Choisir la vie après Toulouse – Par Emmanuel Navon | JSSNews

Choisir la vie après Toulouse – Par Emmanuel Navon

Publié le : 28 mars 2012

Texte de la conférence donnée par Emmanuel Navon à L’Association France-Israël à Antibes le 27 mars 2012

Manifestation des Eclaireurs Eclaireuses Israélites de France en hommage aux victimes de Toulouse

Nous nous réunissons ce soir une semaine après le meurtre à Toulouse de Jonathan Sandler, de ses enfants Arye et Gabriel, et de Miriam Monsonego.  Alors que je vous parle le jeune Bryan Bijaoui, qui est originaire d’Antibes, est dans le coma.  Il tenta de sauver la jeune Miriam et il lutte aujourd’hui pour sa vie.

Mesdames et messieurs, je vous pose et je me pose la question : comment peut-on tirer à bout portant sur de jeunes enfants ?  Comment en arrive-t-on à une telle inhumanité, à un tel mal absolu ?

Cette question, je me la suis posée après le meurtre d’Itamar l’an dernier.  Trois enfants dont un bébé et leurs parents égorgés.

Cette question, je me la suis posée il y a quatre ans à la même époque après le massacre de la Yeshiva du Merkaz Harav à Jérusalem.  Huit adolescents abattus de sang froid pendant qu’ils étudiaient.

Cette question, je me la suis posée en février 2001 avec la décapitation filmée de Daniel Pearl après qu’il ait prononcé les mots « Je suis juif. »

Cette question, je me la suis posée le 11 septembre 2001 lorsque les Tours jumelles de New York se sont effondrées, faisant des milliers de victimes.

Cette question, je me la suis posée en octobre 2000 lorsque j’ai vu les images de Aziz Salha, l’un des auteurs du lynche de Ramallah, montrer avec fierté à une foule en extase ses mains couvertes du sang des deux soldats israéliens qu’il venait de lyncher.

Cette question, je me la suis posée, et je n’ai pas trouvé de réponse.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Mais je sais une chose : tous ces crimes ont été commis au nom de l’Islam.  J’entends déjà l’objection : tous les musulmans ne sont pas des terroristes.  C’est vrai.  Mais tous les actes terroristes les plus sanglants ces deux dernières décennies ont été commis par des musulmans et au nom de l’Islam.

Seule la barbarie nazie nous rappelle cette haine, cette cruauté et cette démence.  Avec une différence, cependant.  Lors du procès de Nuremberg et lors du procès Eichmann à Jérusalem, les accusés tentèrent de se défendre en affirmant qu’ils n’avaient fait qu’agir sous les ordres de leurs supérieurs.

En revanche, les auteurs du 11 septembre, les assassins de la famille Fogel, et le reste des tueurs islamistes revendiquent leurs actes avec fierté.  Ils ont été conditionnés par une idéologie qui justifie le meurtre d’innocents.

Or, pour les Islamistes, le Juif, par définition, ne peut pas être innocent.  La culpabilité éternelle du Juif, la malédiction des Juifs par Allah, et le commandement de tuer les Juifs font partie intégrante de la foi islamique.

Il y a un peu plus de deux mois de cela (le 9 janvier 2012), le Mufti Muhammad Hussein, qui est la plus haute autorité religieuse de l’Autorité palestinienne, a publiquement rappelé à la foule réunie à l’occasion du 47e anniversaire de la fondation du Fatah que tuer les Juifs est le devoir religieux de tout musulman.

Dans son discours, le Mufti a cité la fameuse Hadith (c’est-à-dire la tradition islamique attribuée à Mahomet) selon laquelle l’heure de la résurrection n’adviendra que lorsque les Musulmans tueront les Juifs.  Voilà ce que dit cette fameuse Hadith :

« L’heure de la résurrection n’adviendra pas tant que tu ne lutteras pas contre les Juifs ; Le Juif se cachera derrière les pierres et derrière les arbres, Et les pierres et les arbres crieront : Oh, Musulman, serviteur d’Allah, il y a un Juif derrière moi : viens et tue-le. »

Il existe de nombreuse Hadiths, et certaines font plus autorité que d’autres.  Cependant, cette Hadith qui parle du meurtre des Juifs comme condition nécessaire à la résurrection est une Hadith qui fait autorité.  Un sondage publié par l’organisation américaine The Israel Project en juillet 2011 a révélé que 73% des Palestiniens croient en cette Hadith qui en appelle au meurtre des Juifs.

Lorsqu’un rêve ne peut advenir sans un acte nécessaire à sa réalisation, tout peut justifier cet acte, pour barbare qu’il fût.  D’où le régime de la Terreur de Robespierre, d’où le Goulag stalinien, d’où les camps de concentration nazis.  Les idéologies absolutistes deviennent barbares dès l’instant où elles affirment que l’avènement d’un monde meilleur dépend de l’élimination de ceux qui sont perçus comme des obstacles à ce monde meilleur.

L’islamisme est une idéologie absolutiste qui perçoit les Juifs comme les ennemis d’Allah et comme les ultimes obstacles à la rédemption.

Le meurtre des Juifs comme obligation religieuse fait partie intégrante de la Charte du Hamas et des buts déclarés du Hezbollah.  Ces deux organisations terroristes sont soutenues et armées par l’Iran, un pays dont le Président cesse de proférer que le douzième Imam n’apparaîtra qu’après l’élimination d’Israël et la victoire finale contre les Juifs.

Donc l’idéologie qui a motivé Mohamed Merah n’est pas marginale, et elle n’est pas le fait d’un extrémiste isolé.  C’est une idéologie qui fait partie intégrante de l’Islam et qui est promue comme idéologie d’État par un pays comme l’Iran.

Certes, tout Musulman ne partage pas cette idéologie absolutiste qui justifie le meurtre des Juifs.  Mais l’influence de cette idéologie auprès de Musulmans d’Europe va en grandissant.  L’exemple de Mohamed Merah, l’auteur de la tuerie de Toulouse, est révélateur à ce titre.

Fils d’immigrés algériens, il a grandi dans une famille nord-africaine venue en France pour travailler.  L’Islam nord-africain n’est pas l’Islam wahhabite saoudien ou l’Islam chiite iranien.  Bourguiba en Tunisie et le FLN en Algérie étaient laïcs et modernisateurs.

Yannick Noah à Paris, lors de la manifestation républicaine en souvenir des victimes de Toulouse

L’Islam de Mohamed Merah, en revanche, est un Islam importé du Proche-Orient.  C’est en Afghanistan et au Pakistan que Mohamed Merah s’est imprimé de cette version de l’Islam  -une version qui promet la rédemption à la jeunesse pommée des banlieues françaises.  Et puis il y a bien sûr les écoles et les mosquées européennes financées par l’Arabie saoudite, qui promeut le wahhabisme, une version puritaine et moyenâgeuse de l’Islam.

Il y a bien un phénomène d’aliénation et de radicalisation d’une grande partie de la jeunesse musulmane en France et en Europe.  Et donc l’idéologie islamique dont les Juifs sont les premières victimes menace à terme l’Europe elle-même.

Car, en tant que non musulmans, les Européens chrétiens sont des Kfirs, des infidèles qu’il faut convertir au fil de l’épée, ou tout simplement par la démographie.  L’Europe, tant qu’elle sera majoritairement chrétienne, continuera de faire partie de Dahr el-Harb le monde non-musulman qu’il faut conquérir et convertir.

Face à ce phénomène, l’Europe a deux choix.  Soit défendre sa liberté, son identité et ses valeurs.  Soit céder à l’apaisement, au politiquement correct, et au relativisme.

Nous autres Juifs et Israéliens n’avons la le choix puisque nous sommes explicitement mentionnés comme ennemis d’Allah et puisque les Islamistes égorgent nos enfants dans leur lit et tirent sur eux à bout-portant dans les écoles.

Mais vous Européens avec le choix.

Après les attentats du 11 septembre 2001, les forces européennes de l’OTAN ont fait le choix d’aller se battre en Afghanistan.  Mais après l’attentat de Madrid en mars 2004, l’Espagne décida de retirer ses forces d’Afghanistan en espérant que ce geste apaiserait les Islamistes  -et ce alors même qu’al-Qaida déclara à l’époque que la lutte contre les infidèles continuera jusqu’à la libération de l’Andalousie.

La condamnation à mort de Salman Rushdie, l’assassinat de Théo van Gogh, et l’incendie des bureaux de Charlie Hebdo sont autant de phénomènes qui devraient vous inquiéter et vous faire réfléchir.  L’Islam n’accepte ni la critique, ni l’ironie, ni l’audace intellectuelle.

Et donc l’Islam n’accepte pas que l’esprit critique, la liberté d’expression et même le blasphème s’appliquent au Coran.  « Islam » signifie soumission, et l’Europe a le choix entre la soumission et le combat.

Malheureusement, la plupart des intellectuels et des journalistes européens ont fait le choix de la soumission.  En Europe, depuis la Shoah, l’antisémitisme et la haine du Juif ne sont plus légitimes.  Mais l’antisémitisme s’exprime aujourd’hui par le biais très légitime et très respectable de la haine d’Israël.

Je ne fais pas l’amalgame, bien sûr, entre antisémitisme et critique d’Israël.  Croyez-moi, nous autres Israéliens ne nous privons pas de critiquer notre pays –ce qui ne fait évidemment pas de nous des antisémites.  Ce dont je parle c’est cette critique démesurée d’Israël, une critique qui dégénère dans la diffamation, dans le mensonge, et dans une politique de deux-poids-deux-mesures.

Le fait que Catherine Ashton ait fait l’amalgame entre le meurtre prémédité et délibéré d’enfants et les victimes accidentelles d’opérations militaires menées conformément au droit international en réponse à des tirs de roquettes visant des populations civiles israéliennes prouve que l’Europe, ou en tout cas sa porte-parole officielle, est prête à abandonner la raison.

La raison, depuis Socrate et Descartes, fait partie intégrante de la culture occidentale.  Dans cette culture, on ne peut pas affirmer quelque chose qui est contraire à la réalité.  Le mensonge est illégitime et le déni de la réalité est ridiculisé.

La raison et le lien organique entre la parole et les faits n’ont pas la même place dans la culture musulmane.  Un exemple parmi d’autres, mais qui est révélateur, fut l’intervention du Président iranien Mahmoud Ahmadinejad, à l’Université de Columbia en 2007.

L’un des étudiants lui posa une question sur le traitement inhumain des homosexuels en Iran.  Et quelle fut la réponse d’Ahmadinejad ? « Il n’y a pas d’homosexuels en Iran. »  La salle éclata de rire, mais Ahmadinejad resta impassible, convaincu apparemment que nier la réalité suffit pour la changer.

De même que le Ministre de la Propagande de Saddam Hussein proclama la victoire de l’Iraq sur les ondes radiophoniques au moment mêmes où les tanks américains étaient sous sa fenêtre.

C’est à cause de cette déconnexion totale entre paroles et faits que Bashar Assad massacre ses propres citoyens (il a tué près de 8,000 Syriens au moment où je parle) et, au parallèlement, condamne violemment Israël pour ses opérations de représailles contre les tirs de roquettes du Hamas à Gaza.

C’est à cause de cette déconnexion totale entre paroles et faits que Recep Erdogan bombarde le Kurdistan tout en accusant Israël de commettre un « massacre » à Gaza.

C’est à cause de cette déconnexion totale entre paroles et faits que le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, qui est dominé par les pays arabo-musulmans, a approuvé la semaine dernière un rapport faisant l’éloge du régime de Kadhafi en Libye dans le domaine des droits de l’homme.

C’est à cause de cette déconnexion totale entre paroles et faits que les pays arabes, qui pratiquent tous sans exception une politique d’apartheid contre leurs minorités non-musulmanes, organisent chaque année une politique de « l’apartheid israélien » dans les universités américaines et européennes, alors même qu’Israël est le seul pays du Proche-Orient où toutes les minorités jouissent de droits civiques égaux.

Cette irrationalité atteint les organisations internationales telles que l’ONU où les pays arabo-musulmans disposent d’une majorité numérique.

C’est ainsi que le Conseil de Sécurité de l’ONU, qui est censé préserver la paix du monde, était présidé en 2012 par le Liban, un pays contrôlé par le Hezbollah et téléguidé par l’Iran.

C’est ainsi que la Libye de Kadhafi présida la Commission des Droit de l’Homme de l’ONU, et que l’Iraq de Saddam Hussein présida la Commission sur le Désarmement.

Et c’est ainsi que le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, qui est dominé par des dictatures, s’est abstenu de condamner Assad pour le massacre des civils syriens mais a revanche exprimé sa profonde inquiétude, la semaine dernière, sur « la violation des droits de l’homme par Israël » dans le Golan.

Cette irrationalité a conquis l’ONU en partie à cause de la complaisance de l’Europe.  Et cette irrationalité est en train de conquérir l’Europe elle-même parce que nombreux sont les Européens qui préfèrent céder aux menaces et capituler face à l’irrationalité, ou tout simplement qui ont trouvé dans la diffamation d’Israël le moyen politiquement correct de masquer leur antisémitisme.

C’est ainsi que les médias européens reprennent le discours irrationnel et les accusations mensongères de la propagande arabe à l’encontre d’Israël.  Les Israéliens, les Juifs, volent la terre et l’eau des Palestiniens.  Les Israéliens, les Juifs, commettent un génocide à Gaza.  Les Israéliens, les Juifs, violent les droits de l’homme et pratiquent une politique d’apartheid contre les Palestiniens.

En s’associant à ce discours irrationnel et à ces accusations mensongères, les médias européens ne contribuent pas seulement à la défaite de la raison.  Ils contribuent également à la diabolisation d’Israël et à l’incitation à la haine contre les Juifs.

C’est à la suite de l’accusation mensongère par France 2 en septembre 2000 de la mort de Mohamed al-Dura sous les tirs israéliens que Daniel Pearl a été décapité et que des dizaines d’attentats meurtriers ont été commis contre la population civile israélienne pour « venger le sang de Mohamed al-Dura. »

Mohamed Merah a certes agi sous l’influence de l’Islamisme radical dont il s’est imprégné au Pakistan et en Afghanistan, mais il a justifié son crime par sa volonté de venger la mort des enfants de Gaza.

La diffamation d’Israël par les médias français et européens attise la haine des Juifs et est partiellement responsable de la tuerie de Toulouse.  Il est temps de le dire haut et fort.

À vous, Français, Européens, de faire votre choix et de choisir votre camp.  Ce n’est pas pour Israël que je lance cet appel.  Israël vaincra avec ou sans l’Europe.  En dépit des coups et de la douleur, le peuple juif survivra et triomphera comme il l’a toujours fait, tout simplement parce qu’il est porteur d’une mission dont la contribution à l’humanité est inégalée et indispensable.

C’est appel, je le lance pour l’Europe.  De grâce, au nom de la culture européenne et de la rationalité occidentale, ne cédez pas à l’islamisme comme beaucoup d’Européens cédèrent au nazisme.

Comme l’a dit Churchill, apaiser l’ennemi c’est nourrir le crocodile en espérant qu’on sera dévoré en dernier.  Et si je cite Churchill, je rappellerai également la phrase prophétique qu’il eut après la signature des Accords de Munich : « Vous avez choisi le déshonneur pour éviter la guerre.  Vous aurez et le déshonneur et la guerre. » 

Puisse la tragédie de Toulouse réveiller les esprits et faire prendre conscience aux Européens du choix qui doit être le leur dans le conflit que l’Islamisme mène avec lâcheté et cruauté contre le peuple juif.  Le choix est entre collaborer avec le mensonge, l’irrationalité et la haine, ou bien être prêt à affronter les forces qui menacent la rationalité et la liberté pour lesquelles l’Europe s’est battue dans le passé.

Puissent les Européens suivre l’exemple de la lucide Mélanie Phillips et pas celui de l’innommable Stéphane Hessel.

Alors que nous sommes à la veille de Pessah, le peuple juif s’apprête à célébrer la fin de l’esclavage et l’accès à la liberté.  Cela fait plus de trois-mille ans que nous menons ce combat, et nous n’avons aucune intention de l’abandonner.

Et je souhaite, je vous souhaite, que de plus en plus de peuples suivent notre exemple et notre message, celui qui figure dans le Deutéronome : « J’ai mis en face de toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction.  Choisis la vie ! »

Puissions-nous faire ce choix.

Par Emmanuel Navon – JSSNews
Emmanuel Navon est professeur de Relations Internationales à l’Université de Tel-Aviv et candidat aux primaires du Likoud pour les prochaines élections à la Knesset.
Rejoignez JSSNews sur Facebook !

http://static.jssnews.com/2012/03/28/le-monde-a-lenvers-par-albert-soued/

28 Réponses à Choisir la vie après Toulouse – Par Emmanuel Navon

  1. méfaresh01 Répondre

    28 mars 2012 a 01:30

    Excellent texte !!!

    Je m’en voudrais de rajouter d’inutiles paroles.

    Une seule chose : Les Européens, qu’ils soient insouciants, inconscients, indifférents, déjà soumis ou simplement antijuifs déguisés, ne pourront pas dire qu’on ne les avait pas prévenus…….

  2. Marock Répondre

    28 mars 2012 a 02:15

    Je rajouterais même plus, trés excellent texte.

    • NisA Répondre

      28 mars 2012 a 02:26

      C’est vrai que M. Navon est un Monsieur d’une brillance rare. Son texte est le meilleur qu’il m’ait été donné de lire depuis au moins un mois.

      Quant à toi, Marock, je suis heureuse de te lire. Cela fait longtemps que je n’avais pas lu un commentaire de ta part.

  3. Maayan Burroughs Répondre

    28 mars 2012 a 06:02

    Excellent, parfait!!!
    est ce que cet article a ete envoye a Sarkozi et tous les autres candidats? parce que je me demande s’ils vont lire ca quelque part…

  4. CatholiC Répondre

    28 mars 2012 a 08:17

    Les chrétiens ne vivent pas sur un lit de roses et l’histoire de la chrétienté n’est pas spécialement le fait de gens « cool »… la nature combative des chrétiens est pour moi une évidence. Il n’y a pas de quoi rire ou vous auriez oublié pourquoi Israël… Pour le citoyen lambda voir des foules s’agenouiller en masse devant un imam ou dresser la patte devant un fuhrer c’est kif-kif bourricot : ça énerve. Jahvé crée un monde, se lie à un peuple, engendre un fils, change de caractère dans le nouveau testament etc … et Allah arrive là – pouf me v’là – échappant à toute discussion : ça marchera paaaaaas l’Islam…

    • Marcoroz Répondre

      28 mars 2012 a 17:51

      Le coup du fils et du « Nouveau Testament », ça a bien marché. Alors, pourquoi l’islam ne marcherait pas aussi bien ?

      • CatholiC Répondre

        28 mars 2012 a 22:17

        Parce que le Prophète n’arrive de nulle part, pas de prise cohérente dans la discussion avec les deux autres religions : s’axer sur la soumission dans ces conditions, pas efficace. Les mormons par exemple sont dans la même situation avec Joseph Smith :) une fois « le marché de ceux qui sautent sur ce qui leur parait mieux que ce qu’ils ont déjà » sera saturé, fin du développement, éparpillement en tendances (déjà visibles sur zones) crédibilité en baisse, comme chez les chrétiens quoi. Les voies de Dieu sont ? Hé oui impénétrables. En plus Dieu est fichu capable de nous envoyer encore du lourd (comme on dit) …c’est un créatif…

  5. BENIF Répondre

    28 mars 2012 a 09:40

    De l’intelligence, de la clairvoyance, une analyse impeccable un très grand BRAVO !!!
    Un seul regret : le nombre jamais suffisant des personnes qui le liront et surtout qui décideront de changer !

    • דוד Répondre

      30 mars 2012 a 03:23

      Normal… d’autant plus qu’il existe dans un pays comme la France, une omerta, une censure quasi systématique contre tout juif ou même non juif qui s’aventure à rectifier mensonges et propagandes dans la presse… (à l’égard d’Israël…)

      Chaque censure est blessante … et c’est leur but !
      Cela revient à attacher un juif à un poteau et laisser tous ses ennemis se « défouler » contre lui sans qu’il soit en mesure d’apporter « quasi » la moindre riposte !

      Il faut qu’on rachète tous les medias français, papiers, électronique, tv… – Ça va coûter une fortune, mais je ne vois pas d’autres choix! – Je maudis des gens comme Serge Dassault, qui d’une part est juif, d’autre part possède le plus important média français, le Figaro et au final laisse ses rédacteurs en chef et ses modérateurs insulter à tout va Israël ! Et anti-israël = antisémitisme sous cape !

      Les preuves ? 1 Giga-octets de screenshoots !

      Certains sont embarrassants pour Le Figaro : Attentat dans un bus à Jérsualem – 23-03-2011 – Internaute: Roger Blaireau écrit ceci (jamais supprimé malgré mes itératifs commandemants): « en lisant cet article, j’ai trouvé le programme de ma soirée: un bon repas, un verre de champagne et un cigare…  » – Article: Un mort et 30 blessés dans un attentat à Jérusalem –

      Je réponds à cette personne et le menace de déposer plainte contre lui via son IP, ainsi que le modérateur qui a permis une telle publication – CENSURE !!! – Si ce n’est pas abusif et à dessein, quel serait alors le mobile ?

  6. perahya Répondre

    28 mars 2012 a 10:03

    et non catholic, l’histoire de la xtianneté n’est pas un lit de roses, elle fut crée par rome et s’est bien continué par l’élimination des juifs, heretiques, et indiens d’amerique s’ils n’acceptaient pas leur camelote alors quand tu sais que la mère de hitler était une bonne catho et que l’inquisition n’était pas une promenade de plaisir tu te dis qu’il serait temps qu’ils se limitent à croire à ce qu’ils veulent et fichent un peu la paix au reste du monde

    • Amie Répondre

      30 mars 2012 a 00:24

      Je me permets de vous répondre car je vous trouve très injuste avec les chrétiens.Oui, je vous accorde qu’ils n’ont pas toujours été tendres avec les juifs mais tout ceci est du passé lointain.Les juifs sont considérés par les catholiques comme leurs grands frères. Jean Paul II avait bien oeuvré pour un rapprochement des deux communautés. Vous dites également que la mère d’Hitler était une bonne catho, peut-être, mais je ne crois pas que son fils l’ai été.Un bon catho aime ses frère humains et vous remarquerez que partout où il y a de la misère il y a des catho qui tentent de la soulager. Vous ne voulez voir que les inquisiteurs, je regrette que vous ignoriez soeur Emmanuelle, l’abbé Pierre, mère Thérésa, Vincent de paul, Maximilien Kolbe etc…la liste est longue. Merci de m’avoir lue.

  7. Giora Hod Répondre

    28 mars 2012 a 10:05

    Hazak.

  8. Douce France? Répondre

    28 mars 2012 a 12:03

    La différence c’est que chez nous, à Pessa’h, la coupe commémorant la plaie de la mort des premiers nés égyptiens n’est pas bue.

  9. Jean valjean Répondre

    28 mars 2012 a 18:34

    N’importe quoi, ni « la faute des média », ni celle de « l’islam de mohamed merah ».. c’était juste un fou, qui a craqué.
    Comme l’autre barjo norvégien
    arrêtez de faire les malins et de tirer des conclusions montées sur des faits divers

    • Dave Répondre

      29 mars 2012 a 03:30

      Pathetique.La maladie francaise personifiee. Un imbecile ou un inconscient. Peut etre meme pire.Un crime monstrueux frid methodique avec compliciet du frere , des dizaines voir des centaines de kilos d’armes , des voyages au Pakistan et en Afghanistan. Il regrette aussi de ne pas avoir fini le travail et tuer tous les enfants juifs, envoie sa video des crimes par l’interdemdiaire d’un complice a Al Jazeera m video montee avec des sourates du Coran qu’il a lu et qui l’inspire pour ses crimes. , des cris de guerres islamiques.Pour croire que ce c’est un petage de plomb , que ce n’est pas la faute des medias qui mentent a longueur de journee sur les juifs et Israel , que ce n’est pas aussi la suite logique de milliers d’attaques antisemites depuis plus de 12 ans contre des citoyens francais juifs , c’est etre , excuse moi, soi fou , soit une ordure.

    • Dave Répondre

      29 mars 2012 a 03:35

      La sauvage tuerie de Toulouse ne peut être oubliée, elle sera longtemps ancrée dans tous les esprits en France comme en Israël. Hélas, la barbarie qui a frappé la « ville rose » s’inscrira dans une page sombre et peu glorieuse de la République. Loin d’être un fait divers local ou communautaire, la tragédie de Toulouse a franchi les frontières de l’Hexagone. Elle s’inscrit dans une vague anti-juive et anti-israélienne qui se propage à travers les continents. L’Europe redevient le berceau de la haine du peuple élu.

      Durant ces dernières décennies, la France a connu de nombreux actes antisémites graves et spectaculaires. Rappelons pour mémoire les attentats contre la synagogue de la rue Copernic, et contre le restaurant Goldenberg, rue des Rosiers ; le meurtre crapuleux d’Ilan Halimi ou les profanations des cimetières juifs en Alsace, à Carpentras, et récemment à Nice. Cependant, la tuerie de Toulouse demeure la plus cruelle car le tueur a choisi sa cible. Il a tué lâchement et avec un sang froid effroyable des enfants juifs marchant paisiblement vers le chemin de l’école. Ce salaud a même osé filmer la terrible scène pour la diffuser ensuite sur al Jazzera, la célèbre chaine manipulée par les Frères Musulmans. Seules des bêtes humaines ou des nazis se conduisent de la sorte!

      Mohamed Merah n’était pas un enfant de cœur, ni un petit caïd, ni même un marginal désemparé exclu de la société française comme tentent de le décrire son avocat, ses « fans », et le tristement célèbre intellectuel, Tariq Ramadan. Non ! Merah était un assassin professionnel, un criminel monstrueux parfaitement lucide de ses actes. Un fanatique religieux islamiste qui cultivait « avec plaisir » la haine des Juifs. Comment ne pas faire le rapprochement avec le lavage de cerveau quotidien des imams salafistes dans les mosquées, dans les écoles coraniques, et les sites internet, ces « cavaliers d’Allah » au grand galop, et sabre à la main, déterminés à décapiter les infidèles et à chasser les Juifs! Comment ne pas être scandalisé par la désinformation dans les medias, le choix d’un vocabulaire impropre et incorrect. Comment ne pas s’indigner devant un ouvrage vendu à plusieurs millions d’exemplaires, consacré à la mise en accusation d’Israël, tel que l’ignoble ouvrage de Stéphane Hessel ?! Comme ne pas vomir devant le film et les sketchs de Dieudonné? Et comment ne pas se révolter contre une mise en scène télévisée de la mort d’un enfant palestinien sur une chaîne publique française! Cela s’est bien passé en France, dans le pays des droits de l’Homme, de la Liberté, Légalité et Fraternité, celui de la Légion d’honneur.

      Soyons clairs ! Mohamed Merah n’est pas un solitaire. Il a été influencé par l’endoctrinement des djiadistes et des antisionistes et ne pouvait agir seul ! Al Qaïda et ses complices lui ont fourni de l’argent et des armes pour tuer des Juifs!

      Il existe en France un Mal que nous ne pouvons plus ignorer ! La maladie de la nouvelle société française n’est plus imaginaire. Elle véhicule ses messages partout, elle est omniprésente et dangereuse ! Le Mal doit être déraciné, éradiqué par tous les moyens et notamment par des lois draconiennes. Sur ce point: zéro compréhension ou tolérance ! La raison d’Etat devrait l’emporter dans toutes les circonstances de ce genre.

      Les Juifs de France sont fidèles à la République et respectent les lois démocratiques, mais ils aiment aussi, et à la fois, la France et Israël. C’est naturel! Ce double amour est compréhensif et ne pose pas de problème, car l’affection que l’on ressent pour son père ne diminue en rien celle que l’on éprouve pour sa mère. Nous formons donc une unique grande famille, unie et solidaire, en dépit des divergences d’opinions.

      Contrairement à l’indifférence glaciale de Valéry Giscard d’Estaing, qui, cinq jours après l’attentat de la rue Copernic, s’est adressé à la nation, et n’a jamais mis les pieds dans une synagogue durant son septennat, Nicolas Sarkozy, lui, a réagi immédiatement et s’est rendu à plusieurs reprises sur le terrain. Alain Juppé s’est envolé pour Jérusalem et a participé aux obsèques des victimes.

      Comment ne pas apprécier et saluer de tels gestes sensibles favorisant le dialogue sincère et l’amitié profonde entre les deux peuples.

      Nous pouvons effectivement faire confiance aux autorités françaises dans le combat contre l’antisémitisme mais nous ne pouvons pas non plus tourner facilement la page et attendre aveuglement à un miracle. Les Juifs de France ne sont pas des naïfs, des dupes ou des suicidaires! Le devoir des autorités est d’imposer une sécurité absolue coûte que coûte! Pour pouvoir remédier le « Mal français », chaque responsable, chaque éducateur, leader communautaire, religieux, élu régional ou national devrait refuser l’amalgame et la récupération politique. Son devoir est de combattre le fléau antijuif avec détermination et sans relâche et rejeter avec mépris l’antisionisme primaire qui a pour but le boycottage et la déligitimation de l’Etat juif.

      http://www.jcpa-lecape.org/ViewBlog.aspx?ArticleId=144

    • Frank Répondre

      29 mars 2012 a 04:02

      Les propagandistes arabes essayent de masquer les conséquences de leurs activités criminelles pour permettre d’autres crimes

  10. Monique Répondre

    28 mars 2012 a 19:22

    « Pourquoi cette nuit est-elle differente des autres? » demandent les adultes aux enfants la nuit de la celebration de la sortie de l’Egypte.
    Parce que c’est Pesach! repondent les enfants. Pour eux cette celebration est tout a’ fait naturelle. Ils ne se compliquent pas la vie en cherchants des explications.
    Comme c’est naturel que D ait fait les miracles et nous ait fait sortir de l’esclavage.
    C’est naturel que l’on continue a’ croire dans la justice et le bien. La Torah nous l’enseigne.
    Merci Emmanuel pour ton magnifique texte. Merci pour ta mission de diffusion de ce principe simple et vital: Le bien triomphera.
    Hag Sameah

  11. s cohen Répondre

    28 mars 2012 a 22:45

    Excellent article.

    Cependant, ce Merah a aussi tué 3 des siens; c.a.d des musulmans tout comme lui…

    • Dave Répondre

      29 mars 2012 a 03:39

      Premierement , c’est faux . Il a tue 2 soldats francais de religion musulmane et 1 autre de religion catholique.Et il les atue car ils etaient des soldats francais.Le fait que d’entre eux etaient musulmans etait une coincidence de son proprte aveu d’ailleurs. Ce sont les soldats francais et les enfants juifs qui etaient ses cibles.

  12. Hélène Répondre

    29 mars 2012 a 03:52

    Voici ce que j’ai pensé en lisant cette phrase :

    « Mais tous les actes terroristes les plus sanglants ces deux dernières décennies ont été commis par des musulmans et au nom de l’Islam. »

    Tous ces actes terroristes ont été rendus possible grâce au silence des uns, l’indifférence et l’ignorance délibérée des autres…par ceux qui profitent des guerres civiles où on assiste à des manipulations de masses…par ceux qui considèrent que ce qui se passe « ailleurs » ne les regardent pas….par ceux qui savent et qui se taisent…par tant et tant d’autres choses !

    Si une idéologie meurtrière peut prendre forme et le mal se propager avec tant de violence c’est qu’il y a une « lumière » quelque part qui est retenue et cela de toutes sortes de manières.

    Il y a aussi des violences inimaginables qui se vivent en dehors de l’idéologie islamiste et qui traduisent un mal-être de notre humanité en mal de spiritualité. Au nom même de la liberté malheureusement.

    Ceci dit cette conclusion « J’ai mis en face de toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie ! » est le message le plus puissant pour lutter contre cette violence qui prend toutes sortes de formes et qui nous empêche d’aimer, tout simplement.

    Salutations à tous et merci à Emmanuel Navon de rappeller des faits qui doivent être entendus.

  13. michel S. Répondre

    29 mars 2012 a 22:18

    « Comment peut-on tirer à bout portant sur des enfants »?
    Il s’agit « simplement » de la théorie nazie suivie aujourd’hui par l’Islam.
    Que ce soit la France de Vichy qui répondait aux Allemands demandant les hommes Juifs, et qui leur fournirent les femmes et les enfants;
    ou la Belgique dont les bourgemestres(maires) de deux des trois principales communautés Juives: Anvers(Léo Delweide) et Liège/Seraing(Jules Bologne) firent de même-(ces deux crapules furent acquitées à la libération…!).
    Je me rappelle les commentaires de certains survivants des camps dans les années 1970……à propos des enfants- je m’arrête!
    M.Navon est excellent.

  14. Benjamin Rast Répondre

    30 mars 2012 a 11:27

    Waow que dire de plus ?!

  15. Delicheres Répondre

    1 avril 2012 a 07:18

    Pas facile de faire ouvrir les yeux des Europeens sur les realites fondamentales de l’Islam . Tu critiques un verset du Qu’ran , tu le mets en ligne et aussitôt tu es un « Raciste » . C’est le même procede que sous feu.l’URSS , tu critiquais soit le systeme soit la philosophie Marxiste et tu etais un element anti-social et donc bon a être enferme .
    Il y a une pression enorme de la part des 57 pays musulmans a l’ONU pour faire assimiler la critique de l’Islam a du racisme . J’imagine que dans l’Allemagne nazi il en etait de meme pour celui qui avait le malheur de critiquer le « Mein Kampf » du führer , c’etait un mauvais Allemand ! Je ne suis pas juif mais les Europeens feraient bien de prendre tres tres au serieux le bouquin du bedouin de la peninsule Arabique parce que le programme qui y est ecrit est de la même nature que celui du moustachu et nous savons TOUS que ce n’etait pas un essai de style !
    « La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des Hommes de Bien » E.Burke

  16. Max Répondre

    2 avril 2012 a 17:59

    L’honneur est sauf, Israël vaincra !
    La patrie est plus forte que tout, elle écrasera tous ceux qui voudront contrecarrer ses plans.
    M. Navon, enfin, reprenez-vous ! Croyez-vous une seconde que cet appel aux français sera suivi par ceux-là mêmes ? Vous auriez dû mentionner en guise de paraphe : »APPEL A L’INSURRECTION ! »
    Le monde est tellement docile avec les musulmans, après tout comme vous dites, ce sont EUX qui ont commis les pires atrocités ces dernières décennies… Ce sont EUX qui en France, jouissent d’un accès facilité à l’emploi et au logement… Ce sont encore EUX qui occupent tous les postes décisionnels dans les médias et qui convertissent l’opinion publique en prolétaires pro-arabes.
    Dans mes songes voyez-vous, j’aurais révé que vous vous cogniez la tête pour retrouver un semblant de pertinence… il n’en est rien. Tant pis, je vais siroter un thé et reprendre le cours de mon émission sur Al-Jazeera, la première chaîne française il me semble, non?

    Cordialement.

  17. novembre 47 Répondre

    4 avril 2012 a 19:31

    HESSEL j’esperes que tu arrives a dormir !

  18. novembre 47 Répondre

    4 avril 2012 a 19:33

    la FRANCE bientôt une république islamique

  19. Yoram Répondre

    5 avril 2012 a 14:52

    Tout est une guerre de « religion » en fait en parlant de religion,la seule religion qui existe est la religion « Juive ».
    Pourquoi me direz-vous?
    Ce n’est pas par pur fanatisme mais par pure définition, car une religion, ne peut-être crée que par un être suprême et le seul être suprême est « D-ieu » dans toute sa puissance, sa gloire et sa splendeur et c’est donc D-ieu qui a crée la religion Juive et personne d’autre tandis que les autres « croyances » comme le christianisme,l’islam,le boudhisme et l’indouisme ont était fait par des « hommes ».
    Vous me direz, mais avant le Judaïsme,il y avait bien d’autres « croyances » et moi de vous répondre;oui il y en avait mais c’étaient de la pure idolâtrie.
    Maintenant, cela ne veut pas dire du tout que les non-Juifs doivent se convertir au Judaïsme loin de là mais que D-ieu leur a aussi donné des lois à respecter et donc de faire le bien autour de soi et de respecter ses commandements car c’est le seul et unique créateur de tout vies dans ce monde et dans tous les autres mondes.
    Il faut que nous tous les êtres humains nous nous conformions aux vrais lois de D-ieu pour chacun d’entre nous et qu’il n’y ai plus de guerres.

    Réfléchissons à tout ça.

    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *