourt est une ville du M'Zab , en Algérie. Une ville productrice de dattes. Sa population juive fut obligée de se convertir à l'Islam, probablement au XVIème siècle. Ces malheureux sont, jusqu'à nos jours, connus ...
Lire tout l'article
Lutte anti-corruption : Israël, pays le moins corrompu du Proche-Orient.
Transparency International, une ONG internationale connue pour son sérieux, vient de publier son rapport annuel intitulé "indice de corruption." Dans ce rapport, les pays sont notés de 0 à 10, zéro signifiant que le pays ...
Lire tout l'article
Mort pour l’Algérie… Mort pour Rien !
Je vis en France depuis 30ans. Chaque année, je pars en Algerie, croyant que c'est réellement mon pays. Au départ, j'avais du mal à comprendre que l'on risque sa vie pour aller en Europe. Mais cette année, j'ai compris ...
Lire tout l'article
Etude internationale: Israël, le pays ou les gens sont heureux
Malgré tout ce qui se passe au Proche-Orient, Israël se classe parmi les dix pays les plus heureux du monde (Israël partage la 8ème place avec l'Australie, le Canada et la Suisse - la ...
Lire tout l'article
Assagwas Amegaz 2961 ! Bonne année à nos amis de Kabylie !
Discours intégral et en français de Golda Meir (21/10/1970)
Moualek et sa Banlieue vue par les Kabyles
François Hollande pactise avec les antisémites algériens
Al Qaïda: la liste des 101 organisations mondiales
Gaza : il tente de s’immoler par le feu pour se plaindre du Hamas
L’héritage juif de ces quelques algériens convertis de force…
Lutte anti-corruption : Israël, pays le moins corrompu du Proche-Orient.
Mort pour l’Algérie… Mort pour Rien !
Etude internationale: Israël, le pays ou les gens sont heureux

76 Réponses à Grand discours de Ferhat Mehenni le 01/06/2010

  1. marco Répondre

    3 juin 2010 a 14:43

    Il serait temps de lever les VRAIS blocus et occupation de ce monde,

    Le Kurdistan aux kurdes
    Chypre aux chypriotes
    La kabylie aux kabyles
    Etc…..

    • némésis Répondre

      3 juin 2010 a 15:13

      Et l’Artsakh à l’Arménie

    • KLF Répondre

      8 juin 2010 a 10:51

      ET LA PALESTINE AUX PALESTINIENS

      • Gally Répondre

        8 juin 2010 a 11:05

        Aux juifs donc, et pas aux colonisateurs morbacks adeptes du chamelier pédophile.

        http://www.harissa.com/D_Communautes/Israel/sionismeetverite.htm

      • Lestat Répondre

        8 juin 2010 a 11:15

        « ET LA PALESTINE AUX PALESTINIENS  »

        Merci à toi crétin du jour.

        Sais tu d’où vient le terme « Palestine » et qui en est le concepteur ?
        Sais tu comment étaient appel »s les juifs de Palestine sous mandat britannique ?

  2. Shinji Répondre

    3 juin 2010 a 15:20

    Merci Beaucoup Jss news de penser à nous les kabyles et à toutes les autres communauté vivant dans l’enfer muzz,

  3. omberg Répondre

    3 juin 2010 a 15:31

    VICAIRE ASSASSINE EN TURQUIE

    ANKARA, Turquie – L’agence de nouvelles gérées par l’Etat turc dit un évêque catholique a été poignardé à mort dans le sud de la Turquie.
    agence de nouvelles Anatolie dit Luigi Padovese a été poignardé à son domicile dans le port méditerranéen d’Iskenderun.
    Padovese est vicaire apostolique du pape en Anatolie.
    Privé de télévision NTV dit sans citer de source que le prêtre aurait été tué par son chauffeur.

    Sources : RTL

    • Africain-Kabyle Répondre

      3 juin 2010 a 16:05

      Ce sont des assassins pacifiques que les télés françarabia nous font passer à longueur de journée et d’années

  4. jacqueline Répondre

    3 juin 2010 a 15:38

    Rappel pour ceux qui n ‘ont pas encore signer la pétition Raison Garder contre
    J Call voici le lien

    http://www.dialexis.org/php/Signataires.php

  5. Cody Répondre

    3 juin 2010 a 15:52

    +10000 marco, tu oublis juste que tout ces peuples n’ont pas la chance d’être palos, ou plutôt de n’être pas en conflit avec Israël, donc tout le monde s’en fout.

  6. Cody Répondre

    3 juin 2010 a 15:58

    J’ai entendu parler de ce pretre turque catholique assasiné gratuitement.
    Mais puisqu’on vous dit que la Turquie est un pays exemple pour ce qui est de la laïcité et de la tolérance avec son gouvernement islamique « modéré », mdr.

    Mais ca on ne va pas en parler, c’est « normal » pour la presse francaise, l’ONU, amnistie international etc….

    Puisqu’on vous dit que c’est la faute de ces sales ju…. euh sionistes pardon.

  7. M.S. Répondre

    3 juin 2010 a 16:23

    Bonne nouvelle dans le flot de débilités qui nous assaillent.

    Mazel tov à tous nos amis kabyles !

    Patience et courage !

  8. Ahatt Répondre

    3 juin 2010 a 18:38

    Vive Ferhat Mehenni, un Homme intègre, un VRAI combattant!
    Vive notre président!
    Vive le Gouvernement Provisoire Kabyle!

  9. boukhezzar Répondre

    3 juin 2010 a 21:02

    Kabyle bien sur mais Algerien d,abord ,mon pere qui n,est plus,s,est battu pour l,independance de l,Agerie,et aujourd,hui se divise serait une catastrophe,si on doit faire change les choses il faut le faire pour l,Algerie.

  10. Afer Répondre

    3 juin 2010 a 21:11

    vive la République de Kabylielibre et independant… vive Imazighen partout..vive tout les peuples qui ne sont pas colonialistes.

    merci à JSS news et au Peuple d’ISRAEL de Metula à Eilat et d’Aschkelon à Jericho .

  11. Yehoudi Répondre

    3 juin 2010 a 22:38

    Longue vie a Ferhat

    VIVE LA KABYLIE LIBRE !!!!

  12. abel Répondre

    3 juin 2010 a 23:27

    Tanemirt tamekrante(un grand merci)agma yehoudi .Te croiser sur le web ,avec ta générosité et ton soutien à tes fréres et soeurs kabyles libérés de l’emprise coloniale de l’internationale coloniale panarabiste, fait chaud au coeur.
    Ma grand mére ,kabyle de confession juive ,nous disait :la sainte thora est mon âme et la terre de kabylie mon coeur et mon sang.
    Alexandre abel ath amrouche

  13. mefaresh01 Répondre

    4 juin 2010 a 00:20

    Juste avant l’ indépendance de l’Algérie, j’étais un tout jeune homme. Mes parents m’avaient déjà appris:
    « Si tu dois donner un travail à quelqu’un, donne-le à un Kabyle. Tu sais qu’il sera fait et bien fait »….Mes parents avaient raison!
    Aujourd’hui après tant d’années j’entends un discours politique CONSTRUCTIF et non destructif au sujet de mon ancien pays………….
    Et si les Kabyles montraient une image de l’ Algérie telle qu’elle aurait du être depuis 1962, au lieu des horreurs que nous avons vues depuis???

  14. Pingback: Militaire Privé | Archives de Sécurité Tube

  15. djurdjura Répondre

    4 juin 2010 a 10:05

    @Boukhezzar
    tu dis que ton père s’est battu pour l’indépendance de l’Algérie, saches que le père de Ferhat est mort pour cette cause, tu dis vouloir te battre pour toute l’Algérie, dans ce cas soit tu étais dans le coma depuis ces 50 dernières années, soit tu es un doux rêveur ou pire un complice du système, car qui peut penser une seconde, dans l’état où sont les choses qu’il y a quelque chose à sauver de cette Algérie? qui?
    t’as deux choix: soit tu choisis de sauver les meubles ou alors de faire comme l’orchestre du Titanic!
    Vive la Kabylie libre.
    merci beaucoup à tous, les amis(es) de JSS, vous êtes formidables.

  16. La Mécréante ! Répondre

    4 juin 2010 a 10:08

    « Curieusement, depuis l’accord signé par le pouvoir avec les islamistes en 1996, elle est devenue le lieu d’investissement militaire des deux camps. C’est à partir de cette année-là que notre terre natale est transformée en cauchemar d’insécurité et de banditisme. »

    oui ! et l’estocade a été portée à l’été 2006, après leur référendum d’amnistie au égorgeurs. Boutef avait « disparu » (en Suisse), l’armée s’est déployée en Kabylie par colonne entière. Des hordes de barbus kamissards ont été engouffrés en Kabylie avec des missions déterminées : islamo-arabiser, tuer, violer, kidnapper, faire du butin, rendre fou !

    pourquoi ? pour ça :

    « Le Pouvoir veut livrer la Kabylie à EL Qaeda pour, pense-t-elle, pourfendre plus efficacement le monde occidental, le monde de la liberté. »

    mais aussi pour faire « les yeux doux » aux islamo-salafistes algériens qui étaient en passe de prendre le pouvoir total et proclamer la république de la charia et des mommahs iraniens. Pour anéantir le « bouclier Kabylie » et, dans quelques décennies, concentrer les bombardement de l’OTAN sur le peuple kabyle !

    je vous le dis ! je vous le dis ! travaillons à l’indépendance du Kurdistan et de la Kabylie ! le temps presse !

  17. salome Répondre

    4 juin 2010 a 11:10

    Kabyles,Juifs, Chrétiens lucides et autres volontaires
    Nous devons tous nous unir idéologiquement devant la dictature mahométante qui ne peut et ne veut que nous amener à la destruction de nos identités respectives , notre culture , notre histoire…

  18. bensemida Répondre

    4 juin 2010 a 16:04

    Espère de renégats, bande de malfaiteurs, de racistes et de nazi-sionistes, sachez que ce chanteur débile de Ferhat Mehenni, est vomi par la quasi-totalité du peuple algérien, et pire en Kabylie, ill ne représente même pas le 1/3 des citoyens de son village!
    La naissance de ce pseudo « Gouvernement fantoche » de Kabylie n’a même suscité une réaction en Kabylie, pire la quasi-totalité des citoyens kabyles ont réagi farouchement contre cet état de fait.
    Les citoyens sont obnubilé par le retour de nos citoyens de Gaza après leur prise en otage par les militaires israéliens dans les eaux territoriales internationales.
    Donc les deux sujets qui intéressent les algériens de toute l’Algérie, c’est le retour des otages de la « flottille de la liberté » et le prochain mondial en Afrique du sud, quant à la sortie de Ferhat et son GPK, c’est un non évènement, même les partis démocrates de la région, le RCD,le FFS, le PST, le PT et les Arouch ont réagi négativement à la suite de la tentation « aveugle » de ce vendu des Services étrangers qui veut les présider!
    Donc, un non évènement.
    Quant aux sionistes, on sait pertinemment que leur produit est périmé! le GPK est un produit typiquement israélien, et nous savons ça depuis des années. Son initiateur est le numéro deux du MAE israélien, ancien chef du Mossad!
    A suivre!

    • salome Répondre

      4 juin 2010 a 18:08

      «  »Les citoyens sont obnubilé par le retour de nos citoyens de Gaza après leur prise en otage par les militaires israéliens dans les eaux territoriales internationales » » »

      Ha!Ha!Ha! Prise en otage avec rappatriement payé, soin , bouffe etc …
      Les types qui sont revenus avaient plus l’air de sortir du club Med que d’une prise d’otage..

    • M.S. Répondre

      4 juin 2010 a 18:55

      «  » » »les deux sujets qui intéressent les algériens de toute l’Algérie, c’est le retour des otages de la “flottille de la liberté” et le prochain mondial en Afrique du sud, » » »

      ah elle est belle la « révolution » des fonctionnaires algériens !

      Heureusement que les fiers et dignes kabyles vont relever le flambeau !
      :lol:

    • Yehoudi Répondre

      4 juin 2010 a 19:09

      Ben Semoule

      il faut les accueillir avec drapeaux, fanfare militaires, discours, bénédictions, dawate et faire une énorme diffa

      et meme les décorer de l’ Ordre National Algérien du Mouton Egorgé

      et donner leur noms a des rues de vos villes pouilleuses

      en bref!!
      lesreconnaitre comme HEROS DE L UNION DES COUILLONS

      Putain si j’ avais pu…je te les aurais noyés comme une portée de rats
      ou mieux encore je te leur aurais rasé les sourcils;; pour rigoler, tu sais bien que c’est trés haram !!

      Pour les non initiés

      semida c’est la semoule
      et notre bouffon y pédale a merveille

      eternels loosers…
      éternels envieux et jaloux de ce que vous ne serez jamais
      au grand jamais vous ne serez des Six cent mille !!!
      Torate émeth natane lanou
      baroukh hachem bahar banou

    • La Mécréante ! Répondre

      4 juin 2010 a 21:59

      bensemida,

      tu sais ce que veux dire en français : « va te faire foutre » ? non ?
      ben retourne dans ta madrasa ils te l’expliqueront à nouveau en « travaux pratiques ».

      Tfou !

      • shimao Répondre

        6 juin 2010 a 17:33

        Paradoxalement les berberos-juifs d’Afrique du nord, ayant adopte la religion musulmane au 7eme siècle, sont de vrais sémites alors que les khazars qui peuple Israël, et qui se prétendent descendant de Sem, ne le sont pas!!

        Il faut faire le ménage car n’est pas élu qui le veut …..

        • lestat Répondre

          6 juin 2010 a 17:47

          « Il faut faire le ménage car n’est pas élu qui le veut …..  »

          En effet . Il suffit de lire ta prose de chamelier pour en être convaincu.

          • shimao

            6 juin 2010 a 18:14

            Tu peux pour t’en convaincre contacter les services en charge de ton arbre généalogique …ils sont toujours bloque au début du siècle passe ….
            eh oui, y’en avait 12 et non pas 13 ….

  19. djurdjura Répondre

    4 juin 2010 a 16:24

    @benzebi
    pourquoi tu t’excites autant pour un non évènement? les enculeurs de chèvres que vous avez envoyé chez vos frères, se sont fait fouillé le fion par tsahal au cas où ils y trouveraient des suppos halal. Vous n’allez rien comprendre dans les mois qui viennent bande de sous-merdes islamiques, votre petit monde s’écroule, la Kabylie vivra libre et vous vous continuerez à lécher les babouches de Boutef dans l’espoir qu’il vous jette une piecette, bande de masos.

    • La Mécréante ! Répondre

      5 juin 2010 a 16:15

      super-Jerjer ! (Djurdjura) je t’aime ! tu l’a appelé « benzebi » lol je crève de rire !!!

  20. Marock Répondre

    4 juin 2010 a 21:03

    Fonctionnaires algériens ?
    Pendant une coupe de foot ?

    En trouver un au boulot va reléver de l’ exploit.

  21. Yehoudi Répondre

    4 juin 2010 a 21:23

    tenez!!
    j’ ai retrouvé un peu des trésors du Bet Ha Moqdache….

    ………………………………………………………………………

     » Arrivé à Constantinople avec Gélimer et les Vandales, Bélisaire y reçut les honneurs décernés autrefois aux généraux romains qui avaient remporté les plus éclatantes victoires. Personne, depuis six cents ans, n’en avait obtenu de pareils, excepté Titus, Trajan, et les autres empereurs qui avaient ramené à Rome leur armée victorieuse de quelque nation barbare. Il traversa la ville avec une brillante pompe, étalant aux regards le butin et les prisonniers, mais sans observer toutes les antiques cérémonies du triomphe. Il s’avança à pied depuis sa maison jusqu’à l’entrée du cirque, et de là jusqu’au trône de l’empereur. On portait devant lui toute la dépouille des rois vandales: des trônes d’or, les chars de parade qui servaient à la reine, une immense quantité de bijoux ornés de pierreries, des coupes d’or, toute la vaisselle des banquets royaux, des vases précieux de toutes sortes, et plusieurs myriades de talents d’argent. Toutes ces richesses, comme je l’ai dit, avaient été enlevées par Genséric dans le palais des empereurs à Rome.

    2. Parmi ces riches dépouilles on remarquait les vases sacrés des Juifs, que Titus, fils de Vespasien, avait transportés à Rome après la ruine de Jérusalem. Un Juif les ayant aperçus, s’adressa à un officier de l’empereur, et lui dit: « Autant que j’en puis juger, il n’est ni utile ni convenable que ces vases soient gardés dans le palais de Constantinople. Ils ne peuvent être conservés que dans le lieu où ils furent placés d’abord par Salomon, roi des Juifs. C’est leur enlèvement sacrilège qui a causé autrefois le pillage de Rome par Genséric, et tout récemment celui du palais des rois vandales par l’armée romaine. » Ces paroles, rapportées à Justinien, lui tirent craindre de retenir ces redoutables dépouilles; il les envoya de suite aux églises de Jérusalem. Les prisonniers marchaient ainsi dans la pompe de ce triomphe

    …………………………………………………………………………………………………

    • Marock Répondre

      4 juin 2010 a 21:47

      Magnifique.
      On dirait du Flaubert.
      Qui a ecrit ce texte ?

      • Yehoudi Répondre

        4 juin 2010 a 22:09

        presque …

        et pourtant il s’ agit de mon vieux pote Procope :lol:

        • Marock Répondre

          4 juin 2010 a 22:25

          Dis moi où je peux trouver le texte entier, stp.

        • guillaume Répondre

          9 juin 2010 a 15:27

          … dans ce meme contexte : a lire : « Count Belisarius » de Robert Graves , l’auteur des « Twelve Caesars » , largement inspire de Procope , ainsi d’ailleurs que ses « 12 Caesars  » venaient de Sueton . Je conseille vivement la lecture de Graves , qui fut aussi l’auteur de « I , Claudius « .

  22. Maurice 2 Répondre

    4 juin 2010 a 21:26

    En cette veille de Shabbat je souhaite de tout mon cœur un grand Mazal Tov pour la création de ce gouvernement provisoire
    Qu’il voit ses vœux se réaliser en espérant sans trop d’effusion de sang on peut rêver avec ces Islamistes dictateurs et kidnappeurs des libertés les plus élémentaires

    Je fais la bise à tous mes amis et amies Kabyles
    Et espère que du Maroc au Soudan et l’Égypte du kurdistan au yemen tous les peuples qui sont sous le Joug des islamistse recouvrent leur liberté et qu’ils obtiennent outre leur indépendance la liberté de culte et la démocratie véritables moteurs du bien vivre et de la modernisation

    • La Mécréante ! Répondre

      4 juin 2010 a 21:50

      Maurice2, tu es un amour de fraternité !

      que la vie serait belle si chacun sur terre avait de tels sentiments pour les autres.

      mais comment faire pour que les muZ perdent leurs sales manies de tuer et égorger parce qu’on ne pense pas comme eux ? je ne le sais pas.

      Une chaleureuse bise fraternelle de ta soeur « la Mécréante! ».

  23. Maurice 2 Répondre

    4 juin 2010 a 21:52

    bensemida ton père n’était pas le seul Kabyle à se battre contre la colonisation
    Les Kabyles malgré ce qu’ils avaient subit avant l’arrivée de la France ont cru en une indépendance pour tous
    Les Kabyles qui se battaient pour l’indépendance croyaient en Une Algérie égalitaire pour tous
    Hors à part d’avoir proposé la valise ou le cercueil aux résidents français Juifs ou Chrétiens ont assassiné les milliers et des milliers de harkis pour finir par considérer tout ce qui n’est pas arabe comme des Dhimmis Kabyles compris
    eux qui y avaient cu se sont vu interdit de parler même leur langue

    Moi je répète que dans ces cas là je ne peux que comprendre la réaction Kabyle qui en a marre de 1400 de dhimmitude comme les Juifs d’ailleurs
    Bon Courages et bonne chance amis Kabyles

    • shimao Répondre

      6 juin 2010 a 17:38

      souvenez vous de 1492…

  24. Maurice 2 Répondre

    4 juin 2010 a 22:14

    La Mécréante je ne suis pas tout à fait comme cela mes sentiments Fraternels sont sélectifs hors il se trouve que d’une manière générale j’ai une affection particulière pour certains peuples comme les Kabyles parmi lesquels je compte et comptais quelques amis Mais cette fraternité je ne l’ai pas avec les fanatiques arabo Musulmans en qui je n’ai aucune confiance

    Leurs mensonges et leur haine me hérissent le poil

    Voilà jusqu’où va leurs fourberies relayés par les Medias :

    « Mauritanie : Tsahal a tué « de sang froid un Turc tenant un petit pigeon en signe de paix »
    Un responsable du parti islamiste mauritanien a déclaré vendredi que l’armée israélienne avait tué « de sang froid un Turc tenant un petit pigeon en signe de paix » lors de l’assaut contre la flottille internationale.  »

    QUI PEUT CROIRE UNE CONNERIE PAREILLE si ce n’est que ceux qui veulent alimenter la haine du Juif

    • La Mécréante ! Répondre

      4 juin 2010 a 22:27

      cher Maurice2,

      nous parlions de la même chose toi et moi…

    • Yéhoudi Répondre

      5 juin 2010 a 20:09

      je trouve ça dégueulasse de tuer un petit pigeon!!!!!!

      au lieu de le garder pour Séoudate Ythro !!!

  25. M.S. Répondre

    5 juin 2010 a 11:13

    Je viens d’apprendre, n’en déplaise à bensemida et consorts qui ne voient le monde qu’à travers la lucarne de leur petit écran de télé, que l’Association des Kabyles de France (ASKAF) soutient le Gouvernement Provisoire Kabyle.

    http://www.askaf.fr/

  26. KARIM Répondre

    5 juin 2010 a 20:01

    Je reconnais que les arabes ont une aptitude à convaincre certains de la légitimité de leurs prétentions sur tout ce qu »ils veulent s’approprier.
    La palestine, l’afrique du nord et israel et bientot l’europe si personne n’y met le hola.
    Israel n’a besoin de la benediction de personne pour défendre son territoire et elle le fait très bien heureusement, sans se soucier des pseudo ami qui veulent facturer leur amitié au prix de sa disparition pure et simple.
    Les bèrbères et les kurdes devraient se servir de cet exemple pour s’affranchir de la lèpre arabo islamique par les moyens politiques et le cas echeant par les moyens de l’adversaire ou ceux qu’il comprend le mieux.
    Quand aux turcs, ils sont repris par leurs vieux démons imperiaux,en croyant se reapproprier le leade ship islamique sur la quatrième dimension dénommée monde musulman, en utilisant israel comme bouc emissaire, qu »ils quittent le kurdistan qu’ils occupent depuis que leurs tribus barbares ont deferlé d’asie centrale sur le plus viuex peuple de la région avant de tenter de contribuer a reoccupper la terre d’un peuple aussi vieux que la bible, eux qui n’ont d’histoire que six siècles d’infamies

    • marco Répondre

      5 juin 2010 a 20:08

      Merci Karim, enfin quelque un d’ intelligent, tu fait honneur !

  27. M.S. Répondre

    5 juin 2010 a 20:30

    Bravo Karim pour vos propos raisonnables et réfléchis.

    Il y a une logique dans tout ça : l’unité arabo-musulmane est peut être le rêve fou de certains, rêve d’expansion et de conquête, mais c’est un leurre.
    Plus ce fantasme essaiera de prendre pied dans la réalité et plus il réveillera les vieilles douleurs des peuples autochtones qui ont été conquis et convertis de force. Plus il voudra uniformiser, plus il viendra se fracturer sur l’ancienne mémoire des peuples du monde.

  28. Apulée Répondre

    5 juin 2010 a 22:25

    Il est vrai que les peuples opprimés de ce monde doivent prendre exemple sur la réussite du peuple juif. La construction de l’état d’Israël est pour nous l’exemple à suivre.

    La problématique réside dans les techniques organisationnelles et structurelles des mouvements séparatistes. Les stratégies que le peuple juif a mis en œuvre ne sont pas forcement transposable.
    Prenons l’exemple kabyle. Le gouvernement algérien utilise 2 techniques pour se débarrasser des autonomistes et des opposants : soi il les assassine (Matoub Lounes, Ali André Mécili…..), soit l’état algérien Fait un pont d’or, offre de grands avantages pécuniaires aux leaders politiques (c’est ce qui s’est passé pour le mouvement citoyens des arouch).

    L’opposition kabyle à l’étranger. Sous peine de représailles ceux qui ont de la famille en Algérie ne peuvent s’afficher comme militants d’un mouvement séparatiste.

    Bref ma question est :
    - Pour aller de l’avant, pour nous structurer, comment tirer des leçons de l’histoire du peuple juif ?
    - Comment construire un discours identitaire et séparatiste qui porte dans tout le Maghreb et fédère les plus réticents.

  29. M.S. Répondre

    5 juin 2010 a 23:26

    Apulée, je peux le dire sous forme de boutade : trouvez des investisseurs …
    mais surtout, il faut aller là-bas quand c’est possible, reconstruire les maisons, les villages, et parler votre langue, vos traditions, vos contes, vos danses, vos poètes …
    tout viendra en son temps.

  30. shimao Répondre

    6 juin 2010 a 17:11

    Certains doivent encore se souvenir !!

    Quelques Juifs rejoignent le combat pour l’indépendance de l’Algérie, tels Georges Smadja et Daniel Timsit qui fabriquent des explosifs. Daniel Timsit est un étudiant en médecine et militant du Parti Communiste Algérien, qui, en désaccord avec ce dernier rejoint clandestinement le FLN afin d’y constituer « une « branche européenne » regroupant des militants pieds-noirs, chrétiens et juifs ». Les membres du réseau Timsit prennent part à la mise en place de laboratoires d’explosifs (élaboration de bombes à retardement) et à la lutte armée. Timsit est incarcéré en 1956.

    Il faut aussi citer le cas d’Henri Alleg, militant communiste proche des indépendantistes arrêté par les Français, longtemps directeur du journal Alger Républicain, pendant et après la guerre d’Algérie.

  31. M.S. Répondre

    6 juin 2010 a 18:09

    Rapport avec la choucroute ?

    heu …. je veux dire le couscous fliou ?

    shimao : va te faire voir avec tes histoires d’anciens combattants d’HLM du 9-3.

    • shimao Répondre

      6 juin 2010 a 18:23

      Reseau Timsit ….oui a ta place moi aussi j’aurais eu les choucroutes ….euh non les chocottes ….car l’histoire se répète trop.

      • M.S. Répondre

        6 juin 2010 a 18:34

        Parles pour toi, l’enchoucrouté.

        Les menaces enrobées de loukoum, j’en ai rien à carrer.

        T’as vite fait de te dévoiler, ducon.

  32. Christiane Répondre

    6 juin 2010 a 19:40

    Apulee :je serais tellement contente de te donner les deux réponses. Ce que dit M.S est très sage et juste.
    C’est vrai que les Juifs ont attendu presque 2000 ans, mais notre époque est plus impatiente !
    Je dirais en premier : vous réunir, vous les Kabyles et ne pensez qu’à vous, ton point 2 me semble utopique, et n’être qu’UN face aux autres (ce qui ne semble pas le cas…… un peu comme ce que l’on voit pour Israël) après les divisions de personnalités et politiques pourront exploser….. quand vous serez entre vous, tout danger extérieur écarté.

    Cela va quand même être dur avec le poids de la religion qui pour beaucoup de Kabyles les lient comme un boulet avec les arabes et Alger.

  33. M.S. Répondre

    6 juin 2010 a 20:08

    Christiane : les divisions ne sont pas importantes, ce qui compte c’est le dénominateur commun : une langue, une culture, des traditions.
    Plus on cherchera à étouffer la culture kabyle pour la noyer dans la vague nébuleuse arabo-musulmane qui tente d’araser toutes les différences, plus elle s’affermira pour revenir au grand jour.
    Et ainsi de toutes les cultures que l’islamisme voudrait étouffer.
    C’est une logique imparable.
    La seule mondialisation possible c’est le respect de la différence entre les peuples et les cultures.
    Ce que tous les crypto-gaucho n’ont toujours pas compris ….

  34. Marock Répondre

    6 juin 2010 a 21:16

    Kabyles…
    Juste quelques pensées, au risque de me faire agonire sévèrement.
    Musique, actuelle, (Idir, Lounes Matoub, d’autres…) Très bonne music, dans l’air du temps. Rien à voir avec celle de nos berbères, à base de percussions, trompe à un ton, même pas un violon déglingué (il vaut mieux).
    La langue. Normal de parler la langue de ses ancêtres, ainsi que de se souvenir de certains contes. Ma Grand Mère faisait pareil, dans son patois.

    L’architecture, nous y voici.
    Existe t il une architecture typiquement kabyle ?
    Qui ait laissé des traces.

    Les Mozabites, autres berbères, bien plus au sud, ils ont leur architecture spécifique.
    De même les berbères tunisiens, dans un si petit pays, quelle diversité !

    Je ne parlerai pas du Maroc.

  35. La Mécréante ! Répondre

    7 juin 2010 a 07:18

    FORZA Kabylie !

    FORZA Ferhat Meheni !

    http://liveshots.blogs.foxnews.com/2010/01/28/new-ally-in-the-war-against-al-qaeda/

    merci FoxNews !

  36. Maurice 2 Répondre

    7 juin 2010 a 19:39

    Karim ça commence à bouger chez vous comme chez les Kurdes
    Le nabot iranien commence à perdre les pédales avec les Kurdes la Turquie aussi
    ils font des incursions en Irak un jour ça va finir en quenouille et l’Iran et l’Irak vont s’envoyer à nouveau sur la gueule pour l’instant ça ne bouge pas trop parce que l’Irak est dirigée aussi par des Chiites
    L’Iran commence à accuser Israël d’aider les Kurdes
    Pourquoi pas un jour proche d’aider les Kabyles
    boutef et sa clique n’auront qu’à bien se tenir
    S’il ne prend pas la mesure de l’importance du peuple Kabyle il va tout perdre

    • La Mécréante ! Répondre

      9 juin 2010 a 14:10

      cher Maurice2,

      sois sûr et certain que le clique ângérienne mesure « nuit et jour » et depuis toujours « l’importance du peuple kabyle ».

      l’affaire n’est pas « une prise de conscience » de ces gros connards enturbannés. Ils savent depuis toujours que sans la Kabylie, l’ângérie n’est plus qu’une baudruche flapie, une merde, un zéro, un repère de reptiles des sables.

      demande-toi pourquoi ces connards nous dégueulent alors qu’ ils s’accrochent comme des morpions à la Kabylie…

      PS : Boutef ne représente pour nous qu’une triple merde. c’est un ectoplasme. une marionnette désarticulée. un zéro. il ne nous gêne en rien.

      ce sont les lèche-cul françarabiques et leurs chialeuses gaucho-merdiques qui nous font le plus de tort. Ces ducons « enduconnés » sous les lambris de leur iZno-riboublique » ne comprendront plus bientôt que le langage de leur charia adoptive !

      punishment bientôt ! Tfou !

  37. pipo Répondre

    10 juin 2010 a 00:14

    Mort de rire, mouvement né à paris, état sioniste par excelence, ou l’uejf crée toute sorte de mouvement comme NPNS ou sos racisme, technique de la victimisation tout comme le fait israel, personnage sans charisme, mouvement inconnue, ect… ect…. ectt…… tout pour demolir l’image des kbiles déjà peu reluisante en algerie, il peut pas ecrire un bouquin ce plouc que l’on comprenne ce qu’il dise, parceque les braiellement ne sont compris que par les chevres ou les anes, ce gars devrait articuler avant de parler ou apprendre à lire à ecrire à parler et à articuler car on est plus à l age de la prehistoire, voir de tel poue au 21 siecle sa me debeque, comme si l algerie n avait pas assez vue de tout ces harkis, ces sionistes, ou encore recement ces sectes evangelistes qui après avoir été interdite en europ on demenagé en kbilie, et qqs un sont entrées de piends pieds dans ces sectes made in israel, mort de rire de voir des gens sans cervelle brailler, hi hannnnnnnnnnnnnnnnnnnnn

  38. Gally Répondre

    10 juin 2010 a 10:17

    T’as bien choisi ton pseudo, à la faute d’orthographe près : ça s’écrit « pipeau »

  39. abel Répondre

    10 juin 2010 a 13:41

    Azul shalom,
    Nos soeurs et fréres kabyles juifs ,qui se sont installés en israel,je pense à de nombreuses familles de vguayet(bougie),port guedon(azzefoun),tiziouzou,alger,constantine,sétif…..et le peuple frére israélien en général ont par contre rétrouvé des kabyles ,que la colonisation arabomusulmane,notre ennemi commun,n’a pas reussi à araboislamiser .
    http://www.afrique-du-nord.com/article.php3?id_article=2116

    Envoyé par Abel – le Jeudi 10 Juin 2010 à 12:45

    Nous lançons l’idée d’une flotille humanitaire pour aller casser le blocus destructeur territorial,economique,identitaire, que le panaraboislamise algérien dresse contre la kabylie et ce depuis plus de 47 ans ,depuis la 1é GUERRE KABYLOARABE,

    La kabylie est cernée de chekspoints et infestée de pseudo terroristes arabomusulmans ,missionnés par boutef et zerhouni,sous la bénediction des généraux militairoalgériens ,traîtres à leur peuple kabyle,terroristes bien missionnés qui derssent des faux barrages,à quelques métres de vrais barrages militaroalgeriens,assassinant en égorgeant tout kabyle suspect de non allégeance à l’araboislamisme colonial.

    Cassons ce blocus territorial,identitaire,économique que les colons arabes ,du clan de bouteflika dresse en toute impunité autour de la kabylie.
    http://mak.makabylie.info/
    http://www.kabylie-gouv.org/?lang=fr

  40. abel Répondre

    10 juin 2010 a 13:55

    Juste pour rappelr à MAURICE(prénom qui vient de maure,bérbére ou numide) que le peuple kabyle est déjà présent en israel de par des milliers de kabylobérbéres juifs de kabylie qui ont immigrés en israel…
    Dans la langue kabyle ,subsitent , encore, beaucoup de mots semblables ET IDENTITIQUES à ceux de l’hébreu ,que les linguistes kabyles ont déjà relevés.
    Contrairement aux kurdes,à qui nous souhaitons pleine reussite dans leur combat contre la colonisation arabe,les kabyles de confession juive font partie intégrante d’israel.
    Je pense,à mon ami,mon frére,alexandre le kabyle ,yeux bleus de telaviv ,dont la sauce qui accompagne ses crevettes royales est plus que séculante et fait honneur à la recette que sa grand mére juive,cordon bleu du terroir de cette kabylie maritime qui a donné tant et tant à tous ses enfants.

  41. Maurice 2 Répondre

    10 juin 2010 a 15:39

    pipeau avant de donner des leçons d’orthographe et de Français aux autre commence par parler déjà correctement pour que l’on puisse au moins te comprendre
    Tu dis :
    « tout pour demolir l’image des kbiles déjà peu reluisante en algerie,  »

    Peux tu me dire QUI l’a terni et OU s’il te plait si ce n’est des dictateurs arabes qui veulent faire plier les kabyles et continuent à les traiter en dhimmis sur leurs propres terres les castrer spolier et leur interdire la moindre autonomie
    Et ils sont mal vus par QUI ? si ce n’est par les arabes d’Algérie parce qu’ils ne veulent pas se soumettre à leur dictature
    Les Juifs qui étaient bien avant vous sur cette terre nord africaine ont préféré partir car trop peu nombreux pour résister face à vous mais les Kabyles eux c’est leur terre dont vous vous êtes emparés

    Je ne suis pas Kabyle mais les Kabyles qui fréquentent ce site sont à même de te répondre bien mieux que moi sur le sujets bandes de voleurs de grands chemins

    • La Mécréante ! Répondre

      10 juin 2010 a 15:50

      t’en fais pas Maurice2. te fatigue pas à répondre à l’iZZanisme.

      laisse-les jacter dans le vide et lever le cul en l’air…

      il n’y a rien à discuter avec des trois neurones.

      bien à toi.

  42. john Répondre

    23 juin 2010 a 14:57

    Voici encore un de mes articles qui a dénoncé il y a des années déjà cette volonté des arabistes de mettre fin à l’existence des Berbères en Algérie et en Maghreb en général: Les stratégies du régime algérien pour soumettre la Kabylie La Kabylie, une région particulièrement montagneuse, se situe à l’Est d’Alger et compte aujourd’hui environ 5 000 000 d’habitants, dont +99% sont kabylophones d’origine. Cette région, pourtant connue pour sa farouche résistance à l’armée coloniale française, n’a eu comme reconnaissance, après la soi-disant indépendance, que totale ingratitude aussi bien de la part des populations arabes et berbères acquises aux thèses islamo-panarabistes prônées par les Ulémas et les intellectuels arabisants algériens, que du régime illégitime qui s’est autoproclamé garant des constantes nationales qui excluent toute référence à l’amazighité / kabylité. Bien entendu, ce traitement raciste et négationniste n’a pas laissé les Kabyles indifférents. En plus des pressions continues des mouvements kabyles, de véritables révoltes populaires ont maintes fois ébranlé le pouvoir central en Kabylie (1963, 1980, 2001). Entre-temps, le pouvoir algérien a mis au point une multitude de stratégies de défense et d’attaque qui visent à réformer la société kabyle, qui aspire à la liberté, dans le sens de l’emmener, à moyen terme, vers la déstructuration et la destruction, et, à long terme, vers sa reconstruction sur des bases qui assureront sa totale subordination. Des stratégies élaborées par le régime algérien pour faire face au phénomène kabyle, deux se sont avérées vraiment dangereuses pour l’entité kabyle : l’arabisation et l’islamisation à outrance ou l’usage politique de l’islam. Arabisation : Les premières tentatives d’imposer la langue arabe en Kabylie datent déjà de la période coloniale. En 1948, un an après le début de la crise berbériste, les Ulémas algériens, sous la leadership du panarabiste Mohamed Al-Bachir Al-Ibrahimi, écrivaient dans leur journal Al-Bassaïr que « la langue arabe est une épouse libre et qui n’a pas de coépouse », rejetant ainsi clairement la langue berbère que les berbéristes (tous d’origine kabyle) introduisaient en scène comme un élément constituant de l’identité algérienne. Ensuite, à partir de 1949, Messali Lhadj et ses partisans, s’appuyant sur le soutien des Etats arabes d’orient, lancèrent leur « l’Algérie est un pays arabe. Elle doit se tourner vers les pays du Proche-Orient, devenir une composante de la nation arabe », excluant ainsi sans ambiguïté l’élément amazigh. A l’indépendance, et après l’étouffement dans le sang de la révolte de 1963 qui a soulevé encore une fois la question identitaire, le régime algérien, envahi par une horde de baathistes stationnés aux frontières algéro-tunisiennes, mit au point un véritable programme de dépersonnalisation de la Kabylie. Ainsi, durant la période qui s’étale de 1963 à 1988, il était strictement interdit de parler en kabyle dans l’armée, l’administration et les tribunaux, forçant par conséquent les Kabyles à apprendre l’arabe et à l’utiliser même quand ils s’y adressaient aux membres de leur famille (voir ‘pièce à conviction’, de Arezki Aït Larbi). C’est également pendant cette période que l’Etat algérien a fait venir dans les écoles de la Kabylie les coopérants arabes (Egyptiens, Syriens, Irakiens, Palestiniens) pour contraindre nos écoliers à ne s’exprimer qu’en arabe en classe. Et pour renforcer la présence de la langue arabe en Kabylie, le régime de Boumediène avait lancé son programme de « mille villages socialistes », villages qu’il avait fait construire en pleine Kabylie et qu’il avait fait habiter par des nomades arabes (voir les villages ayant accompagnés les coopératives agricoles près de Imcheddalen, Bouira). Quant à l’administration, elle s’adonnait à volonté à la falsification des toponymes de la Kabylie en faveur de la langue arabe. Ainsi, en leur appliquant des structures de substantifs arabes, « Ilmaten » est devenu « El-Maten », « Imcheddalen », devenu « M’chedellah », « Tala-G’udi », devenu « Ain Zebda », « Iazzugen » devenu « Azazga » ; bref le visiteur se croirait dans n’importe qu’elle autre région arabophone de l’Algérie. Et quand à partir de 1980, sous l’influence des mouvements berbères, les Kabyles commençaient à réclamer l’utilisation officielle des prénoms amazighs, les autorités algériennes répondirent par la distribution dans les services de l’état civil d’un dictionnaire de prénoms arabes ! Après « l’ouverture » du paysage politique en 1989, la langue berbère, ses défenseurs et la Kabylie entière, commencèrent à subir une attaque généralisée de la part des gens ordinaires et des personnalités politiques et culturelles se ressourçant de l’islamo-baathisme prévalant au Moyen-Orient. Ainsi, pour dérouter les Kabyles accusés, en plus de berbérisme, de « hizb frança », en raison de leur utilisation de la langue française au détriment de l’arabe, une loi pour la généralisation de la langue arabe fut votée par les députés le 17 novembre 1990. Irrités par cette loi, les Kabyles durcirent le ton et réclamèrent la constitutionnalisation immédiate de tamazight. Manipulateur, et allant en même temps à contre sens de ce qui se faisait en Kabylie, l’ex-président de la république Chadli Bendjedid répondit à un journaliste de l’ENTV qu’il n’était pas contre tamazight, mais que celle-ci ne devrait être écrite qu’en caractères arabes. Cette opinion fut ensuite reprise par le chef du parti islamiste MSP, Abddullah Djabullah, qui déclara hypocritement que « nous ne sommes pas contre tamazight, mais il faut l’écrire en caractères arabes ». Ces tentatives d’imposer à la langue berbère les caractères arabes, et en filigrane d’entraver le développement de la langue et de la culture berbères, ne se sont pas limitées aux simples déclarations orales via l’organe de la propagande gouvernementale, l’ENTV, mais elles les ont dépassées pour atteindre la publication d’articles de presse et de livres, qui font l’éloge de la langue arabe dans le but aussi de provoquer un complexe d’infériorité en les Kabyles qui réclament trop haut leurs droits linguistique et culturel. Rien qu’à la lecture des titres suivants, le lecteur se rendra sans doute compte de l’ampleur de l’acharnement des tenants de l’islamo-baathisme contre tamazight et ses seuls vrais défenseurs, les Kabyles : « Faire face au berbérisme en Algérie ; par Dr Mohamed Ali Fara, in Akhbar Al-Usbua N° 152, du 10.09.2004 », « Le mouvement berbère, un retour vers l’âge d’ignorance, par B. Khadidja, in Al-Massa, du 30.05.1990 », « La Kabylie n’est qu’une mythologie coloniale française, par Abdesselam Kadi, in El-Watan du 25.08.2004 », « Nous sommes des Arabes, les députés nous ont berbérisés, par Tayeb Yanoune, in El-Youm du 13.05.2002 », « L’arabité de l’Algérie à travers l’histoire, par Othmane Sadi », etc. Et comme si cette littérature, encouragée d’ailleurs par l’Etat lui-même, ne suffisait pas pour effacer la spécificité kabyle, les adeptes du panarabisme se mirent à désigner à la vindicte publique les intellectuels et les artistes kabyles qu’on décrit comme séparatistes, athées, racistes, pro-sionistes, et bien d’autres qualificatifs qui avaient à maintes reprises forcé le fanatisme des fanatiques à se traduire sur le terrain par de véritables actes criminels. Ce fut ainsi que la Kabylie avait perdu en 1993 l’un de ses brillants écrivains et journalistes, Tahar Djaout, et en 1998 l’un de ses illustres chanteurs, Lounès Matoub. Puis récemment, et plus exactement du 5 au 7 décembre 2006, à Sidi Fredj, l’Etat lança un Colloque international sur l’aménagement de tamazight, présidé par le Dr Abderezzak Dourari qui affichait presque ostensiblement sa préférence pour le système d’écriture arabe. Après cette énième tentative d’empêcher tamazight d’avancer, les Kabyles découvrirent encore avec étonnement que l’interface du site de la radio chaîne II (radio publique d’expression kabyle) avait été changée : les caractères arabes avaient pris la place des caractères latins qui servaient de système d’écriture pour taqbaylit. 2. Surislamisation et usage politique de l’islam : Sachant que certaines lectures du Coran conseillent aux croyants d’obéir, autrement dire de se soumettre, aux responsables, les autorités algériennes, dans un but purement politique, s’étaient mis dès l’indépendance à favoriser certains aspects de l’éducation religieuse au sein de la société algérienne. Dans le cas de la Kabylie, l’Etat encourageait, plus que dans toute autre région d’Algérie, la création de confréries religieuses (zawiats) et la construction de mosquées. La wilaya de Tizi-Ouzou compte aujourd’hui, selon certaines estimations, le plus grand nombre de mosquées en Algérie, 731 sur le total de 15 000, soit près de 50% à elle seule ! Ces lieux, zawiats et mosquées, dédiées en apparence uniquement au culte, servent en réalité aussi à la manipulation des esprits. La preuve est que durant les événements du Printemps Noir, et dans d’autres événements qu’a connus la Kabylie, certains prêches n’étaient presque que des copies de discours manipulateurs que servent les autorités algériennes aux Algériens via l’ENTV. La télévision et la radio publiques algériennes sont fermées presque à tout ce qui est kabyle, à l’exception de la religion. Dans un kabyle exagérément arabisé – les prêches constituent un autre moyen d’arabisation – les imams et théologiens invités chaque soir aux plateaux de la télévision et de la radio algériennes, délivrent des prêches dans lesquels toute coutume et tout comportement qui ne soit pas d’origine orientale est « haram », interdit. Même nos plus glorieux guerriers, nos plus sages personnalités, nos plus illustres savants, et nos plus célèbres femmes, ne servent point de références et d’exemples d’humanisme et de bravoure pour nos imams et théologiens ébahis devant les exploits souvent mythiques des Arabes du Moyen-Orient. Et lorsque ces derniers mois les autorités algériennes ont été informées par la presse écrite du « prosélytisme » pratiqué par certains chrétiens en Kabylie, une série de conférences, animées par des savants de l’islam importés du Moyen-Orient, est organisée à Tizi-Ouzou même. Pourtant, le phénomène d’évangélisation n’est pas propre à la Kabylie. Et comme tous les moyens sont bons dans cette guerre livrée aux consciences éveillées, même Bouteflika use de son influence en tant que premier magistrat du pays et déclare que « nous sommes des Imazighen que l’islam a arabisés ». À comprendre qu’en acceptant l’islam, on doit automatiquement accepter l’arabisation. Bon attrape-nigaud ! Mais la plus dangereuse stratégie du régime algérien en Kabylie reste la création de maquis islamistes. Il y avait un temps où la Kabylie, en raison de la paix qui y régnait, était appelée « la Suisse de l’Afrique du Nord ». Bien évidemment, cette paix, due à l’inexistence des intégristes islamistes, permettait aux Kabyles d’activer pacifiquement en faveur de leurs causes comme tamazight et la démocratie, ce qui dérangeait beaucoup le pouvoir central. Il a fallu donc pour celui-ci de trouver un moyen de diversion pour détourner les Kabyles de leurs vraies causes. On laissa alors ouvertes les portes de la Kabylie, désertée par les forces de sécurité, et on se mit à exercer une grande pression sur les islamistes dans les autres régions pour les amener à se réfugier en Kabylie. Ce qui fut fait pour donner l’occasion aux forces gouvernementales d’intervenir en Kabylie, en apparence, en sauveur. Mais on n’est pas dupe : la situation actuelle dans laquelle se trouve la Kabylie ne rétrécit pas uniquement le champ de lutte pacifique des Kabyles, mais elle crée également des circonstances favorables à la liquidation des intellectuels et artistes kabyles. N’est-ce pas dans de telles circonstances que le militant du FFS, Rabah Aïssat, fut assassiné l’année passée à Aïn Zaouia, en plein jour, alors que la Kabylie était quadrillée par l’ANP ? En conclusion, quelque soit la nature du plan mis au point par le pouvoir algérien pour dépersonnaliser et soumettre la Kabylie, celle-ci restera toujours attachée fièrement à son identité et demeurera toujours rebelle jusqu’à son émancipation de toutes les forces du mal qui la hantent. Par: D.Messaoudi Source: http://www.north-of-africa.com/article.php3?id_article=442

  43. amokrane Répondre

    28 août 2010 a 22:36

    la kabylie certainement abrite un peuple rebelle revendicateur pacifistent et plein de courage .initiateur de la guerre de liberation de 1954 mais jamais un traitre comme MHANI qui pour un certain previlege a vendu son ame au diable . vive la kabylie partie integrante de l’algerie

  44. karim Répondre

    17 octobre 2010 a 15:50

    win itsruzen assalu ithdu aken yafa macci aken yebgh
    afud igezen ifarhat mheni aqlagh artamas

  45. kmd75 Répondre

    10 novembre 2010 a 13:01

    bismilah ,déja je voudrais remrcier ceux qui défendent l’algerie et l’islam et ceux qui réflechissent , voilà nous sommes en plein de dans, ou cà ? et bien nous sommes en plein dans les prédictions de notre prophète (pbsl).j’habite en kabylie et je le parle, MAIS ! je suis algerien je me batterais dans le sentier d’allah si allah le veux. Paix sur vous.

  46. La Mécréante ! Répondre

    10 novembre 2010 a 13:39

    « bismilah ,déja je voudrais remrcier ceux qui défendent l’algerie et l’islam »

    n’oublie surtout pas de torcher ton cul avec 3 cailloux !

    que « la paix du DRS continue à être sur toi » !!!!

  47. Yéhoudi Répondre

    10 novembre 2010 a 13:55

    « bisquerage »

    au chenil ……

    et en guise de cailloux si y en a pas une grosse poignée de sable et de gravier reveillera ton esprit :lol:

  48. Armand Répondre

    10 novembre 2010 a 13:56

    Oui , nous sommes très proches des Kabyles et nous les soutiendrons dans leur combat contre la dictature arabe . Nous n’oublierons jamais notre Histoire commune ainsi que La kahena qui était à moitié juive .

  49. Mylène Répondre

    16 décembre 2010 a 03:54

    Ouich, moi aussi j’en suis une, kabyle, ve ani lomedet ivrit, 2ème année en cours d’acquisition lol
    c’est qu’il doit y avoir quelque chose entre nos deux peuples lol
    shalom Xaverim lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *