La colère des habitants de Tel-Aviv monte contre les plagistes

Publié le : 6 juin 2012
Print Friendly

Le début de la saison de la plage est là et avec lui, les premières colères des résidents de Tel-Aviv… Et cette fois, ce n’est pas le fait qu’une bouteille d’eau soit vendue entre 4 et 6€ par les paillotes de la plage (même si cela mériterait facilement un scandale !), mais le fait que ces même paillotes prennent toute la place sur la plage en louant leurs chaises longues au maximum.

Ainsi, les chaises en plastique des cafés en bord de mer prennent aujourd’hui énormément de place sur le sable et cela crée de la consternation !

Une colère que les tel-avivis commencent à faire savoir dans le médias, en parlant d’un « monopole des chaises de plages. »

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

« Il n’y a plus de place pour les gens qui veulent simplement venir déposer leurs serviettes, se promener ou jouer au bord de l’eau » se plaint un résident de Tel-Aviv à JSSNews.

Naama Lev, une autre habitante de la ville, cite une loi israélienne stipulant « que les plages sont des espaces publics – et que les chaises sont tenues d’être à une certaine distance du rivage. »

Un responsable de la municipalité de Tel-Aviv à reconnu à JSSNews que « les cafés ont été autorisés à empiéter leurs lignes et à s’approcher beaucoup plus de la mer cette année… » mais affirme que « les cafetiers doivent au moins respecter une ligne d’au moins 7 mètres jusqu’à la mer. »

« Sept mètres? » répond Naama ! « C’est alors que la marée est basse » rigole t-elle !

Les chaises de plage sont effectivement partout le long de la plage… Jusqu’à seulement 2 mètres du rivage. Il est aujourd’hui facile de constater qu’il n’y a pas de place pour marcher les pieds dans l’eau ou pour le sport national israélien : les raquettes de plage !

Un propriétaire de café, interrogé par JSSNews ce matin, explique pour sa part que « mes clients se plaignent de ne pas avoir assez de place pour s’asseoir. Tous les jours ils veulent plus de sièges et de tables. Ce sont les clients qui sont exigeants et il y a beaucoup de place le long de la plage. Ceux qui se plaignent exagèrent ! »

Selon les manifestants, il faut que les amateurs de plage envoient un email à la mairie de Tel-Aviv pour forcer la municipalité à repenser ses stratégies et accords, sur le dos du public israéliens et des touristes.

Maayan Smadja – JSSNews
Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook !        

15 Réponses à La colère des habitants de Tel-Aviv monte contre les plagistes

  1. meller danielle Répondre

    6 juin 2012 a 13:55

    Honteux Dany de Karmiel

  2. chantal Répondre

    6 juin 2012 a 14:30

    Sauvez votre peau et vos euros, n’exagérez pas avec le soleil, il a tendance à crocodiliser.

  3. tony Répondre

    6 juin 2012 a 17:03

    deja des bouteilles d eau entre 4 et 6 euros ne se vendent pas sur les plages de tel aviv , le maximum qu on peut payer c est 3 euros si on la consomme assis au café de la plage . donc jss news devrait vérifié ses infos !
    et je mettrai ma mains a couper que ces habitants( bobo ) de tel aviv qui nous fatiguent avec leur histoires de transat ne se sont pas manifester pour denoncer l invasion a tel aviv des africains .
    qu ils gardent leur energies pour les combat utiles !

    • Gally Répondre

      6 juin 2012 a 17:25

      JSS vit à TA, donc je pense qu’il est bien placé pour connaitre le sujet :p

      • moi Répondre

        6 juin 2012 a 19:20

        je suis encore parti a la poubelle

        • Gally Répondre

          6 juin 2012 a 19:43

          Rien vu passer, mais nous sommes en train de basculer d’un serveur à l’autre, ton commentaire s’est peut être perdu en cours de route.

  4. méfaresh01 Répondre

    6 juin 2012 a 18:07

    Enfin !!!!

    UNE VRAIE AFFAIRE SUR JSS-NEWS !!!!!

    Nous serions curieux de savoir quelle est la proportion de VRAIS israëliens et de vrais TOURISTES FRANCAIS*** dans cette affaire……..

    LE VRAI TOURISTE FRANCAIS en Israël est plutôt :
    Envahissant, impoli, bruyant, et ….payant en Euros ( 1€=4.80 INS)

    De plus, le touriste français en Israël oublie….Il oublie que:
    -Il est à l’ étranger.
    -Tout ne s’achète pas.
    -On doit s’exprimer de façon mesurée.
    -Ce n’est ni lui ni ses parents qui ont fait Israël.
    -Ce morceau de plage n’est pas la continuation des plages d’Algérie, du Maroc ou de Tunisie.
    -La providence divine lui a donné l’occasion d’apprendre en France les règles de la bienséance.

    ***J’entends par « vrais touristes français » les touristes mais aussi ceux qui, n’ayant pas de vrais problèmes passent 4 à 6 mois en Israël chaque année…Ceux-là n’ont certes pas opté pour la Alyia et son cortège de problèmes qui auraient fait d’eux de vrais Israëliens…..
    Par contre, ils supposent que le montant de leur compte en banque et leur carte de crédit « or-platine » leur donne un droit de pré-emption sur tout mètre carré des plages d’Israël…….

    Vous les reconnaîtrez facilement un peu partout………..

    • Dov Répondre

      7 juin 2012 a 09:42

      Eh on parle pas de touristes français la,on parle des israéliens,alors ton commentaire à la c…ne justifié pas ton manque de politesse et d’éducation.
      L’israélien n’est pas bruyants!!!alors la c’est de la mauvaise foi caractérise.
      Je te signale qu’Israël appartient à tout le peuple juifs et tu n’a le monopole ni l’autorite de décider qui doit venir en
      Israël.
      Les français dépensent beaucoup d’argent en Israël et il est tout à fait normal d’ētre exigeant.

  5. JohnJohn Répondre

    6 juin 2012 a 19:56

    Le touriste est une personne qui paye pour un service.
    Et quand il le paye cher il en veut pour son argent.
    Il a décidé de venir avec sa famille passer années après années les vacances, les fêtes, non pas parce qu’Israël est bon marché, mais pour soutenir une économie qui quoi qu’en pense certains est vigoureuse grâce à ce même touriste.
    Il ne fait pas tout, mais il y contribue.
    Alors quand le touriste est pris pour un pigeon, il s’agace, mais cela n’entraîne aucun changement, alors il parle un peu plus fort. Mais les Israéliens, parlent fort ! Alors il s’énerve et puis la goutte déborde et il devient impoli.
    Le touriste Français c’est un touriste qui aime Israël (les boites, les sorties, les filles, le houmous, les plages).
    Le touriste ne se croit pas chez lui, mais le touriste dans d’autres pays est considéré. D’ailleurs ce n’est pas pour rien que l’israélien est (était) touriste, juste à coté dans le Sinaï, parce que le rapport qualité prix, était plus correct qu’en Israël.
    Cependant le touriste revient, car il continue d’aimer bon grès, mal grès ce pays.
    Alors peut etre que le touriste et l’autochtone devraient finir par se parle et que l’un arrête de prendre pour un pigeon l’autre et l’autre arrête de prendre l’autre pour un arnaqueur et qui sait… tous le monde sera content :)

    Un touriste ..

    • méfaresh01 Répondre

      7 juin 2012 a 00:18

      Cher JohnJohn !!!

      Vous êtes un excellent touriste !!!

      Je vous suggère donc de donner des cours de comportement du touriste aux individus que je vois régulièrement en Israël et qui sont loin de se comporter comme vous !!!!

      Si je me suis permis ce texte assez acide c’est parce que depuis aout 1967, je suis allé au moins 40 fois en Israël pour des séjours allant jusqu’à 5 semaines…..J’ai donc eu le temps d’observer….

      • Mickael Répondre

        7 juin 2012 a 12:29

        Eretz Israel appartient a tout les juifs du monde entier il n y a pas de juif etranger en israel c’est n’importe quoi, Israel n’a pas été crée pour que lorsqu’un juif y va on le traite de touriste meme si c’est pour des vacances, il va dans son pays en vacance, voir ses freres et ses soeurs, son peuple, c’est tout

  6. Ben Répondre

    6 juin 2012 a 20:07

    C’est précisément le genre de pratiques qui me font vomir, raison pour laquelle je ne vais jamais en vacance sur la méditerranéenne, plutôt crever que de leur donner 1 euro. L’exploitation des plages devrait être modéré et réglementé. En Italie environ 600 km de plages sont carrément inaccessibles sans passer par la poche et si par malheur vous enfreignez le payement ils ont des gorilles pour vous éloigner à coups de poings dans la figure, ce sont des organisation mafieuses qui soudoient les pouvoirs publics pour s’arroger des plans juteux, ça devrait être interdit par la loi et démantelé par la police. L’article tombe à pic, justement cette année une fois de plus pour esquiver ces profiteurs j’ai prévu de passer mes vacances en Poméranie, il n’y a peut-être pas de palmiers mais des plages magnifiques bordées de forêts et de lacs avec une température qui malgré la latitude monte à 30 degrés en été, c’est sauvage d’une beauté inouïe. L’année passée j’ai également esquivé le bassin méditerranéen en poussant jusqu’aux ils Canaries, c’est un des derniers endroits pas trop loin de l’Europe qui n’a pas été empoisonné par les profiteurs, certaines plages vous laissent même des chaises longues gratuitement et les douches et toilettes sont également gratuites. On peut y louer des voitures à 12 euros par jour avec l’essence à 1 euro le litre, sans parler des hôtels qui sont trois fois moins chers qu’en Europe. Les gens devraient s’efforcer de faire deux, trois milles bornes de plus voir d’expérimenter des endroits plus au nord qu’ils ne connaissent pas pour enrayer ce processus mafieux. Évidemment l’idéal c’est l’Asie du sud est ou l’Amérique centrale mais c’est loin et on a pas toujours le temps ou envie de se taper 10 heures d’avion.

  7. Petra Répondre

    8 juin 2012 a 17:50

    Je voulais simplement vous remercier d’avoir écrit cet article sur Tel. J’ai pris du plaisir à le lire. Petra

  8. paul mango Répondre

    29 juin 2013 a 22:43

    certains fonctionnaires de la municipalité de Tel-Aviv ont du se remplir les poches dans cette société israélienne corrompus jusqu’à l’os

    et ce heoud barack il n’avait pas de quoi s’acheter une pair d’espadrille en 67 regardez le maintenant il est devenu multi milliardaire en dollars avec sa paie de chef d’état majors des armées

    mon oeil

  9. lev-ari Répondre

    2 octobre 2013 a 13:32

    Le scandale c’est aussi la pollution de la mer que l’on retrouve dans nos assiettes. Exemple le ‘BOURI (Mulet)a u souvent le gout de mazout!
    Quand on ce baigne a Tel-Aviv les sac en plastique sont légion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *