De moins en moins de place pour les fumeurs en Israël

Publié le : 11 juillet 2012
Print Friendly

Ce mercredi 11 juillet à minuit sont entrées en vigueur un certain nombre de nouvelles restrictions sur le tabagisme dans les lieux publics. En particulier, l’interdiction de fumer aux arrêts de bus ou sur les quais des plates-formes ferroviaires.

Israël, comme de nombreux États occidentaux, a signé la Convention-cadre pour la lutte antitabac de l’Organisation mondiale de la santé (CCLAT), et a lancé son attaque contre les fumeurs depuis 1983. Depuis lors, la loi est régulièrement revue avec de nouveaux éléments. Ainsi, il y a un mois, la Knesset à voté de nouveaux amendements pour élargir les interdictions de fumer en public : à partir d’aujourd’hui, il sera également interdit de s’en griller une dans un stade ou un amphithéâtre.

De plus, de « loi morale » la Knesset à transformé le sujet en loi écrite : il est désormais officiellement interdit de fumer dans un bus ou dans un taxi, même si aucun autre passager n’est dans le véhicule.

Inscrivez-vous à la newletter de JSSNews

L’interdiction de fumer s’appliquera dans les maisons de soins infirmiers, mais jusqu’ici, elle ne s’applique pas aux chambres privées de clients. Devant l’entrée d’un hôpital, il faut s’écarter d’au moins dix mètres pour pouvoir faire fonctionner le briquet (pareil devant une pharmacie). Il est désormais également interdit de fumer dans les synagogues, les clubs pour enfants et adolescents, les piscines à ciel ouvert.

Vous pouvez également ne pas fumer dans les synagogues, les clubs pour enfants et adolescents dans les piscines en plein air.

L’interdiction est également resserrée dans les restaurants, clubs, salons et discothèques. Si, avant, l’interdiction s’appliquait seulement à l’intérieur, elle est désormais en vigueur dans les trois-quarts du territoire adjacent à l’établissement. Et si des « cabines fumeurs sont mises en place, des panneaux d’avertissement doivent être mis en avant pour prévenir des dangers du tabac.

Au boulot, les patrons n’ont eux plus le droit de fumer dans leur bureau. Ni même de mettre en place des fumoirs.

En cas de violation des règles, le coupable devra payer 1 000 shekels (s’il s’agit d’un particulier) et 5 000 si c’est un professionnel.

Hier, le ministère israélien de la Santé a publié des données montrant que moins de 20% des citoyens juifs souffrent du tabac,. A titre de comparaison, en 1980, 45 % des hommes juifs et 31 % des femmes juives fumaient. En 1995 ce taux était respectivement de 30 % et 25 %. Aujourd’hui, seulement 19,7 % des hommes et 15,9 % des femmes fument encore.

D’après le rapport, les premières clopes sont fumées dans 29,8 % du temps dans les bases de l’armée pendant le service militaire.

Déborah Coen – JSSNews
Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook ! 

39 Réponses à De moins en moins de place pour les fumeurs en Israël

  1. subliminalsong Répondre

    11 juillet 2012 a 11:51

    ce maudit tabac

  2. Douce France? Répondre

    11 juillet 2012 a 12:08

    vive la cigarette électronique!

  3. meller danielle Répondre

    11 juillet 2012 a 12:08

    Ces lois anti tabacs sont formidables J espere que mon plus jeune fils arretra de fumer .Il fume au moin un paquet par jours

    • Daz Répondre

      11 juillet 2012 a 12:31

      Eh bien si tu comptes sur les lois pour éduquer ta chair et ton sang, c’est un peu triste…
      Ne le prend pas mal, c’est dit sans haine ni autre, mais c’est à toi de lui foutre la trouille de sa vie :D, genre t’arranger avec le médecin de famille pour qu’il lui trouve au prochain check, un truc « bizarre au niveau du poumon gauche »….

      Ou alors tu lui fous tellement de baffes dans la gueule, qu’il aura trop mal à la machoire ne serait que pour l’ouvrir afin de tenir la clope entre les lèvres

  4. Marcoroz Répondre

    11 juillet 2012 a 12:14

    C’est très bien. Ras le bol de ce fléau.

    « désormais également interdit de fumer dans les synagogues » : parce que jusqu’à présent, on pouvait fumer dans les synagogues ? !!!

    • Daz Répondre

      11 juillet 2012 a 12:32

      Ben évidemment, t’as jamais vu une sortie de shabbat, où tout le monde se rue pour allumer sa clope?

      • Marcoroz Répondre

        11 juillet 2012 a 21:16

        Pas entre les murs de la syna, quand même ?

  5. John Répondre

    11 juillet 2012 a 12:41

    D’un autre cote, l’interdiction de fumer a l’interieur des etablissements etait deja en vigueur, mais tu peux encore fumer dans 3/4 des pubs Tel Aviviens.
    Il y a meme un systeme de sirene lumineuse, qu’ils activent quand il y a un risque de controle de police, et tous les clients eteignent leur cigarette.

    Alors franchement qu’ils renforcent la loi ou non, je ne sais pas pour le reste mais cela ne se ressentira pas a TLV

  6. Eliahou Bar On Répondre

    11 juillet 2012 a 13:19

    Mais bon sang ! Quand est-ce qu’on laissera les gens libre de vivre comme ils l’entendent ?!!! Cette persécution continue perpétrée par les talibans de l’hygiénisme à l’encontre des fumeurs est absolument révoltante ! Les pays occidentaux ont brisé le socle du respect mutuel pour déclarer la guerre aux fumeurs et les pourchasser partout où ils se trouvent. Les non-fumeurs devraient prendre garde au retour de bâton, et ils ne pourront alors pas se plaindre de ne pas être respectés pour leur choix de n’être pas fumeurs puisque ce sont ceux-ci qui attaquent les fumeurs pour leur choix de fumer. Les hostilités sont déclarées. Au lieu de trouver un terrain d’entente, les non-fumeurs ont choisi d’éradiquer le tabac et de harceler les fumeurs pour tenter de les contraindre à arrêter de fumer, ne prenant aucunement compte des notions de dépendance et de liberté de ceux-ci. Si ça continue, l’ambiance risque d’être très chaude dans tous ces pays qui ont pris les fumeurs pour cible !

    • Raphaël G. Répondre

      11 juillet 2012 a 18:23

      Et la liberté des non-fumeurs de pouvoir respirer tranquillement, t’en fais quoi ?
      Parce que, excuse-moi, nous n’avons strictement rien demandé aux fumeurs, et sommes en droit d’attendre d’eux qu’ils ne nous pourrissent pas la vie en permanence (alors certes, on peut demander aux fumeurs à proximité d’arrêter de fumer, mais c’est quand même affligeant de devoir réclamer la tranquillité).

      Et quid de la liberté et de la dépendance des fumeurs ? Effectivement, quand ils ont commencé à fumer, ils étaient libres (on peut rétorquer qu’il y a la pression sociale, ou le fait de vouloir oublier son quotidien trop stressant etc.), donc ils sont pleinement responsables de leur situation. De nos jours, tout le monde (au moins dans les pays civilisés) est au courant que la cigarette induit une dépendance et est nocive, donc les nouveaux fumeurs accros ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes, et n’ont de fait aucune légitimité à vouloir continuer à enfumer les autres dans les lieux publics.

      Quant aux fumeurs de longue date (ceux qui ont commencé quand on ne savait pas que c’était dangereux), c’est une autre histoire. Mais ils ne sont plus si nombreux (ils sont soit âgés, soit … décédés) et ne représentent qu’une fraction négligeable des fumeurs.

      Enfin bref, ce que je trouve affligeant, c’est qu’on remette en question le droit naturel des personnes qui souhaitent préserver leur santé en invoquant le droit des autres à fumer librement. Le monde à l’envers …

      • Eliahou Bar On Répondre

        11 juillet 2012 a 18:50

        Raphaël G, as-tu bien lu ce que j’ai écrit ? Penses-tu sincèrement que la politique fumée 0 que tu défends soit la plus exemplaire en matière de tolérance ? J’ai justement bien écrit qu’ « AU LIEU DE TROUVER UN TERRAIN D’ENTENTE, les non-fumeurs ont choisi d’éradiquer le tabac et de harceler les fumeurs pour tenter de les contraindre à arrêter de fumer, ne prenant aucunement compte des notions de dépendance et de liberté de ceux-ci. »

        Dois-je te rappeler qu’avant que les petits facho d’anti-tabac ne fassent leur petite croisade contre les fumeurs, il existait des coins fumeurs et des coins non-fumeurs et, qu’avant de prôner des mesures aussi radicales que liberticides, il convenait d’envisager toutes les autres options comme, par exemple, les extracteurs de fumée !

        Oui il y a un choix de fumer au départ, oui, il y a une dépendance ensuite et oui, en plus de la dépendance, il y a un plaisir ! Et je sais de quoi je parle, JE SUIS fumeur ! N’est-ce pas assez pour vous que pendant 4 heures de vol (+ 6 heures d’aéroport) de Roissy à Ben Gourion et de Ben Gourion à Roissy, les fumeurs n’aient pas un seul espace, pas une seule salle/compartiment pour fumer ??
        Nous, fumeurs, comprenons, et avons toujours compris, qu’il fallait respecter les zones non-fumeurs. Lorsque nous fumions, avant que cette chasse aux sorcières ne débute, nous avions nos coins pour fumer et nous n’allions pas enfumer les coins des non-fumeurs. Nous ne fumions pas dans les bus ou dans les métros. Dans les couloirs du métro parisien, oui, car ce n’était pas interdit d’y fumer et l’air est renouvelé en permanence, comme à la terrasse des cafés et en extérieur d’ailleurs. Ne voudriez-vous pas expulser les fumeurs de leur logement s’ils fument chez eux, tant que vous y êtes ? Ne riez pas : ça s’est fait aux Etats-Unis : une non-fumeuse a prétendu que la fumée de cigarette traversait les murs de son voisin fumeur pour pénétrer dans son appartement. Votre intolérance, votre folie, ne connaît-elle donc aucune limite ???

        Je suis fumeur et je vis avec une non-fumeuse qui est aussi scandalisée par cette chasse aux fumeurs. Comme quoi, ne pas être fumeur ne veut pas forcément dire avoir une moitié de cerveau en moins !

        • Eliahou Bar On Répondre

          11 juillet 2012 a 19:13

          Erratum : 8 heures de vol, de Roissy à Ben Gourion et de Ben Gourion à Roissy + 6 heures d’aéroport (3 à Roissy, pour l’aller, et 3 à Ben Gourion, pour le retour)

        • Eliahou Bar On Répondre

          11 juillet 2012 a 19:28

          Excuse-moi, Raphaël G, je n’aurais pas dû terminer mon commentaire comme ça. Tout ça devient de plus en plus insupportable et me fait perdre patience, ce qui fait que les mots dépassent parfois ma pensée. Quoi qu’il en soit, je n’avais pas à te manquer de respect, et puisque je l’ai fait, je te présente donc mes plus sincères excuses

          • Eliahou Bar On

            11 juillet 2012 a 19:30

            Je n’avais pas à dire ce que j’ai dit. Encore une fois, désolé…

          • Marcoroz

            11 juillet 2012 a 21:18

            ça aussi, ce sont les effets du tabagisme.

  7. meller danielle Répondre

    11 juillet 2012 a 14:49

    daz il a commence a fume a la pension des surdoues a Jerusalem aujourd ui a 30 ans je ne peux rien lui dire je lui ai demontre qu il pouvait avec l argent des cigarettes se payer autre choseComme il gagne tres bien sa vie ca n a point marche Il est rav seren Comme surdoue il a toujours su le danger de la cigarette Il faut dire que son grand-pere etait un tres gros fumeur Dire non a un gosse il fumera en cachete

  8. cognitif Répondre

    11 juillet 2012 a 17:05

    Ah! Si nos politiciens etaient plys efficaces et offensifs envers les VERITABLES luttes en Israel contre:

    - les abus en tous genres
    - la corruption
    - la conteefacon des medicaments
    - le bruit
    - la polution en general; armospherique qui elle ne se voit pas mais agit, celle des climatiseurs non nettoyes pourvoyeurs de maladies respiratoire et celle des plages
    - la salete des plages et des villes
    - les emissions des autobus
    - le respect des personnes des chauffeurs d autobus qui freinent et accelerenr bruralement comme si on jouait au rodeo,
    - les augmentations des prix a la consommation
    - les frais et commissions bancaires
    - la violation du code de la route, vitesse alcool, telephone au volant, voitures sur les trottoirs, respect des pietons notamment en traversant dans les bandes blanches
    - la hautur des trottoirs penalisant les personnes agee et les handicapes
    - le recyclage
    - les maladies transmises par les animaux errants et les pigeons
    - les moustiques, dengue,
    - l incivilite et la mauvaise education ce pour le respect de l autre juif

    ETCETERI ETCETERA

    • Eliahou Bar On Répondre

      11 juillet 2012 a 18:59

      Bien d’accord avec toi, cognitif ! Et j’ajouterai : le révisionnisme et le négationnisme, la falsification de l’Histoire, plus globalement (falsification qui est le sport favori de beaucoup, de Abu Mazen à Shalom Akhshav, en passant par Shlomo Sand, Amos Gitaï et Gideon Levy) !

    • XwB Répondre

      13 juillet 2012 a 11:24

      « - les maladies transmises par les animaux errants et les pigeons ».

      Ce commentaire a des relents nauséabonds. :mrgreen:

      • cognitif Répondre

        13 juillet 2012 a 13:54

        Exemples pour les inculres qui se bouchent les neurones: orniyhose psittacose, rage, malaria; dengue; chugunkuya; etc…

  9. mike Répondre

    11 juillet 2012 a 18:29

    Et dans les restaurants et cafés , à la terrasse ??? beaucoup fument – pour un non-fumeur comme moi, la fumée me gène énormément.

    en tous cas, c’est une bonne chose, car le tabagisme passif tue, je l’oublions pas.

  10. Eliahou Bar On Répondre

    11 juillet 2012 a 18:52

    mike, lis ma réponse, j’ai fait aussi allusion à ton commentaire.

    Pour le tabagisme passif, tu serais terrifié si tu savais qui en a inventé le concept ! Crois-moi ! Concept d’ailleurs contesté par les scientifiques eux-mêmes !

  11. Eliahou Bar On Répondre

    11 juillet 2012 a 18:53

    Allez, je vais te souffler pour ceux qui ont inventé ce concept… Il date en réalité des années 30 et c’est un certain régime d’une certaine Allemagne qui en a été l’instigateur…

  12. Eliahou Bar On Répondre

    11 juillet 2012 a 19:08

    Le principe de cette manipulation est simple et évident, dresser une armée (de non-fumeurs) contre les fumeurs en faisant croire aux 1ers que l’existence des seconds menace leur santé et leur vie. Goebbelsien !

  13. Eliahou Bar On Répondre

    11 juillet 2012 a 19:10

    Et, en fabriquant une psychose anti-tabac, mettre ainsi fin à tout principe de tolérance !

  14. Ben Répondre

    11 juillet 2012 a 19:39

    Tout cela nous vient de la culture américaine, une nouvelle race de créationnistes hypocondriaques est née, après la castration http://www.lebreviairedespatriotes.fr/2012/07/11/la-suede-veut-interdire-aux-hommes-duriner-debout/ voici un nouveaux genre de parias http://stopnazisverts.blogspot.be/

    • Eliahou Bar On Répondre

      14 juillet 2012 a 07:34

      Personnellement, j’ai toujours fait le choix d’uriner assis, et ce n’est en rien déshonorant, et si ça permet en plus aux hommes d’en mettre plus en dehors de la cuvette que dedans, c’est alors une bonne idée (merci à la Suède !). Mais ceci n’a rien à voir avec le thème de cette discussion.

  15. Yoram Répondre

    11 juillet 2012 a 20:51

    Si le tabac tue,pourquoi on continue de le vendre dans les boutiques ?

    Et que dire des échappements de vehicules ( CO2 ) dans les villes lorsqu’il y a des bouchons aux heures de pointe.

    Là aussi il serait bon de faire quelque chose comme à Jérusalem par exemple.

    Tout ça c’est de la langue de bois.

    • chantal Répondre

      11 juillet 2012 a 23:00

      Le sucre tue, le sel tue, le tabac tue, l’alcool tue, les additifs et les produits conservateurs tuent aussi. A vous de choisir si ça vous intéresse.

      • Marock Répondre

        11 juillet 2012 a 23:59

        Rien de plus efficace que la mort, pour tuer.

      • Gally Répondre

        12 juillet 2012 a 09:22

        La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible ;) (Woody Hallen)

  16. chantal Répondre

    11 juillet 2012 a 22:58

    Tout ça c’est tres bien, un article sur yédiot aharonot dit que les fumeurs en Israël coutent 8 milliards de shekels par ans à l’état, donc aux contribuables que nous sommes. Les maladies liées au tabac sont assez nombreuses et les frais médicaux coutent cher.
    Ce n’est pas une chasse aux sorcières que de vouloir respirer, les fumeurs en Israël n’étant pas tous aussi civilisés que les fumeurs parisiens ou newyorkais. Quand on attend le bus ou qu’on s’assoit à la terrasse d’un café, on n’a pas forcément envie de remplir ses narines et ses poumons de puanteur de seconde main. Il y a des gens qui souffrent de maladies respiratoires, des bébés, des enfants, pour eux c’est parfois une crise d’asthme en conséquence.
    Et perso, je n’aime pas avoir une odeur de cendrier froid sur mes fringues ou dans mes cheveux pour faire plaisir à une personne qui veut vivre « libre ».

    • cognitif Répondre

      12 juillet 2012 a 01:06

      N avez vous jamais pense qu il existait d autres causes – plus insidieuses et engageant d autres responsabilites societales – aux maladies respiratoires que le tabac?

      Tant il est vrai que les medecins en Israel n examinent pas leurs malades ils ont vite fait d incriminer le tabac plutot que de faire de la semiologie, de la clinique, et des investigations cliniques et biologiques pour mettre en place de vraies etudes et deboucher sur une veritable politique de sante publique.

      Pendant que l on s occupe du tabac on se ne preoccupe pas dautres problemes medicaux reels eux et d ailleurs il me semble me souvenir que le programme du gouvernement Nethayaou devait mettre en lace une reforme – plus que necessaire!!- du systeme de sante. Classement vertical et renvoyee aux calendes grecques?

    • Eliahou Bar On Répondre

      13 juillet 2012 a 05:56

      Chantal, je te renvoies à mes réponses à ce sujet. A la terrasse des cafés et en extérieur, l’air se renouvelle en permanence, ton argument n’est donc pas crédible. Et je renouvelle mon propos sur les coins fumeurs et les extracteurs de fumée dans les lieux confinés.

  17. méfaresh01 Répondre

    12 juillet 2012 a 00:03

    Chère Deborah COEN,

    J’ai bien lu votre excellent article……
    Et la dernière partie a attiré mon attention :
    « ….Les premières clopes sont fumées……dans les bases militaires. »

    Est-ce que quelqu’un envisagerait que fumer soir fortement déconseillé, voire interdit dans le cadre de l’armée ????

    On comprend aisément que ce serait là un moyen très efficace pour faire baisser le nombre de jeunes qui sont contaminés dès leurs 18 ans…..

    • Eliahou Bar On Répondre

      14 juillet 2012 a 07:37

      Pas besoin de faire l’armée pour fumer. J’ai commencé à fumer à 16 ans et je n’ai pas fait l’armée.

  18. Eliahou Bar On Répondre

    13 juillet 2012 a 05:48

    @ Marcoroz : Non, ce ne sont pas les effets du tabagisme mais ceux de l’intolérance et des provocations multiples et incessantes des anti-tabac !

    Si l’on te harcèle, au bout d’un moment, tu t’énerves. C’est logique et humain, que tu sois fumeur ou non n’y change rien.

    Mais, Marcoroz, tu démontres clairement ton parti pris dans ton commentaire, ainsi que ton manque d’honnêteté sur la question, mais surtout ton manque d’arguments.

    • Marcoroz Répondre

      1 octobre 2012 a 09:23

      Mon manque d’arguments ?

      Les fumeurs me causent des nuisances à double titre avec leurs cigarettes, d’une part parce que la fumée me dérange, d’autre part parce que cela nuit à ma santé. Cela me suffit amplement pour vouloir qu’il soit interdit de fumer partout, même dans la rue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *