Tel-Aviv se prépare pour la grande Nuit Blanche !

Publié le : 29 juin 2011
Print Friendly

Jeudi, 30 juin 2011, Tel Aviv tiendra son annuelle nuit blanche… Une célébration instaurée sur le modèle français et soutenue par l’UNESCO.

Les célébrations de la Nuit Blanche permettent la mise en place de dizaines d’évènements dans toute la ville, entre le coucher du soleil et l’aube.

Populaire, exigeante et audacieuse : quelques années après ses débuts, Nuit Blanche jouit d’un succès qui ne se dément pas.
La Nuit Blanche est considéré comme une expression de l’atmosphère particulière qui a récemment propulsé Tel-Aviv au sommet des classements sur les destinations les plus culturelles 2011.

D’innombrables représentations à travers la ville incluent des concerts de rues le long du Boulevard Rothschild. Le duo judéo-arabe  Achinoam Nini (Noa) et Mira Awad chanteront sur le port de Jaffa. Sur la plage de Tel-Aviv, il y aura des concerts de Mati Caspi, Shlomo Gronish ou encore de Sem Tov Levi. Koby Oz sera au Gan Haheshman entre Tel-Aviv et Jaffa.  Au petit matin, un cours géant de Yoga sera donné sur le port de Tel Aviv…

Mais il faut absolument profiter du Marathon de rock indien devant le Musée de Tel-Aviv pour vivre une expérience unique en Israël. Côté spectacle grandiose, il y a aussi le Son et Lumière sur la rue Bialik.

Un autre concert exceptionnel se tiendra à la Grande Synagogue Ohel Moed. Ce sera celui des « nouvelles musiques juives. »

Des visites nocturnes seront offertes par l’Association du tourisme et les restaurants dans toute la ville afficheront des prix spéciaux. Un très grand nombre de musées et de galeries seront ouverts toute la nuit.

Cette année, ce sera la troisième nuit blanche de la ville. Il est déconseillé de prendre la voiture pour circuler dans la ville tant les bouchons sont nombreux… Et pour ce qui est des taxis, prévoyez d’énormes sommes d’argent (les trajets peuvent prendre 1 heure pour faire 2 kilomètres). En fait, l’idéal est de tout faire à pied… Ou de louer un Tel-Ofan (vélib de Tel-Aviv) !

 

16 Réponses à Tel-Aviv se prépare pour la grande Nuit Blanche !

  1. יונתן Répondre

    29 juin 2011 a 13:27

    On va mettre le feu!!!!!!!!!!!
    Allez je prends mon billet Jéru-TLV juste pour l’occasion!

    • Marcoroz Répondre

      29 juin 2011 a 13:35

      Incendiaire !

      • יונתן Répondre

        29 juin 2011 a 16:17

        Mais,c’est pour la bonne occasion,je te le promet!

        J’éteindrais les feux à l’aube promis!

    • MENACHE Patrick Répondre

      29 juin 2011 a 14:34

      J’y suis et chaque soir il y a déjà de l’ambiance.
      Tout le monde en parle, tout le monde s’organise…
      Jeudi soir, ce sera splendide !

  2. jacqueline Répondre

    29 juin 2011 a 14:10

    l’UNESCO encore eux ????? cette organisation qui ne veut qu’ Israël fouille sous
    le Kothel ? aller aller encore une histoire de dingues !!

  3. Yéhoudi Répondre

    29 juin 2011 a 16:45

    venir a pied ??

    super surtout pour ceux qui habitent Nordya

    remarque on peut essayer en roller

    • chantal Répondre

      29 juin 2011 a 17:06

      Il y a le train de Natania, ca va tres vite.

  4. Yéhoudi Répondre

    29 juin 2011 a 17:34

    ah! merci

    tu viens me chercher a la gare ?? avec mes béquilles et la chaleur ça va pas etre facile
    si tu pouvais prendre les places dans la foulée …je te bénirais

    la iéchouik ou la i arik ya benti :lol:

    • chantal Répondre

      29 juin 2011 a 18:36

      Parceque tu voulais essayer les rollers avec des bequilles? comme au ski?
      :lol:

    • marock Répondre

      29 juin 2011 a 22:55

      Avec ses béquilles et la chaleur (des bombes au phosphore sur Hanovre, je suppose)
      Ça y est, il se prend pour un grand écrivain qui perd pas le Nord, il lui manque plus qu’ un chat pour compléter le tableau. :lol: :lol: :lol:
      Je courbe le dos d’ une réponse.

  5. Ben Répondre

    29 juin 2011 a 21:05

    Je déteste « la culture » de masse, au moins mes nuits blanches individuelles me propulsent dans une autre réalité autrement plus nourrissante pour l’âme que cette culture disgracieuse et standardisée sur le modèle anglo-saxon auquel les israeliens adhèrent. (une de mes grandes déception). Tout ce marketing, ce prêt à penser et cette musique d’ascenseur, cette espèce de sous-culture qui envahit la planète entière, me donne envie de m’exiler pour 20 ans au fond d’une forêt le temps que ce régime passe; tout cela est trop impersonnel pour moi, je déteste la banalité. De Tel Aviv à New-York en passant par Paris on ne voit que les mêmes choses; le singisme organisé, que des produits culturels exsangues de tout bienfait pour l’âme humaine. Où sont les szpilmann, les Horowitz… qui d’antan embrasaient l’âme juive? Y’en a plus que pour la frime du bord de plage et la bronzette entre deux Big Mac.

    • Yéhoudi Répondre

      29 juin 2011 a 22:16

      je ne suis pas loin de partager l’ avis de Ben a ces sujets…

      (musiques de merde, plages encombrées,soleil dégoulinant comme les corps,bronzettes a cancer de la peau assurés, vulgarité et bling bling…)

      un de mes meilleurs souvenirs en Israel, deux journées en plein désert de Judée au kiboutz Metsoké Dragot
      avec comme musique la nuit , grillons, grenouilles , hurlements de loups et aboiements de chacals …la Symphonie du vrai Monde…

  6. Ben Répondre

    29 juin 2011 a 23:17

    Parce qu’il persiste dans ma conscience les derniers relents d’un monde perdu, du Rhin à la Volga où il fut, certes que des champs de pommes de terre et forêts de bouleaux à perte de vue, mais aussi si fertiles en esprit. Enfant d’un père né sur la Vistule en 1911, j’ai connu les derniers vrais ashk bouffeurs d’harengs et de poisson sucré, aussi ces incroyables ivrognes polonais dont trois de leurs mots grossiers suffisaient à décrire ce que de nos jours mille livres essayent d’interpréter. Tout fut fort, intense, ardu et chaque aube d’une nuit blanche passée au travers du verre déformant d’une bouteille, fut une renaissance, un miracle, un mystère pleins de promesses et de félicité. J’ai vu des armoires à glaces de l’armée pleurer comme des enfants, j’ai vu la bonté infinie de gens du peuple. Comme cet vieil accordéon triste du vieux mineur Szmaievski qui résonne encore dans ma mémoire, je me sens dépité dans cette ère où l’on paye sa consommation par le truchement d’une puce électronique dans le bras en écoutant de la musique de merde. Allez y à votre nuit blanche, moi je préfère prendre une tisane et aller dormir.

  7. Christiane Répondre

    29 juin 2011 a 23:33

    @ Ben, vous avez des avis parfois rudes, tranchés, on n’est parfois pas d’accord tous les deux, mais j’aime bien vous lire.

    Curieux je viens de découvrir un point que vous partagez beaucoup de sepharades.

    • marock Répondre

      29 juin 2011 a 23:41

      Je dirais même plus, trés beau le texte à Ben, émouvant même.
      Ça ressemble un peu à du Rimbaud et son bateau ivre.

  8. Ben Répondre

    30 juin 2011 a 12:55

    Christiane@ Rude? Simple effet d’expression; impossible de pondre une oeuvre valable sans être ange et démon en même temps. Quelle valeur peut avoir un sens sans son contraire; heureusement que les dentistes travaillent pas comme ce musicien.. http://www.youtube.com/watch?v=XhnRIuGZ_dc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *