Des juifs français souhaitent reprendre leur nom d’origine

Publié le : 20 juillet 2010

Dans un article publié le 17 juillet, Kim Willsher, journaliste au Los Angeles Times, raconte l’histoire de ces juifs français dont les parents immigrés après la  Seconde Guerre mondiale francisèrent leurs noms, et qui désirent aujourd’hui retrouver leur patronyme d’origine. jewpop vous en livre la traduction.

« Des juifs français souhaitent reprendre leur nom d’origine. »

Après la seconde guerre mondiale, les autorités françaises poussèrent les immigrés juifs à franciser leurs noms de famille. Deux générations plus tard, des Juifs ressentent le besoin de retrouver leurs racines.
C’est en allant se recueillir sur la tombe de son grand-père adoré que Jérémie Fazel ressentit un profond malaise. Le nom inscrit sur la pierre tombale était Benjamin Fazel. C’était celui de mon grand-père, mais pas son nom de naissance. Pour moi, le symbole était très fort, car je sentais que ce n’était pas vraiment lui, déclare ce parisien de 32 ans. C’est à ce moment là que j’ai pris la décision de changer de nom.
On peut qualifier Jérémie Fazel de plusieurs façons : français, petit-fils et fils de juifs polonais émigrés en France, réalisateur de documentaires, producteur de films. Aucun de ces qualificatifs ne lui pose problème. Contrairement au nom de Fazel. Ce nom n’est pas juste, dit Jérémie,  Il ne raconte rien de ma famille, ni de son histoire.
Fazel – ou plutôt Fajnzylber, comme il souhaite désormais s’appeler – fait partie de ces juifs français de plus en plus en nombreux à demander au Conseil d’Etat la possibilité de retrouver  leur patronyme originel, abandonné par leurs parents ou grand-parents lors de leur arrivée en France après la Seconde Guerre mondiale.
Le Code Civil, dans un article adopté après la guerre, stipule que le nom de famille est « immuable » et se doit d’être perpétué. Il précise également qu’il est permis de modifier les noms à « consonance étrangère » pour les franciser, mais mentionne « l’impossibilité » d’un retour en arrière en cas de changement de nom.
A la fin des années 40, des centaines de milliers de Juifs, pour la plupart rescapés de la Shoah, arrivèrent en France. En majorité pauvres et apatrides, vivant toujours dans la crainte d’un antisémitisme latent, dans un pays où 76 000 Juifs furent déportés vers les camps de la mort,  ils étaient simplement reconnaissants d’y être acceptés comme citoyens.
Il n’y avait alors aucune obligation légale de changer de nom de famille, mais ils furent souvent poussés à le faire par les autorités. Nombreux furent ceux qui francisèrent leurs noms en conservant un lien avec  celui d’origine : ainsi, Rozenkopf se mua en Rosent, Frankenstein en Franier, Wolcowicz en Volcot. Et Benjamin Fajnzylber devint Benjamin Fazel.
Les Fajnzylber avait fui la Pologne en 1940 après l’invasion allemande, et Benjamin arriva en France après plus d’une décennie de périples entre l’ Union Soviétique, Israël et l’Italie. Il était le seul survivant de sa famille et rêvait d’aller en Amérique, mais dans l’impossibilité d’obtenir un visa d’immigration, s’installa en France. Quand il obtint sa naturalisation, on lui demanda s’il souhaitait franciser son nom, et Fazel fut proposé. Mon grand-père n’était pas vraiment d’accord, mais il eut l’impression qu’il n’avait pas le choix, raconte Jérémie Fazel. Il ne s’est jamais plaint. Souvenons-nous que ces gens, après toutes les épreuves qu’ils avaient enduré, ne souhaitaient qu’une seule chose : vivre en paix. Ils auraient été prêts à tout pour se fondre dans la masse, poursuit le petit-fils de Benjamin Fajnzylber.
Quand la famille de Céline Masson – à l’origine Hassan – s’installa dans l’Est de la France,  lors de la vague d’immigration des juifs tunisiens dans les années 60, les autorités françaises procédèrent de même, suggèrant de franciser les noms d’origine orientale. De même que le grand-père de Jérémie, le père de Céline accepta de changer son nom.

Il y avait beaucoup d’antisémitisme à l’époque, raconte Céline, maître de conférences en psychanalyse. Malgré son changement de nom, il y avait encore des gens qui n’allaient plus dans son magasin d’ameublement après avoir appris que mon père était Juif. Je suis née Masson, continue Céline, mais ce nom ne signifie rien pour moi. Il n’a aucune histoire, ne dit rien de ma famille, de mes racines, de là d’où je viens.

Céline Masson et l’avocate Nathalie Felzenszwalbe (dont la famille a conservé son nom d’origine), ont monté La Force du Nom, une association qui regroupe aujourd’hui trente juifs français désirant retrouver leur nom originel. Le mois dernier, l’association a présenté ses premières requêtes au Conseil d’Etat, qui les traitera au cas par cas. Céline et Nathalie se sont vu répondre qu’il n’y avait aucune chance que le texte du Code Civil soit abrogé, mais estiment que le défi mérite d’être relevé. Si seulement 30 juifs français ont exigé le droit de reprendre leur patronyme d’origine, de nombreuses demandes provenant d’enfants issus de l’immigration africaine sont aussi présentées au Conseil d’Etat. L’association La Force du Nom estime qu’une seule décision en sa faveur pourrait alors faire jurisprudence.

Chacun a besoin de connaître ses racines. Un nom de famille est comme une boussole, déclare Jérémie Fazel. C’était différent dans les années 50. Aujourd’hui, comment peut-on concevoir de ne pas pouvoir porter un nom à consonance étrangère, dans un pays où le Président de la République s’appelle… Sarkozy ? »

Kim Willsher, Los Angeles Times
Traduit en français par l’excellent JewPop!

 

Print Friendly

34 Réponses à Des juifs français souhaitent reprendre leur nom d’origine

  1. La Mécréante ! Répondre

    20 juillet 2010 a 14:00

    et avant Sarkozy il y a eu Léon BLUM…

    et à présent, moi je veux un YÉHOUDI !

  2. jacqueline Répondre

    20 juillet 2010 a 14:07

    Surtout que le vrai patronyme de » Mr Fazel » est Fajnzilber ..rien à voir ! au moins le
    patronyme d’ origine veut dire quelque chose , Fin comme de
    l ‘ Argent ,  » 925 millièmes »
    chaque patronyme a une siginification ..pour plus de renseignement ;
    http://www.guide-genealogie.com/guide/genealogie-juive.html

    • jacqueline Répondre

      21 juillet 2010 a 15:36

      recherche wikipedia David Suchet dans Hercule Poirot
      David Suchet est connu pour avoir joué le rôle d’Hercule Poirot dans la série télévisée du même nom. Avant d’interpréter Hercule Poirot, David Suchet a lu tous les livres d’Agatha Christie le concernant pour ressembler le plus possible à son personnage. Il est allé jusqu’à savoir qu’Hercule Poirot met trois cuillères de sucre dans son café et deux dans son thé ! Il ne parle pas français, mais dans la VO, le personnage utilise des mots ou des phrases de la langue de Molière pour s’aider à résoudre les crimes ou pour réfléchir. Son père Jack Suchet était un fameux obstétricien et gynécologue né en Afrique du Sud mais dont la famille juive était originaire de Lituanie, son propre père Isidor avait changé son nom de Suchedowitz en Suchet. David Suchet se passionne pour la photo à laquelle il avait été initié par son grand-père maternel James Jarché, dont la famille émigrée de Russie, après un court passage à Paris, s’était installée en Grande-Bretagne.

  3. Josyfeit Répondre

    20 juillet 2010 a 14:19

    gutenstenne ou gutensztajn. Je propose meme plus que dans les institutions communautaires Roger Cukierman n se prononce tsoukerman. Que Bensimon se prononce benchimone et que bensimhon se prononce non pas bensimon mais bensimrone etc, n’oubliez nous le voyons jusqu’au pierre tombale en france ou les gens ne savent plus ecrirent en hebreu leurs noms de famille car ils ne savent pas le prononcer. Ne comptez pas sur les des gens comme Warga , benhamou et autres confreres sans preferences qui sont vraiment des ignorants en la matiere.
    C’est un probleme qui concernent aussi bien les juifs d’afrique du nord ( sefaradime ou tochavime) ou les ashkenaze ( alsaciens allemand et les sfard d’origine d’europe de l’est).
    Quand nos freres originaire D’AFN comprendrons qu’ etre « Ashkenaze » c’est autant generique qu’etre « sefarade » pourquoi :

    Un Toledano pour le Maroc ou un Valensi pour la tunisie sont des « espagnols », un Abouhatsera ( pour les marocains) ou un Saghroun ( pour les tunisiens) sont des familles qui ne sont pas originaires de l’espagne et a ce titre ne sont pas des sefaradim.
    Au Maroc comme à Tunis les cimetierres etaient separes ou differents.

    Les ashkenazim alsaciens ou allemand comme les Bloch ou Jacob ou Falk ont un rite de priere tres different d’un juif de Galicie qui s’appelalient Fajnzilber.
    Un a pour rite le rite ashkenzaz , le second a pour rite le rite Sfard ( kaddish ressemblant a celui de nos freres d’AFN comme la priere de tous les jours).

    Tous ces gens la ont une façon differente de mettre les tefilin.

    Notre beau Consistoire et aucune entreprise israelite de pompes funebres ne fait la difference souvent par ignorance ( quand on n’est pas de ces origines cela peut encore se comprendre) mais quand on est Warga ou Cahen cela est plus que de l’ignorance c’est tout simplement un manque de rigueur et de professionalisme!!!!!!!!!!

  4. mefaresh01 Répondre

    20 juillet 2010 a 14:51

    JE PROPOSE UNE SOLUTION SIMPLE ET GRATUITE:

    LA ALYAH !!!!!

    ARRIVES DEVANT LES AUTORITES ISRAELIENNES ON VOUS PROPOSERA D HEBRAISER VOTRE NOM …………PLUS DE CONSONNANCES ARABES ESPAGNOLES POLONAISE RUSSES OU AUTRES …………….
    ET JEAN-LUC LEPRETRE DEVIENDRA HAIM COHEN
    SUZANNE STERN……………………… SHOSHANNA KOHAVI
    HENRY ELHADDAD……………………. AARON BARZILAÏ

    E’HAD, CH’TAÏM VE GAMARNOU !!!!!!!!!!!!!

    • jacqueline Répondre

      20 juillet 2010 a 16:17

      YESSSSSSSSSSSSSSS :lol: mefaresh !!!

    • Josyfeit Répondre

      20 juillet 2010 a 16:20

      ce fut fait mais les gens reviennent a eur ancien nom

      • jacqueline Répondre

        20 juillet 2010 a 16:27

        si nous avons un patronyme c ‘est grâce à Napoléon en date du 28 juillet 1808 !!
        alors merci qui ?

        • mefaresh01 Répondre

          20 juillet 2010 a 18:35

          EH OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

          -BRANCHER VOTRE PLUS BEL ACCENT CORSE.-
          « Hé, JaQUElinE!!!!!!!!!!Tu pENses biien que Moi NAPO je n’allais pas
          m’amuser a apprendre l’Hébreu commE CA, d’un seul coup, en vitesse!!!
          Alors je leur ai créé le Patroniiiime , et tout le monde est content……………..
          Encore un coup de Napo!

  5. choam Répondre

    20 juillet 2010 a 16:29

    IL EST EXACT QUE LE MIEUX SERAIT DE FAIRE SON ALYA ET D’HEBRAISER SON NOM.
    NE SOMMES NOUS PAS DES HEBREUX A L’ORIGINE.
    DE PLUS CE SERAIT UNE BONNE FACON DE FAIRE L’UNITE DU PEUPLE, CAR ENTRETENIR DES DIFFERENCES N’EST PAS SAIN.

    • jacqueline Répondre

      20 juillet 2010 a 18:27

      comment voulez-vous hébraïser un nom de famille Ashkénaze qui sont souvent
      imprononçable de leur orthographe ? quand on à un patronyme on ne le change pas , par respect pour ses ancêtres et ses parents !! ceux qui l ‘ont fait
      c ‘est qu ‘on les à obliger , ou bien se sont des juifs honteux qui voulaient
      se fondre dans la population française !!

      • David Répondre

        21 juillet 2010 a 00:21

        Jacqueline,
        On dirait que vous n’avez pas bien lu cet excellent article (ou pas vraiment compris le fond…). Quant aux noms hébraisés, j’aimerais que vous m’expliquiez où est le « respect pour ses ancêtres et ses parents  » quand on change un patronyme « imprononçable » en un patronyme hébraïque ? Mon père, juif polonais, a changé de nom en arrivant en France, après avoir survécu à Auschwitz, et personne n’a le droit de se poser en juge comme vous le faites stupidement, lorsque vous parlez avec suffisance et mépris de « juifs honteux qui voulaient se fondre dans la population française ». C’est tout simplement lamentable.

        • Marock Répondre

          21 juillet 2010 a 00:49

          Pas grave.
          Elle comprend rien.
          Juste à innonder d’incohérences envahissantes ce forum la journée.
          Il faut mieux venir la nuit.
          Elle a bu sa camomille et dodo ensuite.

          • jacqueline

            21 juillet 2010 a 08:09

            allez vous faire foutre !! c ‘est français !!

  6. chantal Répondre

    20 juillet 2010 a 17:50

    Je vais prevenir le misrad hapnim que vous arrivez…

    • mefaresh01 Répondre

      20 juillet 2010 a 18:25

      OK CHANTAL !!!!!!!!!!!

      IL FAUDRA PREVOIR UN DELAI

      MAIS ON ARRIVE!!!!!!!!!!!!!!!

  7. ruben Répondre

    20 juillet 2010 a 22:14

    Il nous faut garder nos noms francisé, c est logique, normal.
    Nos noms ne sont pas des patronymes hébraiques, ils sont polonais, russes, arabes, berberes.
    La francisation, en comparaison a nos amis arabes, est un geste vers la France. Cette France qui est dans notre coeur.
    La France est notre pays, nous sommes de culture française et de d’inconscient juif.
    Mais nous sommes des français.
    D’ailleurs Israel est peuplé de français regroupé à Netanya, Ashdod.
    C est une réalité, en Israel nous sommes des français.

    Nos patromymes en France devrait refléter notre capacité d’intégration, d’intellignce. Nous séparer du peuple français c est comme s’arracher un bout de coeur pour l’envoyer à l’Est, ailleurs.

    Je trouve cette idée proche des mouvements multi culturels sans avenir, trsitement contemporain. Nous ne somems pas de l’air du temps, nous sommes notre histoire.

  8. carhaco Répondre

    20 juillet 2010 a 23:00

    Nous sommes quand meme un sacre peuple,non? A l’epoque ou etre juif c’est se voir suspecter de sionisme le grand crime du 21ieme siecle ne voila t-il pas que les juifs francais veulent reprendre leur patronyme bien de chez nous. Je suis fiere de nous!!

  9. Anielewicz Répondre

    21 juillet 2010 a 02:22

    Mon nom ne me pose pas de prob c plutôt mon prénom Jean-marc, est ce que je peux en changer ?

  10. jacqueline Répondre

    21 juillet 2010 a 08:03

    Vous souhaitez changer officiellement de prénom ? Le Cabinet APELBAUM & ASSOCIES a toutes les compétences requises pour mettre en œuvre avec succès cette procédure.

    Il ne s’agit jamais d’une simple formalité !
    puce plus rouge Que dit la Loi ?

    Ce sont les articles 57 et 60 du Code civil que règlementent les prénoms et leur changement.
    Ces articles disposent :

    Article 57 (extraits) :
    « l’acte de naissance énoncera le jour, l’heure et le lieu de la naissance, le sexe de l’enfant, les prénoms qui lui seront donnés, le nom de famille, suivi le cas échéant de la mention de la déclaration conjointe de ses parents quant au choix effectué, ainsi que les prénoms, noms, âges, professions et domiciles des père et mère et, s’il y a lieu, ceux du déclarant…. Les prénoms de l’enfant sont choisis par ses père et mère… Tout prénom inscrit dans l’acte de naissance peut être choisi comme prénom usuel… »

    Article 60 (extraits) :
    « Toute personne qui justifie d’un intérêt légitime peut demander à changer de prénom. La demande est portée devant le juge aux affaires familiales… L’adjonction ou la suppression de prénoms peut pareillement être décidée. Si l’enfant est âgé de plus de treize ans, son consentement personnel est requis »

    séparateur de texte

  11. joel. Répondre

    21 juillet 2010 a 08:08

    Connaissez vous l’histoire de Mr Katzman de Poznan ( Pologne ).
    Trouvant son nom trop « juif » à son goût , il voulut le franciser .

    N’ayant aucune idée quant à son nouveau nom , le préposé de l’administration à ce service l’aida quelque peu :
     » Katzman , Katzman , c’est anglais ça , non ?  »
    « Katz , ceux sont les chats  »
    « Man , c’est l’homme  »
    « Chats-l’homme »
    Trés bien lui dit-il , on va vous appeler  » Chalom  » !! :-)

  12. Jean Répondre

    21 juillet 2010 a 13:52

    Je suis tout à fait d’accord avec Jacqueline qui sait de quoi elle parle, qui ne dit pas des choses abstraites, elle,

    Car elle a bien été touchée par la Shoah

    Et pourtant ,elle est restée ,stoïquement , bien juive

    Alors les petits singes savants et donneurs de leçons à deux balles ,

    Cheket, cheket assour

    • jacqueline Répondre

      21 juillet 2010 a 14:44

      merci Jean !! avez-vous lu ce Marok a osé dire un peu plus à mon sujet ? quel con ce mec … pas juif et donneur de leçon par dessus le marcher !!
      j ‘ ai bien écouter vos conseils pas vrai ? vaut mieux un bon C/C que rien du tout
      l ‘important est de participer :) alors je fais des recherches inlassablement !
      visiblement ça en dérange quelques un …

      • David Répondre

        21 juillet 2010 a 23:13

        Jacqueline, la vulgarité n’est heureusement pas une valeur prônée par le judaïsme, encore moins l’insulte. Un goy serait-il moins intelligent que vous parce que non-juif ? Pas sûr, à la lecture de vos commentaires :-) Je note juste que vous êtes incapable de répondre à mes remarques…

      • Marock Répondre

        22 juillet 2010 a 00:32

        « quel con ce mec … pas juif et donneur de leçon par dessus le marcher !! »

        Eh oui, je suis con et pas juif.
        Plein de défauts, je dois l’avouer.
        Mais je peux donner des leçons de marcher, et même d’orthographe, de grammaire également, syntaxe sur option.

        Vous qui ne cessez à longueur de texte de vous plaindre du racisme anti juif, vous pratiquez le même racisme. A l’inverse.
        « Pas juif ».

        • Abou Gnoule Répondre

          22 juillet 2010 a 04:13

          T’es une pov’ victime des méchants juifs ‘racistes’ qui tu te dises que tu es un trou du cul haineux. C’est terrible, que fais l’ONU?. Vas-tu survivre?

        • Yéhoudi Répondre

          22 juillet 2010 a 09:26

          ben…pour tout te dire j’ aimerais bien etre aussi « con » que toi

          disons que je prendrais ça pour une insigne marque de faveur mon Ami

          peux tu donc m’ enseigner un peu a le devenir ?? :lol:

          • Marock

            22 juillet 2010 a 22:50

            Merci.

            Disons, on le devient pas, c’est de naissance, pour ma part.

  13. Jean Répondre

    21 juillet 2010 a 18:46

    Oui ,Jacqueline, il y a des gens qui confondent leur opinion et la vérité . Et si on ne reprend pas leurs allégations , c’est qu’on aurait pas compris etc….

    Décidément ,il y a encore plein de gens staliniens ou dogmatiques dans les milieux juifs

    Quelle plaie

  14. Frank Répondre

    21 juillet 2010 a 23:42

    Cette histoire de noms prouve probablement que les français, juifs ou non, veulent revenir à leurs vraies origines.

    Maintenant, le vrai nom d’orgine de Mr Fazel devait être hébreu et s’est perdu au cours des migrations.

  15. Marcoroz Répondre

    15 février 2011 a 12:58

    Fajnzylber est l’orthographe polonaise de Feinsilber. Quand l’orthographe du patronyme est celle d’origine (germanique), ce patronyme peut aussi être porté par des Allemands ou des Autrichiens (non juifs) tandis que lorsque l’orthographe a été modifiée par les Polonais, il n’y a plus aucun doute possible que la personne est juive !

  16. Julien Répondre

    17 juillet 2012 a 13:27

    Bonjour,

    Voilà je vous expose mon cas: Je suis d’origine Italienne, à nôtre arrivée en France dans les années 60, mon grand-père nous a fait Franciser notre nom de famille. J’aurais souhaiter savoir comment faire pour retrouver mon nom d’origine?? Est ce encore possible??

    Merci pour vos réponses…

    Cordialement.

  17. nathan Répondre

    22 mars 2013 a 20:49

    une petite pour la route (pas jeune mais bon)
    M. Blumenstaznovitchenstein se présente à la mairie pour changer de nom; le fonctionnaire lui demande pourquoi?
    Vous comprrrrenez ca l’est difficil on Fronce avec ce nom compliquey je veux un nom qui lé fasse froncé
    bien dit le fonctionnaire vous voulez quoi comme nom
    Je vé Dipond… formalités… 6 mois plus tard M. Blumenstaznovitchenstein devient M. Dipond tout content
    2 mois plus tard il revient et redemande à changer de nom…
    Le fonctionnaire: pourquoi voulez vous changer encore M? DUpond et puis en quoi voulez vous changer.
    Je vé chonger on Dirand… parce que vous commpmprenéyyy quand on va mé démonder mon nom… jé vé dirrr qué je m’appelle Dirand alors la personne va mé dire à cause dé mon accont… Dirand Dirand mmmmhhh et comment vous appeliez vous avont et alors jé pourrai répondrrrrr:  » Avant??? Jé m’appelé Dipond… »

  18. Montagne rita Répondre

    27 septembre 2013 a 01:53

    Mon nom de famille est MONTAGNA Je pense que c’est juif et que le nom e été déformé , comment le savoir?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *