Rencontre avec Valérie Hoffenberg : « Je gagnerai ces législatives 2012! » | JSSNews

Rencontre avec Valérie Hoffenberg : « Je gagnerai ces législatives 2012! »

Publié le : 23 mai 2011

C’est dans un café cosy du quartier bobo de Neve Tsedek à Tel-Aviv que nous avons rencontré, vendredi 19 mai avant shabbat, Valérie Hoffenberg. Actuellement représente spéciale de la France pour la dimension économique, culturelle, commerciale, éducative et environnementale du processus de paix au Proche-Orient, Valérie Hoffenberg fait un nouveau tour dans la région pour préparer deux échéances.

La première aura lieu le 31 mai à Paris où elle organise, sous le patronage d’Alain Juppé, un Forum de l’innovation au Proche-Orient. Mais ce qui m’intriguait le plus dans cette rencontre avec Valérie Hoffenberg, c’était de pouvoir dessiner un portrait d’elle au plus près de sa candidature au poste de Députée pour les Français de l’Étranger.

Hoffenberg participera à ces premières législatives pour les français de diaspora, et briguera un siège déjà bien convoité. Hormis Philippe Karsenty (le candidat le plus sérieux avec Hoffenberg), on sait que Gil Taïeb et que Daphna Poznansky ont aussi l’intention de se présenter. Si ce premier est bien connu et largement apprécié par la communauté juive pour ses actions de bienfaisance et son bénévolat, il reste considéré comme un candidat communautaire et non comme un politicien. Cela pourrait l’empêcher d’être élu mais nous écrivons ces lignes sans l’avoir encore rencontré. Poznansky, quant à elle, est la représentante du Parti Socialiste dans la région. Ses chances d’être élue sont ridicule quand on se souvient qu’aux dernières présidentielles, le candidat Sarkozy avait obtenu 91% des voix en Israël.

Quoi qu’il en soit, c’est une femme courageuse, pleine d’enthousiasme et qui promet de relever ses manches que nous avons rencontré. Une femme visiblement déterminée à se faire élire, une femme d’action qui défend son bilan et qui ne rêve plus que d’une chose : pouvoir demain défendre les intérêts des français vivant dans la région à l’Assemblée Nationale.

JSSNews : Valérie Hoffenberg bonjour et merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Avant de rentrer dans le vif du sujet, dites-nous qui vous êtes et quelles sont vos activités passées et présentes…
Valérie Hoffenberg (VH) : Je suis avant tout une maman de trois enfants et c’est très important pour moi de garder cela en tête, même au sein de mes activités professionnelles. Je suis avant tout une femme qui fait de la politique mais je ne souhaite pas être une femme politique et cela m’est fondamental.

JSSNews : Quelle est la différence ?
VH: Pour moi, faire de la politique, c’est mettre en avant mes convictions. Faire passer mes idées. Réaliser des projets. Mais la politique n’est pas une fin en soi pour moi, c’est un moyen de mettre en place des projets.

JSSNews : Revenons à vos activités…
VH : J’ai d’abord été une chef d’entreprise pendant 14 ans et je me suis arrêtée à la naissance de mon troisième enfant en 2000. A ce moment-là j’ai commencé à militer dans des organisations juives et en particulier au CRIF. C’était au moment où il y avait une résurgence de l’antisémitisme et je faisais partie de ces français qui se sentaient agressés et déçus par la manière dont la France répondait à l’antisémitisme en France. Comme de très nombreux français, je me suis alors demandé si j’allais rester en France pour élever mes enfants ou s’il était temps de partir. J’ai alors décidé que, tant que je suis en France, il faudra se battre. Le CRIF a alors organisé un voyage aux États-Unis où nous avons pu rencontrer toutes les organisations juives américaines ; et j’ai été frappé par la force de ces organisations qui ne font pas uniquement que passer des messages, mais qui comptent vraiment dans la vie politique locale. Ce qu’ils font ne correspond en rien à ce que nous faisons en France.
J’ai été agréablement surprise par l’American Jewish Comittee (AJC) et sa manière de faire passer ses messages. Je me souviens d’une anecdote : nous étions au dîner de gala de l’AJC avec Roger Cuckierman et Alexandre Adler et ce soir-là, Condoleeza Rice (ndlr : alors Ministre des Affaires Étrangères) donnait son discours et a terminé ce dernier par la phrase « Am Israel Haï » (le peuple d’Israël est vivant). A ce moment-là, Alexandre Adler et moi-même nous nous sommes mis à pleurer. C’était extraordinaire qu’un ministre des Affaires Étrangères non israélien termine son discours de la sorte. Je me suis demandée pourquoi cela n’était pas possible en France et ce qu’il fallait faire pour y remédier. J’ai donc demandé à David Harris, le directeur de son organisation si je pouvais l’aider, mais avant cela, il m’a fallu apprendre à ses côtés leurs méthodes de travail. J’ai donc intégré l’AJC, j’ai écouté, j’ai participé à des réunions, à des voyages avec eux pour comprendre leurs méthodes et leurs forces de frappe. Quelques mois plus tard, David Harris m’a demandé si je voulais devenir la Présidente de cette organisation en France. J’ai dit oui et j’ai tout de suite pensé à inviter Nicolas Sarkozy comme premier intervenant.
Il était à l’époque Ministre de l’Intérieur et c’était déjà à l’époque un homme de conviction. Un homme pour qui l’antisémitisme est un mot qui le touche au cœur. Je ne connaissais personne dans le milieu politique excepté Maryvonne Douste-Blazy et c’est elle qui m’a mis en relation avec David Martinon qui travaillait au Cabinet de Nicolas Sarkozy. Lors de notre entretien, je lui ai expliqué qui nous étions mais aussi qu’il était important pour nous de savoir ce que la France fait vis-à-vis de l’antisémitisme. C’était à une époque où les français n’étaient pas vraiment aimés aux Etats-Unis, à l’époque où la France était contre l’intervention en Irak. J’ai quand même organisé ce premier rendez-vous.

NICOLAS SARKOZY M’A DIT : JE NE PEUX PAS ACCEPTER QU’UN JUIF EN FRANCE AIT PEUR D’ETRE JUIF

J’ai alors été frappé par la détermination de Nicolas Sarkozy qui m’a alors expliqué qu’il prenait comme atteinte personnel chaque acte antisémite. Ils nous a aussi raconté son histoire personnelle ; il nous a dit « vous savez, mon grand-père était Juif. J’avais une énorme admiration pour lui. Et lorsqu’à 22 ans, j’ai découvert qu’il était Juif, je lui ai demandé pourquoi il ne l’avait pas dit avant. Il m’a alors répondu : parce que j’avais peur. Je n’ai pas pu comprendre que mon grand-père, qui n’avait jamais peur, qui était un homme si exceptionnel, ait pu avoir peur de dire qu’il était Juif. En tant que ministre de l’Intérieur, je ne peux pas accepter qu’un Juif en France ait peur d’être Juif ».
Après avoir reçu une standing ovation, Nicolas Sarkozy est rentré en France et il a été attaqué à l’Assemblée Nationale par le Parti Socialiste sur ce diner avec les Juifs américains. Et il a répondu aux invectives : « C’est vrai, ce ne sont pas les Socialistes que les Juifs américains auraient pu remercier pour leur lutte contre l’antisémitisme. Ce n’est pas Daniel Vaillant qu’ils auraient pu honorer de la sorte ». Les Socialistes sont alors sortis de la salle.


EN PREMIERE LIGNE POUR FAIRE INTERDIRE AL MANAR

Tout a commencé de la sorte, alors que j’étais présidente d’une Organisation Juive Américaine en France. Malgré ce que cela représente, j’ai fait, je pense, de l’AJC, l’organisation juives qui a le plus compté en France. C’est par exemple moi qui étais en première ligne pour faire interdire la télévision du Hezbollah Al Manar sur les ondes françaises. Jean-Pierre Rafarrin m’avait alors appelée en premier pour me donner la nouvelle prise par le CSA concernant cette interdiction. J’ai aussi organisé, et j’en suis extrêmement fière, des stages de formation de gendarmes et policiers sur ce qu’est l’antisémitisme. Les gendarmes ont pu comprendre ce qu’est Israël, ce qu’est l’antisémitisme et ce que signifie, au fond, une plainte pour antisémitisme. Enfin, j’ai organisé de nombreux voyages pour faire connaître l’image réelle d’Israël en France. Dans ce gouvernement, François Fillon, Laurent Wauquiez, Luc Châtel, Frédéric Lefebvre ont découvert Israël en ma compagnie. J’aime porter des dossiers. J’aime faire du concret.
Puis Nicolas Sarkozy m’a proposé de l’aider à définir la politique étrangère de la France. C’était important : jamais quelqu’un qui représentait les intérêts d’Israël n’avait été associé à la rédaction d’un programme d’affaires étrangères en France. J’ai donc pu faire peser, dans la campagne, ma vision et mon amour d’Israël. J’étais très fière, le 14 janvier lors du discours d’investiture de Nicolas Sarkozy, quand il a déclaré qu’une des choses qui l’a changé, est une visite au mémorial de la Shoah de Yad Vashem. Il avait aussi rappelé être un ami sincère d’Israël, à l’époque où Pascal Boniface, au Parti Socialiste, affirmait ne pas devoir prendre parti pour Israël car le vote musulman est important.

JSSNews : Il a d’ailleurs été viré du PS pour cela…
VH : Il a été en effet viré pour cela, mais il ne faut pas oublier cette époque où le PS hésitait à prendre des positions plus neutres car il pensait que le vote musulman était plus important.

L’UMP M’A TOUJOURS SUIVI ET VOTE A L’UNANIMITE CONTRE LES SANCTIONS ENVERS ISRAEL

JSSNews : Ce point de vue est-il aujourd’hui en vigueur selon vous au PS ?
VH : Je suis profondément choquée par le manque d’évolution du Parti Socialiste. Il y a de très nombreux Juifs au PS mais il n’y a pas eu de prise de position forte du Parti Socialiste en faveur d’Israël. Il y a parfois des prises de positions positives mais dès que l’on doit condamner des actes palestiniens, il n’y a plus personne. On a pu le constater et je le constate encore puisque je suis une élue au Conseil de Paris depuis deux ans et demi. Avec mon parcours j’ai pu avoir cette légitimité qui fait qu’au Conseil de Paris, lorsqu’il y a des discussions sur le Moyen-Orient, je suis la représente de l’UMP pour répondre aux questions.
Et je suis sidérée de voir très souvent, sur proposition des Verts ou des Communistes, des attaques sur Israël au sein du Conseil de Paris… Que ce soit sur Salah Hamouri, que ce soit sur une libération immédiate qui remet en cause la justice israélienne, que ce soit sur un soutien à la flottille et de façon globale, le Parti Socialiste a souvent voté des vœux émanant de ses alliés Verts condamnant Israël. Et à chaque fois, l’UMP m’a suivi et a voté à l’unanimité contre les condamnations sur Israël.

JSSNews : Puis vous êtes devenue la représentante pour le processus de paix aux côtés de Nicolas Sarkozy…
VH : En effet. Mais cela n’a pas été une décision facile pour moi. Je savais qu’il était plus simple d’agir de l’extérieur en tant que lobbyiste plutôt que de travailler de l’intérieur. Mais j’ai considéré la chance de pouvoir marquer des points à l’endroit où c’est le plus difficile, c’est à dire à l’intérieur même du Quai d’Orsay, on a pas le droit de refuser.
J’ai donc essayé de montrer une autre vision du processus de paix. De peser pour montrer une autre perception de ce processus de paix.
Et c’est pour moi à chaque fois une victoire quand j’arrive, malgré les difficultés, car il ne faut cacher qu’il y a des difficultés à cela, à inviter des ministres israéliens au Quai d’Orsay ; ce que j’ai fait à plusieurs reprises. J’ai été la première à inviter le chef du patronat  israélien pour rappeler combien la France est opposée au boycott contre Israël, pour le présenter à toutes les grandes institutions françaises comme Oséo, la Caisse des Dépôts ; afin de montrer le soutien de la France et d’encourager les grandes entreprises françaises à travailler avec Israël. Plusieurs ministres israéliens ont été invités à ma demande pour qu’ils s’expriment au Ministère des Affaires Étrangères. Il n’y a jamais autant de ministres israéliens qui sont venus s’exprimer au Quai d’Orsay que depuis que j’y suis.

POUR MOI, DEFENDRE ISRAEL N’EST PAS UN PRINCIPE : C’EST DEFENDRE MA FAMILLE

JSSNews : Vous ne vivez pas en Israël mais vous semblez connaître les peurs et aspirations de ces derniers…
VH : Et pour cause, j’ai moi-même des parents et de la famille qui vit en Israël. Je connais de l’intérieur les peurs et les difficultés des Israéliens. C’est aussi pour cela que je peux expliquer aux Palestiniens les attentes sécuritaires des Israéliens. Pour moi, défendre Israël n’est pas seulement un principe, c’est défendre la sécurité de ma famille.

JSSNews : On dit souvent que le Quai d’Orsay, c’est la politique arabe de la France, l’Eurabia… Avez-vous le sentiment d’avoir fait évoluer certaines consciences ?
VH : Deux éléments. Il faut être honnête et la personne qui a fait le plus pour que les choses changent au Quai d’Orsay, c’est Nicolas Sarkozy. Sans son impulsion politique, seule, je n’aurais rien pu faire. Il a eu cette volonté de rééquilibrage de position en affirmant haut et fort être un ami d’Israël.
Deuxièmement, me nommer fut une décision iconoclaste de la part du Président. Il a imposé au Quai d’Orsay une femme pro-israélienne connue pour être l’ancienne Présidente de l’American Jewish Comittee. J’ai bénéficié de cette impulsion politique de Nicolas Sarkozy et de son soutien au Quai d’Orsay.
Ai-je réussi à faire changer les choses ? Je pense sincèrement que oui.

JSSNews : Par exemple ?
VH : Lorsque que Nicolas Sarkozy m’a proposé d’essayer de développer l’économie palestinienne, très clairement, au Quai d’Orsay, beaucoup de gens étaient contre cette vision là pour le processus de paix. Pour eux, c’était la vision de Netanyahu de la paix économique. Pour beaucoup de diplomates, ce que je faisais allait à l’encontre de la politique du Quai d’Orsay qui disait que la seule chose qui compte, c’est l’accord diplomatique final. Ma nomination a donc permis de changer de stratégie et de mettre en place des choses sur le terrain. J’ai réussi ce projet avec le soutien total du gouvernement israélien. C’était très important ! Quand vous avez des gens qui ont intérêt à dire que « les Israéliens ne font aucun effort », j’ai pu démontrer exactement le contraire. Le gouvernement israélien encourage le développement économique palestinien. Dans les câbles diplomatiques j’expliquais aussi la réalité… Comme le fait qu’il y a moins de checkpoints dans les Territoires Palestiniens. J’ai pu faire passer ce message dans les TV nationales. J’ai pu expliquer que le blocus a été assoupli. Que les Israéliens ont changé leur politique vis-à-vis des Palestiniens. Être au Quai d’Orsay m’a donné cette légitimité.

JSSNews : Parlez-nous du Forum de l’Innovation que vous organisez le 31 mai à Paris…
VH : Le printemps Arabe a montré que les populations de la région attendent des réponses concrètes et j’ai souhaité réunir ces gens autour de projets concrets. Cela fait 2 ans que les Israéliens et les Palestiniens ne se rencontrent pas et je suis très fière d’être la première à réunir à Paris, au Quai d’Orsay, des tables rondes où Gilad Erdan le ministre israélien de l’Environnement et numéro 3 du Likoud sera à la même table que Shaddad Attili le Ministre de l’Eau palestinien, que le Ministre de l’Environnement jordanien, que des Qataris ou encore des Omanais et des Égyptiens. Cela dans le but de changer l’image d’Israël en France, de démontrer que l’on ne peut pas boycotter Israël puisque tous ces acteurs sont liés, mais surtout d’apporter des réponses concrètes sur la question de l’eau. Une question centrale dans la région. Ce problème ne s’arrête pas aux frontières et c’est uniquement en travaillant ensemble que l’on trouvera des solutions à ces problèmes.

JSSNews : Parlons à présent de ces législatives 2012… Vous serez visiblement candidate…
VH : Pas visiblement, je confirme, c’est officiel. Je serais la candidate de l’UMP pour représenter les français de l’étranger sur la 8ème circonscription.

JSSNews : Ce qui représente quels pays ?
VH : Israël, l’Italie, la Turquie, la Grèce, San Marin, le Vatican, Chypre et Malte.

JSSNews : Si vous étiez élue, vous quitteriez le Ministère des Affaires Étrangères ?
VH : Je ne sais pas encore car on peut être députée et continuer à avoir des missions. Ce serait avec un titre différent mais c’est une possibilité. Par exemple Thierry Mariani était député et chargé d’une mission sur l’Afghanistan. En revanche, il y a une logique dans cela. Cette candidature ne sort pas du chapeau par magie. Elle s’inscrit dans un parcours naturel. J’ai commencé avec l’AJC, j’ai appris à être une élue, j’ai travaillé aux Affaires Étrangères. La vie politique, cela s’apprend, il faut savoir y créer des liens et des réseaux. Je suis rentrée à l’UMP. J’ai appris à m’exprimer devant une assemblée. J’ai appris à fédérer des gens. A gagner une légitimité. Je suis aussi en charge des relations de l’UMP avec les partis politiques étrangers. Tout cela est une construction pour être la plus efficace possible.


JSSNews : cette élection est-elle vraiment importante ?
VH : Absolument. Beaucoup de français ne savent pas encore de quoi il s’agit mais c’est très important. Les français vivant à l’étranger vont enfin pouvoir élire quelqu’un qui sera leur porte-parole à l’Assemblée Nationale. Ces 11 postes de députés sont importants car, s’ils sont investis par des partis politiques, ces partis pourront décider que ces députés auront la priorité pour rentrer dans le cœur de l’assemblée qui est justement les Affaires Étrangères. Avoir une investiture UMP est très important parce que seuls les partis pourront voter pour désigner les députés qui participeront à la Commission des Affaires Étrangères, là où l’on peut vraiment avoir un impact.

JSSNews: ce qui n’est pas le cas des candidats non affiliés ?
VH : Les personnes sans étiquette ne pourront absolument pas faire partie de cette commission essentielle des Affaires Étrangères. Donc en ce qui nous concerne, pour agir à l’assemblée, il faudra voter UMP, Parti Socialiste ou peut-être Parti Centriste si quelqu’un s’y présente.

JSSNews : Voilà un message clair à vos rivaux…
VH : Je ne m’adresse pas ici aux autres candidats mais aux électeurs. C’est une élection importante. Ce sera la chance pour un français qui vit en Israël d’avoir quelqu’un qui portera véritablement son message et pas uniquement sur les affaires étrangères. Ce sera également le cas sur tout ce qui concerne la vie des bi-nationaux ou des expatriés. Il y a de nombreux problèmes sur les questions de l’éducation, de reconnaissance des diplômes, de retraites, toutes ces questions qui touchent la vie quotidienne des gens sont essentielles.
Moi, je serais ravi de renforcer ce clan de députés pro-israéliens. Dans quel parti sont-ils ? Claude Goasgen, Patrick Beaudouin, Rudy Salles, et qui sont tous à l’UMP. Et je m’en réjouis.

IL EST RIDICULE QUE CERTAINS AIENT PU CROIRE QUE CLAUDE GOASGEN NE ME SOUTIENDRAIT PAS

JSSNews : A propos de Claude Goasgen, n’y a-t-il pas un problème avec son soutien envers votre candidature ?
VH: Je ne sais pas s’il s’agit d’un malentendu ou si certain sont de mauvaise foi. En tout cas, je vous confirme que non seulement Claude Goasgen soutient ma candidature, mais en plus, il fait partie du comité de soutien. Et nous sommes en train d’organiser un voyage commun en Israël pour qu’il vienne me soutenir ici officiellement lors de meetings. Je vous rappelle que Claude Goasgen est l’homme qui m’a donné ma chance puisque je suis élue sur sa liste dans le XVIème arrondissement de Paris. Et alors qu’il est Président du groupe d’amitié France-Israël, c’est lui qui a voulu que je puisse répondre sur les sujets du Proche-Orient au Conseil de Paris. Claude n’est pas seulement un député, il est aussi mon ami… Et il est ridicule d’avoir pu penser que Claude Goasgen ne me soutenait pas.

JSSNews : aujourd’hui l’UMP et Nicolas Sarkozy ne sont plus aussi populaire en Israël. N’est-ce pas compliqué d’être la représentante de ce parti ici ?
VH : Je suis très fière de représenter l’UMP et Nicolas Sarkozy. S’il y a un travail explicatif à faire, je suis prête à relever les manches. Je crois que le peuple Juif est le peuple de la mémoire et il est important de ne pas avoir la mémoire courte et de se remémorer ce qu’était la France et ses positions avant Nicolas Sarkozy. Il est le Président de la République qui a clairement encouragé chacun de ses ministres à venir en Israël pour essayer de montrer ce qu’est le miracle israélien. Il encourage les députés à y aller découvrir la vérité sur Israël.
Je ne sais pas si les Français qui habitent ici ont réalisé ce qu’il a fait il y a 15 jours ? Il est le premier à avoir reconnu que c’était une erreur de croire que la fin de la construction israélienne dans les Territoires allait changer quelque chose. Il a dit aux Palestiniens : « Vous utilisez ce prétexte pour ne pas vous asseoir avec les Israéliens et vous avez tort ». Je suis extrêmement fière de représenter un pareil président.
C’est aussi le premier à avoir parlé de deux états nations. Comprenez-vous la portée de cette déclaration ? Cela signifie la fin du droit au retour des Palestiniens ! Cela signifie qu’il faut créer un état palestinien où la diaspora pourra aller vivre et non en Israël. Ce sont des éléments fondamentaux.

JSSNews : Un problème majeur aux yeux des Israéliens est que Nicolas Sarkozy veuille qu’Israël offre le Golan aux Syriens mais aussi l’amitié que porte Nicolas Sarkozy, ou en tout cas qu’il portait avant la révolution actuelle, envers Bachar el Assad….
VH : Il faut faire attention aux mots. Je ne pense pas que nous puissions parler d’amitié entre Nicolas Sarkozy et Bachar el Assad. Nicolas Sarkozy est le Président de la France et à ce titre, il peut se permettre des choses que d’autres ne peuvent pas. Je vous rappelle d’ailleurs qu’en Israël il y a eu deux camps, à gauche ou à droite, où des Israéliens étaient en faveur du dialogue avec la Syrie. Nicolas Sarkozy s’est dit « nous allons tenter quelque chose ». Il y a eu des avancées jusqu’à ce que les Syriens se comportent mal. C’est une stratégie intelligente. Les Américains ne nous suivaient pas au départ et puis finalement ils nous ont rejoints. Ce que les Israéliens ne pouvaient pas faire, nous l’avons testé. Nous voulions voir ce que les Syriens avaient dans le ventre. Et croyez-moi, la classe politique israélienne, dans sa grande majorité, nous a suivi et était attentif à l’évolution des négociations pour connaître l’état d’esprit de la Syrie.

JSSNews : Est-ce que pour vous, Jérusalem est bien la capitale d’Israël ?
VH : Pour moi, Valérie Hoffenberg, Jérusalem est bien la capitale d’Israël. Maintenant j’espère très clairement qu’il y aura des accords de paix qui vont le permettre officiellement. Je pense qu’il est ubuesque que Jérusalem soit la capitale d’Israël pour les Israéliens et pas pour les autres. J’aspire à ce que nous trouvions une solution pour que partout, bientôt, il puisse être noté qu’Israël est la capitale d’Israël.

JSSNews : Une Jérusalem divisée est-elle cette solution ?
VH : Cette question est trop grave pour que je puisse moi-même y répondre. Maintenant, soyons clair: il y a de grandes chances pour que dans un accord de paix, Jérusalem soit divisé. C’est la réalité politique du terrain. Il faudra l’accepter. D’autant que seul Israël peut signer un accord avec les palestiniens.

JSSNews : Il y a plusieurs autres candidats déclarés à cette élection. Le plus sérieux et sans nul doute Philippe Karsenty (sans étiquette mais à droite), mais aussi Gil Taïeb et Daphna Poznansky du PS. Lequel vous fait le plus peur ?
VH : Je suis là pour faire ma campagne, pour démontrer qui je suis et montrer que je suis la meilleure pour porter la voix des Français qui résident ici. Je ne suis pas là pour critiquer les autres candidats. Mais il faut le dire clairement aux Français : c’est une élection politique importante ! Cela se jouera entre la droite et la gauche. Il faut choisir entre un candidat UMP et un candidat PS. Il n’y a pas d’autre choix à avoir. Sans étiquette, on a aucun poids, aucune capacité à peser. Il ne sert presque à rien de voter peur eux. Chaque candidat à ses atouts. Les miens concernent mon efficacité, ma propreté et mon poids politique.

JSSNews : Les électeurs de la région sont-ils assez au fait de la manière de faire pour pouvoir voter ?
VH : Question tout à fait judicieuse et il est important pour moi d’expliquer cela. Il faut, dans un premier temps, aller s’inscrire sur les listes des Français qui vivent en Israël, au consulat de France. Et il faut le faire pour répondre à toutes ces questions cruciales que nous avons en main, pour faciliter la vie quotidienne de chacun. Je rencontrais tout à l’heure une femme qui me posait des questions sur le divorce dans un couple franco-israélien, sur la garde des enfants, sur la fiscalité. Dans quelques jours, Jean-François Copé organise une formation pour que nous, futurs représentants des Français de l’étranger, puissions répondre à tous ces sujets là. Un apprenti ou un sans étiquette y aura beaucoup de mal.

JSSNews : Une critique importante sur votre candidature porte sur l’affaire Al Dura. Charles Enderlin vous cite, dans son dernier livre, comme une amie. Hormis un communiqué publié à une occasion en anglais, les Franco-israéliens sionistes risquent de ne pas vous pardonner de ne pas avoir soutenu la vérité.
VH : Encore une fois, merci pour cette question, c’est important de rétablir la vérité. Quand on se fait le chantre de la vérité, ce qui est tout à fait louable dans cette affaire Al Dura, on ne peut pas se permettre d’être dans l’approximation. Je fais partie de tous les juifs, partout dans le monde, qui ont été particulièrement bouleversé par les images diffusées à la télévision. On y présentait que les Israéliens avaient tué ce jeune garçon. Nous avons tous été choqués d’entendre ou de laisser dire que Tsahal avait été capable de tuer un jeune enfant ce jour-là. Et j’ai aussi été choqué de voir que, juste après, deux soldats israéliens ont été lapidés par des Palestiniens suite à la diffusion de ces images. J’ai aussi été choqué du fait que Daniel Pearl a été égorgé suite à cette affaire Al Dura. Personne ne peut imaginer, connaissant mon parcours et ma personne, que je n’ai pas, bien entendu, moi aussi essayé de faire avancer la vérité.
Je suis allé avec mon patron de l’époque, David Harris de l’American Jewish Comittee, à la rencontre d’Arlette Chabot pour obtenir des éléments par rapport à cela. Il y a eu des méthodes utilisées par rapport à cette recherche de la vérité par rapport à l’affaire Al Dura, qui ne sont pas mes méthodes. Et malheureusement, certaines actions que j’ai pu entreprendre avec France 2 ont ensuite été bloquées car il y a eu une crispation vis-à-vis de l’action de certains autres acteurs. Je le regrette. J’espère qu’il y aura une commission d’enquête indépendante.

JSSNews : A vos yeux, s’agit-il d’un montage « Pallywood » ou d’un reportage fait de bonne foi ?
VH : Je crois que, très clairement, cette vidéo interpelle tout le monde. Il y a quand même des choses très troublantes. Maintenant, ce qu’il en est exactement, je n’en sais rien et c’est pour cela que je suis en faveur d’une commission d’enquête. J’ai d’ailleurs soutenu Richard Prasquier dans cette demande.

JSSNews : Vous serez aussi, si vous êtes élue, la députée de la Turquie. Dans le cas d’une nouvelle flottille, que feriez-vous ?
VH : Mon expérience de diplomate sera une force. J’ai cette connaissance de la manière d’aborder ces sujets, plus importante que n’importe qui d’autre. Pour ce qui est de cette affaire, je l’ai déjà prise en main. Le chef du patronat israélien m’a présenté son homologue et ami du patronat turc. Un homme extrêmement puissant. J’ai donc déjà pu intervenir en Turquie avec ceux qui y sont pro-israéliens, comme ceux du patronat. Je n’ai pas attendu d’être élue pour promettre quelque chose. J’agis dans le présent.
Il y a un mois, nos amis Verts, et Communistes ont demandé au Maire de Paris de financer et soutenir cette flottille. Je me suis battu corps et âme pour empêcher cela. Ce genre de chose serait inacceptable et contre-productif !

JSSNews : vous rencontrez régulièrement les responsables du gouvernement palestinien de Ramallah, que leur dites-vous à propos du boycott de l’État Juif ?
VH: Je fais partie des gens qui n’hésitent pas à parler de tous les sujets, c’est peut-être mon point commun avec Nicolas Sarkozy : nous avons le courage de nos convictions. Bien entendu j’ai déjà abordé ces questions avec le Premier Ministre Salam Fayyad, nous avons un désaccord sur ce sujet là, mais je continuerais mon travail sur ce sujet.

GILAD SHALIT EST UN OTAGE ET NON UN PRISONNIER DE GUERRE. LA REPONSE DE THIERRY THUILLIER  POUR FRANCE TELEVISION M’A CHOQUÉE

JSSNews : Le Président américain dénonce l’accord dit de réconciliation entre le Hamas et le Fatah. Quelle est votre position sur le sujet ?
VH : Je pense que c’est un coup de poker qui a été fait par les Palestiniens. Mahmoud Abbas a voulu tenter l’union au moment où le Hamas était le plus affaibli. Ses principaux parrains, la Syrie et l’Iran, vivent actuellement sous tension. Mahmoud Abbas a expliqué à Nicolas Sarkozy qu’actuellement le Hamas est fragilisé puisqu’il reçoit moins d’argent de ses soutiens. De plus, on a vu des manifestations type « printemps arabe » contre le Hamas à Gaza même. Ce coup de poker est intéressant puisqu’il met en valeur la réunification de Mahmoud Abbas, mais s’il échoue ce serait une catastrophe.
Pour réussir, il faut à présent que le Hamas accepte 3 conditions proposées par la France : La reconnaissance de l’Etat d’Israël, la fin de la violence et la reconnaissance des accords de paix. Si le Hamas refuse de reconnaître cela, alors il n’y aura pas de réconciliation et les Palestiniens devront prendre leurs responsabilités. Je suis dubitative sur ce sujet.
Enfin, comme je l’ai dit au Président Sarkozy, il faut aussi et avant tout que le Hamas libère Gilad Shalit. On ne peut pas parler avec un gouvernement qui se comporte comme un gouvernement terroriste ! Kidnapper ce jeune fils de toutes les mamans israéliennes et de toutes les femmes juives est un acte terroriste. Il faut rajouter la libération de Gilad Shalit dans les conditions édictées par la France.

JSSNews : France Télévision, lors des 500 jours de la prise en otage des deux journalistes français, a organisé une manifestation pendant laquelle le Directeur des Rédactions, Thierry Thuillier, affirmait que Gilad Shalit était un prisonnier de guerre et non un otage, affirmant qu’il s’agit également là de la position du Quai d’Orsay… Ce qui n’est pas vrai d’après ce qui est écrit sur le site internet du Ministère des Affaires Étrangères ! N’est-il pas venu le temps pour Nicolas Sarkozy d’exiger de France Télévision d’ajouter Gilad Shalit dans la liste des otages français à l’étranger, cités tous les jours par le présentateur du journal ?
VH : J’ai ce dossier qui se trouve actuellement sur mon bureau. J’ai été très choquée par la réponse de Thierry Thuilliez. Vous l’avez dit vous-même, sa réponse est fausse et ne représente pas la position du Quai d’Orsay. J’ai rendez-vous la semaine prochaine avec Nicolas Sarkozy pour faire le point sur ce dossier et je lui demanderais de faire avancer les choses positivement.

JSSNews : Gilad Shalit pourrait-être comptabilisé comme l’un des français par France Télévision ? Comme ce devrait déjà être le cas depuis longtemps ?
VH: Je le pense et je le souhaite. Mais puisque cela ne suffit pas de penser, j’agis pour que cela arrive. J’ai donc monté un dossier, mis les éléments dedans et maintenant je dois le présenter.

JSSNews : Encore un mot sur ces législatives 2012 : comment vous imaginez-vous d’ici un an ?
VH : J’y vais pour gagner ! Je ne me serais pas engagée dans cette bataille si je ne pouvais pas gagner. J’y vais car je sais que ma voix comptera à l’Assemblée Nationale.

JSSNews : Un dernier mot en aparté sur l’affaire Dominique Strauss Kahn ?
VH : J’ai été attristé par cela. Les images de DSK menottés ont été d’une violence inouïe. Ces gros plans… Tout cela m’a beaucoup choqué. Je suis sarkozyste de droite et Dominique Strauss Kahn est un ami ! S’il a commis ce crime, il devra payer mais pour l’heure, je souhaite que nous lui laissions la présomption d’innocence. Je n’arrive pas à croire que le Dominique que je connais ait pu commettre un viol. Mais il faut laisser la justice faire son travail. Et mes pensées vont aussi à sa femme Anne et à ses enfants.
Je fais partie de ceux qui ne cracheront jamais sur Dominique Strauss Kahn bien qu’il eut été le candidat le plus dangereux pour Nicolas Sarkozy. Il aurait été beau pour la France d’avoir deux candidats de cette qualité là !

MARINE LE PEN ? C’EST L’EQUIVALENT DE CE QU’EST TARIQ RAMADAN POUR LES FRERES MUSULMANS

JSSNews : Nicolas Sarkozy va-t-il se représenter ? A-t-il particulièrement peur du Front National ?
VH : Oui, Nicolas Sarkozy va se représenter car c’est un homme de responsabilités. Il a tout un parti derrière lui et Nicolas Sarkozy ira au bout de ses convictions. A-t-il peur du Front National ? Oui ! J’ai à ce propos une anecdote : le lendemain de son élection, j’ai l’ai appelé pour le féliciter. Il m’a alors répondu « As-tu vu Valérie, j’ai gagné mon pari ! J’ai tué le FN ! » C’est certainement sa plus grande victoire que d’avoir laminé le Front National.
Aujourd’hui, cette remontée du FN n’est pas uniquement un problème politique c’est aussi un souci moral pour Nicolas Sarkozy. Il prend ce problème personnellement et j’en appelle au sens moral et au sens de l’histoire de tous les français et particulièrement de tous les Juifs, de ne pas oublier notre histoire. Marine le Pen est une candidate sans valeurs républicaines. C’est une candidate très dangereuse.  Elle est l’équivalent du Tariq Ramadan pour les Frères Musulmans. Sous prétexte qu’il n’arrive pas avec la grande barbe et la robe il donne une image light des Frères Musulmans. Marine Le Pen veut donner une image light de l’extrême droite mais elle reste de l’extrême droite. Nous voyons seulement Le Pen, nous ne voyons pas tous ceux qui restes derrière elle. Et son état-major, celui du Front National, est un état-major dont nous avons tous à rougir ! Il  ne doit pas y avoir une seule voix juive pour le Front National.

Propos recueillis par Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

70 Réponses à Rencontre avec Valérie Hoffenberg : « Je gagnerai ces législatives 2012! »

  1. Annie Répondre

    23 mai 2011 a 14:37

    comme tous les politicards, elle sait bien manier la langue de bois…

    • Fredo les dents blanches Répondre

      23 mai 2011 a 18:02

      Moi je pense que cette femme est, de loin, la favorite.
      Oui c’est du politiquement correct… Mais c’est de loin la meilleure pour ce poste ?

      Voter pour Karsenty ? Ben un mec qui fait tout son pognon sur l’affaire al durah… Moyen…

      Le PS? Ahahahahha

      Taieb ? Et pourquoi par le président du crif !

      Autant avoir quelqu’un qui a le réseau et les connaissances ! C’est mieux que rien !

    • Lisa Répondre

      24 mai 2011 a 12:59

      Elle prétend qu’un candidat indépendant n’aura aucun poid car il ne pourra pas faire partie de la commission des affaires étrangères : Francement risible Son interview démontre même le contraire. En effet:
      1/ Cette commission n’a et n’a jamais eu aucun poids. Tout le monde le sait. Goasguen en sait quelque chose quand il a remis à cette commission la signature de 80 députés pour enquêter sur les fonds français versés à l’AP : c’est resté totalement sans suite
      2/ Son interview montre précisément que quand on est dans un appareil/parti politique, on est tellement coincé qu’on en vient à nier ses valeurs. Goasguen en est encore un exemple puisqu’il est dans son comité de soutien (triste) mais tout ce qu’elle même dit par ailleurs dans son interview le montre.

      Quoi, elle a accès à Sarkozy mais elle ne peut rien faire sur Al Dura? Et il continue à l’enfumer gentillement avec de belles phrases pendant qu’il fait tout le contraire de l’autre…

      En plus, elle s’en vente sans réaliser toutes les incohérences de son discours.

      Cela relève soit du cynisme, soit de la bêtise.

      Dans tous les cas, c’est mauvais pour sa candidature.

    • raphael Répondre

      25 mai 2011 a 22:29

      vous etes obsedes par al dura
      mais on en a assez
      kasenty en 10 ans n a jamais rien obtenu
      il a gagne ses proceset de l argent mais n a jamais rien obtenu
      il est deteste par tout le monde! comment pourrait il nous defendre
      il n a jamais recu le soutien du gvnmt israelien ni francais!
      moi je veux des resultats pas du blabla et cette femme au moins elle en a!!
      j ai vu blog c est fou tout ce qu elle arrive a faire et elle a le soutien du gvmt israelien elle au moins
      merci jss pour cet article

    • yossi Répondre

      25 mai 2011 a 22:41

      vous etes graves
      elle est top, courageuse et credible!
      elle a de l experience et elle a prouve qu elle sait defendre israel au conseil de paris et a la tv francaise!!!
      parfaite pour nous representer car moi je veux du concret
      je veux qu on defende nos droits nos diplomes et qu on fasse venir des boites francaises en israel! et elle a montre qu elle sait faire
      elle aura mon vote et a mon avis de tous les gens censes !!!

  2. reouven Répondre

    23 mai 2011 a 15:27

    C EST DU PIPO…

  3. boubou aylik Répondre

    23 mai 2011 a 15:35

    votez karsenty,

    • jacqueline Répondre

      23 mai 2011 a 15:46

      Bonne idée , Boubou !! si c’est possible je voterais pour lui :)

    • Raphael 1er Répondre

      25 mai 2011 a 09:45

      votez Hoffenberg !! et réveillez vous de votre torpeur

  4. tor Répondre

    23 mai 2011 a 15:47

    Cette femme est le prototype même de « juif de cour ». L’AJC dont elle fait partie n’hésite pas à prendre partie contre les positions d’Israël à l’instar de Jstreet bébé de ce grand ami qu’est Obama .Je me demande même si elle n’est pas un soutien de cette ordure d’Enderlin ….
    Elle n’aura aucune voix des juifs qui ont fui la France comme moi .
    Nous avons un choix suffisant entre Karsenty et Taieb .

  5. trumpeldor Répondre

    23 mai 2011 a 15:55

    Trop establishment a mon gout;en bref,une eurabienne…..

  6. Gérard Pierre Répondre

    23 mai 2011 a 16:14

    Le simple fait qu’elle bénéficie de l’appui d’Alain Juppé la discrédite totalement.

  7. eric Répondre

    23 mai 2011 a 17:34

    Article tres complementaire et qui montre Valerie Hoffenberg sous son veritable jour! Tres instructif!
    http://www.drzz.info/article-pas-une-voix-juive-pour-valerie-hoffenberg-par-jean-patrick-grumberg-71454210.html

    @tor : en effet vous avez vu juste, je releve pour vous ce passage de l’excellent article dont jai mis le lien ci dessus : « Un certain Charles Enderlin, dans son livre (dont le titre : « Un enfant est mort », porte déjà l’aveu de mensonge), reconnaît avoir bénéficié du soutien de …. Valérie Hoffenberg ! Il écrit : « Valérie Hoffenberg, refuse de participer à la campagne contre France 2 et (contre) moi, au grand dam du patron de Media-Ratings » (Media-Ratings est l’agence de Philippe Karsenty). »

  8. Elie Répondre

    23 mai 2011 a 17:39

    Votez Karsenty !

  9. scholle Répondre

    23 mai 2011 a 18:01

    Valérie Hoffenberg est soit très naïve soit très cynique… Qui peut croire que Sarkozy est un ami d’Israël ?????

    Est-ce par amitié qu’il essaie d’enfoncer la tête d’Israël sous l’eau ? Selon lui, le Golan est syrien, si Israël ne veut pas reculer devant le terrorisme, Sarkozy fait savoir qu’il soutiendra l’ONU pour une déclaration unilatérale d’un Etat palestinien,

    Non, je suis injuste avec Sarkozy : il aime réellement Israël, c’est tellement vrai qu’il a fait livrer des missiles antichars aux Libanais.

    Et vous, Madame Hoffenberg, qu’avez-vous fait pour lutter contre la désinformation antisémite ? Que faites-vous pour rétablir la vérité concernant l’affaire al-dura ??

  10. Christiane Répondre

    23 mai 2011 a 18:43

    Comme déjà dit : avoir l’appui de Juppé, je me méfierais.

    Concernant l’affaire Al Dura : ce n’est que méandres couleuvrins et langue de bois tout le reste est à l’avenant : Jérusalem….

    La p’tite oie blanche (en politique :lol:) retient de l’interview que l’UMP a très très peur du FN, beaucoup plus que du PS d’ailleurs, donc que cela devrait se jouer très serré, et que l’UMP part déjà à la pêche des voix juives.

    Que pense Rémy Marceau de Mme Hoffenberg ?
    Pense-t-il que c’est un bon choix ?

  11. Bosco Répondre

    23 mai 2011 a 18:54

    Elle veut nous faire croire que Sarkozy est un ami d’Israel et que la politique de la france nous est favorable.

    Elle nous prend pour des huitres.

  12. popi soudure Répondre

    23 mai 2011 a 18:55

    VO est la femme lige de sarko , vu sa politique on voit de suite celle que sera celle de VO : pro palos !

  13. yossi de jerusalem Répondre

    23 mai 2011 a 19:30

    du pipo !! du baratin !! quelle fasse sa place au soleil d’elle meme sans etre opportuniste ! l’antisemitisme a atteind des sommets alors quelle est aux ordres du nain ? les juifs de france qommencent a quitte la france et cette dame assoiffe de pouvoir » j’appel ça une carrieriste  » vient nous baratinner sans scrupules en agitant le danger antisemite ?

  14. mensh ou shmock Répondre

    23 mai 2011 a 21:30

    voter taieb!!!!!!

    • Rotil yaakov Répondre

      24 mai 2011 a 00:20

      M. Taïeb est trop marqué « communauté juive » et je crains qu’il n’ait que très peu de voix en Turquie, en Grèce et en Italie.

      De plus, il n’est pas politicien.

      Voter pour lui risque de priver un autre, Karsenty, qui a prouvé son engagement en faveur d’Israël, des voix pour le second tour.

      M. Taïeb est quelqu’un que je respecte et apprécie, mais il faut réfléchir aux deux éléments que je mentionne.

  15. Gad Répondre

    23 mai 2011 a 21:44

    – Elle essaie de duper son monde sur Jérusalem (“ubuesque que ce soit la capitale pour Israël et pas aux yeux du monde” : c’est dire que la ville doit être divisée pour faire plaisir à tout le monde : les Nations prédominent sur le coeur conscient d’Israël), mais “elle n’a pas d’avis” : les Israéliens se sont déjà prononcés : Capitale éternelle depuis … 1981. Elle n‘était pas née. C’est « ubuesque », la capitale éternelle et indivisible du peuple juif?

    – sur l’Affaire al-Dura : elle aurait agi auprès de Chabot, mais il y aurait eu “crispation” : or, si proche de Sarkozy, n’aurait-elle pas pu actionner un levier, si elle l’avait vraiment voulu? Chabot a été éjectée… Place à la “décrispation”. Mais “elle ne sait pas”.
    -Ne décline pas l’amitié d’Enderlin. Or, en persuadant le principal intéressé qu’il aurait eu tout à gagner par une Commission, qu’il ait pu être « bluffé », admettons, le problème ne serait-il pas résolu depuis longtemps?

    – Sur la Turquie : son Think-Tank serait “pro-israélien” : je demande à voir. Tout porte à croire le contraire, l’AKP plaçant ses hommes à tous les postes économiques importants.

    – Son action au sein de l’AJC n’a t-il pas été de construire essentiellement le portrait de Sarkozy en “ami d’Israël”? Une fois le tout emballé, ne reste plus qu’à marquer le point aux législatives… Sarkozy, le grand homme, qui permet de résoudre “la question des réfugiés” : en privilégiant l’alliance Hamas-FM avec Abbas? C’est discuter avec un groupe terroriste, qui n’a rien modifié de sa charte. Pas plus que le précédent.

    – Elle veut retourner à la politique de Grand-papa, par un duel droite-gauche qui n’a pas de réalité en politique israélienne, dorénavant. Fastoche. Rira bien qui rira le dernier. Marche avec l’ UMP ou tu crèves. Des forçats, des bagnards. Vison d’Israël en « île du Diable » (affaire Dreyfus).

    – Elle n’est pas sûre de démissionner de son poste : qu’en dit la Loi française?

    – Pas un mot, pas une question de Jonathan sur “la reconnaissance unilatérale” d’un Etat et les méditations de Juppé-Sarkozy = on doit marcher au chantage?

    – Chantage au vote FN, seule « préoccupation » sarkozienne. Les Franco-israéliens ne peuvent qu’être « moyens » sans avis sur rien les concernant, juste qu’on prend les mêmes et on recommence, à cause des petits frères encore en Galout! Pris en otages…

    Et malheureusement Claude Goasguen, disant la même chose et son contraire (dans Atlantico), laisse penser qu’il n’a pas de convictions bien ancrées, c’est selon l’avis du chef.

    Interview de complaisance.

    • admin Répondre

      23 mai 2011 a 22:22

      Pour ce qui est de la reconnaissance : « Nicolas Sarkozy à dit qu’il prendra ses responsabilités » en septembre a t-elle martelé sur 90FM Israel mercredi soir. Cela ne signifiait pas « qu’il allait voter oui »… Elle laissait d’ailleurs entendre le contraire.

      Pour le reste, pourquoi de complaisance ? C’est une interview non-agressive, tout simplement. De la même manière que j’ai interviewé P. Karsenty et que je ferais les interviews des autres candidats. Et la campagne est bien assez longue pour trouver des « dossiers » sur chacun des candidats. Mais le but de ces interviews est d’avoir une première approche globale et généraliste. Je pense que c’est ce que nous avons là.

      • Christiane Répondre

        23 mai 2011 a 22:39

        Admin : même si je ne vote pas, je trouve l’interview très intéressante parce que je n’avais jamais lu Mme Hoffenberg et vous lui avez posé des questions précises.

        Et puis écouter ou lire des politiques : ça vous apprend à parler bien ….pour ne rien dire en fait. Cela peut être utile.

        Au suivant :lol:

  16. Narnwia Répondre

    23 mai 2011 a 21:51

    Je me souviens de cette affaire al manar… Et je confirme : c’est bien grâce à elle ! (et je parle en connaissant vraiment le dossier!)

    B à v.

    • Lisa Répondre

      24 mai 2011 a 12:46

      Ce n’est pas elle du tout, c’est le CRIF et le B’nai B’rith qui ont vraiment convaincu le gouvernement français sur cette affaire. Justement, elle manque d’humilité et elle ment là encore

  17. Max Répondre

    23 mai 2011 a 23:27

    Quel beau publi-reportage!

  18. Gad Répondre

    23 mai 2011 a 23:29

    Salut Jonath,

    il y a un aspect utile, je ne nie pas : elle sort tout l’attirail du rouleau compresseur pour piétiner les plates-bandes des autres candidats : ils n’existent pas, parce qu’ils n’appartiennent à rien de précis pour le moment. Sauf Dafna qu’elle peut déguster tranquille entre deux ferrero. Donc, pour elle, c’est un piston pour bons et loyaux services : Sarkozy, l’irréprochable ami d’Isr, lui doit bien ça. Chacun des parachutés de l’Elysée a reçu un cadeau : c’est une « formalité ».
    Le message aux électeurs c’est : le Gouvernement français parle au gouvernement français : il n’y a pas de place pour l’électeur, sauf rafler le bulletin. Aux autres candidats : seuls les membres du Quai d’Orsay ou affiliés peuvent se présenter. C’est un déni de démocratie. Un fait du Prince.

    Sur les aspects qui me dérangent : Sarkozy « prendra sa décision en septembre » : après avoir encouragé un pied à terre du Hamas à Ramallah?
    En espérant qu’ils ne transbordent pas trop de Grads avec eux, pointés sur Gilo>T.A?
    A quoi joue Mme Hoffenberg? A quitte ou double avec la tête de ses futurs « électeurs »?
    Dire que le Hamas est « affaibli » : il n’a jamais été aussi fort depuis sa réunification grâce au Frères Muzz. et l’ouverture prochaine de Rafah. Combien de temps cela prendra t-il pour creuser jusqu’à Ramallah?
    La Syrie leur pose problème, ils attendent la fin de la répression… L’Iran a déjà marqué des points en ce sens, malheureusement.
    Sauf qu’ils sont en stand-by en attendant de voir les offres que feront Obama et Juppé aux Frères, lorsqu’ils auront entre 30 et 50% du parlement égyptien.
    Le rôle des politiques n’est-il pas d’anticiper sur tous les scénarii possibles, même les plus glauques?
    Comment peut-elle dire : si le Hamas ne plie pas devant Juppé, (les 3 conditions du Quartette), alors ce sera la CATASTROPHE, mais je me présente quand même? Et je vais gagner : Sarkozy prévoit-il de suspendre sa décision jusqu’en juin 2012, pour la faire passer et taper après?
    C’est cela, la prévoyance pour ses frères Juifs?
    Jérusalem, ça fait sursauter qu’elle tienne la division pour une nécessité de légitimité universelle, sinon, quoi?
    Sans être « agressif », on peut peut-être recadrer les questions, lorsqu’elle s’évade vers le tout le monde tout le monde il est gentil.
    Mais Madame est trop occupée à poser en candidate idéale pour qu’on relève les contradictions ou contre-vérités. Assez bien maquillées du reste. C’est fardé, de la bonne daube.

  19. Rotil yaakov Répondre

    24 mai 2011 a 00:14

    Votez Karsenty !

  20. salome Répondre

    24 mai 2011 a 06:52

    c’est bizzard tout ces gens qui se prétendent être « ami » d’israël, on ne les entend jamais dans les coups durs/ au moment de la flotille a t-elle fait une déclaration ?
    pourquoi n’entendons nous jamais mais jamais aucune condamnation officielle et publique de ces gens là au sujet des palestiniens qui envoient leur roquettes sur des civiles israëliens…..

    • Raphael 1er Répondre

      25 mai 2011 a 09:44

      Ben si au contraire elle a pris fait et cause CONTRE LA FLOTTILLE regardez ! http://valeriehoffenberg.wordpress.com/

      • salome Répondre

        26 mai 2011 a 20:01

        je parlais du mariv machin de l’année derniére, et de ses hypothétiques déclarations sur le moment……… …aucun soutien officiel et franc, au moment même des faits en mai 2010…

  21. Herz-Antonio Répondre

    24 mai 2011 a 11:03

    j’ai lu que Mme Hoffenberg représentait en France, un lobby Juif américain antisioniste; qui va donc voter pour elle ?

    • jacqueline Répondre

      24 mai 2011 a 11:25

      pas moi je le jure …Herz :lol:

  22. Simon danan Répondre

    24 mai 2011 a 12:35

    Si vous souhaitez la division de Jérusalem la création d un état palestinien de façon unilatéral et bien d autres choses encore votez hoffenberg si vous aimez Israël votez Karsenty

  23. Raphael 1er Répondre

    24 mai 2011 a 12:45

    Vous parlez de juif de cour, mais en lisant ces commentaires, je réalise qu’il existe aussi des juifs qui sont encore totalement imprégné d’une idéologie diasporique. cessons de nous complaire dans nos petits commentaires postés pour nous faire plaisir, pour nous faire mousser. stop à la parano. arretons de croire que le monde entier est contre nous, que « ce sont tous des pourris » que Sarko est « un ennemi d’Israel’ et blabla… croyez vous que ca fasse avancer les choses de se dire ca ? Valérie Hoffenberg est peut etre une juive de cour, mais c elle qui a fait arreter Al Manar, c elle qui bénéficie du plus gros soutien de la part du gouvernement israélien qui utilise ses actions (zone de betlehem par exemple) comme des moyens de hasbara, c elle qui fait inviter des ministres israéliens constamment au Quai d’Orsays, c elle qui s’insurge quand le conseil de paris vote en faveur du Boycott contre Israel, c elle qui s’oppose à la flottille française pour Gaza. Alors pour y arriver , c vrai il faut emprunter ds canaux officiels qui ne sont pas toujours tres pro israélien, mais à la finale, ce qui compte c d’y arriver, et pour cela, il faut etre en mesure de pouvoir s’entretenir au quotidien avec les ‘puissants’. moi je voterais Hoffenberg, parceque je suis un fçais d’Israel, pragmatique et qui a longtemps abandonné son reflexe consistant à avoir une une peur chronique des Autres ! bien à vous !

  24. Lisa Répondre

    24 mai 2011 a 12:55

    Elle prétend qu’un candidat indépendant n’aura aucun poid car il ne pourra pas faire partie de la commission des affaires étrangères : Francement risible :-) Son interview démontre même le contraire. En effet:
    1/ Cette commission n’a et n’a jamais eu aucun poids. Tout le monde le sait. Goasguen en sait quelque chose quand il a remis à cette commission la signature de 80 députés pour enquêter sur les fonds français versés à l’AP : c’est resté totalement sans suite
    2/ Son interview montre précisément que quand on est dans un appareil/parti politique, on est tellement coincé qu’on en vient à nier ses valeurs. Goasguen en est encore un exemple puisqu’il est dans son comité de soutien (triste) mais tout ce qu’elle même dit par ailleurs dans son interview le montre.

    Quoi, elle a accès à Sarkozy mais elle ne peut rien faire sur Al Dura? Et il continue à l’enfumer gentillement avec de belles phrases pendant qu’il fait tout le contraire de l’autre…

    En plus, elle s’en vente sans réaliser toutes les incohérences de son discours.

    Cela relève soit du cynisme, soit de la bêtise.

    Dans tous les cas, c’est mauvais pour sa candidature.

    • Raphael 1er Répondre

      25 mai 2011 a 08:20

      Vous parlez de juif de cour, mais en lisant ces commentaires, je réalise qu’il existe aussi des juifs qui sont encore totalement imprégné d’une idéologie diasporique. cessons de nous complaire dans nos petits commentaires postés pour nous faire plaisir, pour nous faire mousser. stop à la parano. arretons de croire que le monde entier est contre nous, que “ce sont tous des pourris” que Sarko est “un ennemi d’Israel’ et blabla… croyez vous que ca fasse avancer les choses de se dire ca ? Valérie Hoffenberg est peut etre une juive de cour, mais c elle qui a fait arreter Al Manar, c elle qui bénéficie du plus gros soutien de la part du gouvernement israélien qui utilise ses actions (zone de betlehem par exemple) comme des moyens de hasbara, c elle qui fait inviter des ministres israéliens constamment au Quai d’Orsays, c elle qui s’insurge quand le conseil de paris vote en faveur du Boycott contre Israel, c elle qui s’oppose à la flottille française pour Gaza. Alors pour y arriver , c vrai il faut emprunter ds canaux officiels qui ne sont pas toujours tres pro israélien, mais à la finale, ce qui compte c d’y arriver, et pour cela, il faut etre en mesure de pouvoir s’entretenir au quotidien avec les ‘puissants’. moi je voterais Hoffenberg, parceque je suis un fçais d’Israel, pragmatique et qui a longtemps abandonné son reflexe consistant à avoir une une peur chronique des Autres ! bien à vous !

    • Raphael 1er Répondre

      25 mai 2011 a 09:50

      encore Al Dura ? !! le monde a tourné depuis, et d’autres affaires bcp plus stratégiques pour la défense d’Israel ont été mis sur le tapis, mais au fait saviez vous que c Vhoffenberg qui a fait cessez Al manar en France, oups !!

  25. Laurent Répondre

    24 mai 2011 a 13:59

    Impressionant tout ce que Valérie Hoffenberg prétend influencer (ou avoir influencé). Moi je dis qu’il faut lui laisser le bénéfice du doute. Même si je pense que ces chances d’influencer la politique étrangère de la France sont très faibles, par exemple sur le prochain sujet-clé (le vote de la France à l’ONU au sujet de la déclaration d’indépendance unilatérale de la Palestine), je dis que chaque chance d’y parvenir doit être exploitée. Mais alord dans ce cas, POURQUOI VEUT-ELLE ABSOLUMENT QUITTER CES FONCTIONS ?? Valérie Hoffenberg a sa place dans l’exécutif, pas dans le législatif. Son profil est tout à fait celui du juif dans l’establishment, celui qui essaie d’influencer en douceur, une machine beaucoup plus forte qu’elle… admettons qu’elle a raison d’essayer. Ca peut toujours aider.
    Mais l’Assemblée Nationale, c’est tout l’inverse : c’est là qu’on doit dire haut et fort, ce qui doit être dit. Ca, on le voit bien, ce n’est pas dans les cordes de VH. En revanche, et il nous l’a montré depuis bientôt 10 ans: le « rentre-dedans », le « dire les choses sans avoir peur des conséquences », et l’action concrète dans des combats apparement perdus, Philippe Karsenty nous a montré que c’était devenu sa spécialité.

    • Alexis Répondre

      14 juin 2011 a 02:17

      Le jour ou Karsenty aura fait autre chose que al dura, peut etre qu’il aura de la crédibilité! Mais en 10 ans, il a réussi (plus ou moins) une seule et unique chose et se repose sur ses lauriers d’il y a 10 ans. Il n’aura aucune influence et aucun pouvoir politique en France et a l’assemblée nationale! Quant à ses lettres de menace, il se repose derrière des diffamations sur Mme hoffenberg car il ne sait pas comment la battre de façon saine puisqu’il n’a aucun argument plausible!
      De plus le rentre dedans peut nuire, ce n’est pas en agressant les gens et en les menaçant comme le fait Karsenty qu’on obtient quoi que ce soit!
      Sur ce, je pense que hoffenberg est la candidate la mieux pour ce poste parce que dans les 10 dernières années, elle a réalise une infinité de fois plus de projets concrets que Karsenty!
      Pour répondre a vos attaques sur son appartenance au quai d’orsay qui reflétait son image, au co,traire, elle a révolutionne le quai d’orsay en faisant venir de nombreux ministres israéliens et est une personne totalement a part la bas!
      Mon vote ira a HOFFENBERG sans l’ombre d’une hésitation

  26. Sceptique Répondre

    24 mai 2011 a 15:16

    Il est assez amusant de constater l’ignorance des problèmes moyen-orientaux de Mme Hoffenberg. Récemment, elle se disait surprise de la haine que portaient les Palestiniens aux Israéliens en particulier et aux Juifs en général. Il lui suffisait de demander à n’importe qui dans la rue, en Israël.
    Et si elle n’avait pu se renseigner de cette simple façon, qu’elle se demande pourquoi les Palestiniens avaient démocratiquement élu un mouvement terroriste qui présente dans sa Charte un programme de génocide des Juifs.
    Les dirigeants français prétendent toujours ignorer les choses qui sont évidentes pour tous. De quels droit viennent-ils donner des leçons aux Israéliens, alors qu’ils ne seront capables que d’envoyer leurs condoléances lorsque des Israéliens mourront à cause d’eux et de leurs ‘solutions’ ridicules aux problèmes locaux.

  27. Sceptique Répondre

    24 mai 2011 a 15:29

    Le fait est qu’Hoffenberg n’a qu’une influence minime et égale à celle du tout venant dans le gouvernement français et au Quai d’Orsay.

    Plus que ce qu’elle à réussi à faire, ce qu’elle a totalement raté en est la preuve:
    – la France continue d’alimenter l’AP en argent frais alors qu’un de nos compatriotes est toujours retenu en otage depuis cinq ans
    – la France n’a pas demandé le retrait du rapport Goldstone maintenant que son principal auteur en a reconnu les erreurs, alors même que la France s’était abstenue de voter ce rapport lorsque tout le monde pouvait encore croire à sa véracité
    – la France ne reconnaît pas Jérusalem comme capitale d’Israël

    Sarkozy, et Juppé, et Hoffenberg ne sont que des politiciens qui n’ont aucun intérêt pour Israël, sauf dans la mesure où ça leur rapporte électoralement parlant. Et il y a beaucoup plus d’anti-Israéliens que de pro-Israéliens en France.

    Il est temps de mettre un député vraiment indépendant du pouvoir à l’Assemblée Nationale, pour nous représenter enfin.

  28. Laurent Répondre

    24 mai 2011 a 15:59

    On voiot deja l’influence de VH sur le Quai d’Orsay: voici le texte du communiqué daté du 20 mai 2011:
    La France condamne la décision des autorités israéliennes d’autoriser la construction de 1 520 unités de logements dans les colonies de Har Homa et Pisgat Zeev à Jérusalem-Est.
    Elle rappelle sa position constante : la colonisation est illégale au regard du droit international, tant en Cisjordanie qu’à Jérusalem-Est. Elle sape la confiance entre les parties et constitue un obstacle à la solution des deux États.
    Cette décision est particulièrement contre-productive à l’heure où les négociations directes entre Israéliens et Palestiniens devraient être relancées sur les bases claires fixées par l’Union européenne et mentionnées par le président Obama dans son discours hier.

  29. Laurent Répondre

    24 mai 2011 a 16:04

    On a du mal à imaginer ce que cela aurait été si VH n’avait pas été là. Le communiqué aurait peut-etre parlé de 1520 unités de logements destinés aux citoyens Juifs uniquement.
    Dans ce cas, nous aurions pu simplement exliquer au Quai d’Orsay (via VH bien sûr), que dans ces 1520 logements, il y a des populations de toutes origines qui habiteront. C’est cela aussi, la « réalité du terrain depuis 44 ans » dont Obama a parlé dans son discours (de dimanche 22 mai, c’est vrai, pas celui du 19 mai). Le Quai d’Orsay ne pouvait pas savoir…à moins que VH ne leur dise ?

  30. jacqueline Répondre

    24 mai 2011 a 16:26

    Madame Hoffenberg. peut toujours croire au Père Noël , mais Monsieur Karsenty aura plus de
    chance qu’elle et un meilleur électorat ..

    • Raphael 1er Répondre

      25 mai 2011 a 09:47

      moi je crois au contraire que cest karsenty qui croie au pere Noel, ou alors ceux qui voteront pour lui et qui constateront que Karsenty a tous les accès aux médias français fermés, et qu’il est obligé de donner des petits papiers en vitesse et en public à sarko pour lui parler, je me marre !!!

  31. Arnaud ISRAEL Répondre

    24 mai 2011 a 17:02

    Elle veut développer l’Économie Palestinienne avec le le support du QUAI D’ORSAY c’est une blague ? La paix ne passera pas par l’Economie tant que:
    – Les Arabes ne reconnaitront pas Israel comme Etat Juif, ce qui n’arrivera jamais
    – Les pays occidentaux continueront a arroser a millions d’Euros et de Dollars des Arabes fanatiques qui prônent la mort, c’est un problème de culture.
    – que « les Palestiniens » ne se reconnaitront pas en tant que tel
    Mme Valérie Hoffenberg ne connait rien au sujet et ferais mieux de se taire.
    Elle serait la bienvenue pour continuer a développer l’Économie Israélienne.
    Votez pour KARSENTY plus realiste et plus serieux

  32. MOSHE ISRAEL Répondre

    25 mai 2011 a 14:39

    La France est un pays hypocrite, de biais, avec ISRAEL. Cette dame fait parti de ce jeu…

  33. Laurent Répondre

    25 mai 2011 a 16:12

    A Raphael 1er:
    OK pour penser ce que tu veux de Philippe Karsenty….mais je trouve déplacé de mépriser une lettre écrite par le père de Daniel Pearl, au sujet de son fils défunt.
    Moi, cela ne me fait pas marrer.

  34. Bellar Répondre

    25 mai 2011 a 16:13

    Au lieu d’une « interview » sur mesure, elle aurait mieux fait de distribuer d’emblée son CV en annonçant la couleur : regardez-moi, c’est MOA qui ai tout fait, MES efforts ont porté leurs fruits, J’AI l’oreille du Quai d’Orsay mais ils ne veulent pourtant pas défendre Israël, J’oeuvre pour le rapprochement avec les Palestiniens mais ils m’ont envoyé un pain sur la g. -les ingrats !-
    Franchement elle est risible, à vouloir se mettre à ce point en avant en s’arrogeant des réussites exceptionnelles , et cela ne plaide en aucun cas en sa faveur.
    Elle n’a fait que son job pour lequel elle était payée.

    On ne peut retenir qu’une chose : c’est la juive au service du pouvoir, du Quai d’Orsay antisémite et antisioniste.
    Un peu comme le FN qui se prévalait régulièrement de compter des Juifs dans ses rangs…
    Elle cautionne par sa seule présence – du seul fait de sa position au sein du pouvoir,- toutes les accusations de la France envers Israël.
    On attend toujours son indignation sur l’affaire Al Dura, on attend que cette dame qui se prétend proche de Sarkozy fasse en sorte que la vérité soi dite, que FR2, la TV gouvernementale répare a minima par la reconnaissance de la manipulation honteuse d’ Enderlin et de ses complices – le massacre , la mutilation; les agressions des milliers de juifs de par le monde et d’Israéliens victimes de ce mensonge.

    C’est cette même dame qui est investie par l’UMP, le parti de Juppé et de Sarkozy qui voient d’un oeil bienveillant la création décrétée unilatéralement en septembre d’un état palestinien, ce même gouvernement qui a refusé de remettre en cause le rapport Goldstone et qui ne rate pas une occasion pour condamner Israël ,V. Hoffenberg ne peut en aucun cas être notre représentante.
    Au contraire, Philippe Karsenty, n’a pas attendu une éventuelle députation pour se battre, il est libre de toute pression politicarde, il continue de se dépenser sans compter et surtout n’en fait pas étalage, comme c’est le cas avec V.H.

    • Raphael 1er Répondre

      25 mai 2011 a 23:59

      Croyez vous vraiment que l’affaire al dura, représente la priorité pour les français de l’étranger en attente de reconnaissance de diplome, de réponses sur les retraites et sur les questions fiscales ? l’affaire al dura ne serait-elle pas devenue une affaire Karsenty ?

      • Yéhoudi Répondre

        26 mai 2011 a 10:06

        J’espère que ton arrière petit-fils, Raphael IV ,aura la réponse

      • chantal Répondre

        26 mai 2011 a 10:46

        Continue de faire l’autruche, tu trouveras peut-etre du petrole, qui sait?

  35. Gad Répondre

    26 mai 2011 a 09:46

    L’affaire al-Dura n’est qu’un symptôme de participation ouverte d’une certaine presse aux ordres et d’agitation de la « rue arabe » contre Israël, mais aussi contre les Juifs du monde entier.
    On peut y rajouter le vote du faux rapport Goldstone ou les imprécations étranglées du Torquemada du Quai d’Orsay , à l’époque, le très Jésuitique Nanard Kouchner, contre les commandos dépéchés sur le Mavi Marmara.
    Mais, une autre femme, a, à sa façon, très diplomatique, « brisé le blocus » de Gaza, en se rendant avec sa collègue cheftaine, pour s’y ramasser des cailloux : c’est Valérie Hoffenberg, dont on se demandera bien quelles « relations économiques et diplomatiques » elle entendait alors développer avec un groupe terroriste, inscrit sur les listes noires du Département d’Etat et de l’Union Européenne.
    VH est une férue du dialogue avec les terroristes et c’est ainsi qu’elle promeut la paix.
    Elle peut alors bien tenter de se racheter une conscience en jouant les soeurs Théresa contre de futures flottilles, elle fait cent fois mieux et plus discrètement, gra^ce à la valise diplomatique!

  36. Bellar Répondre

    26 mai 2011 a 19:44

    Raphaël, je pense que le nombre de francophones concernant cette aire géographique sont les plus nombreux en Israël , eh bien oui, ils pourront faire le poids par rapport à ceux de Turquie, d’Italie, ou de Grèce. Ce qui est évoqué plus haut les concerne au premier chef sans pour autant minimiser les autres problèmes auxquels ils sont également confrontés dans leur quotidien.
    C’est la raison pour laquelle cette élection est importante pour nous. C’est aussi la raison pour laquelle il nous est insupportable d’imaginer une seconde d’être représentés par une personne proche des terroristes palestiniens sous couvert d’échanges économiques, ou investie par le Quai d’Orsay dont l’hostilité envers Israël n’est plus à démontrer.

  37. Bellar Répondre

    26 mai 2011 a 19:45

    je voulais dire le nombre de francophones est le plus élevé …

  38. legislatives Répondre

    27 mai 2011 a 13:04

    je vous invite à lire l’interview politique de l’autre candidat (p. karsenty) http://www.terredisrael.com/infos/?p=33195&cpage=1#comment-43613

    l’interview de M. PK est une 1ère faute politique, les réponses de ce Monsieur sont totalement inadéquates avec les conditions électorales de la 8ème circonscription électorale…

    On ne s’improvise pas homme politique qui veut, il ne suffit pas de bien communiquer pour recueillir les suffrages.

    il faut simplement un minimum de sens politique !

    Cette interview est une vraie bombe pour le reste de la circonscription…PK peut déjà broyer du noir sur le sens de sa candidature.

    Quand on est candidat à une élection, on n’est pas le candidat d’un clan contre un autre clan : on n’est pas le candidat d’une communauté contre une autre communauté, on est candidat pour devenir député de la nation !!!!

    je voterais Valérie Hoffenberg comme d’ailleurs tous les autres pays de la circonscription…

    • Cygnus X Répondre

      29 mai 2011 a 07:50

      Faut un sacré niveau d’idiotie pour s’imaginer convaincre avec ton discours de petit soldat plomb de la république.

      « On ne s’improvise pas homme politique qui veut, il ne suffit pas de bien communiquer pour recueillir les suffrages. »

      Tu parles de Sarkozy ?

      Comme quoi les militants UMP sont au niveau de leur propagande et leur parti à la hauteur de leur chef : petit. Très petit.

  39. Méir Répondre

    28 mai 2011 a 23:57

    Ca sent l’opportuniste à des centaines de kilomètres cette femme qui bosse pour le Quai d’Orsay et qui est l’amie de Charles Enderlin voudrait représenter les ressortissants français en Israel? Elle est bien bonne cette blague!

  40. Michel Jerusalem Répondre

    3 juin 2011 a 00:40

    Je vous propose de compter de nombre de fois où V.H. parle de Nicolas Sarkozy et du président. C’est délirant comme cirage de pompes.. et ne comble pas la vacuité du propos.

  41. Sceptique Répondre

    3 juin 2011 a 01:19

    Les seules chances d’Hoffenberg de pouvoir l’emporter sur un candidat sérieux est de pouvoir compter sur l’abstention massive en Israël. C’est une représentante du pouvoir français actuel (pas sûr que ce le sera demain, il y a des présidentielles juste avant et les sondages sont au plus bas pour Sarkozy). Ca veut dire anti-israélien au mieux, pro-division de Jérusalem et pro-restitution du Golan, pro-réconciliation avec le Hamas, etc. Aucun franco-israélien ne peut décemment voter pour une candidate de ce type sauf s’il vit sur une autre planète.
    Mais les autres pays votent plus que les franco-israéliens et l’argent de l’UMP peut faire une différence.

    Il faut donc se mobiliser en Israël pour faire échouer les plans sinistres de l’UMP anti-israélien.

  42. Catherine Ola Hadacha Répondre

    3 juin 2011 a 11:41

    C’est évident, il faut voter Karsenty ! C’est parti mon kiki !
    C’est qui ki s’ra not’ député ? C’est Karsenty !
    (au fait, l’article est un peu trop long à mon goût, et il y a plus de fautes d’orthographe que d’habitude. Par ex. le titre: je gagnerai, au futur, ne prend pas d’s !)

    • chantal Répondre

      3 juin 2011 a 11:56

      « Je gagnerais… si on votait pour moi. »
      Moi j’aime bien les fautes d’orthographes, surtout celles des olim hadashim en hebreu, ca a son charme.

  43. Jean Répondre

    3 juin 2011 a 12:03

    Pourquoi cette dame ne fournit-elle pas le nom de ses parents et de son mari dans sa notice du Whoswho (il n’y a que « mère de 3 enfants », avec le nom des enfants ?
    A-t-elle honte de ses origines sépharades ? A-t-elle honte d’avoir épousé un polytechnicien qui a aussi des responsabilité dans la communauté juive ?

    • Fredo les dents blanches Répondre

      3 juin 2011 a 12:26

      pourquoi aurait-elle honte puisqu’elle le revendique et fait tous ses voyages en sa compagnie ?

      Concernant le dernier article de karsanti, c’est honteux ce qu’il écrit; c’est au dessous de la ceinture, c’est de la campagne pourrie ! il me décoit et j’ai vu qu’à netanya ou j’étais cette semaine, il decoit de plus en plus…
      il ne se bat qu’avec l’affaire al dura. Ca fait pas de lui un député..

    • Yehoudi Répondre

      3 juin 2011 a 12:47

      Salut Jean
      ce sont des CV a géométrie variable

      il parait qu’ elle s’ est affublée du titre d’ Avocate ??

      Géant!! elle a suivi de vagues études de droit …

      et le cirage de pompes ajouté a la proximité avec Enderlein, plus la brosse a reluire king size….j’ aime pas du tout

      ah! la bougresse n’ est pas d’ origine algérienne juive séph pour rien !!!
      comme un stipendié de Boutef en Musulmanie, elle sait trop bien faire mousser le chinois

      sans se rendre compte que ces propositions a l’ encan………..ça agace profondément…
      Eh! ces juifs ne sont plus ce qu’ils étaient!!

      y en a meme qui voteront pour Marine Le Pen
      je vous jure sur la tete de ma mère que c’est vrai

      « ourass chiffere » comme disent encore certains …. :mrgreen:

  44. Michèle Répondre

    3 juin 2011 a 12:33

     » (…) seuls les partis pourront voter pour désigner les députés qui participeront à la Commission des Affaires Étrangères (…)

    Ce ne sont pas « les partis » qui votent pour désigner les membres des commissions permanentes, dont la commission des affaires étrangères.

    Les membres des commissions sont désignés et proposés par les groupes politiques au sein de l’assemblée nationale.

    Chaque groupe politique dispose d’un nombre de sièges au sein des commissions, proportionnel à son nombre de membres.

    Un groupe politique ne peut être inférieur à 15 députés.

    Un groupe politique n’est pas forcément constitué par des membres d’un seul parti, ni exclusivement par des membres des seuls grands partis.

    A propos de la commission des affaires étrangères.

    Il est écrit :

     » (…) seuls les partis pourront voter pour désigner les députés qui participeront à la Commission des Affaires Étrangères (…) »

    Ce ne sont pas « les partis » qui votent pour désigner les membres des commissions permanentes, dont la commission des affaires étrangères.

    Les membres des commissions sont désignés et proposés par les groupes politiques au sein de l’assemblée nationale.

    Chaque groupe politique dispose d’un nombre de sièges au sein des commissions, proportionnel à son nombre de membres.

    Un groupe politique ne peut être inférieur à 15 députés.

    Un groupe politique n’est pas forcément constitué par des membres d’un seul parti, ni exclusivement par des membres des seuls grands partis.

    Par exemple, s’il y a un groupe exclusivement UMP, en revanche à gauche, le groupe est constitué de socialistes, radicaux, citoyens et divers gauche .(donc par des députés de petites formations, voire indépendants).

    A priori, rien dans les textes ne semble s’opposer à ce que des députés de petites formations et/ou indépendants forment un groupe politique, à condition d’être 15 et de signer une déclaration politique commune. (politique et non de défense d’intérêts communs).

    Un député non inscrit à un groupe peut s’y apparenter et compte de ce fait dans le calcul du nombre de sièges attribué au groupe au sein des commissions.

    Un député a le droit d’assister aux travaux des commissions même s’il n’en est pas membre.

    Source : http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/reglement.asp# .

    ************************

    Modalités d’attribution des sièges : extraits du chapître 5, articles 19 à 23 et 35 et 36 du règlement de l’assemblée nationale

     » Les membres des commissions sont désignés au sein de chaque groupe et proposés par le président du groupe. »

     » Lorsque le texte constitutif impose la nomination à la représentation proportionnelle des groupes, le Président de l’Assemblée fixe le délai dans lequel les présidents des groupes doivent lui faire connaître les noms des candidats qu’ils proposent. »

    « À l’expiration de ce délai, les candidatures transmises au Président de l’Assemblée sont affichées et publiées au Journal officiel. La nomination prend immédiatement effet dès cette dernière publication »

    « L’effectif maximum de chaque commission est égal à un huitième de l’effectif des membres composant l’Assemblée, arrondi au nombre immédiatement supérieur. »

    « Les groupes régulièrement constitués dans les conditions fixées à l’article 19 disposent d’un nombre de sièges proportionnel à leur importance numérique par rapport à l’effectif des membres composant l’Assemblée. »

    « Les sièges restés vacants après cette répartition sont attribués aux députés « n’appartenant à aucun groupe. Les candidatures pour ces sièges font, à défaut d’accord, l’objet d’un choix effectué au bénéfice de l’âge.  »

    http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/reglement.asp#

  45. Moshé_משה Répondre

    3 juin 2011 a 19:17

    J’ai lu la moitié des commentaires. Je ne sais si le mien fait doublon mais je tenais à rapporter cette déclaration de Claude G. que j’ai relevée sur le site Atlantico.fr publié le 11 mars et mis à jour le 14 mars :

    Autre chouchou du chef de l’Etat, Valérie Hoffenberg, représentante spéciale de la France pour le processus de paix au Moyen-Orient, a été prise à partie par le député Claude Goasguen. « Elle est trop pro-palestinienne pour nous représenter dans cette 8e circonscription (Israël, Malte, Turquie) où les Français d’Israël pèse 70% de l’électorat » a lancé le président du groupe d’amitié France –Israël à l’Assemblée Nationale.

    Jon, peut-être serait il bon de revenir sur la question lors de sa prochaine interview…

  46. joe Répondre

    22 août 2011 a 11:49

    UNE HONTE, de mélanger notre drapeau francais avec un autre! sur son site.
    La France n’est pas Israel, donc un député qui dit « votre député pour Israel » s’est trompé, ele veut dire « votre député pour la France » à non pas d’erreur! sommes-nous en Israel ici en France? je ne crois pas!
    Si tous les députés commencent à conjuguer leurs pays, leurs religions, leurs idéologies,… d’affection avec leurs idées politiques on n’en a pas fini. Et les non-juif alors? Moi Israel je m’en moque, je m’intéresse à la France normal!
    Donc Valérie Hoffenberg revoyez votre géographie car là vous êtes en France. allez en Israel c’est vers le proche orient!
    Et pourquoi pas Valérie Hoffenberg : « votre député Somalienne, végétarienne, athée, écolo, Philateliste, et sportive, …. (j’exagère à peine!).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *