Turquie : réforme constitutionnelle contre la Liberté de la Presse. La peine de mort bientôt de nouveau en vigueur.

Publié le : 15 juillet 2012
Print Friendly

Le parti nationaliste islamique Justice et Développement (AKP) du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a présenté une mesure visant à limiter la liberté de la presse, actuellement protégée en vertu de l’article 28 de la Constitution.

Erdogan et les membres de l’AKP

Jusqu’à aujourd’hui, l’article 28 stipule que « la presse est libre et ne doit pas être censuré ». Il y a toutefois des limites au nom de la sécurité nationale, de l’ordre public et des principes fondamentaux de la république. Mais rien de vraiment offensant pour les journalistes.

Problème : avec presque 80 journalistes (sur mes 12 derniers mois) arrêtés, interrogés, torturés, emprisonnés, censurés et puis, peut-être relâchés, la Turquie doit trouver un terrain légal pour le faire sans violer sa propre loi. Alors, les islamistes ont proposés une réforme constitutionnelle ou la liberté de la presse ne pourrait plus empiéter sur « la moralité publique » (un thème très en vogue dans les dictatures actuelles type « Syrie »).

Inscrivez-vous à la newletter de JSSNews

Selon le quotidien local Milliyet, la proposition prévoit que «la liberté de la presse soit limitée pour protéger la sécurité nationale, l’ordre public, la moralité publique, d’autres droits individuels, la vie privée, pour prévenir les crimes, protéger l’impartialité et la liberté du système judiciaire, afin d’éviter la propagande de guerre, les discriminations et de la haine. »

Bienvenu dans le monde des Bisounours ! Avec une pareille loi, plus le droit de critiquer le gouvernement, plus le droit d’exprimer une opinion positive sur Chypre du Sud, la Grèce, les Kurdes ou Israël… Plus le droit de bouger une oreille.

Selon RSF, pas moins de 100 journalistes sont à l’heure actuelle, toujours dans les geôles turques…

Et puisque une bonne nouvelle ne vient jamais seule, le quotidien Vatan (affilié au Mouvement Nationaliste), affirme qu’une réforme constitutionnelle pourrait être mise en place dans les prochaines semaines pour rétablir la peine de mort en Turquie…

Jeremyah Albert – JSSNews
Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook !     

7 Réponses à Turquie : réforme constitutionnelle contre la Liberté de la Presse. La peine de mort bientôt de nouveau en vigueur.

  1. manitou Répondre

    15 juillet 2012 a 13:56

    De plus en plus CONS ces MUZZ.Et ça veux rentrer dans l’union européenne

    UN MUZZ RESTERA UN MUZZ, et tant mieux pour ISRAËL

  2. Frank Répondre

    15 juillet 2012 a 14:05

    C’est ce qui va se passer en égypte, une fois que les FM auront éliminé les militaires, ils instaureront une dictature

  3. DANZIGER Répondre

    15 juillet 2012 a 14:35

    Atatürk reviens, ils sont devenus fous !

  4. francois Répondre

    15 juillet 2012 a 18:52

    et bien au moins comme cela ils ne risquent meme plus de presenter leur candidature al Union Europeenne et risquent meme d`etre exclu du Conseil de l`Europe. au mojns les choses seront un peu plus claires

  5. méfaresh01 Répondre

    15 juillet 2012 a 19:23

    ENFIN! Quelque chose de sensé !!!

    On se demandait avec inquiétude jusqu’à quand un état islamiste comme la Turquie tolérerait que des lois stupides, inspirées de la décadence démocratique occidentale, permettraient aux voyous de la presse de dire ce qui leur plaît !!!!!

    Merci aux politiciens inspirés qui vont mettre fin à ce laisser-aller incompatible avec la grandeur de la pensée des sages de Téheran qui nous ont fait relire le Coran……

    Il est grand temps que la majestueuse Turquie du Héros ERDOGAN tourne enfin le dos à plus d’un siècle de perversion initiée par le traître, l’infâme Ataturk !

    Nous attendons avec impatience le retour de la VRAIE Turquie avec ses femmes entièrement voilées de noir, ses petits garçons endoctrinés dans les madrassas, ses petites filles illettrées et soumises, ses cinémas fermés pour toujours, ses rues sans musique, ses statues, ses fresques et ses tableaux enfin détruits….

    Enfin, nous pouvons apercevoir la lueur qui doit guider notre pays vers cet avenir radieux !!!!

  6. Serge Belley Répondre

    15 juillet 2012 a 22:22

    Je n’arrête pas de m’interroger sur la présence de la Turquie au sein de l’OTAN et surtout par quel stratégie elle s’y maintiens.
    A mon avis la Turquie est tellement au fait de toutes les décisions en haut lieu de cette organisation qu’il est devenu impossible a ses membres de l’expulser même si les valeurs de l’Occident sont en grand danger. Le principal ennemi de l’OTAN viens de l’intérieur et c’est lui qui le détruira.

    • Anahide Répondre

      17 juillet 2012 a 20:35

      Je me demande si l’adage français qui dit « On a ce que l’on mérite » ne s’applique pas dans ce cas là ». De toute manière l’Occident n’a jamais rien compris à l’Orient et j’ai l’impression que ce n’est pas près de changer. Faut voir comment l’Occident se comporte avec les pays arabes et leur printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *