Des israéliens s’inflitrent en Jordanie pour porter secours aux réfugiés syriens

Publié le : 25 juin 2012
Print Friendly

L’information a été dévoilée par le site de l’ONG israélienne IL4Syrians:

L’organisation est composée d’un groupe de sionistes non-religieux, citoyens israéliens, qui aiment leur patrie et croient dans la tradition juive et sa culture, qui valorise la compassion, l’ouverture d’esprit, le respect du caractère sacré de la vie et la dignité humaine.

Avec cet engagement à la vie humaine, l’organisation est également consacrée à la défense des frontières d’Israël et de ses citoyens face à la menace.

Aujourd’hui, avec sa puissance économique et ses capacités de défense, Israël se sent un devoir moral et éthique de devenir « la voix des sans-voix » et dans ce cas particulier, elle devient la voix des populations vulnérables même chez nos ennemis les plus cruels et coriaces.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

L’organisation IL4Syrians est composée d’hommes et de femmes qui croient qu’ils ont la chance d’être né dans un pays démocratique qui permet à ses citoyens de se rendre dans des endroits difficiles, dangereuses. Parce que les pays voisins au notre interdisent l’aide humanitaire israélienne par crainte de répercussions politiques et militaires, l’assistance donnée l’est sous la forme d’argent comptant seulement, afin de rester sous le radar et hors de danger. L’ONG présente ses excuses pour le manque de transparence dans ce cas particulier, mais c’est une conséquence directe de la peur qui domine dans la région en ce moment, en raison du règne de la terreur d’ Assad.

A PROPOS DES REFUGIES

Au cours de ces missions, l’ONG a rencontré la plupart des femmes et des enfants dont les maris et les pères sont restés sur place afin de maintenir la lutte vivante. Les réfugiés se divisent en trois catégories principales:

1. Syriens qui voyagent légalement. Ces réfugiés sont munis de documents juridiques et de passeports valides, et appartiennent généralement aux hautes classes socio-économiques. Ils traversent la frontière légalement et répondent d’une courte enquête militaire avant d’être ensuite libérés. Ils sont alors en mesure de louer des maisons et de construire leurs vies dans le pays hôte.

2. Syriens qui voyagent illégalement. Ces réfugiés, généralement de faible statut socio-économique, franchissent illégalement les frontières, ne passent pas par des enquêtes militaires et ne sont pas traités ou répertoriés. Ils tentent désespérément de se fondre et disparaître dans les villages locaux. Ils ne sont admissibles à aucune aide parce qu’ils ne reconnaissent pas officiellement résider n’importe dans leur nouveau pays.

3. Le détenu. Cette catégorie comprend des hommes, des femmes et des enfants en bonne santé qui ont été capturés par les armées locales dans les pays voisins et sont détenues dans les bases de l’armée pour un temps incertain. Ils sont soumis à une enquête rigoureuse et leur nombre est inconnu. Les rumeurs affirment que certain d’entre eux sont expulsés vers la Syrie. Il va sans dire que leur sort est alors connu.

L’ONG a organisé plusieurs missions dernièrement pour aider les réfugiés dans les pays voisins, en dépit des défis importants. L’un des défis les plus difficiles est la résistance des pays d’accueil. Ils craignent tous la colère d’Assad – mesures de rétorsion politique, diplomatique, économique et même militaire – et sont donc réticents à admettre publiquement qu’ils recoivent des réfugiés. Ils ne permettent quasi-aucune aide humanitaire.

Non seulement il faut des bénévoles pour cacher les réfugiés dans le pays d’accueil, mais ils doivent aussi être conscients de la présence d’agents de renseignement iraniens et syriens qui ont infiltré ce petit monde. Ces derniers se déguisent en tant que réfugiés. Ils donnent alors des informations au gouvernement syrien, y compris les noms, et tentent ensuite d’effrayer ou de blesser les réfugiés. Certaines informations affirment même que ces agents empoisonnent les sources d’eau des réfugiés.

En conséquence, l’ONG israélienne fonctionne avec de l’argent seulement: afin d’acheter de l’aide humanitaire sur place, de rester sous le radar, et de protéger la vie des bénévoles et des contacts locaux.

Un reportage sur IL4Syrians en Jordanie a été diffusé à la télévision israélienne, et il est à l’origine un certain émoi dans le monde arabe. Selon Al Watan, plusieurs activistes jordaniens ont été dénoncés par leurs amis car ils travaillaient avec l’ONG israélienne.

Le gouvernement de Sa Majesté aurait demandé au gouvernement d’enquêter sur cette affaire, et de resserrer les contrôles sur l’entrée des Israéliens en Jordanie. Il a également exigé ,par les organes compétents officiels, que les israéliens répondent à ces accusations. Ce qu’Israël aurait fait.

Antoine Berdigo – Avec EoZ -  JSSNews
Facebook à la plage de Tel-Aviv, Viber à la mer morte, What’s App à la piscine… 

9 Réponses à Des israéliens s’inflitrent en Jordanie pour porter secours aux réfugiés syriens

  1. tor Répondre

    25 juin 2012 a 23:13

    On aide les syriens qui sont sans exception des gens qui nous haïssent, juste pour se faire un petit plaisir à l’âme. C’est ridicule et révèle que la naïveté occidentale a fait son entrée en Israël.
    Ces gens restent nos ennemis.Qu’ils se débrouillent entre eux. Ni aide ni soutien, pas de compassion pour les nazislamistes.

  2. Armand Répondre

    26 juin 2012 a 00:57

    Ils se font plus de soucis pour les muzz ennemis d’Israël et des Juifs que nos propres coreligionnaires . N’y a t il pas assez d’Israëliens qui ont le frigo vide quand leurs fils rentre de mission aprés avoir risqué leur vie pour défendre notre territoire ? Encore des ONG qui se comportent comme nos pires ennemis .

  3. méfaresh01 Répondre

    26 juin 2012 a 01:02

    Un petit rappel…..

    En 1948 la Syrie fut un des principaux agresseurs d’Israël.

    De 1949 à 1967 le Golan , occupé par la Syrie, fut un vrai « stand de tir » d’où les Syriens canardaient à loisir les agriculteurs israëliens qui, en contrebas, faisaient reverdir la terre d’Israël.

    Non contents de cela, les Syriens descendaient du Golan pour attaquer les routes et poser des mines.

    En 196…je n’ai plus la date exacte, les Syriens voulurent par de vastes travaux, empêcher l’écoulement des eaux pour priver le lac de Tibériade d’être approvisionné chaque hiver.

    En 1967, les mêmes Syriens étaient prêts à dévaler les pentes du Golan pour liquider une fois pour toutes l’ « Entité sioniste »

    En 1973, environ 1000 chars syriens furent stoppés par Tsahal alors qu’ils s’apprêtaient à déferler sur le nord.

    En 1982 les syriens occupaient une partie du Liban et tentaient d’empêcher la surveillance de ce pays par l’ armée de l’air d’Israël. Pour cela un formidable réseau de missiles sol-air avait été installé.

    On peut rajouter à tout cela quelques « constantes » syriennes comme, par exemple, le soutien permanent et inconditionnel de l ‘U.R.S.S. puis de la Russie. Bien entendu, Damas abrite et a abrité une kyrielle d’organisations terroristes arabes aussi diverses que variées. Toutes ces bandes de terroristes ayant un point commun: La négation d’Israël et le meurtre de Juifs.

    Depuis fort longtemps, l’armée syrienne détient une panoplie de missiles avec têtes biologiques et chimiques.

    Enfin, last but not the least**, les Israëliens découvrirent et anéantirent au nord de la Syrie un réacteur clandestin ou les Syriens comptaient produire du combustible nucléaire pour leur future « Bombe ».

    Ces gens, les « gentils israëliens », croient-ils vraiment que 50 €uros, 2 sandwiches, 1 mitz eshkoliot*** et 3 pansements vont annuler 7 décennies de cette haine constante, armée, multiforme, institutionnelle, irrationnelle et quasiment génétique ?????

    ** La dernière, mais non la moindre.
    *** Jus de pamplemousse

    • benny Répondre

      26 juin 2012 a 10:46

      bien d accord avec ce commentaire! precisons a titre anecdotique que la tentative de detournement des eaux du jourdain fut effectuee par l entreprise saoudienne ben laden de travaux publics et il est avèrè aujourd hui que oussama ben laden lui meme etait sur place pour superviser les travaux !!par ailleurs lors de la guerre de kippour 8 soldats israeliens furent capturès par les syriens sur le golan ! ils furent retrouves assasines les yeux creves et saucissonnes a l aide de barbeles!!!

  4. nanina Répondre

    26 juin 2012 a 10:11

    heroïsme mal placé, dans la tendance du masochisme et du mauvais amour de soi…

  5. benny Répondre

    26 juin 2012 a 12:12

    il faut ajouter aux diverses turpitudes du clan assad le stockage des armes de destruction massives de type biologique ou chimique de saddam hussein ! c est la raison pour laquelle rien ne fut trouvè sur le sol irakien a l epoque ! il paraitrait que ce stock impressionnant fut alors detruit par un commando israelien operant en syrie !!

  6. Sigismund Répondre

    26 juin 2012 a 12:15

    Amis,amis, du calme…. M’étant rendu en Syrie à plusieurs reprises, je peux témoigner que les syriens sont dans l’ensemble des braves gens, sans hostilité vis à vis d’Israel, et qui n’ont d’autre ambition que celles d’une grande part de la population ordinaire du Moyen Orient: commercer, élever leurs enfants, construire leur maison, etc…. Ce ne sont pas les salauds qui sont réfugiés, ceux là soutiennent Assad et leurs intérêts, et sont prêts à tuer leur propre peuple, leurs propres frères. Oui, nous avons le devoir de tendre la main à l’autre, sans naïveté chrétienne, mais de les faire évoluer sur le lavage de cerveau anti israélien auxquels ils ont été soumis toute leur vie, ce dont ils sont bien conscients, même les plus nationalistes d’entre eux.

  7. meller danielle Répondre

    26 juin 2012 a 13:02

    כל הכבוד Cette ong fait un excellent travaille J espere que bientot le boucher de Damas va etre pendu et que ces pauvres gens pourront retourner en Syrie Dany de Karmiel

  8. Bellar Répondre

    26 juin 2012 a 13:09

    « Oui, nous avons le devoir de tendre la main à l’autre, sans naïveté chrétienne, … »

    Oui, bravo, et eux ont le devoir de nous assassiner …Votre « naïveté » est sans bornes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *