Ils s’appelaient Itzik, Amir, Maor, Elior et Kochava…

Publié le : 20 juillet 2012
Print Friendly

Le cinq Israéliens qui ont été tués au cours de l’attaque terroriste sur un bus de tourisme à Burgas, en Bulgarie, mercredi, ont été identifiés comme: Itzik Kolengi (28 ans) de Petah Tikva, Amir Menashe (28 ans) également de Petah Tikva, Maor Harush (25 ans) d’Ako (Saint Jean d’Acre), Elior Priess (26 ans) de Ako et Kochava Shriki (44), de Rishon Lezion.

Itzik et sa femme Gilat

Un IAF C-130 Hercules, transportant les corps des victimes, est arrivé en Israël peu après minuit. L’avion est arrivé depuis la Bulgarie dans le cadre d’une mission de sauvetage israélien à Burgas.

Kochava

Jeudi midi, un avion militaire a rapatrié en toute sécurité les 32 Israéliens qui ont été blessés dans l’attaque anti-juive. Autour de 22h30, un autre C-130, qui a été envoyé à Sofia, est arrivé en Israël transportant trois Israéliens qui ont subi des blessures graves lors de l’explosion.

Maor

Un service religieux militaire, dirigé par le rabbin militaire en chef Avi Peretz, a été tenu en l’honneur des victimes à l’aéroport international Ben Gourion. Le ministre du Tourisme Stas Misezhnikov servait en tant que représentant de l’Etat.

Kochava Chriki sera mise en terre vendredi, au vieux cimetière de Rishon Lezion. Itzik Kolengi et Amir Menashe seront inhumés au cimetière de Segula à Petah Tikva. Maor Harush et Priess Elior seront inhumé vendredi, au cimetière de Ako.

Amir

La tragédie est d’autant plus grave que Kochava Shriki était depuis quelques semaines enceinte de son premier enfant. C’était une victoire pour elle, qui avait passé plusieurs années en traitement contre l’infertilité.

« Kochava m’a dit qu’elle était enceinte et qu’ils étaient très heureux », a rappelé sa sœur, Yael Morad. « Un peu plus tard nous avons entendu les informations à propos l’attaque terroriste. Nous avons pensé qu’elle était en vie jusqu’à ce que nous avons été informés qu’elle était sur la liste des personnes disparues. »

Elior

Yitzhak, son mari, a déclaré: «nous avons pris le bus et s’est assise dans la quatrième rangée. J’ai senti une forte explision sur la gauche. Je suis tombé par terre, dans la fumée, pendant 20 secondes. Après quoi j’ai repris mes esprits petit à petit. Je marchais vers la sortie en criant à ma femme « viens avec moi ». Mais après quelques secondes, j’ai remarqué qu’elle n’était toujours pas là. La fumée était très épaisse. Je voulais retourner en arrière mais le passage était bloqué par d’autres passagers. »

Puis il ajoute « j’ai attendu dans le terminal et j’ai été évacué à l’hôpital. J’espérais la retrouver là-bas. Mais non. J’ai demandé à l’ambassadeur et au Magen David Adom des nouvelles… Mais en vain ! J’ai ensuite compris qu’elle était morte quand j’ai entendu : « le premier ministre veut vous parler. » Elle était dans les premières semaines de sa grossesse. On était venu pour qu’elle se repose et prenne des forces… »

Preiss et Harush étaient amis d’enfance. Kolengi et son épouse Gilat ont célébré la naissance de leur première fille, il y a quatre mois et se réjouissaient d’un long week-end avec leurs amis Menashe Amir et son épouse Natali.

Ils s’appelaient Itzik, Amir, Maor, Elior et Kochava… Ils étaient juifs et israéliens. C’était leur seul crime.

Dan Birenbaum – JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi.

 

11 Réponses à Ils s’appelaient Itzik, Amir, Maor, Elior et Kochava…

  1. Alain Répondre

    20 juillet 2012 a 11:20

    Ce Chabat pour eux !

  2. Kathleen Répondre

    20 juillet 2012 a 14:31

    Vacances qui tournent au cauchemar, trop jeunes pour mourir…
    Quand je pense que certains nous bassinent, en veux tu, en voilà avec le ramadan alors que cette pseudo religion a des germes nazis en elle…voire même les israëliens qui prennent des dispositions à l’encontre des palestiniens …tout ceci me dégoûte et me révolte…

    Toutes mes condoléances à leurs familles…qu’ils reposent en paix…

  3. Kathleen Répondre

    20 juillet 2012 a 15:04

    Une pensée très émue pour eux ce soir à l’allumage des bougies !

    http://centerloup.c.e.pic.centerblog.net/o/2200dd97.jpg

  4. John Répondre

    20 juillet 2012 a 16:21

    Aucune parole ne peut expliquer ce que je ressens.

    Ils le payeront un jour ou l’autre, de leur sang putride.

  5. Gabriel Répondre

    20 juillet 2012 a 16:34

    Le nazislam tel qu’il est parti et si on ne fait rien, durera mille ans. Reveillons nous

  6. דוד Répondre

    20 juillet 2012 a 17:36

    Ça fait mal de voir leurs visages… parce que on prend bien conscience de l’horrible réalité !
    C’est écoeurant, surtout pour leurs proches !
    Ça laisse sans voix !

  7. ATTAL Répondre

    20 juillet 2012 a 19:32

    Les muzz n’aiment que la mort; il faut leur faire plaisir le plus possible!

  8. roseblue693 Répondre

    20 juillet 2012 a 19:41

    juste une prière pour accompagner leurs âmes partis trop tôt, et brutalement !!!! que la lumière soit leurs nouveau monde .

  9. maujo Répondre

    20 juillet 2012 a 22:47

    « juste une prière pour accompagner leurs âmes partis trop tôt, et brutalement !!!! que la lumière soit leurs nouveau monde . »

    Amen!

  10. Désiré Répondre

    21 juillet 2012 a 07:40

    Je partage votre affliction et votre révolte .
    Mais pensons aussi au chauffeur bulgare du bus , Moustapha Klossov .

    • Désiré Répondre

      21 juillet 2012 a 10:14

      Il avait 31 ans et il laisse une fille de 12 ans .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *