Coup de théâtre : les élections israéliennes annulées, les centristes de Kadima entrent au gouvernement

Publié le : 8 mai 2012
Print Friendly

C’est un renversement spectaculaire : le Likoud et Kadima sont tombés d’accord pour la création d’un gouvernement d’union mardi matin… Évitant ainsi la perspective d’élections anticipées prévues pour le 4 septembre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de Kadima Shaul Mofaz, ont finalement signé un accord surprenant, au premières heures de la journée.

Shaul Mofaz

Le Premier ministre Netanyahu a annoncé que Mofaz Kadima sera nommé vice-Premier ministre et ministre sans portefeuille, tout en étant inclus dans le cabinet de sécurité israélien. Mofaz a dit aux membres du parti que Kadima obtiendra ainsi plus portefeuilles plus tard, apparemment dès 2013. Dans le cadre de l’accord, Kadima sera également président du Comité de la Knesset sur l’économie.

De hauts responsables gouvernementaux ont dit qu’ils n’avaient pas connaissance de cet accord d’union nationale. Les autres membres de la coalition, comme Avigdor Lieberman (Yisrael Beiteinu) et Eli Yishaï (Shas) ont a approuvé l’accord : et pour cause, en cas d’élections demain, Kadima, le Shas et Israel Beitenu perdrait tous des sièges à la Knesset !

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Netanyahu a téléphoné au président Shimon Peres, qui est actuellement en visite au Canada, et l’a informé des développements. Peres a exprimé son soutien pour ce mouvement politique et a félicité le Premier ministre.

Les deux leaders du jour, Netanyahu et Mofaz, ont convoqué leurs factions respectives pour leur en informer les termes précis de l’accord. La Knesset devrait approuver cet accord à son tour rapidement, avec un cadeau une loi de régularisation de la question de l’enrôlement des haredim dans l’armée. L’accord Kadima-Likoud appelle également à des changements dans le système de gouvernement d’Israël et à l’approbation du budget 2013.

Après ce coup de théâtre, les prochaines élections auront probablement lieu, comme prévu, en octobre 2013.

Les ministres Gideon Sa’ar et Yuval Steinitz ont félicité Netanyahu. Silvan Shalom et Moshe Kahlon, ont exprimé des réserves au sujet cette accord.

Quoi qu’il en soit, au moment ou l’Europe devient de plus en plus extrémiste (tant à droite qu’à gauche), Israël montre une fois de plus l’exemple en se re-centralisant.

Amos Lerah – JSSNews
Apprenez l’hébreu en ligne et gagnez 2 billets aller-retour pour Israël

 

10 Réponses à Coup de théâtre : les élections israéliennes annulées, les centristes de Kadima entrent au gouvernement

  1. kesem Répondre

    8 mai 2012 a 10:38

    mazal enfin vers la paix avec nos cousins un partage équilibré

  2. madar Répondre

    8 mai 2012 a 10:46

    Nous sommes fier de voir 2 grands hommes mettre l’interet du Pays avant celui de leur ambition personnelle

  3. SOLEIL Répondre

    8 mai 2012 a 10:56

    Tu parles !!!
    Ils ne pensent qu’a leurs propres ambitions personnelles.
    Vous savez combien coute une election anticipee ?
    Eux ils jouent a la petite gue-guerre et nous on paye l’addition !!!

  4. cohen reouven Répondre

    8 mai 2012 a 11:06

    L UNION fait la force contre nos ennemis…

  5. kravi Répondre

    8 mai 2012 a 11:07

    La loi sur le service national universel est une excellente chose. Reste à voir comment les deux programmes seront conciliables dans le domaine de la sécurité.

  6. Rafi Répondre

    8 mai 2012 a 11:40

    Partir de la droite et aller vers le centre, c’est un virage à gauche et pour moi cela ne presage rien de bon.

  7. Camille Répondre

    8 mai 2012 a 12:11

    il faut voir ce que sa donnera car des gouvernement d’union national c’est vraiment galère à gérer il suffit d’un désaccord portant sur un sujet futile pour que sa explose regarder l’exemple plus au nord !

  8. Frank Répondre

    8 mai 2012 a 12:14

    Mofaz va vouloir faire des concessions aux arabes en échange de rien. C’est une mauvaise nouvelle.

  9. moshe Répondre

    8 mai 2012 a 12:17

    c’est tellement facile de critiquer.mais allez gouverner un pays qui fait face à mille défis! nous avons un chef de gouvernement responsable qui essaie de surfer parmi les mille contradictions du peuple juif.
    rappellez vous du pauvre moshé dans le desert.

  10. Sala Répondre

    8 mai 2012 a 12:56

    Je trouve cet accord plus adéquat pour l’actuel chef du gouvernement Benjamin Nétanyahu. Au lieu d’aller vers des élections législatives anticpées et perdre ainsi du temps, il vaut mieux laisser les choses à la normale en attendant les vraies batailles? Néanmoins, avec le Kadimat Nétanyahu ferait mieux de se rapprocher vers le centre droite. Sa tactique est de mettre l’actuel chef du MAE, dans la défensive?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *