Sinistre anniversaire : 30 ans sans nouvelles des soldats israéliens Katz, Baumel et Feldman

Publié le : 11 juin 2012

Il y a exactement 30 ans, pendant la nuit du 10 au 11 juin 1982 (le 20 Sivan – une date commémorant également d’autres tragédies historiques juives), l’armée israélienne combattait les forces syriennes dans la bataille de Sultan Yacoub, dans la vallée de la Bekaa au Liban. Considéré comme l’un des pires échecs d’Israël de la première guerre du Liban, 30 soldats israéliens ont été tués et trois autres ont disparu. Des témoins oculaires ont déclaré que ces trois soldats israéliens ont été exhibés en pleine journée à Damas plusieurs après la bataille, mais personne n’a plus eu aucune trace de vie de ces israéliens, bien qu’il y ait eu des indications en 1993, 2000, et peut-être même 2005. A présent, avec l’effritement du régime syrien, longtemps soupçonné de détenir des soldats, peut-être que nous allons enfin avoir des réponses définitives .

Zachary Baumel - Yehuda Katz - Tzvi Feldman

Cela fait donc 30 ans, soit 10,958 jours, que les familles de Yehuda Katz, Tziv Feldman et Zachary Baumel recherchent leurs enfants. Pour les deux premiers, des fils de déportés pendant la Shoah, les recherches continuent. Pour la famille Baumel, tout est fini : son père (unique membre de la famille) est décédé en 2009, après 27 ans où il a consacré sa vie en faire revenir Zachary à la maison.

Quand j’ai étudié à la Yeshiva Kerem B’Yavneh dans les années 1990, la présence Yehuda Katz se faisait encore sentir. Il avait été un brillant élève du programme Hesder, combinant étude à la Yeshiva avec service dans l’armée. Les histoires qui parlaient de lui expliquaient comment il était devenu un élève vedette de sa classe et un leader naturel, comment il a littéralement fait décollé les méthodes d’études de sa classe, et comment, dans la nuit avant sa capture, il a donné un cours de religion à ses frères d’armes, religieux et laïcs, en étudiant les lois de Maïmonide de bonne conduite pour un soldat juif.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Il avait encore un lit dans la yeshiva plus d’une décennie après sa capture, et ses effets personnels étaient encore dans son armoires. La Yeshiva était certaine qu’il reviendrait. Aujourd’hui encore, sur le site Web de la yeshiva, une page est dédiée à Yehuda, et exprime l’espoir que peut-être il est encore en vie… Il aurait un peu plus de 50 ans aujourd’hui.

Et l’on se souvient de ces soldats disparus dans d’autres yeshivot également.  A la yeshivat Har Etzion, on a commémoré ce triste anniversaire de l’enlèvement de Zachary Baumel la semaine dernière. Dans les synagogues à travers le monde, une prière spéciale est récitée chaque Chabbat pour les enfants disparus et les trois soldats israéliens capturés lors de la bataille de Sultan Yacoub. On y mentionne souvent leurs noms. Et pourtant, pour une raison quelconque, Yehuda, Tzvi, et Zachary n’ont jamais gagné le soutien du public, comme Ron Arad et Gilad Shalit l’ont reçu.

Il y a très peu de gens qui pensent encore que l’un de ces trois soldats reviendra vivant, mais peut-être qu’il n’est pas trop tard pour leurs familles de recevoir plus e soutien. L’histoire de Yehuda, Tzvi, et Zachary mérite une attention plus sérieuse du peuple d’Israël, surtout aujourd’hui, jour anniversaire de leur disparition – non seulement parce que nous n’avons pas d’autre moyen que de nous souvenir d’eux, mais aussi parce que nous devons nous rappeler que nous avons échoué.

Par Elli Fischer – Adapté de l’anglais par JSSNews – Première édition dans le Times of Israel
Une opportunité rêvée, votre suite au Hilton d’Eilat 

Print Friendly

3 Réponses à Sinistre anniversaire : 30 ans sans nouvelles des soldats israéliens Katz, Baumel et Feldman

  1. herve de paris Répondre

    11 juin 2012 a 12:13

    Puisse D’ continuer de punir les syriens pour leur lâcheté, alors que les Israéliens libèrent des assassins palestiniens, eux, exhibent nos frères comme des bêtes, je ne préfère pas imaginer ce que ces Gardiens du Peuple Juif ont pu endurer…
    Prions pour qu’ils rentrent enfin à la maison, sain et sauf, malgré les années de sévices subis!!!

  2. josyfeit Répondre

    11 juin 2012 a 14:21

    Les syriens n’ont jamais voulu restitué le corps d’Elie Cohen Z »l même pour de l’argent.

  3. danhaim Répondre

    11 juin 2012 a 18:14

    Tout réparer … dans l’origine du problème
    Une fois , on a raconte a Rabbi Nathan qu’une femme ,après que les communistes aient pris ,de force ,ses deux enfants a l’armée, était allée ouvrir l’arche sainte et a la suite de sa peine et de ses sanglots avait finis par mourir… Il dit alors si elle etait venue me voir je lui aurait donne une solution garce a laquelle elle aurait non seulement récupérer ses enfants mais en plus bien autres par la même…
    http://youtu.be/kTinENQHq6Y
    http://www.breslev.fr/avraham-ifrah-cours-du-08-juin-2012-a-03H00,4866.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *