Salam Fayyad, la modération palestinienne à l’état brut !

Publié le : 12 juin 2012
Print Friendly

Le gouvernement de Salam Fayyad vient punir un directeur d’école pour avoir permis à ses élèves de danser avec des israéliens lors d’une classe verte sur la plage de Jaffa.

En raison de son «crime», Mohammed Abu Samra, le principe de l’école secondaire Al-Slama [la paix] de Qalqilya (Judée-Samarie), a été réaffecté dans une autre école.

«Mes élèves ont été attirés par la musique et je ne pouvais pas leur dire non, » a expliqué Abu Samra au journal Gulf News. «Mes élèves ont commencé à danser et je me suis joint à eux. » Il a dit qu’à un moment donné, des israéliens se sont également joint à la danse.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Il est difficile d’imaginer, cependant, que la mesure contre le directeur de l’école ait été prise à l’insu de Fayyad ou sans son approbation. C’est le même gouvernement qui continue à lutter contre toutes les formes de «normalisation» avec Israël. De nombreux groupes palestiniens et factions politiques ont interdit à leurs membres de participer à des réunions avec les Israéliens et le gouvernement Fayyad semble avoir approuvé cette politique.

La décision la plus récente en matière d’ « anti-normalisation » a été prise par le Syndicat des Journalistes Palestiniens, qui opère sous la juridiction du gouvernement Fayyad en Judée-Samarie. Le syndicat a émis un avertissement à tous ses membres contre « la tenue de toute forme de contact » avec leurs homologues israéliens, et a menacé « de mesures punitives contre ceux qui violent l’interdiction. »

Le gouvernement Fayyad a également interdit aux Palestiniens de négocier directement avec la bureau de liaison avec Israël en Judée-Samarie. Ces bureaux, appartiennent à l’Administration civile israélienne et ont été créées, entre autres raisons, pour aider les Palestiniens à obtenir un permis de travail et recevoir un traitement médical en Israël.

Fayyad a été l’un des premiers fonctionnaires palestiniens à mener une campagne de boycott des produits des implantations israéliennes. Son bureau a même invité les journalistes à couvrir un événement où il a personnellement mis le feu aux produits fabriqués par des juifs, qui ont été confisqués par ses forces de police. Le gouvernement Fayyad est également responsable de la répression continue contre les journalistes et les blogueurs palestiniens. Ces dernières semaines, plus de 15 journalistes et blogueurs ont été emprisonnés ou convoqué pour un interrogatoire pour exposer des scandales de corruption ou poster des commentaires critiques sur Facebook. La répression a été ordonnée par le procureur général, Ahmed al-Moughnin aux ordres de Fayyad.

Les TV et stations de radio de Ramallah, sous autorité de Fatyyad, continuent de glorifier les terroristes et les kamikazes, les qualifiant de héros et de martyrs, et consacrent des chansons et des poèmes en leur honneur.

En outre, le gouvernement Fayyad continue de détenir des dizaines de Palestiniens en prison, sans raison, et se refuse à exécuter les ordres judiciaires de libération de certains détenus. Un responsable de l’OLP a déclaré, « le système judiciaire en Palestine est devenu une blague sous Salam Fayyad et Mahmoud Abbas. »

Les partisans de Fayyad l’ont défendu en accusant Mahmoud Abbas et sa faction du Fatah de violations des droits de l’homme. Pour eux, c’est aussi Abbas le responsable de la répression contre les journalistes et les blogueurs. Ils affirment que Fayyad n’a pas de pouvoirs réels. Qu’il n’a même pas de pouvoir sur le procureur général de l’Etat.

Donc, si Fayyad est responsable de rien,  pourquoi n’a t-il pas dénoncé, par exemple, les violations perpétrées par Abbas et ses lieutenants? Pourquoi ne s’est-il pas opposé à l’emprisonnement de journalistes ou à la fermeture de sites de l’opposition ?

Fayyad est souvent vu par la communauté internationale comme un « modéré », un homme qui « croit en la paix » et « en la coexistence » avec Israël… Mais ses actions des dernières années révèlent que le Premier Ministre palestinien est tout sauf un libéral ou un modéré.

En punissant le principal de l’école pour permettre à ses élèves de danser avec des israéliens sur la plage, le gouvernement de Fayyad dit aux Palestiniens que leurs enfants ne doivent avoir aucun contact avec les Israéliens, même s’il est destiné à des fins de divertissement.

Si Fayyad ne veut pas que les enfants palestiniens se mélangent avec les israéliens, pourquoi continue t-il à vivre dans un quartier arabe de Jérusalem, sous souveraineté israélienne ? Et pourquoi continue t-il de se réunir avec les israéliens lors de différentes occasions souvent médiatisées ? Si, comme ses collaborateurs le disent, il méprise Mahmoud Abbas et croit qu’il conduit les palestiniens vers l’abîme, pourquoi ne dénonce t-il pas cette présidence au peuple ?

Par Lynda Aldor – JSSNews
Rejoignez la communauté des 24.000 amis de JSSNews sur Facebook ! 

4 Réponses à Salam Fayyad, la modération palestinienne à l’état brut !

  1. aaron Répondre

    12 juin 2012 a 21:36

    ces deux tocards ne veulent pas la paix car ils ne pouront plus mendier et s en foutre plein les poches

  2. maujo Répondre

    12 juin 2012 a 23:33

    Il y a quelque temps sur ce site il y avait un reportage sur des Palestiniens qui étaient formés en Israel à l’Algiculture moderne, le tout financé par Isarel, je ne comprends toujours pas la démarche d’Israel à toujours vouloir faire le bien à une bande de terroristes qui n’ a qu’une seule idée, la haine et la destruction d’Israel, non je cherche à comprendre tout ce temps perdu et en plus des « palestiniens » le monde entier s’en fout completement.
    Israel ferait mieux d’utiliser cet argent à financer les pauvres qui sont dans le misere qui eux je suis sure seront reconnaissants.

  3. méfaresh01 Répondre

    13 juin 2012 a 00:31

    Chers amis du site JSS-News,

    Une fois de plus, je vais abuser de votre tolérance bien connue. Je vais ici expliquer mes solutions aussi simplistes que stupides pour éviter de pénibles situations aux enseignants « pâles-hestiniens » qui pêchent contre l ‘autorité du Fatah……

    On peut penser que c’est le climat par trop lénifiant du littoral israëlien de Yaffo qui est à la base de ce comportement inadmissible de la part des élèves « pâle-hestiniens » et de leur encadrement…..

    En conséquence, on peut envisager une solution simple à deux étages. Ne plus organiser de « classes vertes » pour ces élèves dont la « pâle-hestinitude » ( merci Ségolène!!) est endommagée par les vagues sionistes….

    Pour plus de sûreté, on peut éloigner physiquement ces jeunes et innocents « pâle-hestiniens » des « corrupteurs judéo-sionistes »…. Pourquoi ne pas penser que ces jeunes et leurs familles seraient plus en sûreté plus à l’est ???

    Regardons la carte : A l’est des terres juives illégalement occupées par des arabes hostiles qui se nomment eux-mêmes  » pâles-hestiniens » ( quel nom étrange??) Il existe de vastes étendues semi-desertiques qui tendent les bras à tout nouvel occupant arabe, musulman et entreprenant. Quelle promesse pour un avenir heureux !!

    Ces terres ont même un nom partout reconnu : La JORDANIE. Le Jourdain forme une frontière naturelle entre ce pays de cocagne et l’actuelle résidence des dits « pâles-hestiniens ». Cet obstacle géographique sera une dissuasion pour les mauvais élèves qui penseraient à aller twister avec les sales Juifs…..

    Pour les futurs écoliers « jordano-pâles-hestiniens », pas trop de regrets!! Il pourront sans doute bénéficier de « classes vertes » au sud, vers Akaba ! Oh, zut!! C’est tout près….d’ EILAT!!!

  4. .perez Répondre

    13 juin 2012 a 10:09

    pourquoi laisse-t-il les arabes venir se soigner dans les hopitaux d’israel, venir acheter la nourriture , les vetements les medicaments les jouets etc faire leurs courses en israel. pourtant ils contactent des israeliens,non

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *