La renaissance des Kibboutz israéliens : 20% de population en plus en 2 ans !

Publié le : 24 juillet 2012

Après des décennies de déclin du nombre de Kibboutz, de faillites ou de privatisations, le mouvement des kibboutz israéliens est en plein renouveau, avec un nombre croissant de villages qui aimeraient devenir, ou redevenir, ce qu’ils étaient avant: des petits paradis de vie en collectivité !

La population des kibboutz d’Israël est aujourd’hui de 143.000 personnes. C’est le plus fort taux de population dans les kibboutz en 102 d’histoire. De fait, entre les années 2005 et 2010, les kibboutz on vu une augmentation du nombre de leurs habitants de 20% ! Et le point positif vient du fait que ce sont la plupart du temps des jeunes couples avec enfants qui s’y installent.

La plupart des kibboutzim ont mis en œuvre des réformes pour devenir commercialement viable. La libéralisation – y compris les revenus différentiels permettant accession à la propriété – ont augmenté l’attrait pour les nouveaux arrivants qui hésitaient jusque là à s’engager sur de purs principes communautaires.

Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook !

Seulement environ 60 des 275 kibboutz qui existent en Israël, fonctionnent encore aujourd’hui sur un modèle entièrement collectif, dans lequel tous les membres reçoivent le même salaire quel que soit le travail imparti. La plupart des autres kibboutz ont mis en places des écarts de salaires pour les personnes employées par le kibboutz, mais plus important encore: de nombreux habitants du kibboutz vivent travaillent aujourd’hui en dehors de la communauté et contribuent à la communauté en cédant une partie de leur salaire.

De nos jours, un nombre croissant de familles est attirée par la vie du kibboutz par la qualité de l’éducation, de l’environnement, de l’espace et de la sécurité. Mais, selon Amikam Osem, un membre du kibboutz Afikim près de la mer de Galilée, « depuis deux ans, le nombre de membre du kibboutz à augmenté de 20% et il y a désormais une liste d’attente pour les personnes désireuses de se joindre à nous. Les couples veulent élever leurs enfants dans un environnement coopératif. La plupart n’ont jamais vécu en kibboutz avant. »

Afikim exploite un système de taxation progressif: plus vous gagnez, plus vous payez à la caisse collective. Il y a un « filet de sécurité » pour tous, et le kibboutz subventionne les soins de santé, l’éducation, les besoins sociaux et de soins pour les personnes âgées. Le kibboutz possède et gère plusieurs entreprises prospères, plus des fermes laitières et de poissons, et fait pousser des dates, des bananes, des avocats et des olives sur ses terres. La salle à manger est largement subventionnée et est ouverte tous les jours pour le déjeuner, et deux fois par semaine dans les soirées.

Avant d’être acceptés comme membres avec droit de vote, les candidats louent des maisons sur le kibboutz. La plupart des membres possèdent maintenant leurs propres maisons, qui peut être légué à leurs enfants ou revendu à la convention collective.

L’essence même du rêve sioniste renaît alors que tout le monde donnait pour mort l’avenir de ces communauté. L’esprit des pionniers est plus que jamais ancré dans l’esprit des jeunes israéliens.

David Da Silva – JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi. 

Print Friendly

4 Réponses à La renaissance des Kibboutz israéliens : 20% de population en plus en 2 ans !

  1. subliminalsong Répondre

    24 juillet 2012 a 14:02

    Y a quoi comme Kibboutz francophone ?

  2. Jamme Répondre

    24 juillet 2012 a 17:17

    Bravo pour les volontaires qui vont au kibboutz, et merci d avoir supprimer la tête de hollande sur le bandeau,

  3. mamane Répondre

    24 juillet 2012 a 20:20

    j aimerais connaitre un kibutz qui accepte un jeune homme de 30 ans, qui va faire son alyat vers octobre prochain
    merci

  4. tabachnik Répondre

    19 mars 2013 a 11:48

    J’aimerais trouver un kibboutz non religieux où vivraient quelques francophones pour pouvoir communiquer afin de m’inscrire comme hôte payant, ou louer une maison, participer si possible à quelques activités.
    Merci de me répondre si vous possédez quelques renseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *