Israël : un taux de chomage à faire rêver l’Europe !

Publié le : 26 janvier 2011
Print Friendly

Le Bureau Central des Statistiques israélien a publié le taux de chômage de novembre dernier : il se situe à 6.8%, soit 216.000 israéliens à la recherche d’un emploi.

C’est une légère augmentation (0.2%) par rapport à octobre de la même année. Mais sur l’année, le taux, qui est proche du plein emploi, est plus que stable, variant en 6.5% et 6.8%.

Au plus fort de la crise financière, en 2009, le taux de chômage avait atteint les 7.7% avant de chuter au niveau actuel.

l'ANPE israélienne

Bien qu’Israël bénéficie d’un taux de chômage relativement faible par rapport aux autres pays occidentaux, et bien que ces chiffres fassent rêver la France et presque tous les pays de l’OCDE, il est fort dommage que les chiffres de mai 2008 (5.8%) ne soient plus ceux d’aujourd’hui.

Quoi qu’il en soit, le PIB d’Israël a augmenté de 4,5% en 2010 (2,7% par habitant), comparativement à une hausse de seulement 0,8% en 2009.

Est considérée comme chômeur, toute personne qui n’a pas travaillé une seule heure au cours d’une semaine entière.

Parmi les autres chiffres intéressant: l’année 2010 a vu une baisse de 14,5% des demandes d’allocations chômage par rapport à 2009.

Selon les données de l’Assurance Nationale (Bitouah Leumi), le nombre moyen de demandes d’allocation mensuelle s’élève à 75.832.

Imaginez un peu qu’en France, 14.5% des chômeurs ou RMIstes disent : « j’ai assez d’économies pour vivre, utilisez mon allocation pour autre chose », ça en ferait des économies. Et bien, c’est ce qu’il se passe en Israël !

Jonathan-Simon Sellem – JSSNews 

15 Réponses à Israël : un taux de chomage à faire rêver l’Europe !

  1. mardoche Répondre

    26 janvier 2011 a 17:57

    Le taux de chomage israelien peut faire rever l’Europe.
    Le taux d’allocations chomage fait certainement rever les israeliens.
    La duree de la couverture et les conditions d’admissions ne sont en rien comparables en France et ici.
    Comme,je n’ai jamais touche le chomage ici ou en France,je vais me renseigner aupres d’un arabe israelien,et d’un arabe en France.
    j’aurai les renseignements les plus vrais et les plus actuels.

    • salome Répondre

      26 janvier 2011 a 18:44

      «  »Comme,je n’ai jamais touche le chomage ici ou en France,je vais me renseigner aupres d’un arabe israelien,et d’un arabe en France.
      j’aurai les renseignements les plus vrais et les plus actuels » » »

      :-) :-) !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Yéhoudi Répondre

      26 janvier 2011 a 20:15

      Mardoché!!

      excellent !!

      :lol:

  2. Arik Répondre

    26 janvier 2011 a 17:58

    oui, enfin c est surtout parce que les conditions d acces aux alloc est un peu plus strict qu en France: si t as une bagnole, t as pas le droit aux alloc :lol: veridique!!! en meme temps c est logique: on te dit avant de demander des sous, vends ce qui est un peu superflux…
    Apres tu dois obligatoirement pointer toutes les semaines et rencontrer un conseiller toutes les semaines lui dire ou t en es etc…
    en plus (j en connais a qui c est arrive!) le type au bureau du travail, son objectif c est vraiment de te faire bosser: il te laisse deux trois semaines pour voir si tu trouves un taf, apres il te file un job que t es oblige d accepter sinon pfuit, t es vire des listes d alloc!
    Eh ben du coup des tire-au-flanc il y en a moins c est clair!!!

    • Yéhoudi Répondre

      26 janvier 2011 a 20:20

      Arix
      ça me fait penser aux tapeurs professionnels dans les rues et Métro de Paris
      qui grillent deux paquets de Marlboro et 10 canettes de bière par jour et qui osent tendre la main

      si la France pouvait prendere exemple sur Israel dans ce domaine !!

      quelles économies!!

      quand tu vois ‘ces gens là » au chomage et roulant en grosse cylindrées…fruit de la drogue et des magouilles délictuelles, tun as des envies de meurtres …

  3. TAIEB Répondre

    26 janvier 2011 a 19:05

    Mais il y a encore des pauvres qui travaillent

  4. mike Répondre

    26 janvier 2011 a 20:02

    Etant jeune olim ( si on peut dire cela apès 2 ans et demi dans le pays ) , j’ai touché après ma sal klita ( panier d’intégration) le chomage en israël, parce que je ne travaillais pas encore, j’avais encore dû mal à m’insérer, et concernant l’apprentissage de la langue c’etait limite (comme si on comparait un roumain qui parle trés mal le français), j’ai dû pointer 2 fois / mois au misrad haklita ( ministere de l’intégration) pendant 6 mois.bref maintenant çà va un peu mieux.
    bref pour revenir au sujet, les alloc d’ici et ceux de la France ne sont pas comparables ( durée; montant)
    Là bas c ‘est de l »assistanat, pas de quoi alléger la dette de la France.
    Un arabe Israélien est moins « Pleureur » qu’un Arabe Français vis à vis des allocations ( familiales, chômage).
    nous au moins, on sait comment Gérer les finances pas comme en Europe….

  5. Maurice 2 Répondre

    26 janvier 2011 a 20:15

    Quoiqu’il en soit en France il y a beaucoup de chaumage mais aussi près de six cent mille emploies qui ne trouvent pas preneurs

    Cherchez l’erreur

  6. Histazim Répondre

    26 janvier 2011 a 20:43

    -14,5% c’est à peu près la baisse du nombre de chômeur. Logique donc qu’il y ai 14,5% de demandeurs d’allocations chômage en moins. Vous faites une erreur à la fin de votre article

    • Gally Répondre

      26 janvier 2011 a 21:14

      Bah pas vraiment :

      Sur une population de 100, tu passes de 7.7 chômeurs à 6.8 => +/- 1 chômeur de moins => 1 / 7.7 de baisse => 13% de baisse

      Il y a donc bien 1.5% de plus de baisse des demandeurs d’allocation que de baisse du chômage. Ça fait quand même pas mal de personnes, et donc de pognon, ces 1.5%

      • Histazim Répondre

        26 janvier 2011 a 21:20

        On ne peut pas faire ce calcul avec des taux, car les taux sont calculés sur une base qui se modifie au cours du temps.
        Quand bien même ce calcul serait une approximation acceptable du vrai chiffre, JSS laisse entendre que 14,5% des chômeurs auraient par bonté d’âme laissé à l’État leur allocation. En excluant toutes les raisons qui font qu’on ne demande pas son allocation chômage (fin de droits etc…), ce pourcentage avec votre calcul ne s’élève qu’à 1,5%. Très très loin du 14,5% annoncé

        • Gally Répondre

          26 janvier 2011 a 21:50

          Il a peut être mal compris, tu sais les journées qu’il fait ?

          • Histazim

            26 janvier 2011 a 22:20

            Je ne lui en veux absolument pas ! ça peut arriver à tout le monde
            Et j’admire la qualité de ce site que je consulte régulièrement. Mais je ne pense pas que ce soit une insulte que de signaler une petite erreur dans un article

          • Gally

            26 janvier 2011 a 22:40

            Ca n’avait pas été pris ainsi Histazim :)

  7. Maurice 2 Répondre

    26 janvier 2011 a 23:36

    Désolé il fallait lire Chômage et non chaumage

    Le chaume on le laisse pour les toitures en Bretagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *