Nicolas Sarkozy au CRIF : « Israël est un miracle ! »

Publié le : 9 février 2012

C’est l’un des rendez-vous les plus courus des politiques. Pour son dîner annuel de mercredi, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) recevait tout le gratin politique au pavillon d’Armenonville, au bois de Boulogne. A la place d’honneur, Nicolas Sarkozy, qui assistait au dîner pour la troisième fois. Cette année, il est arrivé en compagnie de Noam et Aviva Shalit, parents de l’ex-otage Gilad Shalit. Et dans la salle, François Hollande était également présent, arrivé une demi-heure avant le chef de l’Etat.

L’arrivée de François Hollande et de Nicolas Sarkozy a donné lieu à un chassé-croisé entre les deux futurs adversaires à la présidentielle. Le chef de l’État est arrivé assez tard – le dernier, avec François Fillon et les parents de Gilad Shalit – pour ne pas croiser le candidat socialiste. Mais Hollande n’avait pas dit son dernier mot. En plein dîner, il s’est levé pour saluer les parents de l’ex-otage, puis s’est dirigé vers le président, tout sourire, pour lui serrer la main. «Ah, justement, je me demandais…», a lancé Sarkozy avant de se lever. Les deux hommes ont ensuite posé devant les photographes, aux côtés du président du Crif, Richard Prasquier. «Le dîner du Crif est un lieu de rassemblement, a lancé Prasquier à la tribune. Ici, les antagonismes de la cité laissent place à une convivialité qui accentue ce qui unit, qui est intangible, plutôt que ce qui oppose, qui est conjoncturel.»

Le président Nicolas Sarkozy s’est longuement exprimé hier soir : « La mission de la France, c’est d’être aux côtés de tous les Gilad Schalit, dans les geôles de Gaza ou ailleurs dans le monde ». « Gilad a été persécuté, maltraité, torturé », a dénoncé le chef de l’Etat, qui avait reçu dans l’après-midi à l’Elysée le soldat franco-israélien qui a été détenu pendant cinq ans par le Hamas. « Honte à ceux qui ont fait cela! » a-t-il lancé, en fustigeant « ce comportement barbare ».

Inscrivez-vous à la newletter de JSSNews

Nicolas Sarkozy a ensuite répété qu’il se refuserait toujours à extrader les deux meurtriers français présumés de Lee Zeitouni, une jeune Israélienne écrasée à Jérusalem. « La France n’extrade pas ses ressortissants, c’est un principe sur lequel je ne reviendrai jamais », a-t-il déclaré. Il invite en revanche la famille à déposer une plainte en France, condition sine qua non pour que les deux suspects soient « immédiatement déférés devant la justice ». Inacceptable pour la famille qui veut que les assassins de leur fille soient jugés là ou ils l’ont tué : à Tel-Aviv.

Et comme marque de soutien à Israël, Sarkozy ne pouvait être plus clair : « La France ne transigera pas avec la sécurité d’Israël, parce qu’Israël est un miracle. Sur les décombres, cette démocratie est née. C’est un symbole considérable qui va au-delà de ce qu’est ce petit pays par le nombre d’habitants et par le nombre de kilomètres carrés. Israël, c’est un miracle ! Et lorsque Ahmadinejad, et Monsieur Khomeiny parlent de rayer Israël de la carte, ils doivent savoir que la France n’acceptera jamais de transiger sur la sécurité d’Israël. »

Il a aussi évoqué l’ « amitié sacrée » qui lie la France et l’Allemagne et « qui doit inspirer Israël et la Palestine ». « L’Europe peut montrer le chemin entre Israël et les Palestiniens », a-t-il martelé. Il a rappelé la nécessité de dialogue qu’il y avait entre les deux pays et fait le constat d’échec du Quartette. « Il faut un nouveau calendrier », a-t-il plaidé.

Outre le fait que Marine Le Pen, comme son père avant elle, n’a pas été invitée, les partis à gauche de la gauche qui ont pris position pour le boycott d’Israël pour défendre la Palestine ne sont pas non plus les bienvenus et ce depuis 2009. Sergio Coronado, directeur de la communication d’Eva Joly souligne sur ce point que le parti adhère à « la position des nations unies ». Et il ne semble pas trop chamboulé par l’absence d’un carton d’invitation: « si on en avait reçu une, on se serait posé la question. Là ce n’est pas le cas, ça ne nous empêche pas de dormir. »

Mais au fond, quel est l’intérêt d’être présent ce mercredi soir? Avec450.000 Français de confession juive, l’hypothèse d’un « vote juif » ne tient pas la route. En revanche, le dîner du Crif offre une tribune où les politiques peuvent parler, par exemple, de mémoire nationale, de laïcité ou de relations internationales devant un parterre d’ambassadeurs et de responsables des différents cultes.

Au final, selon Yves Thréard, éditorialiste au Figaro, « Nicolas Sarkozy n’est jamais meilleur à une tribune que lorsqu’il abandonne ses notes. Ce qu’il a fait mercredi soir au dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France, dont on peut avec raison contester le caractère communautariste. (…)

Avi Retschild – JSSNews
Le discours intégral de Nicolas Sarkozy est ici.
Apprenez l’hébreu en ligne avec les meilleurs enseignants d’Israël

Articles liés
La bataille de France – Par Emmanuel Navon
Le premier tour de l'élection présidentielle en France m'a rappelé mon passé: Nicolas Sarkozy était le maire de la commune où je vivais; Nicolas Dupont-Aignan (le candidat gaulliste) et Pierre Moscovici (le directeur de campagne ...
Lire tout l'article
Interview de Richard Prasquier, en campagne pour devenir président du Congrès Juif Européen
L'actuel président du Conseil Représentatif des Institutions juives de France (Crif) est un homme clef de la vie juive française depuis plusieurs années. Et en plus d'être très présent sur la scène internationale en ce ...
Lire tout l'article
Gil Taîeb
C'est accompagné d'une grande partie de son équipe de campagne, que Gil Taïeb arrive au rendez-vous que nous nous étions fixés, dimanche 12 juin 2011 à Tel-Aviv. En visite officielle dans la région, Gil Taïeb ...
Lire tout l'article
DSK et François Hollande à Alger
Le quotidien algérien L'ExpressionDZ publie aujourd'hui un article fort intéressant sur le début de la campagne présidentielle française de 2012. On y apprend que Dominique Strauss Kahn et François Hollande sont actuellement en Algérie pour ...
Lire tout l'article
Sarkozy, heureusement que tu t’es cassé pauv’ con ! – Il se fait huer au repas du KH à Genève…
L’ex-président français participait jeudi à la soirée de gala annuelle d’une organisation de bienfaisance israélienne, le Keren Hayessod Genève. L'ancien Président, qui s'est toujours définit comme "le meilleur ami d'Israël", a pourtant montré pendant son mandat, ...
Lire tout l'article
François Hollande, l’homme qui pourrait faire tomber Sarkozy…
Il y a trois décennies, un homme politique français s'est rendu à Washington pour prendre part à une conférence internationale des partis de gauche. Cinq mois plus tard François Mitterrand était président de la quatrième ...
Lire tout l'article
Grand entretien avec Richard Prasquier : « ne pas mettre dans le même sac islamophobie et antisémitisme »
Entre l'arrivée du nouveau gouvernement français, une vague d'antisémitisme d'envergure qui dure depuis le mois de mars et des élections au CRIF qui approchent, le Président de cette organisation, Richard Prasquier, a accepté de répondre ...
Lire tout l'article
L’évolution du vote juif en Europe
A Londres la semaine dernière, plus de juifs que jamais se sont mobilisés pour voter, non seulement en tant que londonien, mais aussi en tant que juif. Dimanche dernier, dans toute la France, le même ...
Lire tout l'article
Nicolas Sarkozy pourrait faire plus de 90% des voix… En Israël !
C'est jour d'élection pour tous, même pour les Français établis en Israël. Et ils sont nombreux à faire le déplacement aujourd'hui. Le 22 Avril, lors du premier tour, le candidat de l'UMP Nicolas Sarkozy avait obtenu ...
Lire tout l'article
Discours intégral de Nicolas Sarkozy, après sa défaite aux élections présidentielles 2012
Ci-après, vous retrouverez le discours intégral du Président sortant Nicolas Sarkozy, après sa défaite aux élections présidentielles françaises. En raison du fait qu'il s'agisse d'une transcription manuelle et en directe, il se peut qu'il manque ...
Lire tout l'article
La bataille de France – Par Emmanuel Navon
Interview de Richard Prasquier, en campagne pour devenir président du Congrès Juif Européen
Gil Taïeb : « pour le bien d’Israël, Israël ne doit faire confiance qu’à Israël ! »
DSK et François Hollande à Alger
Sarkozy, heureusement que tu t’es cassé pauv’ con ! – Il se fait huer au repas du KH à Genève…
François Hollande, l’homme qui pourrait faire tomber Sarkozy…
Grand entretien avec Richard Prasquier : « ne pas mettre dans le même sac islamophobie et antisémitisme »
L’évolution du vote juif en Europe
Nicolas Sarkozy pourrait faire plus de 90% des voix… En Israël !
Discours intégral de Nicolas Sarkozy, après sa défaite aux élections présidentielles 2012

42 Réponses à Nicolas Sarkozy au CRIF : « Israël est un miracle ! »

  1. Ramatkal Répondre

    9 février 2012 a 00:55

    perso, j’ai vu sa prestation et je trouve qu’il n’a pas arrêté de nous insulter toute la soirée !!! Sous-entendant que c’était (encore) la faute d’Israël s’il n’y avait pas de discussions, etc…. Et franchement, venir nous parler de la sacro-sainte amitié franco-GERMANIQUE, et de la grandeur du peuple allemand, à un diner de Juifs, faut le faire…..

    Ce type est un menteur et un filou ! il a autant « d’amitié » envers Israël que le croque-mort en a pour le client à qu’il prend les mesures !

  2. Moria Répondre

    9 février 2012 a 01:09

    bah oui, Monsieur Sarkozi, Israël est un miracle ! Mais, c’est sûrement pas sur vous que l’on puisse compter pour le faire perdurer! Pas plus que sur vos prédécesseurs d’ailleurs avec la politique pro arabe de la France !

    Sinon: il va falloir nous lâcher un peu avec l’exemple de la fameuse tournure relationnelle France&Allemagne. C’est peut-être fort inspirant pour des pays civilisés. Les palos ne sont pas allemands ni européens. Donc, comprenez vous bien qu’ils n’ont absolument pas envie de construire. Pour avoir eu une folle envie de construire, il aurait bien fallu à l’Allemagne de passer d’abord par la case de punition d’extrême sévérité après sa défaite.
    Ce n’est pas encore arrivé aux palos. Ils ne réalisent pas le pur bonheur ni la chance qu’ils avaient eu de tomber sur des israéliens.

    S’ils avaient fait à la France le quart de ce qu’ils avaient fait Israël, y a belle lurette que la France aurait dépoussiéré ses guillotines

  3. Ramatkal Répondre

    9 février 2012 a 01:18

    PS : Et ne vous laissez surtout pas enfumer par ses « honte à ceux qui ont fait cela ». Car n’oubliez pas que Juppette a rencontre l’autre pourriture de Hanieh à Tunis il y a un mois !!!!1 C’est donc que du bla-bla.

  4. mickael sar israel Répondre

    9 février 2012 a 01:21

    pfff et les invites qui ose l’applaudir

  5. yehuda Répondre

    9 février 2012 a 01:36

    Si quelqu’un a l’addresse où je peux voir les discours en différé, je suis preneur.

    Merci.

  6. méfaresh01 Répondre

    9 février 2012 a 01:58

    Loin de moi l’idée de m’attarder sur le discours de Nicolas Sarkosy.

    Car, si l’on y réfléchit bien, notre colère ne doit pas se diriger vers le Président-candidat, mais bel et bien vers l’ organisme qui lui permet de s’exprimer….

    Le C.R.I.F. n’est absolument pas représentatif de la Communauté juive de France, et ceci se démontre aisément. Par contre, le C.R.I.F. et son fameux dîner sont des  » caisses de résonance  » fort utiles et peu dangereuses.

    Le politicien qui parle à cette tribune est certain que l ‘évènement « fera du bruit »…Parce qu’enfin, c’est devant les Juifs qu’il parle!! Et les médias s’en feront très largement l’écho…

    Et cela ne risque pas de lui causer de gros problèmes : 400000 ou 500000 Juifs De France sont un « poids plume » dans une élection nationale. De plus, une grande partie de l ‘auditoire est souvent dans les allées du pouvoir en place. Terminons en évoquant les fameux optimistes qui croient encore en 5772 que « tout le monde il est gentil »….. Comme vous le voyez c’est rentable et sans danger….

    Voilà, le C.R.I.F. n’est qu’une caisse de résonance de qualité très discutable, loin des légendaires Stradivarius…. Mais il n’est en aucun cas le portrait d’une Communauté juive qui soufre de n’avoir pas pu ou su créer un organe actif et tranchant prêt à exprimer à tout instant ses problèmes, ses craintes et ses espoirs……

    • Frank Répondre

      9 février 2012 a 05:31

      Le vrai point n’est pas de lui permettre de s’exprimer mais de ne pas répondre à ses mensonges.

  7. Frank Répondre

    9 février 2012 a 04:23

    Les français sont toujours aussi menteurs. Ils vivent en paix avec les allemands parce que des millions de soldats alliés ont écrasé leur ennemi. Sans ça, ils seraient probablement morts dans des camps d’extermination nazis.

  8. Frank Répondre

    9 février 2012 a 05:30

    La différence entre un nain mythomane qui fait passer son hostilité à Israël pour de l’amitié et un vrai ami d’Israël:

    In an address recently delivered to an AIPAC audience in New York, New Jersey governor Chris Christie articulated a responsible view of America’s role in the world, stressing the importance of us standing by our friends and taking action against our adversaries

    “America should stand by its friends and its democratic allies, even, and sometimes especially, when it’s unpopular to do so,” Christie said, outlining his foreign policy vision. “And you know I know, that it may not be fashionable in some of the chancelleries, the foreign ministries, and salons around the world to talk about why America stands with Israel – but that’s no excuse not to be saying, and saying it loudly.”

    Christie continued: “I read a quote from President Franklin Roosevelt which I thought made this point much better than I ever could. He says, ‘Please judge me by the enemies I have made.’ In that same spirit, I would like to say to all of you tonight: I admire Israel for the enemies it has made.”
    http://www.weeklystandard.com/blogs/christie-i-admire-israel-enemies-it-has-made_626437.html

    • david c Répondre

      9 février 2012 a 10:42

      @ frank (!) encore passé une nuit agitée ..à 5 h 30! la haine ,toujours la haine ! à ce stade , faut consulter !

      • Frank Répondre

        9 février 2012 a 13:34

        Sarko est un nain mythomane et hypocrite.

        • yehuda Répondre

          10 février 2012 a 17:03

          Tu as quelque chose contre les nains ?

  9. Rotil yaakov Répondre

    9 février 2012 a 06:52

    Il a aussi évoqué l’ « amitié sacrée » qui lie la France et l’Allemagne et « qui doit inspirer Israël et la Palestine ». « L’Europe peut montrer le chemin entre Israël et les Palestiniens », a-t-il martelé.

    Y a-t-il quelqu’un capable d’expliquer à ce monsieur que ce n’est pas parce qu’on martèle une ineptie qu’elle devient vérité ?

  10. KESEM Répondre

    9 février 2012 a 07:45

    Nicolas Sarkozy au CRIF : Israël est un miracle, alors qu’il fasse quelque chose de concret avec sa politique pro arabe du Quai d’Orsay.
    Car au fond ce miracle il tient sans lui.

  11. elie Répondre

    9 février 2012 a 09:03

    dans un rassemblement juif (priere ou étude) les ames s’aiment (son unit car ns avons le meme pere) et on surpasse tous les défaults
    Holland sa mere est Juive et Sarko meme si il n’est pas Juif il a quelque chose de Juif

  12. alboo Répondre

    9 février 2012 a 09:38

    Le president n a rien dit de constructif si ce n est qu israel fort doit tendre la main aux palestiniens faibles
    Mais qui les approvisionne en eau en nourriture en électricité en suiv i de santé on ne voit pas de maigres ni de malades de la fain
    Assez de cours de bons sens
    Le president essaye de justifier sa position a l unesco etc…a l endroit des palestinienIL AURAIT du lmpliquer le roi de jordanie qui regne sur une plus grande partie des territoires disputés
    il a pris soin de passer sous silence l echec démoicratique de la lybie qu il a initié et encouragé pour aboutir a CHARIA
    quon voit comment la syrie trtaite ses citoyens les israeliens sont des enfants de coezurs avec les terroristes Gzaoui et les autres
    SIisrael s etait livré a un tel massacre ce serait invivable de lever de boucliers a l endroit des juifs du monde et d israel Assad est tenu a bout de bras par poutine qui s ilk lache importye spontanement la réciproque a moscou ou la population est chauffée a blanc idem pour les chinois

  13. Bereshitim Répondre

    9 février 2012 a 09:54

    La France ne transigera pas avec la sécurité d’Israël, parce qu’Israël est un miracle. Sur les décombres, cette démocratie est née. C’est un symbole considérable qui va au-delà de ce qu’est ce petit pays par le nombre d’habitants et par le nombre de kilomètres carrés.

    Au moin Monsieur Sarkozy admet qu’avant la creation de l’etat d’Israel il n’y avait rien , on peut s’attendre a quelques indignations en provenance de ces chers muslims qui qualifieront les propos de Monsieur Sarkozy de negationnistes , niant l’existence d’un peuple ayant ete chassé et genocidé .

    • brain Répondre

      9 février 2012 a 14:03

      Pas tout a fait, il dit « sur les décombres » et non « sur rien », ce qui peut laisser entendre qu’on a tout rasé pour s’installer.

    • palestine Répondre

      10 février 2012 a 12:40

      evidemment qu’il y avait quelque chose avant , toute une société était présente , des magasins des lieux de cultes des terres cultivées des notables,des propriétaires etc…et le massacre des habitants de deir yassin qui est le debut de l’exode palestinien est un exemple pour contredire ton deuxieme propos

      • brain Répondre

        10 février 2012 a 15:41

        Évidemment, La Palestine, pays d’autrefois, avait laissé une marque incommensurable dans l’histoire, ne serait-ce que par l’imposant nombre d’habitant dont elle disposait, l’architecture, son développement économique… Il fallait encore que les juifs arrivent en masse pour tout détruire et s’installer.

        Merci Palestine de nous éclairer sur l’histoire palestinienne, méconnu de tous !

    • yehuda Répondre

      10 février 2012 a 17:01

      C’était ironique, Bereshitim, ou tu l’as vraiment compris comme ça ?

      Parce que moi je l’avais compris différement … J’avais entendu dans son propos « sur les décombres », sous-entendu « de la Shoah ».

      Au final, il reste sur l’idée que la construction de l’Etat d’Israël en est la conséquence directe, et que la Shoah fut la prémisse, la cause exclusive, balayant en une phrase toute la réalité sioniste et les efforts d’avant 1938.

  14. gegede92 Répondre

    9 février 2012 a 09:57

    C’est honteux que dans une époque de crise financière des plus importante, avec des actes antisémites encore plus nombreux, le CRIF (une des représentation les petites en France) touve les moyens financiers énorme pour réunir autant de monde politiques et divers, cela ne sert plus à rien .

    Et pas étonnant, qu’on nous montre du doigt et que les actes antsémites progressent !

  15. trumpeldor Répondre

    9 février 2012 a 10:23

    Nous avons de la chance cette année;le nain de jardin n’a plus réclamé de retrait de Judée pour établir un 3e état « palestinien…. :lol:

  16. Victor Répondre

    9 février 2012 a 10:41

    une seule chose à retenir de ce diner ( de cons) du CRIF
    1- Sarko a fait un bon discours électoral .
    2- il s’est appoprié la libération de Guilad ,alors que c’est Bibi qui l’a libéré .
    3- il n’a toujours rien compris au problème palestinien qu’il voudrait résoudre par la création d’un pseudo état palestinien ,alors que tout le monde sait pertinemment que c’est un problème de religion .
    Les musulmans n’admettront jamais qu’il puisse éxister un état juif ,surtout à cet endroit , la ou MOSHE RABINOU , nous a ramené ……

    • jacqueline Répondre

      10 février 2012 a 15:47

      en faite Sarko est dépassé par le problème palestinien , alors qu’il
      s’occupe de l’ Europe et qu’il en fait une fixation en compagnie
      de Merckel ! alors s’il veut récupérer des voies des juifs de France
      il a bien fait de se taire lors de diner au CRIF ..

  17. Bellar Répondre

    9 février 2012 a 11:15

    Sarko fait feu de tout bois, même si la communauté juive est peu importante au regard du nombre de musulmans en France, il sait que les Juifs sont et ont toujours été de bons citoyens, soucieux de participer aux élections de leur pays.

    Il sait qu’une voix est une voix et que cela peut faire la différence.
    Qu’il vienne au dîner du Crif et raconter ses bobards, avec l’assentiment et les applaudissements de tous les bobos venus lui lécher les bottes est tout particulièrement honteux.

    Honteux que le CRIF, (toute la clique), fasse campagne pour lui, ce fameux « ami » qui a trahi Israël et par là même les Juifs de France, tout comme ses prédesseurs l’ont fait…
    Qu’il ne compte pas sur nous pour l’absoudre et lui apporter notre soutien.

  18. mike Répondre

    9 février 2012 a 11:58

    autre point qui me fait bouillonner, c’est la présence indésirable de la famille ZETOUNI lors du dîner du CRIF.

    Je ne comprends pas la décision de Pasquier, qui le fait que notre locataire à l’elysée soit présent à ce gala , et pour ne pas le le brusquer, puisse demander à la famille de cette jeune fille de Tel-Aviv, de ne pas venir à cette soirée.

    pour ses proches, c’etait l’occasion de plaider directement aux 2 prétentants à l’election presidentielle ( Hollande et Sarkozy ).

    sources de l’article : http://fr.ejpress.org/article/43324

    j’ai de plus en plus de mal à cromprendre le CRIF, n’oublions pas une chose, il avait rencontré ABBAS il ya quelques mois, et rien que ce fait là, çà passe dificilement, vis à vis de la communauté juive de France.

  19. Bellar Répondre

    9 février 2012 a 11:58

    Peut-on savoir quels sont les critères de modération de JSS ??

    • jacqueline Répondre

      10 février 2012 a 15:50

      Moi aussi j’aimerais savoir pour quelle raison j’ai été tout le temps en modération à chacun de mes commentaires affichés ?

      • Gally Répondre

        10 février 2012 a 17:47

        Tu l’as été une journée grand maximum, et je t’ai déjà expliqué pourquoi… (je le répète, puisqu’il le faut : tu avais récupéré une IP bannie parce qu’utilisée par un troll raciste)

        • jacqueline Répondre

          10 février 2012 a 18:39

          Merci de me le dire car je n’étais pas du tout au courant , car je ne suis tout le temps sur le blog ou pas sur bon article au moment
          où vous m’avez donné l’explication .. maintenant je comprend mieux !!
          Shabbat Chalom Gally

  20. Shlomo Répondre

    9 février 2012 a 12:16

    Un diner de c. ca s’organise le mercredi, non?

  21. benjamin Répondre

    9 février 2012 a 12:47

    L’EXEMPLE FRANCO ALLEMAND INVOQUE PAR LE PRESIDENT, EST EXCELLENT EN SOI D’ENSEIGNEMENTS A TIRER.L’ALSACE LORRAINE EST RESTEE FRANCAISE POURQUOI LA FRANCE CONTINUE T ELLE D’OCCUPER DES TERRITOIRES « DISPUTES OU OCCUPES » IL FAUDRAIT UNE RESOLUTION DE TYPE « 242 » A L’ONU ?? EN FAIT QUAND L’AGRESSEUR PERD UNE GUERRE IL PERD LES TERRITOIRES CONQUIS PAR LE VAINQUEUR, D’AUTANT QUE LE VAINQUEUR A SUBI CETTE GUERRE ET N’ETAIT PAS L’AGRESSEUR. APPLIQUONS CET EXEMPLE AU MOYEN ORIENT CET « EXEMPLE » FRANCO ALLEMAND ET LA JUDEE SAMARIE,LE GOLAN, JERUSALEM, ET MEME GAZA RESTENT SOUS SOUVERAINETE ISRAELIENNE….DOMMAGES QU’ON NE CONNAISSAIT PAS BIEN L’HISTOIRE DE FRANCE CONTEMPORAINE A LA SOIREE DU CRIF. LA REPONSE A FAIRE AU PRESIDENT S’IMPOSAIT D’ELLE MEME !

    • Ofek Répondre

      9 février 2012 a 13:06

      ILLISIBLE

    • mike Répondre

      9 février 2012 a 13:17

      Tout à fait d’accord avec toi, lorsqu’on perd une guerre , on admet et l’ennemi doit se retirer.
      egypte nous a combattu , il a perdu : 1967 guerre des 6 jours – on a conquit le sinaï mais nous sommes trop gentils nous leur avons rendus
      la syrie idem avec le Golan, mais désolé çà on le garde…….

    • charlin Répondre

      10 février 2012 a 16:36

      Vous n’y connaissez rien :

      C’est le poker Arabe ,

      Si on perd tu rends tout , on jouait pour rire

      Si on gagne , on garde tout , on jouait pour de bon …

  22. Ofek Répondre

    9 février 2012 a 13:06

    Tout ce qu’on peut tirer de ce discours c’est que Sarko ne comprend rien au conflit Israël/ »Palestine ».

    De toute façon mettez vous bien dans la tête une fois pour toutes que la politique de la France à l’international est décidée par les fonctionnaires de carrière au Quai d’Orsay et les diplomates. Les ministres passent, les présidents trépassent, la politique étrangère sera toujours la même. Une politique basée sur un fond d’antisémitisme de droite pour le Quai et gauchisant pour les diplomates.

    Conclusion, pour nous c’est blanc bonnet… Israël et les juifs les mettent tous d’accord.

    Tous des clowns.

  23. Ofek Répondre

    9 février 2012 a 14:10

    Alors, ignorance ou perfidie ?

    « Vous avez parlé des Printemps arabes, et nous partageons beaucoup de vos inquiétudes. Mais en même temps, ces jeunes qui sont descendus dans la rue, en Tunisie ou à Benghazi, ils n’ont pas crié« mort aux Juifs », ils n’ont pas crié « mort à l’Amérique », ils n’ont pas crié « mort à l’Occident ». Ils ont imposé un démenti flagrant à tous ceux qui prévoyaient le conflit des civilisations, entre l’Orient et l’Occident. »

    Tous ces jeunes qui sont descendus dans la rue, où sont-ils aujourd’hui. Qui gouverne ?
    Qu’un président d’un pays comme la France se soit planté à ce point et à chaque fois, ça laisse plus que pantois ! Où peut-on voir fleurir le printemps ? Les fruits qui lui ont fait place laissent un goût amère dans la bouche, un goût d’isme…

    Moi j’ai non seulement entendu des « mort à Israël », « mort à l’Amérique », mais j’ai aussi vu des drapeaux bruler en Egypte, en Libye notamment. Mais bon, passons, le résultat est là ! Il faudra encore quelques mois pour que nos nouveaux amis démocratiques lèvent définitivement le voile. En attendant ils vont téter au biberon des subventions occidentales, comme leurs cousins.

    « Le « quartet » a échoué, il faut changer de méthode, il faut accélérer le calendrier et il faut faire, M. le Président, ce qui est le plus difficile : se faire confiance. Voilà le problème. »

    Ca, ça veut dire en langage courant que ce Monsieur souhaite imposer sa vision pour le règlement du « conflit ». Autant dire, qu’il faudra laisser un aveugle nous montrer la route…

    « Je voudrais dire que toute ma vie politique, vous le savez, j’ai défendu Israël. Mais il n’y aura pas de sécurité définitive pour Israël, il n’y en aura pas tant qu’il n’y aura pas à ses frontières un Etat palestinien démocratique viable et moderne. C’est la seule garantie définitive pour Israël. »

    On y est ! Le postulat qui règle tout.

    C’est au détour de ce genre de petite phrase que l’on peut mesurer la profondeur de l’abîme d’ignorance dont fait preuve son auteur. C’est là que l’on commence à douter de sa naïveté et que l’on constate au contraire sa non-neutralité. Au nom de quoi les « palestiniens devraient se voir offrir 1cm2 d’Israël ? Au nom du terrorisme ? De la haine des juifs ? Du jihad ? Je ne vois pas.

    Il aura suffit aux « palestiniens » inventés de toute pièce en 1967 d’avoir lavé de manière lancinante et systématique le cerveau des nations dites civilisées à coups d’attentats, de détournements d’avions, de bombes humaines, et d’une bonne dose de pleurnicheries victimaires pour convaincre de l’existence de leur état et même de leur nation ! Un grand bluff qui ne peut pas se comprendre de manière rationnelle et logique. Tout comme ce conflit ne l’est pas non plus.

    A ce compte là, il ne faudra pas s’étonner de voir un jour fleurir un printemps arabe-européen. Juste un copier-coller.

    L’hiver islamique risque d’être froid. Pensez à vous couvrir.

    « Israël a suscité le respect et la crainte. Est-ce que vous ne croyez pas qu’il est venu le moment de réfléchir à la façon dont maintenant Israël va susciter de l’amour, de l’attachement, de l’admiration, de la considération ? »

    On a bien compris qu’à part le respect glacial et la crainte, Israël qu’il méconnait ne suscite pas grand chose pour lui. Il est juste obligé d’admettre les prouesses dont il a été capable. Presque à contre-coeur.

    « Mais la France dit au peuple israélien : vous pouvez comprendre le besoin d’espérance des Palestiniens d’avoir eux aussi, un jour, la patrie dont ils rêvent. »

    I have a dream. C’est bon de rêver. Si cela pouvait suffire, j’en ai moi-même quelques palettes.

    A bientôt.

  24. zabaillon Répondre

    9 février 2012 a 14:56

    ISRAEL<AVEC LA JUDEA ET SAMARIA!
    C`est la terre du peuple juif les enfants D`ISRAEL
    CI TOUT sarko merkel obamakhra et toutes la clique
    bande de naze HMAR .COMPRENDO!CAPICHE!Z…

  25. Jmnpsg Répondre

    26 juillet 2012 a 21:41

    Désolé mais, Je réponds avec plusieurs mois de retard, aujourd’hui je suis bien content que l’on soit débarrassé de ce guignol de Sarkozy..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *