Israël : les prix alimentaires, de 10 à 20 % plus élevés que partout ailleurs dans l’OCDE !

Publié le : 5 juin 2012

Un an après le boycott du fromage cottage et les protestations pour une plus grande justice sociale, le Comité Kedmi – chargé d’examiner les prix et la concurrence en Israël – a publié lundi les résultats de son rapports : les prix alimentaires en Israël son plus élevés que jamais !

Le comité a publié un rapport démontrant qu’entre 2008 et 2010, les prix alimentaires étaient en moyenne plus élevés de 10 à 20% par rapport à tous les autres pays de l’OCDE.

Selon les conclusions du comité, le marché alimentaire israélien est très centralisé et non concurrentiel, et il y a un manque de transparence dans la tarification des produits de consommation.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Les deux plus grandes chaînes de supermarchés, Shufersal et Mega, contrôlent 64% du marché. Il en résulte des prix des aliments beaucoup plus élevé. Par exemple, une hausse du coût des matières premières est traditionnellement transmise au client sous la forme de prix plus élevés, tandis qu’une baisse du coût des matières premières n’est jamais traduite par une réduction des prix.

Le comité a également constaté que le système de tarification et la présentation des prix est inutilement complexes, ce qui rend difficile pour les consommateurs de comparer les prix.

Par conséquent, le comité a recommandé un certain nombre de mesures pour s’attaquer au problème: Examiner si les fournisseurs dominants qui achètent aux petites sociétés de production ont un effet préjudiciable sur la concurrence; allouer de l’espace dans les rayons de supermarché pour des produits fabriqués par les petites entreprises, établir une liste de produits dont les bénéfices doivent être signalés, et signaler les produits dont les bénéfices sont déraisonnables ; créer une base de données publique pour permettre aux consommateurs de comparer facilement les prix, etc…

A la Knesset, le Président du comité Finance, Shama Hacohen, a prévu de tenir une réunion spéciale pour discuter des conclusions du rapport. « Les conclusions confirment ce que nous ressentons tous aux caisses des supermarchés et à la fin de chaque mois. Le peuple d’Israël paye le prix de la centralisation et des monopoles qui touchent aussi les produits alimentaires. »

Itzik Alrov, l’un des initiateurs du boycott du fromage cottage an dernier, a commenté les recommandations, en disant: « Les recommandations sont importantes, mais il n’y a qu’une seule façon de résoudre le problème: une véritable concurrence qui profite à la poche du consommateur, et un effondrement des monopoles et de cartels. La lutte des consommateurs commence à porter ses fruits.  »

Amos Lerah – JSSNews
Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook !      

Articles liés
Israël envisage de privatiser toutes ses entreprises publiques !
Israël envisage de privatiser totalement ou partiellement des entreprises publiques afin de stimuler l'efficacité, réduire la dette publique et combattre la corruption, a annoncé le ministère des Finances. Cette décision, approuvée par un comité interministériel, devrait ...
Lire tout l'article
Israël a mit fin au « prix psychologique »
C'est une technique marketing connue de tous, que l'on soit simple client ou vendeur. Le prix dit psychologique (ou d'acceptabilité). Un prix qui donne l'impression d'être "au dessous" d'une "limite" morale que l'on s'impose pour ...
Lire tout l'article
En France, la pression fiscale augmente de 1.2% ; en Israël, elle baisse de 1% !
La pression fiscale a augmenté dans 21 des 30 pays de l'OCDE pour lesquels des données sont disponibles pour 2012, et elle a diminué dans 9 pays seulement. C'est en Grèce (+1,6%), en Hongrie (+1,8), en ...
Lire tout l'article
La chaîne Séphora veut approfondir ses liens avec l’Etat Juif
De hauts représentants de la chaîne française de cosmétiques Sephora arriveront cette semaine pour une première visite officielle en Israël, afin d'examiner les collaborations avec des entreprises israéliennes de cosmétiques. La ...
Lire tout l'article
Un supermarché Shufersal
Une enquête menée par le Center for Consumer Research pour "Globes" a trouvé d'énormes différences de prix pour le même panier de biens dans les supermarchés de villes différentes. L'enquête portait sur un panier de ...
Lire tout l'article
Selon Deloitte, Israël est le 1er pays au monde en termes de confiance dans les investissements intérieurs
Le 2012 Global Survey Confidence Venture Capital (rapport de confiance sur les investissements) par le cabinet international Deloitte et le US National Venture Capital Association a constaté qu'Israël est classé quatrième dans la confiance générale ...
Lire tout l'article
Stanley Fischer s’inquiète du prix de l’immobilier israélien
« La plupart des crises financières dans le monde a commencé avec le marché du logement. C'est le cas de l'Irlande, de l'Espagne, des États-Unis... Tout a commencé dans l'immobilier et nous ne devons pas laisser ...
Lire tout l'article
Début de la privatisation du port d’Eilat
Ce 4 avril est une date à marquer d'une pierre blanche pour l'économie du sud d'Israël. C'est le jour ou a débuté la privatisation du port d'Eilat. Ceux qui souhaitent acheter une concession peuvent dès ...
Lire tout l'article
Les foyers israéliens réduisent leurs dépenses…
Une enquête menée par le groupe GeoCartographia indique que le public israélien, dans tous les segments de la population, réduit les dépenses. Environ un tiers des répondants ont déclaré que leur situation financière s'est dégradée par ...
Lire tout l'article
Jamais le business israélo-turc n’a jamais été aussi élevé
Le nombre de touristes israéliens en visite en Turquie a plongé depuis l'incident de la flottille, mais le volume des échanges commerciaux entre les deux pays et les exportations de la Turquie ...
Lire tout l'article
Israël envisage de privatiser toutes ses entreprises publiques !
Israël a mit fin au « prix psychologique »
En France, la pression fiscale augmente de 1.2% ; en Israël, elle baisse de 1% !
La chaîne Séphora veut approfondir ses liens avec l’Etat Juif
Faire ses courses à Ashdod, ça paye !
Selon Deloitte, Israël est le 1er pays au monde en termes de confiance dans les investissements intérieurs
Stanley Fischer s’inquiète du prix de l’immobilier israélien
Début de la privatisation du port d’Eilat
Les foyers israéliens réduisent leurs dépenses…
Jamais le business israélo-turc n’a jamais été aussi élevé

8 Réponses à Israël : les prix alimentaires, de 10 à 20 % plus élevés que partout ailleurs dans l’OCDE !

  1. subliminalsong Répondre

    5 juin 2012 a 15:03

    incroyablement scandaleux.

  2. KESEM Répondre

    5 juin 2012 a 15:08

    Un petit marché un petit pays c’est normal que les prix soient plus chers

    • Yves Répondre

      5 juin 2012 a 16:17

      Désolé mais je ne suis pas d’accord. La Suisse est un petit pays et le plus gros distributeur en alimentation, la Migros, est une coopérative qui maintient les prix le plus bas possible.
      Il faut une volonté du gouvernement pour ouvrir la concurrence.

  3. Dov Répondre

    5 juin 2012 a 16:54

    Le marche de l’alimentaire est très fermer,il faut maintenant une politique de concurrence comme dans les telecoms!
    Golantelecom casse les prix,hotmobile casse les prix,,annatel casse les prix voilà une voix à suivre.

  4. meller danielle Répondre

    5 juin 2012 a 17:09

    HONTEUX Les frais d epicerie a pssah etaient une horreur

    • mike Répondre

      5 juin 2012 a 18:53

      et le miel à Rosh Hashana cette année , 25 shekels (soit 5 euros )le pot à Supersal.

      désormais je m’y prendrais 2 mois avant pour l’acheter.

  5. Lionel Répondre

    5 juin 2012 a 18:41

    Un jour ou l’autre; a force de trop tirer sur l’elastique, soit il pete, soit il te claque au visage.
    Ca sera plus dur que pour du service (type Golan et les autres) mais ca viendra.

  6. SOLEIL Répondre

    6 juin 2012 a 08:27

    Oui moi j’ai bien constate qu’en deux ans le prix par semaine de mon panier a augmente de 150 shekels, ce qui nous fait 600 Shekels par mois donc : 7200 par an !!!! ADIEU MES VACANCES
    Pour un menage monoparental, cette sur-depense est enorme, mais que faire ? C’est au gourvenement d’imposer des limites aux grandes surfaces!
    Ou alors, a nous de faire la greve de la faim ??? Comme les palos en prison, on aura peut etre gain e cause, qui sait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *