Gérard Etienne : l’écrivain juif haïtien au destin hors du commun | JSSNews

Gérard Etienne : l’écrivain juif haïtien au destin hors du commun

Publié le : 10 septembre 2011

Né en 1936 à Haïti, et décédé le 14 décembre 2008 à Montréal à l’âge de 72 ans, Gérard Étienne est non seulement un auteur hors du commun et un des plus prolifiques mais aussi, et surtout, un homme au parcours étonnant.

Après une enfance et une adolescence torturées,  meurtri par la violence que subit sa mère, il se révolte et s’enfuit du foyer familial à l’âge de 15 ans.

Il rejoint la capitale Port au Prince. A partir de ce moment-là, toute sa vie est vouée au combat pour la justice. Il participe à une insurrection contre le gouvernement despotique de Paul E. Magloire. Il est alors arrêté, emprisonné et torturé. Puis, sorti de prison,  il participe à un complot contre le gouvernement de François Duvalier où, une fois de plus, il est arrêté, il est alors âgé de 23 ans. Gérard Etienne se met alors à l’écriture, sa plume sera son arme. Il combat toutes les idéologies totalitaires. Il écrit sur les dangers de l’anarchie et du populisme en Haïti qui lui vaut, d’ailleurs, une agression d’ordre politique en 1963. Cette période est particulièrement douloureuse dans la vie de l’homme. Puis, en 1964 à l’âge de 28 ans, il s’exile au Canada  où il exerce le métier d’enseignant et de reporter à Montréal.  Il est journaliste, linguiste, et suivra également une carrière scientifique. En 1965, il écrit son premier roman « Lettres à Montréal ».

L’œuvre de Gérard Etienne est singulièrement riche. En tant qu’ancien détenu Haïtien, Noir immigré au Québec, et converti au judaïsme, il met en lumière de nombreux thèmes tels que les problèmes sur l’identité, l’immigration ou le racisme. (« Vous n’êtes pas seul »). Il écrit aussi de nombreux recueils de poèmes où à l’instar de Louis Aragon pour Elsa Triolet, il consacre son œuvre à son épouse, sa muse, Natania Feuerwerker, avec laquelle il a deux enfants, « Les yeux de Natania ».

Gérard Etienne écrit : « La poésie ne court pas les rues, et ne se vend pas au marché. L’inspiration poétique pénètre, oui ou non, l’être humain. Il n’y a pas deux poids, deux mesures, dans cette forme que les gens appellent poésie ».

L’œuvre de Gérard Etienne est traduite en plusieurs langues et a obtenu de nombreuses distinctions.

En hommage à ce père de la justice et de l’humanisme, l’Université Bar-Ilan de Ramat-Gan en Israël  a organisé au mois de mai 2011 un colloque réunissant ses proches et des professeurs du monde entier. Pour comprendre l’importance de ce colloque, nous avons rencontré une des organisatrices, le professeur Mme Simone Grossman.

JSSNews : En quoi la carrière littéraire de Gérard Etienne est-elle atypique ?
Simone Grossman : La poésie, l’essai et l’écriture journalistique ont d’abord exprimé le combat politique de Gérard Etienne jusqu’à sa conversion au judaïsme. Arrivé en exil au Québec, il échappe à une nouvelle arrestation muni de 15 dollars et de trois livres dont les auteurs sont Sartre, Garaudy et Aron. A l’époque de la Révolution tranquille, il rencontre des Juifs séfarades qui lui font découvrir la pensée juive à laquelle il adhère avec enthousiasme. Il monte avec eux la pièce de Camus, « Les Justes ». Si des écrivaines québécoises telles Anne Hebert et  Marie Claire Blais l’amènent à découvrir la puissance de la parole romanesque, le judaïsme lui enseigne le devoir de mémoire et la dénonciation du fascisme et de la dictature.
A la fois, Noir et Juif, observant les commandements de la Thora, sioniste de surcroît, Gérard Etienne se situe à la pointe d’un combat inspiré par les préceptes de la Thora autant que par la douloureuse expérience de la torture et des sévices subis en Haïti. Sa carrière littéraire est indissociable de son engagement unissant négritude et judéité.

JSSNews: Pourquoi avoir choisi Gérard Etienne comme thème de votre dernier colloque?
S. G. : L’université Bar Ilan, où les études juives accompagnent tous les cursus académiques, se devait d’accueillir des chercheurs de réputation internationale désireux d’approfondir une œuvre aux enjeux controversés, particulièrement riche d’un écrivain assumant les aspects en apparence contradictoires de son identité. Il s’agissait de souligner la valeur morale de la quête menée par Gérard Etienne dans sa poésie et ses romans.

JSSNews: Quels sont les thèmes qui reviennent le plus souvent dans l’ensemble des œuvres de Gérard Etienne ?
S. G. : Les thèmes principaux sont la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, la misère des victimes des abus et de la corruption en Haïti, la condition malheureuse de la femme noire, blanche ou métisse, soumise à des systèmes socio politiques qui l’écrasent.

JSSNews : Pouvez-vous nous décrire le colloque en quelques phrases ?
S. G. : Le colloque a été, pour une part, un hommage rendu à Gérard Etienne, décédé en décembre 2008. L’immense respect et la tristesse, ressentis par la majorité des participants qui avaient eu l’honneur de le connaître, se sont doublés de chaleur humaine et d’enthousiasme. L’intérêt soulevé par sa création romanesque, poétique et théâtrale, tant en France qu’au Canada, aux États-Unis et en Israël, a montré la valeur exemplaire d’une œuvre dépassant le particularisme et dont la beauté et l’universalité sont dues à la lutte pour le triomphe du bien.

Le colloque a permis de retracer les grands aspects de ses œuvres tels que la « Corporalité et écriture » mais encore « La laideur » ou le thème de « L’engagement ».  Gérard Etienne fait partie de ses écrivains qui suscitent l’intérêt aussi bien par son vécu que par son statut identitaire et ses qualités littéraires dont l’inspiration n’est autre qu’Alfred de Musset, Alphonse de Lamartine ou encore Victor Hugo.  Comme il le disait lors d’une interview donnée  en 2003 pour « la Tribune Juive », « Écrire, c’est donner rendez-vous » et c’est exactement ce qu’a fait Gérard Etienne en nous faisant voyager grâce à ses multiples cultures et ses nombreuses expériences en tant que « réacteur » aux questions existentielles de la vie.

Par Michaël Assous  –  JSSNews

Je remercie Mme Simone Grossman, professeur à l’Université Bar-Ilan spécialisée dans la littérature canadienne et québécoise, pour son investissement et sa généreuse participation.

Pour avoir une approche plus approfondie, voici le site officiel de Gérard Etienne : http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/etienne.html

Michaël Assous

– Le bonheur est dans la possession des êtres ou des choses que l’on aime. On doit vivre pour réaliser le bonheur de ces êtres [ Ernest Pallascio-Morin]

64 Réponses à Gérard Etienne : l’écrivain juif haïtien au destin hors du commun

  1. Marock Répondre

    10 septembre 2011 a 03:58

    UN HEROS.

    Fuyant courageusement son île pour débiter des yeux de son Elsa Feuerwerker.

    « A l’instar de Louis Aragon pour Elsa Triolet, il consacre son œuvre à son épouse, sa muse. » .
    Quelle prise de position politique. Références staliniennes garanties
    Feuerwerker, il doit pas savoir l’ allemand. Avec un tel patronyme, il vaut mieux écrire aux pompiers avant les épousailles.

    « muni de 15 dollars et de trois livres dont les auteurs sont Sartre, Garaudy et Aron »

    Sartre, on va pas en parler, ténia bigleux aux pieds plats, agité du bocal.
    Garaudy, parlons en, justement.
    Passé du catho fervent, au stalinisme forcené, aboutissant musulman persuadé.
    Un des pires négationistes existant, si il est pas crevé, cette sombre ordure.

    « l’inspiration n’est autre qu’Alfred de Musset, Alphonse de Lamartine »
    Là, il alfonce le clou, Alfred.

    « En tant qu’ancien détenu Haïtien, Noir immigré au Québec, et converti au judaïsme »
    Alors, c’ est fissa rapide, le converti nouveau.
    On brade ? A ce prix là, je suis preneur.
    Ça devient comme la conversion islamique ici ?
    « Répéte 3 fois allakbar, ça fera 500 dirhams, en billet de 100, demain tu vas avoir un superbe parchemin gallygraphié. En attendant, tu peux te tirer ta petite jeunette. »

    Vive notre héros.
    Comment il se nomme déja ? Gérard, Etienne ?

    • Christiane Répondre

      10 septembre 2011 a 10:35

      Marock : je te trouve un peu sévère pour le monsieur.

      J’ai d’abord lu ton post avant de lire la News (je le fais souvent, ce qui montre un cerveau assez en désordre !)

      D’accord avec toi sur Louis Aragon pour les références staliniennes.
      Sartre : hum, hum !
      Garaudy : l’horreur d’ordure.

      Pour Musset et Lamartine : n’ayant pas ta culture et tes connaissances te permettant les critiques aisées et appropriées, je me tais.

      Tu sais tous les chemins peuvent mener à Rome : il y a longtemps, j’étais gauchiste-bio-sioniste : je bouffais du curé, gueulais contre l’école libre…. maintenant quand je vois un curé dans la rue, j’aurais presque une larmichette qui coulerait, mes enfants sont allés en école avec des crucifix pendus partout aux murs, mes petits enfants iront également. Je suis restée bio mais je voue les verts aux enfers…. et bien sûr sioniste puissance 100.

      Enfin pour la conversion de Gérard au judaïsme : là tu sais bien que j’ai le petit faible :lol:

      Puis j’ai lu la News :

      Concernant son judaïsme, il ne me semble pas que Gérard Etienne ait été très chrétien, donc il était peut-être en errance religieuse ou athée, aussi il est allé direct à la religion des origines : le judaïsme. Pourquoi pas ! Il aurait été certainement plus facile pour lui, vu le prosélytisme de l’islam de s’y convertir. Et n’oublie pas que la conversion au judaïsme c’est un long long chemin à parcourir et pas une simple phrase répétée trois fois. Avant de l’obtenir, il a dû étudier de longues années. On peut dire que les juifs ne font rien pour recruter religieusement.

      Gérard était sioniste, en plus d’être juif, donc normal qu’Israël s’y intéresse.

      Mais le plus important : la qualité de ses écrits. L’as-tu lu. Moi, non !

      • Daz Répondre

        10 septembre 2011 a 16:21

        D’hab j’aime plutot les commentaires de Marock, mais là, comme tous les gens plutot intelligents, quand ils disent des conneries, elles sont à la hauteur…

        Pourquoi brader? Et s’il se sent juif, qu’est-ce que ça te fout? En quoi ça te regarde? Il s’est converti, il te faut quoi de plus? C’est toi le Juge de Vérité maintenant?
        Putain, mais un mec, noir, déjà pas forcément facile pour lui tous les jours, au parcourt jonché de luttes, vient, se reconnait dans la Torah, veut vivre selon ses préceptes, accepte de prendre sur lui le lourd héritage du judaïsme, de faire parti du peuple le plus haï sur cette planète depuis quelques millénaires, sioniste en plus et toi tu lui craches à la gueule?
        Tu reproduis exactement ce qu’on fait les chrétiens aux juifs espagnols, les marranes, oh le juif pouvait se convertir, c’était quand même pas un vrai chrétien, c’était… un porc, ça restait indissoluble, une tache sur son âme impurifiable, là c’est pareil, même converti au judaïsme, c’est pas suffisant….

        Faut arrêter de se prendre pour Dieu, c’est lui le seul juge de tout ceci.

        • stephane Répondre

          10 septembre 2011 a 19:20

          daz, entierement d’accord avec toi. on a trop de personnes chez nous qui font  » la fine bouche  » quand un frere non-juif se convertit, ou sur le fait de savoir si les evangelistes ne sont pas pro-israeliens pour nous parler ensuite de jesus, etc…j’ai envie de dire :  » put1… on est a peine 15 millions de juifs sur cette terre, on a des centaines de millions d’ennemis, alors est-ce qu’on peut se permettre le luxe de choisir en plus nos amis ?! « . pour moi la reponse est clairement non.

          • Daz

            10 septembre 2011 a 20:14

            Stephane> Je suis 100% d’accord avec vous :)

      • Marock Répondre

        10 septembre 2011 a 17:05

        Ma Chère Christiane, bien sur que j’ ai jamais lu une ligne de l’ illustre personnage, exergué en objet ci dessus. Et n’ en lirai jamais.
        J’ ai plus assez d’ appétit pour m’ enfiler un remake de la triollette à l’ aragone, revisitée à la sauce allemande.
        Feurwerk, ça fait pas trop haïtien comme blaze, mais l’ attrait de la femme blanche…
        Quand je vois des images des bidonvilles de Port au Prince, ça me fait penser à une des rares phrases à peu prés sensée que notre grand poète des beaux quartiers a sorti :
        « Les plus belles fleurs poussent sur le fumier. »

        • Marock Répondre

          10 septembre 2011 a 17:07

          Je crains, monsieur Daz, que vous m’ ayez tout compris à l’ envers.

          • Yéhoudi

            10 septembre 2011 a 19:06

            le Roi Dagobert

            « Faquin lui dit le Roi!!
            tu sais bien que l’ envers vaut l’ endroit »

            en préhistoire c’ est un bi-face
            au permis de conduire un sens interdit

            et de toujours…un livre dont on tourne les Pages !!

          • Christiane

            10 septembre 2011 a 19:21

            @ Daz : si j’ai trouvé sévère l’avis de Marock, je trouve bien sévères vos écrits.

            Je pense (enfin je crois) que Marock a été agacé par les références à Aragon, Sartre et Garaudy : fortement peu recommandables d’un point de vue moral ! et pour avoir relevé ces détails, bien que je ne sois pas d’accord avec la chute finale de mon marocain préféré, je l’ai pouciné vert

            Ce que nous ignorons : le poète a-t-il récupéré sa lucidité concernant ces trois personnages. Je l’espère. Parce que, personnellement un type dont je peux apprécier les écrits mais que je sais admirateur de Pol Pot et de Castro c’est niet pour moi.

            Concernant le judaïsme de l’écrivain, Marock ne connaît pas la religion judaïque et a jugé un peu hâtivement par rapport à la conversion de l’islam expédiée en trois phrases répétitives.

            L’on fait parfois des raccourcis « moyen-moyen » :mrgreen: (j’en ai fait un l’autre soir ) ! Il faut nous pardonner nos petites « conneries » d’un soir, ce qui compte c’est l’ensemble de nos écrits ! Et puis heureusement que nous avons ces petits débats !

            Amen :)

          • Marock

            10 septembre 2011 a 23:33

            Bon, si j’ ai choqué certains, il me faut enfourcher mes caudines.
            (Yehoudi est prié de ne pas me comtesser en ajoutant un « l » malvenu.)

            A mon avis le paragraphe incriminé :
            « Alors, c’ est fissa rapide, le converti nouveau.
            On brade ? A ce prix là, je suis preneur.
            Ça devient comme la conversion islamique ici ?
            “Répète 3 fois allakbar, ça fera 500 dirhams, en billet de 100, demain tu vas avoir un superbe parchemin gallygraphié. En attendant, tu peux te tirer ta petite jeunette.”

            J’ avais pas remarqué l’ âge quand il est mort, le poète.
            72 balais, je dois donc retirer fissa rapide, converti nouveau, braderie express.
            Je me méaculpe donc sincèrement en plus aplaties excuses, tout en ayant des motifs intenses d’ enragement : Pour moi, le mot conversion évoque irrésistiblement converti à l’ islam.
            J’ ai tellement été témoin de ces cas déplorables.
            De deux sortes, le converti sexuel, et le converti intentionnel.
            Le converti sexuel, c’ est brave mec en général, tombé sous les charmes d’ une shérazade dont les printemps se comptent sur les doigts des deux mains et des deux pieds, mais qui connaît très bien ces deux textes de loi :
            « Toute relation entre un non musulman et une musulmane est absolument prohibée, sous peine d’ infinis ennuis. »
            « Toute relation extra conjugale sera sévèrement réprimée en mouchkines pas possibles. »
            « Alinéa 6 : Boire de la bière pour les musulmans, c’ est pareil, c’ est interdit. »
            Imaginez la vie d’ un célibataire marocain !
            Bon, ça, c’est les textes de loi, la pratique est plus arrangeante, négociable à coup de biftons usagés, sinon personne pourrait plus survivre.

            Revenons à notre converti sexuel.
            Les nanas, elles sont souvent assez mignonnes, et malines. Elles aguichent le touriste tout frais débarqué de Bledaplouc les trois Menhirs (Finistère) ou de Saint Armand sous Roubignolles (Lozère).
            Une fois le mec bien émotionné dans ses bas instincts, suit le grand jeu de la vierge effarouchée, jamais avant le mariage. Et qui dit mariage dit conversion obligée, passage chez les adouls. Pas une énorme difficulté si on est muni de monnaie (euros acceptés) et d’ une dose d’ humour. Trouver un témoin chrétien, qui certifie le reniement du candidat à sa religion d’ antan et un témoin musulman qui constate la venue en islam d’ un nouveau croyant. En plus le témoin musulman gagne une brique de paradis pour cet acte noble.
            (Une brique de mur, pas un million en oseille)
            Des témoins comme ça, on en trouve dans tous les bons bars, et même l’ adoul qui converti, ça m’ est déjà arrivé.
            Assez équitable, comme arrangement. Le mec, il gagne une jeunette, bien réchauffante dans les terribles hivers européens, qui en plus cuisine bien et apte aux tâches ménagères.
            La fille, un visa et bientôt la nationalité, et surtout le départ de ce beau pays, mais qui n’ est pas spécialement conçu pour le bien être des femmes.
            Moralement, c’ est discutable, peut être, mais chacun y trouvant son compte…

            L’ intentionnel, son cas pourrait être considéré comme très grave, même catastrophique, sinon incurable.
            Un atavisme de crétinisme avéré, associé à une instabilité mentale, le tout mixé dans une solution à base de cas social et de refoulé des bas morceaux.
            Facilement reconnaissable, gandoura blanche, babouches jaunes, barbichette naissante, bonnet pour masquer sa blondeur. Parlant trois mots d’ arabe classique, issus du coran, incapable d’ aligner une phrase en marocain. Ça fait bien rire tout le monde ce genre de clown.
            Et qui se croit malin en marchandant :
            « Je t’ en donne 50 Dhs, pas un centime de plus. »
            Pour un dvd piraté qui est vend à dix, sans discuter.
            Le marchand, l’ air contrit, tout humble : « Parce que c’ est toi, noble haj, je te le laisse à 55. Mais faut le dire à personne. » Et en darija : « Ils risquent de mourir de rire. »

            Plus grave, une toute mignonne caissière dans une supérette locale, teint d’ ivoire, cheveux d’ ébène, lisses, une soussia certainement. J’ adorais plaisanter avec elle, toute souriante.
            Un jour, je la retrouve avec le foulard.
            « C’ est une insulte à Dieu et aux hommes que de cacher ainsi votre charme » que je lui galante.
            « Je viens de me marier, c’ est mon mari qui le veut. »
            Tombée sur un con, c’ est pas une espèce en voie de disparition.
            Elle ajoute, d’ une voix basse et timide : « Il est français. »
            Des français, il y en a de toutes sortes maintenant, surtout en cette période de vagues migratoires estivales, retour au pays.
            Elle devine mes pensées, elle insiste : « Non, un français, un vrai, comme vous. »
            Un enfoiré de converti.
            Une semaine plus tard, disparue, certainement enclose dans quelque demeure aux persiennes closes.

    • Sewa Répondre

      11 septembre 2011 a 08:45

      J’ai l’impression que l’auteur du commentaire précédent n’a rien compris de l’article mis en ligne…Aller jusqu’à traduire (pour montrer ou démontrer qu’on parle allemand; du reste, il suffit de prendre un dictionnaire pour se faire) le nom d’une personne est très léger. Qui que nous soyons ou croyons être, il ne nous appartient nullement de se prononcer sur le cheminement qui conduit quelqu’un à devenir Juif du moment qu’il est Juif! Un peu de modestie…Il y a bien de choses qui échappent à notre cécité et surtout à nos élucubrations qui ne sont que poursuite du vent.
      J’ai dit !

      • Sewa Répondre

        11 septembre 2011 a 08:56

        Mon commentaire précédent concerne le premier commentaire où l’auteur se demande si l’on brade…on brade quoi ?
        Malheureusement mon commentaire terminé par J’ai dit est décalé par rapport au premier post que j’ai visé

        • Christiane Répondre

          11 septembre 2011 a 10:30

          Merci Sewa d’avoir rectifié.

          Marock partait sur deux données pour « être peu aimable » sur Gérard Etienne :
          les références concernant Aragon, Sartre et Garaudy : logique, je pense que vos êtes d’accord !

          De plus, il se trompaiit concernant la conversion pour le judaïsme : il l’a reconnu ci-dessus avec humour.

          Difficile d’accuser Marock du moindre racisme !

          De toute façon, nous finissons tous ici réunis en « hidden » :ptdr: cela nous met tous d’accord !

    • Sewa Répondre

      11 septembre 2011 a 10:33

      Je considère ce premier post comme assez léger et son auteur égal à lui-même le fera disparaître de nouveau.
      Il se permet non seulement de dénigrer Gérard Etienne mais se permet de traduire le patronyme de son épouse pour en tirer les conclusions à tout le moins inintelligent…
      Nul n’a le droit de juger le cheminement qui conduit à la conversion au judaïsme, et je peux affirmer sans me tromper que l’auteur du commentaire ci-dessus ne peut à lui seul avoir un avis supérieur à celui des personnes qui ont jugés Gérérd Etienne digne.
      Le reste est si folklorique que je me garde de lui consacrer une analyse !

      • Christiane Répondre

        11 septembre 2011 a 10:53

        Bien sur que le post de Marock est léger, léger étant le contraire de lourd, c’est plutôt un compliment :)

        Il partait sur deux points négatifs concernant Gérard Etienne (l’un bien fondé, l’autre erroné et il l’a reconnu) donc à partir de ces deux points il s’est laissé allé !
        On fait tous des appréciations plus ou moins vaseuses.
        N’en faites-vous jamais ? Toutes mes félicitations.

        Le sujet n’étant pas dramatique, pas de quoi en faire une montagne pelée, un peu lourding :lol: et en plus je sais que c’est la Martinique…. au cas où on penserait que j’ai pas mon certif !)

        • chantal Répondre

          11 septembre 2011 a 11:03

          Moi je ne l’ai pas… Ca ne se faisait plus… :mrgreen:

          • Christiane

            11 septembre 2011 a 11:42

            Perfide Chantal ;)

            Allo SOS racisme : M’sieur, Chantal me fait du racisme de vieux :lol:

        • Sewa Répondre

          11 septembre 2011 a 11:33

          Il ne s’agit pas de dramatiser…On ne touche pas à la conversion de quiconque sauf celle qu’on a entamée soi-même. Sur internet il faut faire attention de ce que l’on écrit.
          Je viens de recevoir un mail de Madame Natania Etienne qui ne comprend pas comment on peut laisser passer de telles énormités. En outre, elle fait savoir que la traduction de son nom de naissance est erronée. J’ai transféré le mail à quelqu’un qui intervient sur ce site qui peut attester da la véracité de cela

          • Christiane

            11 septembre 2011 a 11:47

            Sewa : « On ne touche pas à la conversion de quiconque sauf celle qu’on a entamée soi-même » !

            Ben, je ne suis pas politiquement correcte puisque je ne me gêne pas de me moquer de ces français ex-catho se convertissant à l’islam.
            Marock a très bien décrit avec humour ces conversions.

    • Sewa Répondre

      11 septembre 2011 a 11:24

      Je tiens à signaler aux internautes de ce site qu’une pratique discutable se met en place sur le forum depuis quelques jours. Quelques exemples :
      chantal me souhaite shavoua tov; ce post a obtenu tellement de points rouges qu’il disparaît !
      -Chavoua tov à tous !
      Je “connais” Gérard Etienne à travers le regard de son épouse avec qui je suis en correspondance. C’est une amie israélienne Maya qui nous a mis en contact afin que Madame Etienne (une française qui vit au Canada, fille d’un rabbin
      célèbre…) devienne membre de l’Amitié Judéo-Noire; l’un des textes de Gérard Etienne a été mis sur le site de l’AJN. Merci à JSS de rendre hommage à ce frère.
      Idem pour ce post que je viens de reproduire …
      Et le premier post de Marock de qualité discutable pour ne pas dire davantage atteint les 33 points verts.
      Ma question est de savoir si ce prétendu Marock est le responsable de l’attribution des points ? Il y va du sérieux du forum de clarifier cela. L’arbitraire n’est pas acceptable sur ce forum

      • Christiane Répondre

        11 septembre 2011 a 11:30

        Sewa : enfin, faut suivre ! Marock n’y est pour rien dans l’attribution de SES pouces verts. Bien au contraire, il doit être furieux sachant les zozos qui les lui ont attribués.
        Lisez tous les comments et vous comprendrez que nous sommes TOUS mis en quarantaine par ceux qui ont eux leurs comments supprimés par Gally !

        • Sewa Répondre

          11 septembre 2011 a 12:31

          Bien ! d’abord je me suis interrogé de savoir s’il y a un lien entre le nombre de points attribués aux posts de Marocks et les ponts négatifs attribués antarainant sa disparition au post de chantal disant : »shavoua tov ». Ma surprise vient de ce que tout cela est concomitant avec mon commentaire du post de Marock.
          Je n’ai pas évoqué une quelconque racisme ! Qu’on m’explique comment se fait il que le poste de chantal portant mention « shavoua tov Sewa » qui est affiché hier soir à 23h35, subitement disparaît dans les conditions indiquées, juste après mon commentaire.
          Je précise que je ne fais pas de commentaire pour obtenir de points. Toutefois, je peux me poser des questions relatives à des hasard ou coincidences…

          • Marock

            12 septembre 2011 a 04:14

            Bon, il est vrai, je débarque, heure tardive.
            Occupations moyennement atlassiennes, agressé de populations impitoyables dans leur hospitalité.
            Trois tajines de suite, dans trois familles, désolé de refuser le couscous de la quatriéme, je pouvais plus rien ingurgiter, malgré les yeux vert bleus soulignés délicatement d’ un kool à l’ azurite de l’ aînée, sous le regard malicieux de la benjamine.

            Désolé de vous avoir mis à CRAN, monsieur Selwa.
            Je sais, c’ est pas bien correct de s’ exprimer ainsi.
            La culture, en général, c’ est pas bon pour la fonction publique.

            Une bonne antique charrue est préférable, attelée à un mulet et un dromadaire, ahanant en couple sur nos pentes arides, alternés pour le sillon de retour, par le brave fellah qui sait que ça donnera rien, sécheresse ou orage, ses graines vont pas résister.
            Mais qui reste pas les bras croisés, attendant une intervention divine.

            Posez vous des questions en attendant, sur les pouces, rouges ou verts.
            Une ancienne coutume, issue de Colisée impitoyable, mais ceci doit dépasser votre entendement.

      • chantal Répondre

        11 septembre 2011 a 11:32

        Non Sewa, c’est le troll de service qui a trouvé un moyen de changer d’adresses et de pseudos pour coller ses empreintes.

      • Christiane Répondre

        11 septembre 2011 a 11:36

        Sewa : faut suivre !!! Bien sûr que Marock n’est pas responsable de l’attribution de ses pouces verts. Il doit être furieux sachant quels zozos les lui a attribués.

        Prenez le temps de lire tous les comments « hidden » et vous comprendrez que ceux dont les comments ont été effacés par Gally sont ceux qui nous attribuent les pouces rouges. C’est un peu compliqué, je le reconnais.

  2. jacqueline Répondre

    10 septembre 2011 a 09:12

    voici un excellent article + photos sur ce grand Monsieur …
    http://x-centri-cites.blogspot.com/2008/12/adieu-au-juif-ngre-grard-tienne.html

    • Sewa Répondre

      10 septembre 2011 a 22:28

      @jacqueline,
      merci pour ce lien.
      Natania, est le prénom de la veuve de Gérard Etienne. Elle poursuit la publication des oeuvres de son grand homme de mari. Elle est dans l’édition

  3. yohanan jdd Répondre

    10 septembre 2011 a 11:36

  4. chantal Répondre

    10 septembre 2011 a 11:53

    Le mot haïti reviens très souvent en hébreu – haïti= j’étais

  5. sunset Répondre

    10 septembre 2011 a 17:53

    le monde vient de perdre un ange
    puisse d.ieu le prendre au gan éden a ses coté
    puisse l œuvre humaniste de cet homme perdure sur terre
    condoléances aux proches et a la famille , mais en vérité c est le peuple juif en entier qui est en deuil d un de ses frères .

  6. sunset Répondre

    10 septembre 2011 a 17:55

    • Sewa Répondre

      10 septembre 2011 a 22:30

      Merci @sunset !
      Chavoua tov

  7. bob Répondre

    10 septembre 2011 a 18:08

    [Commentaire raciste de provocateur supprimé, non conforme à la charte. La notation ayant été trafiquée, elle a été réinitialisée]

    • Yéhoudi Répondre

      10 septembre 2011 a 19:57

      Israel zabhorénou

      et pour moi tu ne seras qu un monstrueux voleur de la qualité de Juif
      sale raciste !!

  8. Israel Beytenou Répondre

    10 septembre 2011 a 18:49

    [Commentaire raciste de provocateur supprimé, non conforme à la charte. La notation ayant été trafiquée, elle a été réinitialisée]

    • chantal Répondre

      10 septembre 2011 a 19:09

      Heureusement que ce n’est que votre avis.

    • Yéhoudi Répondre

      10 septembre 2011 a 20:17

      salopard et menteur

      un rat

    • yohanan jdd Répondre

      10 septembre 2011 a 20:23

      Un « juif » noir ou arabe, est forcement un converti. Donc je ne comprends pas votre point de vu, sauf si, comme le dit Yehoudi, vous mentez.

      • Gally Répondre

        10 septembre 2011 a 20:59

        Il ment, c’est Bob le musulman qui joue son provo et tente de faire penser que les Juifs pensent comme lui :roll:

      • Natania Etienne Répondre

        11 septembre 2011 a 10:56

        Yohanan forcement ? Vraiment ? En tout cas dans le cas de Gerard Etienne oui il a choisi le judaisme.
        Natania Etienne

  9. Yéhoudi Répondre

    10 septembre 2011 a 19:00

    c’est con

    alors Ruth ne sera jamais Juive!!

    va falloir détruire son Livre et lancer le Hérem contre Boaz !!

    et je n’ ose meme pas évoquer Tsippora…..

    • davidoff Répondre

      10 septembre 2011 a 19:09

      Yéhoudi trop rapide je voulais le dire aussi ,ce monsieur est un outrage ,un vrai outrage !!!

    • chantal Répondre

      10 septembre 2011 a 19:10

      Le roi David va en être tout retourné, ses psaumes, plouf,dans la mare!

  10. rivka Répondre

    10 septembre 2011 a 19:35

    [Commentaire raciste de provocateur, non conforme à la charte]
    [La notation ayant été trafiquée, elle a été réinitialisée]

    • Yéhoudi Répondre

      10 septembre 2011 a 19:55

      et arrete de changer de pseudo pour te donner une contenance pauvre type!!
      je suis le disciple d’ un Jésus de Nazareth plutot que le partageur de tes idées nauséabondes

      Zabhor/Rivka

      je t’ interdis de t’ approcher des Spharim
      ton haleine les souillent

      ya attaye

  11. Yéhoudi Répondre

    10 septembre 2011 a 19:52

    ce crétin n’ est rien d’ autre que mon ennemi intime

    c’est Zabhor!! alias MDR, alias le « tueur du blog de Marco »

    le faux juif qui interprète la Thora selon son immense betise

    et qui n’ a meme pas le courage de garder le meme pseudo

    un « interdit de kahal » sur qui on va prononcer le Hérem

    Zabhor pour tous içi tu n’ as rien de Juif!!
    mais tout d’ un Inquisiteur
    zabhor tu ne nous fais meme plus rire
    dommage
    t’es vraiment en dessous de tout
    tiens! je te pisse a la raie…ou a la bouche

    choisis coyote !! :lol:

    • davidoff Répondre

      10 septembre 2011 a 20:09

      nous sommes envahis de natourei karta

      ateyom zerah….. :)

  12. Yéhoudi Répondre

    10 septembre 2011 a 20:20

    Gally

    interventions de MDR comme d’ habitude ??

    • Gally Répondre

      10 septembre 2011 a 20:24

      Non, une ignoble petite merde de provocateur raciste qui tente de nous coller ses vices sur la peau en se faisant passer pour un juif (les emails utilisés démontrent flagramment cela, ainsi que son absence totale d’intelligence) et qui utilise des proxys pour trafiquer les notations.
      Il oeuvrait précédemment sous le pseudo « bob », et est tellement stupide qu’il est passé, avec le même pseudo et mail, de l’insulte antisémite à des commentaires délirants sur la supposé suprématie juive, avant de s’inventer d’autres pseudos. Un raté…

      Le plugin de notation a donc été désactivé jusqu’à nouvel ordre.

      • Yéhoudi Répondre

        10 septembre 2011 a 20:39

        alors du coté de la Truie …

        • chantal Répondre

          10 septembre 2011 a 20:57

          Elle est près de ses soues, sur le qui vive rat verrat.

  13. Sewa Répondre

    10 septembre 2011 a 21:26

    Chavoua tov à tous !
    Je « connais » Gérard Etienne à travers le regard de son épouse avec qui je suis en correspondance. C’est une amie israélienne Maya qui nous a mis en contact afin que Madame Etienne (une française qui vit au Canada, fille d’un rabbin célèbre…) devienne membre de l’Amitié Judéo-Noire; l’un des textes de Gérard Etienne a été mis sur le site de l’AJN. Merci à JSS de rendre hommage à ce frère.

    • chantal Répondre

      10 septembre 2011 a 22:45

      Shavoua tov Sewa.

      • Sewa Répondre

        10 septembre 2011 a 22:54

        Shavoua tov chantal,
        Plaisir de vous retrouver !
        Toutefois, je regrette votre absence mardi prochain au colloque constitutif du Mouvement Sioniste Africain. Dommage que je ne dispose pas de Jet privé !

        • Christiane Répondre

          10 septembre 2011 a 23:09

          Sewa, heureusement que Chantal ne participe pas à votre colloque. Elle le ferait dériver loin des objectifs prévus :mdr:

          • Sewa

            10 septembre 2011 a 23:16

            Vu ce « sous rire » je vous apporterai des bonbons !
            Seriez-vous là, Christiane ?

          • Sewa

            10 septembre 2011 a 23:20

            Mais Gainsbourg avait raison : il faut parfois se laisser aller à la dérive…Tant qu’à faire, pourquoi pas avec chantal et ses cheveux en bataille !!!

          • chantal

            10 septembre 2011 a 23:31

            :lol:

  14. Natania Etienne Répondre

    11 septembre 2011 a 10:52

    Merci Sewa.
    Natania Etienne

  15. Natania Etienne Répondre

    11 septembre 2011 a 10:53

    Merci Sewa.

  16. Yéhoudi Répondre

    11 septembre 2011 a 11:19

    Salut Gally

    peux tu dépoussiérer et remettre en clair ce superbe morceau écrit par notre Marock national ??

    Marock says:
    10/09/2011 at 23:33

    Merci pour nous tous

  17. Yéhoudi Répondre

    11 septembre 2011 a 11:25

    Bob le chien !!

    Bob ! wob! wob!! wob!!!

    Bob aboie et le Miniane passe

    bob est un chien doublé d’ un con :lol:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *