Armes chimiques syrienne : Quoi ? Combien ? Comment ?

Publié le : 24 juillet 2012

La Syrie a reconnu pour la première fois lundi être propriétaire d’armes chimiques et bactériologiques. En Israël (comme dans la plupart des pays civilisés), on connaissait cette vérité depuis plusieurs décennies. JSSNews a donc contacté Mario P., expert en contre-terrorisme israélien, pour faire un point sur cette menace…

- Depuis les années 1980, la Syrie a fait des efforts pour acquérir et maintenir un arsenal d’armes chimiques. A chaque défaite contre Israël, en 1967, 1973 et 1982, le régime Alaouite a fait en sorte de se procurer plus et plus d’armes bactériologiques et chimiques. Un programme nucléaire a même été mis en place, mais détruit en 2007 par l’aviation israélienne.

- La Syrie n’a ni signé ni adhéré à la Convention sur les armes chimiques (CIAC), et a officiellement déclaré que, bien qu’il soutient un Moyen-Orient sans armes de destruction massive (ADM), il ne peut pas unilatéralement renoncer armes chimiques tant qu’Israël continue de faire peser une menace à sa sécurité. Israël, pour sa part, affirme ne jamais avoir menacé la Syrie et rappelle que toutes les guerres entre les deux pays ont été lancées par la Syrie.

Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook !

- La Syrie a commencé à développer ses propres capacités de production chimique en 1971 au Centre d’Etudes et de Recherches Scientifiques (CERS). Cette installation située à Damas, administre aujourd’hui tous les programmes d’armes chimiques, tout en contribuant directement aux efforts de recherche et de développement. On estime que la première arme chimique syrienne avait été offerte par l’Egypte avant la guerre d’octobre 1973 contre Israël.

- Selon la majorité des experts sur le sujet, il y a quatre sites présumés d’armes chimiques en Syrie – un juste au nord de Damas, le second près de la ville industrielle de Homs, la troisième à Hama (là où l’on produirait du Sarin et du Tabun) et quatrième site se situe près du port méditerranéen de Lattaquié.

- La ville de Cerin, sur la côte, est également fortement soupçonnée d’être productrice d’armes biologiques. Plusieurs autres sites sont surveillés par les agences de renseignement étrangers et sont indiqués uniquement en tant que suspect.

- Les volumes exacts d’armes dans l’arsenal syrien ne sont pas connus. Toutefois, les services secrets de divers pays estiment que la Syrie possède plusieurs centaines de litres d’armes chimiques et produit des centaines de tonnes d’agents bactériologique par an.

- Les agents chimiques sont conçus pour être montés sur un système balistique.

- Plusieurs milliers de bombes aériennes chimiques sont entre es mains syrienne (la plupart du temps remplis de sarin). On estime qu’entre 50 et 100 ogives missiles balistiques chimiques sont également dans les mains du régime.

- Avec le Scud-C de fabrication nord-coréenne, la Syrie dispose d’une portée de 600km pour ses ogives aux gaz neurotoxiques. Nouvelle longue portée nord-coréenne Scud C, avec des distances allant jusqu’à 600 km et d’éventuelles ogives des gaz neurotoxiques. Certains missiles sol-air et certains missiles de croisières peuvent aussi avoir été transformé pour utiliser des ogives chimiques.

- Le régime dispose par ailleurs de lanceurs SS-21 et d’au moins 36 missiles SS-21 avec une portée de 80 à 100 km, en plus des Scud B (portée de 310 km).

- Le régime pourrait aussi utiliser ses 24 MiG-23BM Flogger F ou ses 20 avions de chasse Su-22 pour bombarder chimiquement certaines cibles.

Par Roger Astier – Avec le soutien de Mario P., expert israélien en contre-terrorisme – JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi. 

Print Friendly

6 Réponses à Armes chimiques syrienne : Quoi ? Combien ? Comment ?

  1. König Armleder Répondre

    24 juillet 2012 a 15:03

    Les armes chimiques syriennes sont telles la bombe atomique pour nous autres : des armes de non-emploi.

    Guillaume n’a rien dit contre l’utilisation de l’ypérite et cela lui a coûte le traité de Versailles.

    Plus proche de nous, Saddam a été diabolisé mondialement a cause de la répression anti-kurde et il a finit sur l’échafaud…

    Les armes ne sont pas le problème tant qu’une internationale terroriste ne s’en sont pas rendues maître.

    Il faut davantage privilégier les alliances objectives en ce moment.

    Aider bachar à réduire la rébellion sunnite qui menace de l’emporter et fait courir à terme de gros risques à la stabilité du proche-orient.

    L’Iran montre ses muscles mais n’est pas le problème; d’ailleurs Ahmadinejad va bientôt se retirer de la vie politique et laisser la place à un modéré qui va faire baisser la pression.

    Enfin, il faut jouer la carte du Hamas à Gaza. Le Hamas est en effet de plus en plus débordé par les salafistes, et si la Syrie tombe, cette dégradation va se poursuivre et se renforcer.
    Plus rien ne sera sous contrôle.

    Certains sont-ils encore assez bêtes pour croire que Tsahal est plus à même que le Hamas pour réduire le risque du fondamentalisme islamiste ?

    • cognitif Répondre

      24 juillet 2012 a 17:30

      II est grand temps de dire qu actuellement c est devenu la guerre de la Russie contre les insurges syriens…

    • david c Répondre

      24 juillet 2012 a 18:13

      @ könig …: Comment des gens , supposés intelligents , peuvent-ils prendre des positions aussi stupides ?
      Entre les deux guerres mondiales, l’idée que la meilleure manière d’éviter une guerre contre Hitler était de désarmer préventivement la France et l’Angleterre était si stupide… que seuls des intellectuels de grand renom osaient la défendre.
      Ceux qui s’estiment très intelligents (!) , en viennent vite à exagérer l’importance de leur intelligence , et naturellement à sous-estimer celle de l’expérience ! Ils ont tellement pris l’habitude de vivre dans un monde virtuel où leurs erreurs n’entraînent aucune conséquence , qu’ils peuvent , plus facilement que les autres , prendre des positions diamétralement opposées à celles du commun , sans être troublés par leurs échecs répétés . C’est trop leur demander que d’avoir un peu de bon sens .

    • Frank Répondre

      24 juillet 2012 a 18:54

      Ton pseudo est celui d’un criminel alsacien du Moyen-Age qui massacrait les juifs, tu n’as rien à faire ici.

      Ton rêve est de voir l’Iran exterminer les israéliens, le reste n’est que manipulation répugnante de ton esprit pervers et haineux.

    • méfaresh01 Répondre

      24 juillet 2012 a 19:19

      @ König Armleder

      Et si mon frère s’appelait Rosine, ben….Ca serait ma soeur !!!!

      En fait, il faudrait qu’Israël joue à la roulette russe avec la survie de sa population….BEN, VOYONS !!!

      Alors,qu’on se le dise une bonne fois pour toutes :

      Le Peuple juif, depuis le 14 Mai 1948, a cessé d’être le cobaye préféré des « expériences » politiques, stratégiques, diplomatiques menées par des donneurs professionnels de conseils amicaux…….

  2. valmont Répondre

    24 juillet 2012 a 22:19

    Quel Kon ce Konig!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *