Nouvelle crise politique en Israël avec le départ de Kadima de la coalition

Publié le : 18 juillet 2012

Les députés de Kadima ont voté par une large majorité leur départ la coalition dirigée par le Likoud mardi soir, après des semaines de turbulences sur un projet de loi universelle. Le vice-Premier ministre Shaoul Mofaz a rejeté les projets de propositions universelles mis en avant par le Premier Ministre Benjamin Netanyahu tôt mardi.

Mofaz a déclaré aux journalistes que M. Netanyahu avait choisi ses propres intérêts au-dessus des intérêts du pays – et que, malgré le prix politique que lui, leader de Kadima, va payer, il préfère se retirer de la coalition.

« [Netanyahou] a choisi ses propres intérêts au-dessus des intérêts du peuple israélien », a t-il affirmé. « Il a choisi d’abandonner les jeunes de notre pays. »

« Sans un partage de la charge du devoir de l’armée, il ne peut y avoir de justice sociale – et sans justice sociale, il n’y aura pas de partage de la charge du devoir de l’armée », a déclaré M. Mofaz.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

« J’étais prêt à des compromis historiques, mais j’avais une ligne rouge que je ne pouvais franchir », a-t-il dit. Mofaz a encore déclaré que M. Netanyahu avait « pris le parti des conscrits réfractaires par rapport à ceux qui portent le fardeau national ».

Netanyahu a répondu en disant qu’il était désolé du choix de Kadima : « Nous étions très proches d’un changement significatif dans la répartition de la charge nationale », a t-il répondu dans une lettre. « Je vous ai expliqué que la seule façon de mettre en œuvre cette loi serait une mise en place progressive, sans déchirement de la société israélienne. Je vais continuer à travailler pour créer une solution responsable. »

Lors de la réunion, M. Mofaz a envoyé une lettre à Netanyahu disant qu’il avait manqué une chance historique.

« Malheureusement, vous avez décidé de ne pas profiter de cette occasion », écrit-il. « Vous préférez d’étroites considérations politiques, une alliance avec les ultra-orthodoxes plutôt qu’avec les sionistes. »

« Il y a une différence entre le compromis et l’aveuglement », a déclaré Mofaz aux journalistes plus tard.

Trois députés Kadima ont voté contre le départ de la coalition : Otniel Schneller, Avi Dichter et Yulia Shamalov Berkovich.

La chef de l’opposition Shelly Yachimovich a fait l’éloge du mouvement et appelé à des élections anticipées. « Kadima s’est retirée de la coalition et c’est la fin de la honte, de l’union malheureuse entre elle et Netanyahu », a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

L’ancienne chef de Kadima, Tzipi Livni, a salué ce mouvement politique sur sa page Facebook : « Le partenariat politique qui est né dans le péché a pris fin ».

Le départ de Kadima signifie la fin d’un gouvernement d’unité nationale né il y a à peine deux mois, qui a vu Mofaz unir ses forces avec Netanyahu, en échange d’un accord de principe sur ce projet de loi.

Malgré le départ de Kadima de la coalition, le gouvernement tient toujours, mais seulement par une mince majorité. Les analystes affirment que Netanyahu serait prêt à appeler à des élections anticipées.

Avi Retschild – JSSNews
Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook ! 

Print Friendly

8 Réponses à Nouvelle crise politique en Israël avec le départ de Kadima de la coalition

  1. david c Répondre

    18 juillet 2012 a 10:57

    Voilà le résultat des « ouvertures à gauche » ! ça permet de mécontenter tout le monde ! A noter qu’en général , la Gauche ne fait pas d’ouverture à Droite , peut-être parce qu’il est inutile d’apprendre à un vieux singe à faire la grimace !

    • Daz Répondre

      18 juillet 2012 a 11:20

      Faut peut-être arrêter de voir des « gauchistes » partout…

      Enfin bon, Mofaz a raison pour le coup Netanyahu joue seulement sa longévité politique en faisant tout pour ne pas froisser les religieux, Mofaz lui est un ancien Chef d’Etat Major si je ne dis pas de bêtise, normal qu’il soit inconcevable pour lui de jouer le même jeu de Netanyahu.

      • Matt Répondre

        18 juillet 2012 a 12:10

        Je suis d’accord que les religieux doivent effectuer le service militaire, mais Bibi veut le faire de façon progressive et non effectuer une fracture dans la société Israélienne! Il est vrai que Mofaz a été un très bon Chef d’Etat Major, mais c’est un mauvais homme politique, je me permet de rappeler à tous que ce dernier était pour le désengagement de Gaza,on sait ou cela nous a amené…

      • david c Répondre

        18 juillet 2012 a 12:14

        @ daz :Ce ne sont pas les ‘gauchistes’ que je vois partout , …d’autant plus qu’ils sont tres minoritaires !
        Je ne juge pas non plus l’objet d’un vote sur le service national !
        Je dis que dans tous les pays , lorsque la Droite est au pouvoir , elle n’a qu’un souçi (un complexe ): plaire à la Gauche pour ne pas apparaitre dictatoriale ! Dans le cas présent , Netanyahu n’a eu de cesse de faire des avances à Kadima (moribonde) et à conserver contre l’avis général l’illustre Barak ….pour être l’unificateur ! !
        Quand à Mofaz , non seulement il pense aussi « à son avenir » , mais il l’a dit : « je serai le prochain 1ér ministre !
        A jouer au plus fin , il faut prendre garde de ne pas se perdre !

        • Daz Répondre

          19 juillet 2012 a 15:28

          David> Hmm, j’ai mal compris alors je m’excuse ;).

          Matt> Je ne suis pas d’accord, la fracture est déjà là, ouverte et jamais soignée depuis des décennies !

  2. Arik Répondre

    18 juillet 2012 a 12:10

    Bonjour Jss news,
    Vos traductions de l hebreu sont parfois assez approximatives ( Kadima a pris sa retraite de la coalition : Kadima s est retire de la coalition) de meme la traduction de « het » n est pas pour la phrase de Livni « le peche » mais « la faute » au sens laic du terme
    cela change parfois le sens des phrases comme ici.

  3. yb Répondre

    18 juillet 2012 a 14:25

    Mofaz et kadima étaient plus intéréssés à se montrer comme les « héros » de lutte contre les harédim , ceci par opportunime électorale ,que de véritablement arriver à un compromis qui permette un service militaire ou civil pour tous et dapté à chacun ,ce qui a mon sens est une nécessité sociale et serait plus juste.
    kadima est un partie regroupant des opportunistes de tous horizons,

    • Daz Répondre

      19 juillet 2012 a 15:29

      Mais oui Sharon était un salop d’opportuniste …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *