Loi Tal : préférer une loi cruciale ou une coalition bancale ?

Publié le : 3 juillet 2012
Print Friendly

Depuis plus de dix ans, nous avons toujours dit que si Israël souhaitait maintenir une armée forte et préserver sa sécurité nationale, nous devrions changer la loi Tal et formuler une loi rendant obligatoire le service pour tous, soit au sein de l’armée, soit au sein d’un programme du service civil. Depuis dix ans, nous avons donné une chance à la loi Tal. Mais au final, cette loi est un échec total.

Il y a deux mois, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le vice-Premier ministre Shaul Mofaz ont annoncé la création d’un comité dirigé par le député Yohanan Plesner, afin de trouver une alternative à la loi Tal. La plupart des remarques faites à cette annonce étaient cyniques. Nombreux sont ceux qui ont affirmé que « le partage du fardeau » (ndlr : la défense) n’était vraiment pas sur la liste des priorités de Netanyahu et de Mofaz et que ces derniers feraient tout pour garder le statu-quo et faire en sorte que rien ne change.

.Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

La campagne non gouvernementale contre la loi Tal était plus grave encore. Les dirigeants de la campagne disent que la question est « d’une importance historique » et « en raison de la nouvelle et grande coalition. » Selon eux, il est temps de « formuler une nouvelle loi Tal qui mènera à l’intégration du monde ultra-orthodoxe dans notre société. »

Ces dernières semaines, la question a fait un pas en avant et un autre en arrière. Mais, lorsque le moment de vérité est venu, Netanyahu a décidé de mettre en place un projet de loi sans pénalités (ou plus exactement une loi qui retire des avantages qui n’étaient de toute façon pas offerts à ceux qui servent déjà dans les rangs de l’armée).

Il est important de comprendre que, au-delà des enjeux et des astuces politiques, nous parlons d’une loi qui est censée sauver notre avenir. Un changement que nous ne pouvons pas aborder quand les ultra-orthodoxes représentent 15 % des décideurs de chaque projet de loi et disposent de 16 mandats à la Knesset. Et ce sera encore plus difficile quand ils auront 25 sièges au parlement.

Et que pourrons-nous dire à nos enfants dans dix ans ? Qu’au lieu de cette question cruciale et historique sur la valeur du service, nous avons préféré conserver une coalition dont personne ne se souviendra de toute façon ?

Malheureusement, le cynisme l’emporte. Mais nous n’allons pas abandonner la lutte. Des milliers de soldats et d’autres encore manifesteront samedi sous la bannière « Ordre 8″ (Tsav 8 – code militaire pour le service d’urgence) et délivreront un message que les décideurs ne pourront pas ignorer.

Zeev Koskas – JSSNews
Facebook à la plage de Tel-Aviv, Viber à la mer morte, What’s App à la piscine… 

23 Réponses à Loi Tal : préférer une loi cruciale ou une coalition bancale ?

  1. SOLEIL Répondre

    3 juillet 2012 a 14:01

    Les religieux doivent integrer l’armee de quelque maniere que ce soit. Il y a tellement de choses a faire pour aider notre pays
    On ne leur demande pas de combattre au front mais le service civil ou des taches autres qui pourraient soulager notre patrie…
    Tout le monde doit mettre « la main a la pate » car Israel est en danger et de plus en plus.
    Il faut agir et vite !

    • Julien Répondre

      3 juillet 2012 a 15:22

      On ne leur demande pas de combattre au front

      Dire ça fait preuve d’une méconnaissance et d’une incompréhension de la raison pour laquelle ceux ci refusent de faire l’armée…ce qui n’a rien à voir avec un quelconque risque…

      • chantal Répondre

        3 juillet 2012 a 16:21

        On a tous des raisons pour refuser de faire l’armée, mais on la fait quand mème!
        Ce n’est pas qu’on ait envie d’être couché dans la boue ou de passer la nuit à garder les frontieres ou scruter les écrans de surveillance, ce n’est pas qu’on jubile à rester shabat à la base ou en alerte, ce n’est pas qu’on frétille d’excitation à passer trois heures dans les transports aller et rebelotte retour, ce n’est pas qu’on soit ravi de réparer du matériel du matin au soir, de courir chargé comme un bourricot en pleine chaleur ou de patrouiller dans le froid de l’hiver…
        Ce n’est pas qu’on aime spécialement la nourriture ou la tronche du commandant, ni les cris du rassar ou les exercices pour les parades de fin de circuit, non, on n’aime pas toujours, mais on le fait quand mème!!! Et c’est ainsi!!!
        Alors en fait ce qui gène ces messieurs qui refusent de servir le pays qui les nourrit et les protège, c’est la présence de « femmes », que faire? Elles existent et elles ont du mérite et elles ont le droit et le privilège d’y être, soldates ou officiers!
        La casheroute? Tout est cashere!
        Alors quoi????

        • Julien Répondre

          4 juillet 2012 a 14:20

          Au niveau des femmes, c’est déjà réglé, les unités Haredites sont composées à 100% d’hommes, et ce n’est pas le problème qu’il y ait des femmes, mais de la mixité…

          Et on a bien vu que cela posait problème même aux Mizro à qui l’on oblige d’assister aux spectacles féminins contre leurs convictions, et qui pourtant sont plus sionistes que le plus grande des sionistes non religieux, et se battent plus que n’importe qui pour l’armée…

          Reste que ceux qui veulent apporter des preuves de la Torah en faveur de l’armée se trompent, dans la Torah le nombre dans l’armée s’élevait à 12 000 sur 3 000 000 (dont 600 000 hommes entre 20 et 60 ans donc aptes à faire l’armée, soit 2% à l’armée sur la population totale…)

          Enfin ils estiment qu’eux aussi en étudiant la Torah (je parle de ceux qui sont honnêtes, pas la peine de me rétorquer les « chauffeurs de banc ») ils protègent le pays, et ça c’est une question de point de vue, et ce qui est le plus « évident » (que les soldats sont plus utiles que l’étude de Torah en l’occurrence) n’est pas un gage de ce qui est « vrai »…

          Encore une fois il s’agit de fait, et non spécifiquement d’un reflet de mon opinion…

          • Daz

            4 juillet 2012 a 22:45

            Des faits? Mais où?

            Pas la peine de sortir des chiffres Toraniques, étant qu’ils sont faux, il n’y a jamais eu 3 000 000 d’hébreux en ces temps là, non mais sérieux, nous aurions été 3000000, à cette époque, mais bordel on aurait jamais sous contrôle des Romains, JAMAIS!

            Et étant donné que tu n’as strictement aucune preuve que les « talmidim », protègent la population (c’est pas une fait, mais bien ton opinion, largement orienté pro-religieux, bon c’est une tare, mais t’as le droit d’avoir une opinion, mais par pitié aussume les).
            Pour l’instant personne n’a eu vent qu’en gueulant un « SHEMA ISRAEL », face à un kassam en pleine course, celui-ci ait ralenti et changé de direction, par contre que le Dôme de Fer en ait intercepté quelques centaines, oui.

            Je vais pas être exhaustif sur les exemples, t’as très bien compris où je voulais en venir, inutile d’être de mauvaise foi.

          • Julien

            11 juillet 2012 a 15:07

            Pas la peine de sortir des chiffres Toraniques

            Si tu lisais vraiment ce que j’ai écrit ce passage ne t’aurai pas échappé :

            Reste que ceux qui veulent apporter des preuves de la Torah en faveur de l’armée se trompent

            Mais c’est encore et toujours plus aisé de répondre à coté, on a plus facilement raison quand on répond à son imaginaire…

            Pour l’instant personne n’a eu vent qu’en gueulant un « SHEMA ISRAEL », face à un kassam en pleine course, celui-ci ait ralenti et changé de direction

            J’aimerai un texte et/ou une personne dans le monde religieux qui dise que cette relation de cause à effet existe… jusqu’à présent on a toujours combattu avec une armée (+ des prières), et éventuellement évité des guerres avec les prières, je ne me souviens pas d’un exemple ou l’on a combattu simplement en hurlant quoique ce soit… y compris dans la Torah bien sûr… donc encore une réponse à ton imaginaire…

      • Lionel Répondre

        3 juillet 2012 a 18:19

        100% d’accord. Pour regler le probleme et avant de donner son avis, il faudrait deja aborder le probleme – sans emettre de jugement.

      • Frank Répondre

        3 juillet 2012 a 23:29

        Les haredim n’ont aucune raison de ne pas faire le service militaire. Ils bénéficient de la sécurité créée par Tsahal et donc par le fait que les autres fassent leur devoir

  2. Menahem Répondre

    3 juillet 2012 a 16:02

    Ah oui c’est vrai que la « survie » d’Israel depend de cette loi totalement stupide !
    Bravo pour la neutralité de cette article on voit bien que le probleme est totalement incompris et que faire un article de fond serait trop demander pour du journalisme de qualité !
    Chapeau bas

  3. subliminalsong Répondre

    3 juillet 2012 a 16:05

    Mais faut pas leur demander leur avis, qu’ils le fassent comme tout le monde dans 10 ans plus personne n’en parlera, ça sera naturel

  4. Emmanuel Répondre

    3 juillet 2012 a 18:31

    Qu’ils aillent à l’armée et surtout à Bnei Brak et Mea Shearim plutot que de passer leur temps a jeter des pierres sur les voitures qui roulent chabat ou de se demander si il faut faire des bus séparé entre Homme et Femmes !!!!

  5. trump Répondre

    3 juillet 2012 a 18:44

    Mon rabbin loubawitsch m’a dit: toutes les femmes hors de Tsahal et tous les hommes dedans,sans exceptions !

    • joseph13 Répondre

      3 juillet 2012 a 19:38

      il s enrole quand ??

    • דוד Répondre

      3 juillet 2012 a 21:12

      Je trouve justement que le service militaire obligatoire pour les hommes comme pour les femmes est un merveilleux symbole d’égalité entre les sexes…

      • Julien Répondre

        4 juillet 2012 a 14:21

        Egalité « juive » (comprendre aucun n’est au dessus de l’autre, mais chacun son rôle) ou égalité « goy » (comprendre homme=femme et femme=homme) ??

  6. Simon Répondre

    3 juillet 2012 a 20:37

    je ne vois pas comment Israel va garder son caractère juif quand il se met à penser comme les nations .trop de « logiques » qui ne procèdent plus du judaisme mais d’une pensée étrangère . Rav Shach (grand de la génération) disait que pire que nos ennemis à nos frontières , il y avait l’incorporation des femmes dans l’armée d’Israel.
    je vous copie ici le texte du tanakh section Shoftim Chapitre 7, pour nous dire que l’homme ne doit pas s’enorgueillir de gagner la guerre et penser que D. y est étranger.On pourra aisément comprendre que le religieux qui prie et étudie fait sa part.
    jerubbaal, qui est Gédéon, et tout le peuple qui était avec lui, se levèrent de bon matin, et campèrent près de la source de Harod. Le camp de Madian était au nord de Gédéon, vers la colline de Moré, dans la vallée.L’Éternel dit à Gédéon: Le peuple que tu as avec toi est trop nombreux pour que je livre Madian entre ses mains; il pourrait en tirer gloire contre moi, et dire: C’est ma main qui m’a délivré.Publie donc ceci aux oreilles du peuple: Que celui qui est craintif et qui a peur s’en retourne et s’éloigne de la montagne de Galaad. Vingt-deux mille hommes parmi le peuple s’en retournèrent, et il en resta dix mille.L’Éternel dit à Gédéon: Le peuple est encore trop nombreux. Fais-les descendre vers l’eau, et là je t’en ferai le triage; celui dont je te dirai: Que celui-ci aille avec toi, ira avec toi; et celui dont je te dirai: Que celui-ci n’aille pas avec toi, n’ira pas avec toi.Gédéon fit descendre le peuple vers l’eau, et l’Éternel dit à Gédéon: Tous ceux qui laperont l’eau avec la langue comme lape le chien, tu les sépareras de tous ceux qui se mettront à genoux pour boire.Ceux qui lapèrent l’eau en la portant à la bouche avec leur main furent au nombre de trois cents hommes, et tout le reste du peuple se mit à genoux pour boire.Et l’Éternel dit à Gédéon: C’est par les trois cents hommes qui ont lapé, que je vous sauverai et que je livrerai Madian entre tes mains. Que tout le reste du peuple s’en aille chacun chez soi.L’Éternel dit à Gédéon pendant la nuit: Lève-toi, descends au camp, car je l’ai livré entre tes mains……
    Bien sur nous n’avons plus de prophètes , mais l’histoire de toutes ses guerres gagnées contre des centaines de fois plus nombreux depuis 48 ne procèdent elles pas du miracle ??
    La foi se perd, et c’est cela notre plus grand danger .

    • Daz Répondre

      4 juillet 2012 a 02:52

      Ah ok le mec qui te sort un mythe comme preuve irréfutable……………………………………………………………………………………….
      Tu veux que je te fasse la liste des branlées et autres pogroms qu’on a pris aussi, face à des ennemis plus nombreux que nous? Et attentionsdes pogroms contre des mecs ultra-pieux, genre toi t’es un païen à côté d’eux, même Julien s’eut été un musulman face à eux (c’est un exemple Juju, on t’aime ;) ).

      Et tu noteras que dans cette histoire, il y avait quand même DES SOLDATS QUI SONT PARTIS COMBATTRE.

      Allé rentre chez toi te caler la tête entre deux sidour; le temps que ça refroidisse.

      • simon Répondre

        4 juillet 2012 a 13:49

        Quand je dis que l’on pense comme les nations et non comme le judaisme tu le confirmes dans le ton et les mots que tu emploi.
        je te sers un autre « mythe »qui nous éduque à choisir nos mots positivement .
        Genèse 7.2 Tu prendras auprès de toi sept couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle; une paire des animaux qui ne sont pas purs,
        les sages nous disent que D.a rajouté des mots « qui ne sont pas purs » , plutôt que de dire « impure » tout simplement pour nous apprendre à ne parler que positivement .
        pour ton assertion « tu noteras dans cette histoire , il y avait quand même DES SOLDATS QUI SONT PARTIS COMBATTRE. »,on voit bien combien tu es arrêté à tes préjugés, puisque tu parles tout seul. ou ai je dit que la guerre devait se faire sans soldats ?

        • Daz Répondre

          4 juillet 2012 a 19:37

          Non non je suis juif bonhomme, ne t’en déplaise, j’peux aussi t’en remettre une couche, t’as jamais trouvé bizarre que les 3/4 des grands génies (jewish of course), qui ont changé le cours des sciences et de la philosophie, sont quasi-exclusivement ceux, qui se sont détournés des Ayatorah comme toi?

          Le plus belle exemple est bien Spinoza, mais bon, il n’est pas le seul.

          Et je n’ai jamais dit que tu avais dit qu’il n’y avait point besoin de soldat, non non j’insiste sur un point que tu es forcé d’admettre, échec et mat :)

          • Simon

            8 juillet 2012 a 20:49

            je n’ai jamais ..tu n’as jamais.. je n’ai jamais …au mieux c’est nul .
            Spinoza , Benedictus, a inventé le juif laique a eu sa statue à Amsterdam en 2008 de la part du maire Rob Cohen isamophile !! .Mendelshon dont tout les enfants se sont convertis …!!
            par contre , que la France ai fêté en 2005 le 900eme anniversaire de la mort de Rachi , que Rambam ai sa statue à Cordoue que le maaral l’ai à Prague que ce soit Nahmanide qui ai défendu le Judaisme à Barcelone ou Yéhiel à Paris ,que le gaon ai son musée à Vilna …

          • Julien

            11 juillet 2012 a 15:13

            Bof c’est peine perdue, Daz ne lit que les passages qui sont intéressant pour ses réponses, et élude les autres… du sophisme…

  7. gabriel Répondre

    3 juillet 2012 a 20:40

    AVEC TOUT LES MIRACLES QUE DIEU NOUS DONNE, C`EST LA SEUL FACON QUE NOUS AYONS DE LE REMERCIER!
    DIMINUER ENCORE UN PEU L`ETUDE DE THORA.

    ET TOUT CA ALORS QU`ON EN A PAS BESOINS DES ULTRA-ORTHODOXES A L`ARMEE!!!!

    • דוד Répondre

      3 juillet 2012 a 21:16

      Il y a un temps pour tout et un temps pour chacun…
      Si plus personne n’étudie la Torah, c’est une catastrophe !
      Si tout le monde se met à l’étudier et ne fait plus que ça… on va survivre comment ?
      -
      Il y a des gens pour apprendre et perpétuer la tradition religieuse et d’autres pour faire tourner l’économie…. Il faut accepter que nous soyons nécessaires l’un à l’autre !
      Et entre nous, ce n’est pas 3 ans de service militaire qui empêche qq d’apprendre la Torah, si…?
      -
      La première règle du Judaïsme, C’EST DE SURVIVRE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *