Hezbollah Looks for a Shield From Indictments’ Sting

Publié le : 25 juillet 2010

For more than five years, much of Lebanese politics has seemed to revolve around a single question: Who killed Rafik Hariri? For years, billboards bearing the face of the former prime minister — killed in a Beirut car bombing in 2005 — hung in the city with the words “The Truth — for the sake of Lebanon.”

An international tribunal was established under United Nations auspices, and many Lebanese believed that an indictment of top Syrian officials — widely believed to be the culprits — could help protect Lebanon’s sovereignty.

But in recent weeks, a consensus has emerged in Lebanon — presumably, through leaks — that the tribunal will soon indict members of Hezbollah, the militant Shiite movement, for playing a role in the killing. That accusation, which has been rumored since last year, is already raising tensions in Lebanon, and some fear it could provoke another bloody internal conflict between Hezbollah and its pro-Western rivals like the one that took place in May 2008.

Hezbollah, which is allied with Syria, remains the most powerful political and military force in Lebanon, and its leader, Hassan Nasrallah, has made clear that he will not accept any indictment of Hezbollah members. He has warned the Lebanese authorities to do the same. (The tribunal, which is based in the Netherlands, has not issued any statements about potential indictments.)

In a July 16 speech, Mr. Nasrallah cast the tribunal as part of an Israeli plot. That provoked angry responses from some of Lebanon’s Western-aligned political figures, who said Mr. Nasrallah’s comments amounted to an admission of guilt.

Then, on Thursday, Mr. Nasrallah held a remarkable news conference in which he said he knew the tribunal would soon issue indictments against Hezbollah members. Mr. Nasrallah said he had been told so by Mr. Hariri’s own son, Saad Hariri, the current prime minister. He added that Saad Hariri had essentially pardoned him in advance, declaring that the men to be accused were “undisciplined” members of Hezbollah with tenuous connections to the group.

Mr. Nasrallah clearly hoped to undercut any indictment, not only by breaking the news himself in advance, but by invoking Mr. Hariri, who has long been the tribunal’s chief supporter. Mr. Nasrallah’s gambit may work, some analysts say, because Mr. Hariri’s own political position has changed.

After his father’s death in 2005, Mr. Hariri emerged as the leader of an anti-Syrian political coalition that called for Hezbollah’s disarmament. But his movement, known as March 14 (the date of a vast anti-Syrian demonstration in 2005), gradually eroded as its Western allies moved toward engagement with Syria. After he became prime minister of a national unity government last year, Mr. Hariri bowed to political reality and began building a relationship with Damascus.

At the same time, the tribunal, which had released early reports that pointed to high-level Syrian involvement in the killing of Rafik Hariri, went quiet, and some of its witnesses recanted. More questions about the tribunal emerged last year after a judge released four senior Lebanese state security officers who had been held for four years in the Hariri killing but were not charged. Some have speculated that the tribunal’s prosecutors will charge Hezbollah members of playing accessory roles in the fatal car bombing, because they were unable to find enough evidence against the main perpetrators.

Mr. Hariri maintained a conspicuous silence on Friday, and on Saturday he gave a speech that emphasized the need to maintain national unity and better ties with Syria.

“The tribunal was a card to be played against Syria, and now it seems they’re trying to get rid of it,” said Elias Muhanna, the author of the Lebanese political blog Qifa Nabki. “It’s almost as if nobody wants to know who killed Hariri anymore.”

Even so, some analysts say any indictment of Hezbollah members would damage the group’s reputation.

“In this part of the world, when you say ‘this person is suspected’ and Hezbollah refuses to hand them over, everyone will believe Hezbollah is guilty,” said Sarkis Naoum, a columnist for the Beirut daily newspaper Al Nahar, which is aligned with the March 14 coalition.

Mr. Naoum also pointed out that while Mr. Nasrallah’s tone in Thursday’s speech was calmer than in previous speeches, his message was more aggressive. Mr. Nasrallah demanded that the March 14 faction acknowledge the mistakes it had made in recent years with its accusations against Syria and its allies.

Some analysts say Hezbollah is on the defensive for reasons that go well beyond the tribunal. Fears of another war with Israel have been on the rise in recent months, fueled by reports that Hezbollah obtained Scud missiles from Syria and tensions over the nuclear ambitions of Iran, Hezbollah’s chief patron. Mr. Nasrallah is aware that many Lebanese would blame Hezbollah for the damage inflicted in such a war, which is likely to be devastating. The country is still recovering from Hezbollah’s July 2006 war with Israel. In that context, Mr. Nasrallah’s need to discredit the tribunal and protect Hezbollah’s reputation from potential indictments is all the more urgent.

By ROBERT F. WORTH – NY Times

 

Articles liés
A Sunni protester burns tires in the southern port city of Sidon, Lebanon, Tuesday, Jan. 25, 2011. Sunnis protested the rising power of the Shiite militant group Hezbollah on Tuesday, burning tires and torching a van belonging to Al-Jazeera as Lebanese lawmakers gave the militant group's pick for prime minister enough support to form the next government.
With Lebanon on the brink of getting a new government – one dominated by the militant Shiite group, Hezbollah, rather than acting Prime Minister Saad Hariri's Sunni bloc – Sunni supporters of Mr. ...
Lire tout l'article
Lebanon: Weapons…Or Electricity?
August is a hot summer month, and in some cases, a month of problems. August in Lebanon has been characterized by two problems, which reflect two aspects of the lives and concerns of ...
Lire tout l'article
LAF deploy in Beirut, August 24th, 2010.
France intends to continue its military assistance to the Lebanese Armed Forces (LAF) in spite of US-Israeli pressure to halt aid, press reports claimed on Sunday. Paris will provide the pledged military ...
Lire tout l'article
Israel traded 52 terrorists for Ron Arad’s personal weapon
What the heck were they thinking? I'll have an answer to that at the end. A report in Yedioth Aharonoth on Thursday (Israel's largest circulation Hebrew daily newspaper and owner of the YNet web ...
Lire tout l'article
Israel et le Sinai du du ciel
The postcard from the Home Front Command that recently arrived in my mailbox looks like an ad from the Ministry of Tourism. A map of Israel is divided by color into six regions, each symbolized ...
Lire tout l'article
Samir Geagea
Le président du conseil exécutif des Forces Libanaises Samir Geagea a tenu le gouvernement libanais responsable du tir de roquette, hier, contre Israël. Dans un entretien accordé, mardi soir, à la chaine MTV, Geagea a ...
Lire tout l'article
The Monchegorsk
The Monchegorsk Ce n'est pas la première fois que l'Iran tente de faire passer illégalement des armes vers les groupes ou pays terroristes. Avant l'affaire annoncée ce matin de novembre 2009, il y ...
Lire tout l'article
Il y a 30 ans, les attentats anti-français et américains de Beyrouth… Et la bombe iranienne aujourd’hui !
Il y a trente ans aujourd'hui, le 23 octobre 1983, une camionnette de livraison rempli avec ses 18.000 kilos d'explosifs a explosé dans la caserne des Marines américains à Beyrouth. Quelques secondes plus tard, une ...
Lire tout l'article
Loo du Mossad
Une explosion qui s'est produite à 20:30 ce soir (lundi) dans la localité de Tayr Felssiyeh au Liban-sud, à l'intérieur d'un immeuble de 3 étages à fait 5 morts selon la presse locale, 1 ...
Lire tout l'article
Democrat congressman suspends US aid to Lebanese army
The chairman of the House Foreign Affairs Committee said Monday he put a hold on a $100 million U.S. military package for Lebanon's army out of increased concern American-supplied weapons could threaten ...
Lire tout l'article
Sunnis launch ‘Day of Rage’ to protest Hezbollah’s ‘soft coup’ in Lebanon
Lebanon: Weapons…Or Electricity?
France will continue to help fund Lebanese army
Israel traded 52 terrorists for Ron Arad’s personal weapon
The Return of Israel’s Existential Dread
Le chef de l’armée libanaise accuse son gouvernement de crimes contre les libanais
Le transfert d’armes iraniennes, retour sur les derniers échecs des Ayatollahs
Il y a 30 ans, les attentats anti-français et américains de Beyrouth… Et la bombe iranienne aujourd’hui !
Scoop JSS: Le Mossad fait sauter une cache d’explosif au sud-Liban
Democrat congressman suspends US aid to Lebanese army

12 Réponses à Hezbollah Looks for a Shield From Indictments’ Sting

  1. Yéhoudi Répondre

    25 juillet 2010 a 10:12

    « Who killed Rafik Hariri?

    j’ ai la réponse mais vous ne saurez pas !!

    parce que que quand je sais je ne dis rien et quand je ne sais pas je dis tout :lol:

    en attendant je ne comprends pas pourquoi ,sur le gateau blanc d’ anniversaire on a mis un portrait du (trés) cher disparu….grace a la prévoyance duquel Chirac est logé a l’ oeuil depuis 3 ans quai Voltaire dans un loft de 300 m2

    j’ aurais préféré une Qassam en sucre candi, ou un Scud en caramel …

    PS avez vous remarqué avec quelle indifférence, voire meme quel mépris les « gouvernants et ex régnants » prennent ces informations a propos de leur cupidité, de leur esprit de lucre..ça va des cigares de celui qui n’ est plus blanc, jusqu’ aux apparts somptueux du squatter présidentiel

    je n’ aime pas beaucoup le Canard enchainé, mais il faut reconnaitre a ce volatile le mérite d’ avoir sorti de l’ ombre quelques affaires….y compris la sinécure honteuse de la mère Boutin …elle! la « croyante pratiquante » qui a oublié le commandement « tu ne voleras point » en s’ embourbant plus de 10.000 euros par mois de rémunération pour RIEN !!

    hé bien ?? vous pensez que ça l’ empeche de respirer ? de paraitre en public? de donner son avis ?? non !! elle a du se confesser, et recevoir l’ absolution aprés 5 Ave et 10 Pater

    il est loin le temps du verre de Cigüe de la Grèce Antique pour défaut de gouvernance ….

    les notres fetent au Dom Pérignon les non-lieu dans les affaires ou ils sont mouillés jusqu’ au nez…

  2. marco Répondre

    25 juillet 2010 a 10:48

    On sait tous que c est la Syrie,qui a faut tuer Hariri, ce dernier épaule par les Francais a l époque, voulait dégager le Hezbolah, du Liban,
    On connait tous la suite, …
    Le Hezbolah, est aujourd’hui, une composante de la vie politique libanaise, et espère rapidement prendre le pouvoir , en neutralisant (corruption, infiltration) l armée libanaise, le dernier rempart d’ un semblant de liberté au Liban,

    Si la plupart des libanais, connaissent la situation, et les risques de voir disparaitre leur pays, comme pays libre, la plupart se savent trompes par le nullissime, fils D Hariri, qui continue sa croisade pour faire croire que le hezbolah est fréquentable et responsable, son pauvre père doit se retourner dans sa tombe, !

  3. Yéhoudi Répondre

    25 juillet 2010 a 13:22

    le fils Hariri continue d’ amasser les magots

    ses bierns en France sont impressionnants !!

    aprés lui le déluge

    rien a foutre du Liban qui est déjà perdu …

    hier je prenais un verre au « Festival » sur la Croisette…infesté de Libnouze (Chrétiens )
    sacs Channel, montres Bréguet, tous les accessoires du Parfait Libanais de mauvais gout s’ exposant sur la cote d’ azur
    assaisonné de Ferrari et Lamborghini

    ceux la ont assuré leurs arrières commme le sinistre pantin Hariri fiston …

    Mais il y a aussi de de Zahlé, de Beit Chabab … dont le père de mon ami Charbel
    qui a toute sa vie fabriqué des jarres.. potier honnete et modeste…homme de bien …

    ceux là….ceux de Meidane el Ta7t …ces petites gens …
    que deviendront ils sous un Hizballah qui alors se débarrassera de ses alliés félons comme Aoun …comme tous ces hommes politiques libanais qui enculeraient père et mère pour une once de pouvoir et de reconnaissance face au peuple…

    le temps de Pierre Gemayel et de son clan est bien révolu …comme l’ époque des Kataebe

    les Chrétiens et leurs interminables luttes intestines ont mis leur pays a mort

    et le reve Surien d’ Unification de la Syrie est en train de se réaliser
    il était temps !! bientot un siècle !!! :lol:

  4. Christiane Répondre

    25 juillet 2010 a 14:24

    Yehoudi : tu penses qu’une Grande Syrie serait mieux pour le Moyen-Orient ?

    Je te pose la question n’y connaissant rien au problème libanais, enfin quand je dis rien, je sais tout ce que l’on peut en dire sur les médias et sur médiarabes, site libanais chrétien je pense et qui est en vacances depuis quelque temps déjà, mais je crois que le fond du problème libanais est beaucoup plus « tordu » qu’il peut paraître. C’est foutu pour les maronites, c’est sûr mais pour les sunnites, les druzes (je sais qu’ils ont fait allégeance à Assad… pour l’instant mais jusqu’à quand ?).

    • Yéhoudi Répondre

      25 juillet 2010 a 15:55

      Chris
      ne jamais oublier que le Liban est un morceau de Syrie arraché en 1918 dans le cadre des accords entre le Français Picot et l’ anglais Sykes

      aucun gouvernement Syrien ne l’ a jamais avalé
      pire que le refus des Arabes de « reconnaitre » Israel

      cette région était connue au début du 20 eme siècle sous le nom de Mont Liban
      et au 19 eme les voyageurs Français comme Chateaubriand et Doughty en parlent sous ce vocable

  5. jacqueline Répondre

    25 juillet 2010 a 15:39

    Le chef du Mossad, Meir Dagan, aurait fait une visite secrète en Arabie Saoudite ces dernières semaines pour discuter de la menace iranienne, selon des sources sécuritaires arabes.

    Ces sources n’ont pas divulgué les détails des discussions, sauf pour dire que le sujet était l’Iran, qui est accusé de développer un programme d’armes nucléaires.

    L’Arabie Saoudite ne maintient pas de relations diplomatiques ouvertes avec Israël. Mais le pays sunnite, avec l’Egypte, la Jordanie et d’autres états soi-disant modérés, est menacé par l’influence grandissante de l’Iran, dominé par l’Islam chiite.

    Il y a eu plusieurs rapports de coopération entre l’Arabie et Israël ces derniers temps sur la question nucléaire iranienne.

    En 2009, il avait été signalé que Dagan avait rencontré des responsables des renseignements saoudiens pour obtenir l’assurance que l’Arabie Saoudite fermerait les yeux sur un viol de son espace aérien par des avions israéliens au cours d’un raid sur les installations nucléaires iraniennes. Les deux gouvernements avaient démentis ces informations.

    Ces dernières semaines, des rumeurs courant sur Internet ont affirmé qu’Israël avait déposé du matériel militaire en Arabie Saoudite. Certains rapports non corroborés ont affirmés qu’Israël construisait une base militaire secrète en Arabie Saoudite pour l’utiliser dans un futur conflit avec l’Iran.

    Plus tôt ce mois-ci, l’ambassadeur des Emirats Arabes Unis à Washington a exprimé publiquement son soutien à une attaque américaine contre les installations nucléaires iraniennes.

    « Nous ne pouvons pas vivre avec un Iran nucléaire, » a déclaré l’ambassadeur, Yousef al-Otaiba, lors d’une conférence à Aspen, au Colorado.

    Otaiba a été cité comme disant vouloir « absolument » voir les Etats-Unis utiliser la force pour arrêter le programme nucléaire iranien.

    En décembre dernier, un responsable des renseignements égyptien indiquait que l’Arabie Saoudite coopérait avec Israël sur la question nucléaire iranienne.

    Ce fonctionnaire avait déclaré que l’Arabie Saoudite avait fait parvenir à Israël des informations liées à l’Iran. Il a affirmé dans un article paru dans les medias arabes, et fermement démenti par le gouvernement israélien, que l’Arabie Saoudite a accordé à Israël une autorisation de survol de son territoire au cours d’une attaque contre les installations nucléaires iraniennes.

    Ce responsable égyptien estime que pour son pays, il est peu probable que le président Obama accorde à Israël la permission d’attaquer l’Iran. L’Egypte avait donné, l’année dernière, la permission à Israël d’effectuer des exercices navals au large de ses côtes, pour des exercices militaires qui étaient clairement destinés à l’Iran.
    juif.org

  6. Christiane Répondre

    25 juillet 2010 a 22:29

    Yehoudi : merci pour ta réponse. Tu as piqué ma curiosité. En fait « mon » histoire du Liban commençait après la guerre de 14/18…. mais avant ???

    J’ai donc googolisé et suis tombée sur ce site :

    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:nxAhuwFDdAIJ:www.1stlebanon.net/contenu/avoir1_fra.html+cr%C3%A9ation+du+liban&cd=3&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

    je me demande si j’ai bien copité. Bon c’était pour dire que sur ce site libanais, il parlait d’appartenance à l’empire ottoman avant 14/18 déjà en tant que Liban, mais pas du tout comme lié à la Syrie dont le nom n’est pratiquement jamais évoqué. Oubli volontaire de ce voisin encombrant ?

  7. Marock Répondre

    25 juillet 2010 a 22:39

    Le Liban, c’est l’ancienne phénicie, à mon humble avis.

  8. Christiane Répondre

    25 juillet 2010 a 22:59

    Oui Marock mais entre l’ancienne Phénicie et l’actuel Liban ???????? des siècles d’histoire !

    Parce que dans mon idée (mais je suis une quiche en géopolique) pour que la Syrie puisse revendiquer le Liban comme territoire, il faudrait qu’au cours des siècles passés, la Syrie ait été indépendante avec le Liban en province. Mais la Syrie ne faisait-elle pas partie également de l’empire ottoman ? Donc si la Syrie n’était qu’une province de l’empire ottoman depuis des siècles, au même titre que le Liban, je ne vois pas pourquoi la Syrie pourrait revendiquer ce dernier.

    Bon je ne sais pas si j’ai été claire :lol:

  9. Marock Répondre

    25 juillet 2010 a 23:28

    Tu sais Christianne, j’y connaîs pas grand chose à ces histoires compliquées du moyen orient , où toutes les religions se sont obstinées à s’etriper pour quelques arpents de sable.

    Adresse toi plutot à celui qui vient d’être sacré « Ancêtre de service »

    Je suis sur qu’il pourra te raconter son embarquement de Tyr, toutes voiles au vent, à destination de Carthage.

  10. Christiane Répondre

    26 juillet 2010 a 20:40

    Marock : « l’Ancêtre de service » se bat sur tous les fronts. Je le laisse souffler.
    Deux possibilités : le problème « libano-syrien » n’est pas prêt de se terminer, on a toute l’éternité pour en parler ou alors un gros boum : plus de syrie, plus de liban !

    • Yéhoudi Répondre

      26 juillet 2010 a 21:00

      Chris

      l’ empire ottoman a mis la patte sur la Syrie qui comprenait alors le Liban

      et quand la Turquie a perdu la guerre, les puissances anlo française ont décidé de « créer » le Liban en amputant la Syrie de ce morceau

      la syrie, y compris le liban furent alors sous mandat Français
      comme l’ Irak et la « Palestine le furent sous mandat britannique
      les Britanniques pour « remercier » les bédouins de Faycal ont « créé  » a leur tout la Transjordanieen piquant un morceau d’ Irak

      comme les Français avaient piqué un morceau de Syrie
      ça ne leurs coutait rien et ça allait mettre une belle pagaille pendant prés d’ un siècle (c’est pas fini)

      Marco mise sur un écrasement de la Syrie et une explosion du Liban
      de toutes façons un Liban mufticonfessionnel c’esrt ce qui attend le Pays du Cèdre

      dire que ces cèdres ont scéllé l’ amitié de Salomon et de Hiram de Tyr… en alimentant généreusement les batisseurs du Premier Temple pour leur bois de construction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *