Législatives 2012 : dès 18 heures, les premières tendances publiées sur JSSNews !

Publié le : 10 juin 2012

Comme lors des élections présidentielles où JSSNews publiait les résultats exacts lors des premiers et second tour dès 17h 30, nous publierons ce dimanche, vers 18 heures (peut-être un peu avant), les premières estimations des partis politiques pour la France dans son ensemble et parfois pour certaines circonscriptions.

François Hollande et Nicolas Sarkozo lors du vote de ce matin

Quarante six millions de Français sont de nouveau appelés aux urnes depuis ce matin pour le premier tour d’un scrutin législatif lourd d’enjeux mais qui ne les passionne guère. Les sondages prédisent un taux d’abstention record – jusqu’à 43% selon la dernière enquête de l’institut Ipsos. De la participation dépend notamment le « ticket d’entrée » pour le second tour – fixé à 12,5% des inscrits, il grimpe à environ 22% des suffrages exprimés pour une abstention à 43% – et donc le nombre de triangulaires, plus pénalisantes pour l’UMP et ses alliés que pour la gauche.

Le taux de participation, ce midi était de 21,06%, selon le ministère de l’Intérieur. Ce chiffre est en baisse par rapport à celui du 1er tour de 2007 à la même heure (22,56%).

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Le PS et ses alliés espèrent réunir la majorité absolue des sièges qui est de 289 sur 577. Mais l’un des enjeux consiste à savoir si le PS atteindra seul cette majorité absolue ou s’il aura besoin d’un appoint de voix à l’Assemblée, en particulier celles d’Europe Écologie-Les Verts et du Front de gauche, alors que sur le terrain de nombreux dissidents brouillent les cartes.

Pour l’UMP, l’enjeu est d’éviter la double peine : une défaite humiliante qui jetterait une ombre sur son avenir, après l’échec de Nicolas Sarkozy à la présidentielle. Moins de 200 sièges au soir du 17 juin serait synonyme de graves tensions au sein du principal parti de droite et aggraverait sans doute la guerre des chefs qui se profile pour son congrès de l’automne prochain.

Les regards se tourneront ce soir vers des figures de gauche et de droite engagées dans des batailles incertaines, comme les ministres PS Stéphane Le Foll (Agriculture), Aurélie Filippetti (Culture) et Marie-Arlette Carlotti (Handicapés), qui perdraient leur place au gouvernement en cas de défaite, ou les ex-ministres UMP Xavier Bertrand et Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le résultat des législatives aura des conséquences directes sur les finances des partis politiques : ils toucheront 1,68 euro pour chaque voix obtenue s’ils réalisent plus de 1 % des suffrages dans 50 départements au premier tour. L’autre partie du financement public dépend du nombre de leurs parlementaires.

Jonathan-Simon Sellem – JSSNews
Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook ! 

Print Friendly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *