Discours intégral de François Hollande à Tulle après sa victoire du 6 mai 2012

Publié le : 7 mai 2012

[On a gagné, on a gagné]

Mes chers concitoyens.

Les Français en ce 6 mai viennent de choisir le changement en me portant à la présidence de la République.

Je mesure l’honneur qui m’est fait et la tâche qui m’attend.

Devant vous je m’engage à servir mon pays avec le dévouement et l’exemplarité que requière cette fonction.

J’en sais les exigences et à ce titre j’adresse un salue républicain à Nicolas Sarkozy qui a dirigé la France pendant 5 ans et qui mérite à ce titre tout notre respect

[Huées de la foule pendant ce passage]

J’exprime ma profonde gratitude à toutes celles et tous ceux qui ont par leurs suffrages rendue cette victoire possible.

Beaucoup attendaient ce moment depuis de longues années, d’autres plus jeunes ne l’avaient jamais connu, certains avaient eu tant de déceptions, les même tant de souvenirs cruels.

Je suis fier d’avoir été capable de redonner espoir.

J’imagine ce soir leur émotion, je la partage, je la ressens. Et cette émotion doit être celle de la fierté, de la dignité, de la responsabilité.

Le changement que je vous propose, il doit être à la hauteur de la France. Il commence maintenant.

[Cris, cornes, « On a gagné »]

Aux électeurs, et ils sont nombreux, qui ne m’ont pas accordé leur suffrage [Huées], qu’ils sachent bien que je respecte leur convictions et que je serais le président de tous.

 [Hourras]

Ce soir il n’y a pas deux France qui se font face, il n’y a qu’une seule France, qu’une seule nation réunie dans le même destin. Chacune et chacun en France, dans la République, sera traité à égalité de droits et de devoirs.

[Hourras]

Aucun enfant de la République ne sera laissé de côté, abandonné, relégué, discriminé [Hourras] et la promesse de la réussite sera honorée pour l’accomplissement pour chacun, pour sa vie et pour son destin personnel.

Trop de fractures, trop de blessures, trop de ruptures, trop de coupures ont pu séparer nos concitoyens, c’est en fini.

[Hourras]

Le premier devoir du Président de la République c’est de rassembler et d’associer chaque citoyen à l’action commune pour relever les défis qui nous attendent et ils sont nombreux, ils sont lourds.

Le redressement, d’abord, de notre production pour sortir notre pays de la crise.

La réduction de nos déficits pour maitriser la dette, la préservation de notre modèle social pour assurer à tous le même accès aux services publics. [Hourras]  L’égalité entre nos territoires, je pense aux quartiers de nos villes et aux départements ruraux.

[Hourras]

La priorité éducative, l’école de la République qui sera mon engagement.

[Hourras]

L’exigence environnementale, la transition écologique que nous devons accomplir.

[Hourras faibles]

La réorientation de l’Europe pour l’emploi, pour la croissance, pour l’avenir.

[Hourras faibles]

Aujourd’hui même  où les Français m’ont investi Président de la République [Hourras], je demande à être jugé sur 2 engagements majeurs : la justice et la jeunesse.

[Hourras, cornes]

Chacun de mes choix, chacune de mes décisions se fondera sur ces seuls critères : est-ce juste et est-ce vraiment pour la jeunesse.

Et quand, au terme de mon mandat, je regarderai à mon tour ce que j’aurai fait pour mon pays, je me poserais que ces seuls questions : est-ce que j’ai fait avancer la cause de l’égalité [Hourras] et est-ce que j’ai permis à la nouvelle génération de prendre toute sa place au sein de la République.

[Hourras, cornes, slogan]

J’ai confiance en la France, je la connais bien, j’ai pu autour de cette France-là que j’ai visité, que j’ai rencontrée, mesurer à la fois les souffrances et les difficultés de bien trop nombreux de nos concitoyens, mais en même temps j’ai pu relever tous les atouts, toutes les forces, toutes les chances de notre pays. Je nous sais capable, nous peuple de France,  de surmonter les épreuves, de nous redresser, nous l’avons toujours fait, dans notre histoire, toujours su surmonter les épreuves, nous y réussirons encore pour les 5 ans qui viennent.

[Hourras]

Les valeurs de la République, la liberté, l’égalité, la fraternité, la dignité humaine, l’égalité aussi entre les hommes et les femmes, la laïcité, tout cela c’est autant de leviers pour nous permettre d’accomplir la mission qui est la mienne.

J’ai évoqué tout au long des derniers mois le rêve français, il est notre histoire, il est notre avenir : il s’appelle tout simplement le progrès. La longue marche pour qu’à chaque génération nous vivions mieux. Ce rêve français qui est celui que vous partagez tous, de donner à nos enfants une vie meilleure que la nôtre. C’est ce rêve français que je vais m’efforcer d’accomplir pour le mandat qui vient de m’être confié

Mais aujourd’hui même, responsable de l’avenir de notre pays, je mesure aussi que l’Europe nous regarde. Et au moment où le résultat a été proclamé, je suis sûr que dans bien des pays européens, ça a été un soulagement, un espoir.

[Hourras]

L’idée qu’enfin l’austérité ne pouvait plus être une fatalité.

Et c’est la mission qui désormais est la mienne : c’est-à-dire de donner à la construction européenne une dimension de croissance, d’emploi, de prospérité, bref d’avenir.

Et c’est ce que je dirais le plus tôt possible à nos partenaires européens, et d’abord à l’Allemagne au nom de l’amitié qui nous lie et au nom de la responsabilité qui nous est commune.

[Applaudissements faibles]

Mesdames messieurs, chers concitoyens, nous ne sommes pas n’importe quel pays de la planète, n’importe quelle nation du monde, nous sommes la France. [Hourras] Être président de la république, il me reviendra de porter les aspirations qui ont toujours été celles du peuple de France : la paix la liberté, le respect, la  capacité de donner aux peuple le droit aussi de s’émanciper de dictatures ou d’échapper aux règles illégitimes de la corruption. Eh bien oui, tout ce que je ferais sera aussi au nom des valeurs de la République partout dans le monde.

[Hourras]

Le 6 Mai doit être une grande date pour notre pays, un nouveau départ pour l’Europe, une nouvelle espérance pour le monde. Voilà le mandat que vous m’avez confié, il est lourd, il est grand, il est beau.

J’aime mon pays, j’aime les Français et je veux qu’entre nous il y ait cette relation, celle qui permet tout et qui s’appelle la confiance.

[Hourras]

Enfin, avant de vous quitter, mais je reviendrais, [Hourras] je veux saluer tous ceux qui m’ont permis d’être ce que je suis aujourd’hui, ma famille, ma compagne, mes proches, tout ce qui fait finalement la force d’âme d’un homme ou d’une femme quand il brigue une grande responsabilité et là au moment où je vais l’exercer.

Je salue aussi les forces politiques, le mouvement que j’ai dirigé : je suis socialiste [Hourras, corne], j’ai toujours voulu le rassemblement de la gauche, mais plus largement celui de tous les républicains et je salue les humanistes qui ont permis, aussi, notre victoire ce soir.

Enfin, je salue mon département de la Corrèze

[Hourras, cornes, slogans, longuement]

Je vous dois tout. Vous m’avez toujours apporté vos suffrages et encore pour cette élection, je pense que nous serons le département qui m’a donné le plus [Hourras], non pas en nombre, mais en ampleur par rapport à la population. Je salue la ville de Tulle, la ville que j’ai dirigée, là où nous sommes. Vous m’avez permis, par la légitimité du suffrage, de pouvoir convaincre aujourd’hui tous les Français.

Mais désormais je suis au service de la France et je suis mobilisé dès à présent pour réussir le changement. Telle est ma mission. Tel est mon devoir. Servi., Servir la République. Servir la France. Servir au-delà de nous-mêmes. Servir les causes, les valeurs que dans cette élection j’ai portées et qui auront à être entendues, ici en France, et partout en Europe et dans le monde.

Vive la République et vive la France.

 Transcription JSSNews 

Articles liés
La bataille de France – Par Emmanuel Navon
Le premier tour de l'élection présidentielle en France m'a rappelé mon passé: Nicolas Sarkozy était le maire de la commune où je vivais; Nicolas Dupont-Aignan (le candidat gaulliste) et Pierre Moscovici (le directeur de campagne ...
Lire tout l'article
Discours intégral de Nicolas Sarkozy, après sa défaite aux élections présidentielles 2012
Ci-après, vous retrouverez le discours intégral du Président sortant Nicolas Sarkozy, après sa défaite aux élections présidentielles françaises. En raison du fait qu'il s'agisse d'une transcription manuelle et en directe, il se peut qu'il manque ...
Lire tout l'article
Résultat de l’élection présidentielle 2012 : François Hollande élu avec 52% des suffrages
Comme nous le révélions à 17h45 (heure de Paris), François Hollande va être élu Président de la République avec 52% des suffrages exprimés. Le taux de participation devrait s'élever à 82%. D'autres sources "journalistiques" donnent Hollande ...
Lire tout l'article
L’arrogance de Juppé offre le point du débat à Hollande
Difficile d'y échapper ce matin. Le portrait de François Hollande s'affiche en une de tous les journaux. Le candidat PS a dévoilé son programme jeudi dans la journée avant d'aller le défendre sur France 2 ...
Lire tout l'article
Discours intégral de François Hollande au dîner du CRIF 2013
Voici le discours intégral (transcription officielle) du Président français François Hollande, lors du dîner du CRIF 2013. Monsieur le Président du CRIF, cher Richard PRASQUIER, Mesdames et Messieurs, Le dîner du CRIF -c’est le 28ème- est un rendez-vous ...
Lire tout l'article
Nous avons perdu la bataille de la France, à nous de gagner celle du Canada et des Etats-Unis – J. Balkany
Par Julien Balkany - Candidat de la Majorité Présidentielle aux législatives 2012 dans la circonscription Etas-Unis / Canada Les Français se sont exprimés : ils ont démocratiquement fait le choix de l'alternance, en élisant François Hollande ...
Lire tout l'article
François Hollande et Nicolas Sarkozo lors du vote de ce matin
Comme lors des élections présidentielles où JSSNews publiait les résultats exacts lors des premiers et second tour dès 17h 30, nous publierons ce dimanche, vers 18 heures (peut-être un peu avant), les premières estimations des ...
Lire tout l'article
Scoop JSSNews : Sarkozy fait 82.74% en Israël – Hollande 7.62 – Le Pen 3.99%
Scoop JSSNews: Voici, en exclusivité, les résultats des votes du premier tour des élections présidentielles de 2012, votes effectués dans les différents bureaux consulaires en Israël. Les résultats ci-après représentent le choix des français d'Israël hors-Jérusalem, ...
Lire tout l'article
Dimanche 6 mai 2012, je vote Dominique Strauss Kahn !
C'est lors d'une soirée entre amis, sur la plage de Jaffa en Israël, que l'idée a germé telle une évidence. Est-ce la lucidité résultant de deux verres de Chardonnay, ou la raison qui nous a ...
Lire tout l'article
Grand discours d’Itzhak Shamir (31/10/1991)
Voici la retranscription en français du discours du Premier Ministre israélien Itzhak Shamir, à Madrid, le 31 octobre 1991. Messieurs les co-Présidents, les ministres, les membres des délégations à la conférence, Mesdames et Messieurs, C’est pour moi un grand honneur ...
Lire tout l'article
La bataille de France – Par Emmanuel Navon
Discours intégral de Nicolas Sarkozy, après sa défaite aux élections présidentielles 2012
Résultat de l’élection présidentielle 2012 : François Hollande élu avec 52% des suffrages
L’arrogance de Juppé offre le point du débat à Hollande
Discours intégral de François Hollande au dîner du CRIF 2013
Nous avons perdu la bataille de la France, à nous de gagner celle du Canada et des Etats-Unis – J.
Législatives 2012 : dès 18 heures, les premières tendances publiées sur JSSNews !
Scoop JSSNews : Sarkozy fait 82.74% en Israël – Hollande 7.62 – Le Pen 3.99%
Dimanche 6 mai 2012, je vote Dominique Strauss Kahn !
Grand discours d’Itzhak Shamir (31/10/1991)

17 Réponses à Discours intégral de François Hollande à Tulle après sa victoire du 6 mai 2012

  1. Alain Répondre

    7 mai 2012 a 00:23

    Laïcité, espérons le ….

  2. Marock Répondre

    7 mai 2012 a 03:18

    Quel intérêt cet article ?
    On en a pas assez encore subit ce soir, de ces rotodomontades ?

    Ou la photo, peut être.
    Derriére le nouveau Christ, DSK à l’ accordéon et Aubry au chant.

    C’ est la lutte infernale.

  3. chantal Répondre

    7 mai 2012 a 06:54

    Et Yvette Horner alors?

  4. KESEM Répondre

    7 mai 2012 a 07:23

    l’espoir renaît, l’arrogance est partie, les pompes à frics ne vont plus faire trimer le peuple, ce pays divisé, fracturé, démolie par tant de coups va pouvoir redevenir un pays Multi et penser à Tous pour demain, et non à quelques un

    • SOLEIL Répondre

      7 mai 2012 a 09:10

      Tu vas vite dechante… On en reparlera !

      • dakoncel Répondre

        7 mai 2012 a 14:36

        Entièrement d’accord avec vous!!!!

    • Valmont Répondre

      7 mai 2012 a 10:52

      Si la pompe s’en va, l’eau circulera plus.
      Pourquoi quelqu’un qui a une idée, qui veut commercialiser et(ou) faire fabriquer son produit, voudrait rester en France , il est pas fou.C’est le seul endroit au monde ou celui qui fabrique le produit , en plus du salaire, veut toucher des divendes au même titre que le createur du produit qui lui , a pris tout les risques ? Il ira ailleurs, à juste raison….
      Mais çà, pour le comprendre, il faut un jour, s’être jeté à l’eau, avoir osé..

    • Jean-Marie Répondre

      7 mai 2012 a 13:49

      un pays multi avec à sa tête un grand mufti?

    • Bereshitim Répondre

      7 mai 2012 a 18:55

      l’arrogance est partie

      Vraiment ??? Plus je vous lis plus je pense que l’arrogance est un tres de caractere qui va perdurer pendant 5 ans .

      • Bereshitim Répondre

        7 mai 2012 a 20:27

        trait non tres of course

  5. SOLEIL Répondre

    7 mai 2012 a 09:11

    oups !!! dechanter…..

  6. DANIEL Répondre

    7 mai 2012 a 11:21

    (l’ingrat)… il a oublié de saluer et de remercier Nafissatou Diallo, car sans elle il ne serait Président !

  7. ghys maryvonne Répondre

    7 mai 2012 a 12:28

    grossier personnage , menteur ,il vends la France à l’islam , en effet il a tout pour faire un bon président ,quel bande de naïf il finira jamais son quinquénat , une catastrophe arrivera avant . pauvre France

    • isreal Répondre

      7 mai 2012 a 18:39

      C’est vrai que c’était mieux sous Sarko qui a crée l’uoif, qui as déroulé le tapis rouge pour Kadhafi et bachar el assad au défilé du 14 juillet…..

  8. danhaim Répondre

    7 mai 2012 a 20:20

    Toujours en quête de reconnaissance, nous les juifs , voulons être les juifs de la France au lieu d’être nous mêmes…
    http://www.breslev.fr/ecouter-gratuitement-cours-rabbi-nahman-4180.html

  9. charlin Répondre

    8 mai 2012 a 09:01

    le peuple de France ne s’y est pas trompé qui hurlait sa joie Place Tarhir .. euh non pardon ,place de la Bastille , couverte de drapeaux bleu balanc rouge..euh non, encore pardon… de drapeaux palestiniens et algériens …

    Avis de gros temps sur la ligne Paris / Jerusalem .. euh non pardon sur la ligne Paris / Tel Aviv …

  10. alors mon petit Répondre

    8 mai 2012 a 11:02

    Le lieu du discours ne se prononce t’il pas Tullé. Ha Ha Ha le Hollande
    voudrait peut-être le voir écrit « tue-les »

    S’il ne donne pas en retour les billes reçues des autres mouvements ROUGE ROSE VERT peut-être que dans quelques mois ses « amis » diront :
    Tuons-le. Ceci est bien évidemment une image.

    Encore une ? Pour les politiciens français qui de manière générale n’apprécie pas trop le  » Niederland  » à cause des idées revanchardes du temps des Princes d’Orange, avoir un président qui s’appelle HOLLANDE……sic

    Voilà, j’arrête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *