Ramallah : une manifestation anti-paix avec Israël fait annuler la rencontre M. Abbas / S. Mofaz

Publié le : 1 juillet 2012

Au cours du week-end, quelque 10.000 personnes ont manifesté pour réclamer plus de justice sociale à Tel-Aviv. Contrairement aux manifestations violentes de la semaine précédente, lors desquelles des émeutes ont éclaté et des banques ont été détruites par les manifestants, le rassemblement d’hier était pacifique et personne n’a été arrêté.

Mais hier, il y avait une autre protestation, beaucoup plus faible médiatiquement, et pourtant très importante dans la géopolitique du Proche-Orient. Et comme régulièrement, seuls les médias arabes en parlent, les autres ne voudraient pas froisser l’image des Palestiniens.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Des dizaines de jeunes Palestiniens se sont affrontés avec les forces de sécurité palestiniennes à Ramallah le samedi lors d’une manifestation contre les discussions de paix avec le vice-premier ministre israélien Shaul Mofaz. Les jeunes se sont rassemblés dans le centre de Ramallah et ont essayé de marcher en direction de la Mouqataa, où ils ont été bloqués par la police anti-émeute et des agents en civil. « Ils les ont gravement battus », souligne un témoin qui a demandé de ne pas être identifié, ajoutant que trois personnes ont été emmenées à l’hôpital.

Donc, lors d’une manifestation beaucoup plus petite que celle d’Israël la semaine dernière, avec « des dizaines de personnes » seulement, nous avons six arrestations et des blessés. Y compris un journaliste d’ailleurs. Et leur manifestation n’était pas pour la justice sociale… Mais contre la paix !

Et voici le meilleur : cette manifestation a payé :

Le président Mahmoud Abbas devait rencontrer Mofaz, à Ramallah dimanche, mais les autorités ont annoncé samedi que le sommet avait été reporté sine die. Un haut responsable du Fatah, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a déclaré que la réunion a été reportée pour plusieurs raisons, y compris l’opposition du public dans les circonstances actuelles.

Imaginez un monde où les Palestiniens ne protesteraient pas contre des négociations de paix avec Israël. Imaginez, car c’est un monde qui n’a jamais existé. Pas une seule manifestation pro-paix n’a été organisée dans les territoires palestiniens depuis 65 ans.

Maayan Smadja – JSSNews
Facebook à la plage de Tel-Aviv, Viber à la mer morte, What’s App à la piscine… 

Print Friendly

17 Réponses à Ramallah : une manifestation anti-paix avec Israël fait annuler la rencontre M. Abbas / S. Mofaz

  1. domino Répondre

    1 juillet 2012 a 11:45

    Bien fait pour Mofaz !! qu’est ce qu’il voulait aller faire las bas se lèche c..
    Cirer les pompes à ABBAS?

    • david c Répondre

      1 juillet 2012 a 12:18

      Très juste ! Et pour celui qui nous demande de retrouver « la combativité des Maccabis »… , on peut se demander ce que le 1ér ministre avait besoin de prouver en s’accolant avec Mofaz ?

  2. Adam Répondre

    1 juillet 2012 a 12:01

    Comme par hasard… De toute facon,il faut toujours un truc qui reporte ceci,qui reporte cela… La paix n’excistera jamais avec des gens comme ca.

  3. méfaresh01 Répondre

    1 juillet 2012 a 12:57

    C’est tout-de-même rassurant !!!

    Surtout pour ceux qui, comme moi, occupent l’espace de notre cher site JSS-News à longueur d’année pour dire des choses odieuses et incompréhensibles au sujet des « pôôôôvres pâles-hestiniens » !!!

    Voilà qu’à Ramallah, ville occupée par des illégaux arabes sur les terres juives, des civils se heurtent aux « forces de l ‘ordre » de Mahmoud Abbas, terroriste de profession.

    Et quelle est la raison de cette émeute?? « Nous ne voulons pas de paix avec les Juifs ». Ca a le mérite d’être clair. Et l’assassin d’enfants devenu « Président » donne raison à la rue. Ca a le mérite d’être révélateur….

    Eh! bien, moi dans mon petit coin du 9-3 (qui ressemble de plus en plus à Gaza!!), je ne suis pas mécontent !!…. Je sais que je passe ici très souvent pour un « irréductible extrémiste-raciste ». Mais, il me semble que « la rue pâle-hestinienne » me donne raison. « Pas de paix avec les Juifs »……

    Et mieux, Abbas le terroriste non-repenti, incapable et sûrement peu désireux de viser un « bon voisinage » avec Israël, vient de prendre la direction souhaitée par les manifestants.

    Je me permettrais donc d’en conclure que mes radotages permanents sont un peu plus justifiés aujourd’hui qu’hier….

    Allez! Je vais profiter de ce texte et de votre tolérance bien connue pour le redire : « Une majorité très nette d ‘arabes, y compris ceux se disant « pâles-hestiniens » refusent plus ou moins ouvertement l’idée même de vivre un jour aux côtés de l’ Etat d’Israël….Il rêvent de vivre à la place de l’ Etat d’Israël ».

    On se demande donc pourquoi Israël chercherait une paix quelconque dans ces conditions. Surtout si l’on considère que 4500 km2 de terres juives sont illégalement occupées par des arabes hostiles venus d’ailleurs il y a fort peu. Bien plus encore si l’on prend en compte le fait que les dirigeants des ces 3 territoires juifs ( Judée, Samarie, Gaza) sont d’invétérés terroristes au pedigree nauséabond…….

    Rendre à Israël les terres arrachées par la force depuis 1948 et faire retourner chez elles les masses de squatters sont les 2 premiers actes pour poser les bases saines d’une éventuelle paix dans la région.

    • duchene Répondre

      1 juillet 2012 a 16:41

      excellente analyse du refus des « pâlestiniens »de faire la paix avec l’etat hebreu…tout n’est que mascarade, hypocrisie, « faux-c.l » ils ont trouvé le moyen d’exporter leur « problème » en france!!avec l’aval des medias!!

  4. paul Répondre

    1 juillet 2012 a 13:19

    Mefares01

    Entièrement d’accord. Force fait malheureusement loi!

  5. Frank Répondre

    1 juillet 2012 a 13:24

    Printemps arabe ou pas, les arabes restent les mêmes.

  6. trublion Répondre

    1 juillet 2012 a 15:30

    ouai, ouai,
    j’aurrais titré l’inverse.
    Monsieur Abbas ne voulant pas tuer la poule au oeufs d’or, a payé quelques jeunes pour trouver une excuse afin de reporter une réunion …

  7. Geoland Répondre

    1 juillet 2012 a 15:40

    Parmi les dizaines de « non » proférés par les pays arabes depuis un siècle, je ne citerai que les 3 « non » les plus marquants

    - Le plan de partage de la Palestine voté à l’Onu en novembre 1947 a été refusé par les pays arabes dont 5 armées ont envahi le minuscule territoire d’Israël à l’aube du jour de son indépendance, le 15 mai 1948.

    - Un « triple non » a été proféré, par la Ligue arabe à Khartoum, en septembre 1967, après la proposition du gouvernement israélien de rendre tous les territoires qui venaient d’être placés sous administration israélienne, après la Guerre de Six jours.

    « Non à la reconnaissance d’Israël – Non à la négociation – Non à la conclusion d’une paix avec lui ».

    - Un « octuple non » a été proféré par le groupe du Fatah’ réuni en une 5ème Convention, appelée « Conseil Révolutionnaire », réunissant à Ramallah en novembre 2010 une centaine de dirigeants palestiniens (1):

    NON à la reconnaissance d’Israël comme un état Juif.

    NON à une solution qui installerait un état Palestinien avec des frontières provisoires

    NON à un échange de territoires entre Israël et les Palestiniens

    NON à la reprise des négociations, sans qu’Israël ne gèle la construction dans les implantations et à Jérusalem est

    NON à une entente entre Israël et les Etats-Unis sur l’avenir du processus de paix

    NON à la livraison d’armes américaines à Israël

    NON à la reconnaissance de l’importance de sens pour les Juifs du Mur Occidental

    NON à la nouvelle loi israélienne demandant un référendum avant tout retrait de Jérusalem ou du Golan.

    Avec de telles positions, on voit mal comment on peut avancer dans les pourparlers de paix, si jamais ils reprennent un jour. En fait, ce que le Fatah’ a toujours clamé, c’est que, s’il recherche la paix, Israël doit accepter les demandes palestiniennes à 100%. Et ces demandes n’ont pas de fin.

    Depuis les accords d’Oslo en 1993, la position du Fatah n’a guère évolué.

    Le président Abbas sait que la rue arabe et islamique n’est pas prête à accepter une solution incluant des concessions significatives à Israël. Mais qui a éduqué, formé et incité cette rue au refus de l’état juif ?

    Les Palestiniens ont au moins 2 centres de pouvoir qui refusent l’état d’Israël mais qui divergent dans les méthodes. Ainsi, sur le plan des prétextes territoriaux, le Fatah’ exige 100% des territoires conquis en 1967, et le H’amas exige 100% de toute la Palestine mandataire, y compris le territoire d’Israël !

    C’est triste à dire, il n’y a pas de groupe organisé et sérieux prêt au compromis et la position finale de tous les dirigeants palestiniens résonne comme un cri de guerre.

    Source: http://www.nuitdorient.com/n2846.htm

    • méfaresh01 Répondre

      1 juillet 2012 a 16:35

      Cher Geoland,

      Pareil au …goéland, vous avez survolé d’un coup d’aile magistral la situation créée de toutes pièces par les « pâles-hestiniens ».

      En précisant les dates et les détails des « non », vous montrez à tous les gens de bonne foi que ces fameux « pâles-hestiniens » n’ont pas et n’auront jamais l’intention de faire la Paix!!!

      • Geoland Répondre

        2 juillet 2012 a 13:39

        Merci @méfaresh01.

        Le goéland pêche le poisson avec une canne de bambou et un hameçon… car il sait que c´est par la bouche que meurt ce dernier.

  8. Aqveyli N-Jerjer Répondre

    1 juillet 2012 a 19:02

    @méfaresh01
    Totalement d’accord sur tout !
    Si les arabo-muzulmano-palestiniens en avaient les moyens, ils auraient fait disparaitre Israël et son peuple depuis bien longtemps ! La paix qui peut se discuter avec eux n’est qu’une paix de façade, on doit bien le comprendre. Je suis né et j’ai vécu longtemps en terre d’islam pour savoir qu’ils sont les plus farouches racistes qui existent et leur rêve secret, même s’il essaient aujourd’hui de le cacher, c’est d’éradiquer Israël.

    • mina Répondre

      1 juillet 2012 a 20:27

      leur rêve secret n’est pas seulement d’éradiquer Israel mais de « dominer
      le monde »
      aucune paix n’est désirée par eux avec aucun peuple !
      leur rêve devient réalité plus vite qu’on ne le croit … »l’invasion ! »
      c’est vraiment grave ! ! !
      Même en Israel ils envahissent les villes juives !
      qui donc parle de paix ?
      ils veulent le pouvoir ! ! !

  9. Frank Répondre

    1 juillet 2012 a 20:27

    Personne ne veut de Kadima, même les squatters. Ils vont finir par entendre le message.

  10. chaud A Répondre

    15 novembre 2012 a 23:58

    soutient inconditionnel a la palestine!!!!! le meilleur c est Arafat
    FREE PALESTINE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  11. mohammed Répondre

    14 mars 2013 a 19:16

    on ne pourra riens bâtir par le mensonge,et le sang et la manipulation.
    ni par la destruction social ,ni par la diabolisation d’autre religion.
    soyons honnête il y’a une fin atout.

    • Liam Répondre

      14 mars 2013 a 20:29

      Tu nous fais une analyse réaliste de l’islam là ? Qui passe son temps à mentir et manipuler, comme le fit son « prophète » (taqqiya), à assassiner (on va pas revenir sur la litanie des massacres de l’islam, le modérateur va faire la gueule à voir ses pages surchargées ^^), à diaboliser les autres religions (qui auraient soit disant réécrit le message d’Allah, qui seraient les maudits et les égarés, ou pire les associateurs que le musulman se DOIT de tuer).

      Il y a une fin à tout, et j’espère bien voir celle de l’Islam de mon vivant ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *