Israël ouvre son premier Musée de l’Erotisme

Publié le : 28 avril 2011

C’est une première et c’est un évènement qu’il faut prendre à sa juste valeur. Le 27 avril à Eilat a été ouvert pour la première fois en Israël les portes du Musée de l’Érotisme. A l’intérieur, comme dans la plupart des musées de l’érotisme dans le monde, on y trouve de nombreuses œuvres d’art, mais aussi des caricatures, des posters, des sculptures, des vidéos.

Une attention particulière est portée sur un faux petit théâtre des années 1920 où seront montré des films érotiques du siècle dernier.

Une autre exposition inspirée par le peintre français François Boucher sera mise à l’honneur… Non sans raison puisqu’il exerçait son art lors du « siècle galant ».

Le peuple juif a donné de nombreux chefs-d’œuvre du monde de l’érotisme, le plus célèbre d’entre eux étant le Cantique des Cantiques. Judith et la reine Esther utilisent les charmes féminins pour sauver leur peuple de la destruction. Les Juifs ont joué un rôle de premier plan dans l’industrie du divertissement pour adultes modernes, pas étonnant que l’inventeur du rôle de la bande dessinée porno soit Ron Jeremy Hyatt, un acteur et producteur juif américain nommé « l’homme le plus célèbre de l’industrie pornographique ».

Malheureusement, l’histoire érotique du peuple juif n’a pas encore été prise en compte dans le musée. Les responsables de l’administration reconnaissent qu’il existe un écart, mais ils accusent principalement le manque de ressources et de temps nécessaires pour une couverture complète de cette question. Ils promettent que, dans les mois à venir, dans l’une des salles du musée, il y aura une exposition sur le rôle du sexe dans l’histoire juive. Le musée s’ouvrira au public le 3 mai, entre 10 h et 19 h et le prix de l’entrée sera de 50 shekels. En plus de l’exposition permanente, le musée aura des expositions temporaires, ainsi que des spectacles, comme des séances d’art corporel.

Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

 

Print Friendly

11 Réponses à Israël ouvre son premier Musée de l’Erotisme

  1. josyfeit Répondre

    28 avril 2011 a 11:39

    est ce qu’il y aura des réductions de groupe pour les familles de shalala qui vont en vacances a Eilat ou bien inclus dans les fameux package qu’une celebre agence de voyages propose chaque jour sur Israel.

    • joel. Répondre

      28 avril 2011 a 17:38

      L’érotisme chez nous les juifs :
      Tout commence avec la circoncision ! :-) :-)

  2. Christiane Répondre

    28 avril 2011 a 13:31

    Je parie que le GPS du teléphone casher ne mentionnera pas l’adresse du musée :lol:

  3. CatholiC Répondre

    28 avril 2011 a 14:07

    C’est tout à fait logique : les fantasmes sexuels sont tout aussi réels que les fantasmes religieux. Je suis séduit… peut-on avoir plus d’illustrations pour étude ? Une étude comparative je veux dire hum…

  4. Arik Répondre

    28 avril 2011 a 17:44

    et le patron du musee de l erotisme a Paris? de chez nous!

  5. Pierre A Répondre

    28 avril 2011 a 17:50

    Ah enfin une bonne nouvelle sur Israel !!!!

  6. Yéhoudi Répondre

    28 avril 2011 a 22:44

    punaise..;;;CES JUIFS………

    comme si ce pays digne d’ etre le musée de l’ exotisme ça ne lui suffisait pas …..

    CUL MULARDS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  7. M.Françoise Répondre

    29 avril 2011 a 10:32

    ………..???????

  8. benny Répondre

    29 avril 2011 a 10:41

    qualifier le cantique des cantiques du roi salomon d oeuvre erotique est un blaspheme !! vous devriez lire les commentaires du zohar sur ce texte fondamental du mysticisme juif !! la belle l epouse du texte C EST LA THORA .

  9. nani Répondre

    29 avril 2011 a 10:49

    honte pour nous. Achem nous a demandé de nous différencier des autres nations et de: « Vous serez saints car Moi Je suis Saint » et qu’il n’y ait pas d’ »abomination dans nos camps »…ça va tout à fait à l’encontre et la rencontre autant érotique qu’elle puisse être, entre une homme et une femme, se fait, pour Israël- l’Israël qui porte bien son nom et non la chose qui fait comme les autres- dans l’intimité conjugale, et se fait là, à la manière du Cantique des Cantiques, non pas comme vos fausses interprétations s’en arrangent, mais comme il doit se lire, comme disait Benny, à la lumière du Zohar.
    Dommage pour nous, voilà encore des points en moins…

  10. benny Répondre

    29 avril 2011 a 10:59

    c est la honte effectivement ! comme l infame film israelien diffuse hier a la tele et presente comme un chef doeuvre!!!!! ce film est immonde !! decidement la creation artistique d israel est desolante de connerie de mievrerie culpabilisante et de cliches ridicules !!!! c est tres inquietant !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *