Shimon Peres lors du Jour du Souvenir : « aucun mot, acte ou geste ne peut guérir vos coeurs… »

Publié le : 24 avril 2012

Israël s’est mit au garde à mardi soir à 20 heures, alors que les sirènes annonçant le début de la Journée du Souvenir retentissaient à travers le pays, pour rappeler la mémoire des tombés pour la Nation.

La cérémonie commémorative principale du pays a commencé au Mur des Lamentations dans la vieille ville de Jérusalem. Le drapeau au centre de la place a été mis en berne alors que le président Shimon Peres s’est mit au garde à côté du Chef d’état major Benny Gantz qui allumait la torche du mémorial.

Peres a parlé le premier, offrant des paroles de réconfort aux nombreuses familles endeuillées : «Nous pouvons rassembler tous les mots de l’aube au crépuscule, nous pouvons consulter des experts, essayer chaque expression, phrase, mot, et je sais que le mot capable de guérir de la douleur n’aura pas été trouvé.  » « Aucun acte ou geste de notre part ne peut guérir vos cœurs, les souvenirs ne s’estompent pas. »

Gantz utilisé à son tour à la tribune pour faire le vœu de protéger le pays. « Je me tiens devant vous et promets de remplir le serment le plus précieux de tous, de vous protéger, de nous protéger tous, et de protéger notre maison », a t-il dit. « Nous pleurons nos amis et officiers, puis nos subordonnés, et au fil des ans, leurs enfants ont grandi et ont fait leur chemin. »

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Israël a commencé ses cérémonies du Jour du Souvenir mardi après-midi pour rendre hommage aux 25,470 soldats, fonctionnaires et victimes du terrorisme qui sont morts au service de l’État juif.

Au fil des décennies, 22,993 soldats ont perdu la vie, et 2.477 civils, dont 120 ressortissants étrangers, touristes et travailleurs – ont trouvé la mort dans des attaques terroristes.

Plus tôt mardi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le président de la Knesset Reuven Rivlin, et les deux grands rabbins ont assisté à une cérémonie sur le site du mémorial de Yad Labanim à Jérusalem.

Gantz placé des drapeaux, dimanche dernier, sur le mont Herzl, sur les tombes des soldats récemment tombés. «Ces pierres tombales représentent les vies qui ont été coupées prématurément et les rêves qui ne viendront jamais à maturité, » a dit Gantz.

Le ministre de la Défense, Ehud Barak, a placé lundi un drapeau commémoratif au cimetière du kibboutz Mishmar Hasharon, où il a grandi et où neuf soldats sont enterrés.

La sirène de mercredi matin, à 11 heures, va lancer les cérémonies officielles dans des cimetières, des bases de Tsahal, et les écoles à travers le pays. Plus d’un million de personnes, dont 190 familles endeuillées de l’étranger sont sont attendues pour visiter les 44 pays les cimetières militaires.

Événements de la Journée commémorative se termineront mercredi soir avec le début des cérémonies du jour de l’Indépendance au Mont Herzl à Jérusalem.

Amos Lerah – JSSNews
Rejoignez JSSNews sur Facebook !

 

Print Friendly

3 Réponses à Shimon Peres lors du Jour du Souvenir : « aucun mot, acte ou geste ne peut guérir vos coeurs… »

  1. Tor Répondre

    25 avril 2012 a 03:19

    De combien de morts est responsable le faux Al Dura ? Perets devrait le vérifier avec son ami Enderlin .

  2. gerco Répondre

    26 avril 2012 a 19:34

    Témoignage :

    Mais qu’est-ce que vous a fait Israël ?

    Quel est ce chœur unanime de condamnations contre Israël ?

    Quel est cet ensemble vertueux qui désigne Israël comme LE coupable absolu ?

    Quel est ce tribunal planétaire où pas une voix ne manque pour désigner à la vindicte publique le responsable de tous les maux de la planète ?

    Il y aura même eu un imam iranien pour affirmer que l’éruption du volcan islandais était la punition divine des crimes du « régime sioniste ».

    De Dominique de Villepin à Noam Chomski tous se sont précipités dans les télévisions pour dénoncer

    « l’incroyable crime » commis par les soldats israéliens !

    Trop de bonne conscience tue la conscience.

    Trop, c’est trop !

    Qu’est ce que nous dit cet accablement ?

    Qu’il y aurait un Etat de trop sur la terre ?

    Non, bien sûr! Israël possède de nombreux amis qui lui écrivent des lettres d’amour, pleines de conseils en forme d’épitaphe. Il y a même une célèbre journaliste américaine qui conseille aux Israéliens de rentrer

    « chez eux ».

    Chez eux ?

    En Pologne.

    En Russie.

    En Algérie !

    Pourquoi pas à Auschwitz tant qu’on y est !

    Tant de sollicitude touche la vieille dame juive que je suis. Je crois que tous les Israéliens doivent être contents du constant intérêt qu’on leur témoigne et tous les juifs sont heureux de cette empathie sans cesse renouvelée.

    J’avais fait, il y a longtemps, le choix de la pensée universelle. Bien que je fûs déportée parce que j’étais juive, j’ai cru que l’humanité, l’idée d’humanité, était plus forte que la charge des origines.

    Près de soixante ans plus tard dois je faire le constat de mon erreur ?

    Dois je constater qu’être juif vous désigne jusqu’à la fin des temps comme le coupable des nations ?
    De quoi Israël est il coupable ?

    Même si la politique de son gouvernement est critiquable, est-ce de cela dont il est question ?

    Est ce vraiment parce que cette opération militaire a été conduite et s’est mal terminée qu’il faille désigner ces soldats israéliens comme d’horribles assassins face à des agneaux turcs ?

    Pourquoi une telle mauvaise foi planétaire ?

    Pourquoi cette bonne conscience européenne à vil prix ?

    Pourquoi est-ce de l’Europe que fusent les critiques les plus virulentes ?

    De quelle morale cette Europe peut elle se prévaloir ?

    Quelles bonnes grâces veut-elle s’attirer ?

    Et puis il y a la gauche, ma famille politique ! Qu’est ce que c’est que ces alliances, ces rencontres avec ces fanatiques qui crient

    « Israël partira, Palestine vaincra ! »

    Quels sont ces supposés trotskystes qui font cortège commun avec ceux qui font la prière en pleine rue ! La gauche a-t-elle perdu la tête ?

    Croit-elle vraiment que le Hamas va émanciper les classes laborieuses comme on disait jadis ?

    Croit-elle vraiment que l’islamisme défend la liberté de conscience ?

    Croit-elle vraiment que dans les banlieues la haine des juifs fait partie des contradictions admissibles au sein du peuple ?

    Il y a de la folie dans le moment présent. Il y a une haine qui ne dit rien de bon, qui n’annonce rien de bon et je crains que la tolérance planétaire à l’égard de ce président iranien ne ressemble à l’accueil tolérant qui fut fait à Goebbels à la SDN en 1938.

    Combien de temps reste-t-il avant d’autres horreurs programmées ?

    Des larmes compassionnelles les juifs et les Israéliens n’ont que faire.

    C’est pour cette raison qu’ils ont créé Israël. Est-ce cela qui vous dérange tant ?

    Marceline Loridan-Ivens, cinéaste
    Numéro tatoué sur le bras gauche à Auschwitz-Birkenau : 78750

  3. dan haim Répondre

    29 avril 2012 a 16:48

    On peut travailler sur soi afin d`améliorer certains points de notre caractères et réussir a les faire bouger , un petit peu… Maintenant changer vraiment…, c`est en réparant le Daat (notre tête cad nos concepts) . Comment ? Rabbi Nachman de Breslev a révélé l`un des plus grands secrets du judaïsme qui va réactiver notre conscience de la présence de D… : LE TIKOUN HACLALI ( les 10 psaumes). On peut être plein de torah tout en étant a cote de ce qu`attend de nous D… Si l`on a pas épuré , clarifié dans le fond nos concepts spirituels. Le Tsadik de la génération, par le biais du tikoun haclali , va nous insuffler la connaissance, la conscience de chaque élément : de nos fêtes a notre quotidien etc…, rebrancher toute notre vie avec le maitre du monde. Doucement et dans la joie. On cherche souvent de grands « feu » d`artifices pour se donner l`illusion que l`on fait une « grande » teshouva… Rabbi Nahman va nous aider a « réduire  » la pression en nous mettant bien au clair que personne ne peut faire teshouva chlema sur une seule de ses fautes car il n`a aucun moyen de réparer les conséquences qu`on eu ses erreurs… Et en même temps par l`attachement au tsadik et le tikoun haclali en particulier arriver a monter la ou oui on peut réparer parfaitement…

    http://www.breslev.fr/avraham-ifrah-cours-272-La-matsa-qui-donne-des-forces,4796.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *