Une BD en français sur la naissance de l’Etat d’Israël

Publié le : 9 mai 2011
Pour la première fois dans l’Histoire de la BD, la guerre d’Indépendance d’Israël est  abordée au travers de personnages hors du commun, sur fond de combats aériens. Le « Mezek », qui donne son titre à l’album (Editions Le Lombard, collection « Signé »), était la version tchécoslovaque du célèbre chasseur Messerschmitt 109, utilisé par la Luftwaffe pendant le second conflit mondial. A la carcasse de l’avion allemand avait été rajouté un moteur de bombardier tchèque, rendant l’appareil particulièrement lourd et dangereux à piloter, d’où son surnom de « mule » (mezek, en tchèque).
Ce sont deux poids lourds de la BD franco-belge, le dessinateur André Juillard, qui a repris la série des « Blake et Mortimer » après le décès de son créateur Jacobs, et le scénariste Yann, co-auteur des albums « Pin Up » et du « Grand Duc », qui ont donné vie à ces pages méconnues de la guerre d’Indépendance de 1948. Une histoire basée sur des faits réels, presque déroutants, puisqu’outre celui de voir la jeune armée israélienne utiliser du matériel d’origine allemande pour sa survie,  on apprend que, par une incroyable ironie de l’Histoire, parmi les mercenaires venus combattre aux côtés des premiers aviateurs israéliens se trouvaient aussi d’ex-pilotes de l’armée de l’air allemande.
Yann a pris pour héros un pilote mercenaire, Bjorn, qui cache un lourd secret à ses camarades de combat. On est loin, dans « Mezek », des histoires à la « Buck Danny », la guerre de 1948 étant traitée ici sous l’angle d’une intrigue psychologique autour d’un personnage complexe et ambigu, dont plusieurs femmes tombent amoureuses (le dessinateur André Juillard étant aussi remarquable dans son traitement des nus que dans ses croquis d’aviation !).
Comme le souligne l’auteur, « il y a eu plus de morts au décollage et à l’atterrissage. Ca n’a rien à voir avec la Bataille d’Angleterre… Il n’y a pas eu de moments très glorieux ! ». S’appuyant sur la passionnante histoire du pilote anglais Gordon Levett, « Le Ciel t’aidera« , Yann et son complice Juillard livrent une BD particulièrement originale, qui a le mérite d’aborder un sujet rare, traité avec finesse et une réelle objectivité historique.

Alain Granat – JewPop

Visuels copyright André Juillard et Yann / Editions Le Lombard, collection Signé
Les fans de BD ne manqueront pas le superbe carnet de croquis avec commentaires des auteurs + repères historiques en fin d’ouvrage, intitulé « Mezek, naissance d’une bande dessinée » (28, 40€ chez Amazon.fr).

 

Une interview des auteurs de « Mezek » sur Fr.3 :

Découvrez Mezek, les débuts de l’aviation israélienne selon Yann et Juillard sur Culturebox ! 

Print Friendly

2 Réponses à Une BD en français sur la naissance de l’Etat d’Israël

  1. popi soudure Répondre

    9 mai 2011 a 18:41

    Le fait est rare pour le souligner ! une BD pro israel est une denrée rare ……………. donc je ne vais pas bouder mon plaisir , je vais la lire avec attention car dans ce milieu , c est un ovni …………………………

  2. mefaresh01 Répondre

    9 mai 2011 a 19:14

    Chers amis du site…….

    Je vous engage à lire ce livre. Le pilote anglais Gordon Levett fut un volontaire du « Mahal » ( le service des volontaires étrangers). Il participa aussi à la mise en route d ‘EL AL ……..

    Il existe d’autres livres qui peuvent vous faire découvrir l’ aventure extraordinaire que fut la création de la force aérienne d’ Israël avant, pendant, et après la guerre d’Indépendance qui allait durer plus d’un an.

    La plupart de ces livres sont écrits en Anglais et se présentent comme des ouvrages destinés à des cinglés d’ aviation ( mon genre!!!). Mais je dois vous dire ici que le simple étonnement n’est pas de mise lorsqu’on découvre ces récits où
    la réalité dépasse de loin la fiction ….Non, les larmes vous viendront aux yeux……

    A l’heure où le temps fait son oeuvre et nous prive peu à peu de la présence de ces
    héros méconnus, il est temps que la majorité d’entre nous apprenne les exploits de ces Juifs et non-Juifs qui, en dotant Israël d’une force aérienne dès sa naissance, ont combattu et battu l ‘ennemi dans une dimension où l’on ne les attendait certes pas.

    Pour ceux qui se posent bien des questions sur la terrifiante efficacité de Heyl Ha’avir aujourd’hui, sachez que beaucoup de réponses sont là, dans ces ouvrages qui traitent de la période 1947-1967……

    Pour ceux qui auront la chance, demain matin, d’être sur la côte israëlienne,
    en regardant passer la plus efficace armée de l’air au monde, ayez une pensée pour ces quelques centaines d’hommes et de femmes qui , contre toutes les
    logiques, ont fait naître dans un pays naissant une arme qui protège depuis les cieux d’ Israël…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *