Les juifs de Grande-Bretagne de plus en plus proche d’Israël

Publié le : 24 mai 2012
Print Friendly

Un sondage réalisé au Royaume-Uni par le Conseil des Communautés Juives, et qui a été présenté cette semaine à la commission d’absorption de la Knesset, montre que l’attachement à Israël chez les juifs britanniques demeure élevé, et que la communauté est inquiète pour Israël. Plus de 2.500 jeunes Juifs britanniques visitent Israël tous les ans à travers les programmes de l’Agence Juive.

Les résultats du sondage démontrent qu’Israël unit et divise juifs britanniques, et que l’Etat Juif se retrouve dans les pensées, les sentiments et les identités de la plupart des Juifs au Royaume-Uni.

Le sondage montre que les jeunes juifs britanniques répondent favorablement au pluralisme israélien, à sa diversité, justice sociale, à son innovation technologique, et à son universalisme.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Selon le sondage, 82 pour cent des Juifs au Royaume-Uni disent qu’Israël joue un rôle central ou important dans leur identité. 90% considèrent Israël comme leur patrie ancestrale. Environ 95% ont visité Israël, 76% considèrent Israël comme important pour leur vie quotidienne, et 87% conviennent que les Juifs sont responsables d’assurer la survie d’Israël.

L’expansion des implantations est contestée par 74%, et la solution à 2 états est soutenue par 78% de cette population (14% contre).

72% des interrogés voient la barrière de sécurité comme une construction légitime pour se défendre. Environ 87% des sondés voient l’Iran comme une menace existentielle pour Israël.

De plus en plus de juifs européens se voient partir vivre en Israël dans les prochains mois ou les prochaines années. Un salon de l’Agence Juive, à Paris au début mai 2012, a rassemblé plus de 5.000 visiteurs venus prendre des informations pour un futur départ vers Israël.

Sophie Davoust – JSSNews
Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook ! 

10 Réponses à Les juifs de Grande-Bretagne de plus en plus proche d’Israël

  1. chantal Répondre

    24 mai 2012 a 10:58

    Il manque quelque chose dans le titre de cet article.

    • trublion Répondre

      24 mai 2012 a 18:30

      il manque la vitesse de rapprochement, en mm par siècle, entre la GB et israël.

  2. sweiller Répondre

    24 mai 2012 a 11:26

    C’est normal, semble t il les médias britanniques sont d’une qualité inconnue en France et une information « normale » sur Israël a plus de chances de passer.

  3. Truthis Répondre

    24 mai 2012 a 12:32

    Il manque un « s » à « proche » dans le titre.

  4. Elias Répondre

    24 mai 2012 a 13:36

    @Sweiler: C’est faux, c’est même l’inverse. La BBC et The Guardian sont surement les médias les plus anti-israéliens d’Europe.

  5. méfaresh01 Répondre

    24 mai 2012 a 18:48

    ….. » l’expansion des implantations est contestée par 74%….et la solution à 2 états est soutenue par 78%…. »

    Quelles déductions pouvons-nous faire des pourcentages cités ci-dessus ???
    Eh, bien ! Nous pouvons en déduire que les jeunes britanniques, Juifs ou non, sont NULS en histoire du Royaume Uni………

    Car si on leur avait enseigné (avec honnêteté !!) l’histoire de leur pays de 1914 à 1948 et ses manoeuvres diverses au Proche-orient..

    Alors ils seraient à 100% pour la réintégration totale et immédiate de la Judée et de la Samarie dans la territoire national israëlien. Ils demanderaient la restitution de Gaza à Israël et le retour des occupants arabes illégaux vers leurs pays d’origine….

    Ils exigeraient également du gouvernement britannique des dommages « de guerre » pour les innombrables exactions commises envers les Juifs après la Shoah et avant l ‘Indépendance d’Israël. Ceci sans compter avec des excuses trrrès officielles de la part d’ Elizabeth II pour les multiples méfaits commis par son royaume envers Israël, depuis sa naissance jusqu’à nos jours …………….

    Il faut croire que, comme en France, l’ instruction publique n ‘est plus ce qu’elle était au royaume de la perfide Albion !!!!!

    • Ben Répondre

      26 mai 2012 a 15:32

      C’est pas seulement la Judée et de la Samarie qui devraient être intégrés, le territoire juif actuel n’est qu’un assortiment de miettes d’un plan de partage entre requins profitant de la faiblesse d’un peuple décimé sortant des camps. La Jordanie ça n’aurait même pas du exister et faire partie de l’état juif(ce qui était prévu initialement par la communauté internationale). Je pense que cette histoire n’est pas terminée, dans les conditions politiques, stratégiques et frontalières actuelles extrêment instables je ne crois pas à une paix possible, ce glacis géo-politique artificiel restera encore figé un certain temps jusqu’à ce qu’une une nouvelle agression d’un état arabe voisin pousse l’armée israélienne à imposer de nouvelles frontières. La France elle aussi a fini par récupérer l’Alsace Lorraine et plus personne ne bronche, de même malgré le temps tout le glacis de territoires à l’ouest de la Pologne germanisés pendant sept siècles a sauté pour redevenir polonais sans que personne ne bronche, personne n’a inventé « de peuple silésien » ni de peuple « poméranien ».

  6. trump Répondre

    25 mai 2012 a 19:31

    Salut Mefaresh,

    Le probleme est que les Juifs ne connaissent pas l’histoire de Judee !

    Yeriho,Shilo,Schem,Bet lechem :inconnus……………….
    Et je ne parle mem pas de la trahison d’albion emn 1923 et de la legalite internationale de toutes les localites juives entre mer et Jourdain…
    CONsternant ,la responsabilite de nos « leaders » y est enorme !

    Shabat Shalom et Hag Sameah,

    trump

  7. Ben Répondre

    26 mai 2012 a 04:19

    Je pense qu’après un si long déracinement il n’y a plus vraiment « de terre ancestrale » qui tienne et qui donnerait, en dehors de l’aspect religieux et idéologique, à un juif nord-européen le sentiment de se sentir chez lui au Proche-Orient, imaginez habiter la-bas sans l’existence de l’état israélien, plutôt se pendre. Un peuple n’est pas nécessairement lié à une terre, ils existaient d’ailleurs bien avant que les premières nations apparurent sur terre. De nombreux peuples vivent encore sans « terre ancestrale » comme les tziganes. A mon avis avec le temps les juifs et leurs cultures respectives vont disparaître, ne subsistera plus qu’un simple peuple enfin normalisé : l’israélien.
    Une sorte de processus similaire a donné naissance au peuple américain issu des quatre coins du monde.
    Peut-être subsistera t’il en dehors d’Israël une sorte de judaïsme « déséthnisé »

  8. alex Répondre

    11 juillet 2012 a 17:13

    74% sont contre les implantations, c’est tout dire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *