Je suis Française, non Juive et j’aime Israël

Publié le : 4 août 2012

Coolisraël (et JSSNews) est parti en quête de personnes hors du commun qui peuvent nous parler de leur Israël. Nous avons fait la connaissance de Monique Thébaut, une dynamique retraitée dijonnaise qui  est en train de préparer son sac à dos pour tenter l’aventure du volontariat civil en Israël.

Monique a plus  d’un tour dans son sac et va partager avec nous son parcours, son attachement et ses impressions sur Israël.

Lors d’un court séjour à Paris, Coolisraël a interviewé cette provinciale à la rouge crinière et au sourire éclatant. Derrière cette femme hors du commun se cache une femme rebelle et très engagée. Celle à qui on pose tout le temps la question : “Comment peux-tu aimer autant Israël en n’étant pas juive”?

Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook !

Monique, qui êtes vous?

Je suis née à Angers en 1948 (comme Israël). Ma mère est issue d’une famille bourgeoise et mon père ouvrier. Ma mère a étudié chez les Sœurs jusqu’à l’âge de 16 ans puis à 18 ans elle rencontre son futur époux, d’origine ouvrière. Elle tombe enceinte, mais son père ne supportera pas cette différence sociale et répudiera sa fille. Je ne le connus que quatre mois avant son décès.

Ma mère va accoucher seule  chez les Sœurs qui lui ont fait comprendre qu’elle vivait “dans le péché” car non mariée et qu’elle ne souffrait pas encore assez en accouchant !

Malgré tout, je suis élevée dans le respect des traditions catholiques. Ma mère ne faisait jamais la lessive et ne cuisinait jamais de viande le vendredi.

Communion solennelle à 12 ans après quelques années de « cathé » , avec un curé qui répétait à chaque instant « Ce sont les Juifs qui ont tué Jésus » voilà des paroles qui ont marquées mon enfance.  Les Juifs étaient comparés à de la mauvaise herbe. Tous ces propos me mettaient mal à l’aise mais je n’en ai jamais parlé à mes parents.

A 18 ans, je me suis aussi mariée, mais contrairement à ma mère, je n’étais pas enceinte !

Mon premier mari était plombier et j’étais employée de banque. En 1969, j’accouche de mon fils David.

Comment avez-vous eu votre premier coup de foudre pour  Israël, pays si loin de la France ?

Dans les années 80, j’habitais à Saumur avec mon second époux, employé de banque comme moi,  qui était muté par son travail. Comme toutes les femmes entre midi et la reprise du travail, je partais faire les magasins, et là ce n’était pas un coup de foudre, mais un incendie dans une vitrine de magasin qui a tout enclenché !

Je sonne, m’apparaît René, le propriétaire de cet enseigne, pour me remercier il m’invite le soir avec son épouse Jacqueline, elle était juive, lui était chrétien, une première étape était franchie, beaucoup de questions, des livres échangés, achetés, lire et apprendre l’histoire de la Palestine devenue en 1948 « ISRAEL ». C’était la première fois que je rencontrai une personne de confession juive et avec tout ce que j’avais entendu dans mon enfance par le Père, j’avais peu de chance d’en rencontrer ! J’ai découvert beaucoup de nouvelles choses qui m’ont permis de comprendre cette religion que je ne connaissais pas du tout.

Un jour, j’allais voir Jacqueline, son mari me dit : “elle est au lit toute la journée, elle n’allume pas l’électricité, peux-tu venir un autre jour”. Je pensais qu’elle était souffrante, en fait je venais de découvrir le Kippour (le Grand Pardon)….

La vie ce  n’est pas hasard, la vie met sur notre route des personnes exceptionnelles. Je tiens à rendre hommage à Jacqueline et René qui  m’ont aidée à faire ce chemin.

J’ai déménagé après sur Rouen avec ma famille où la communauté juive était peu présente à l’époque.  Suite à une autre mutation, nous avons vécu à Reims. Je me suis alors rapprochée de la synagogue.

Quand nous nous sommes installés à Dijon, il y a maintenant 15 ans, j’écoutais tout le temps Radio Chalom Dijon et un jour j’ai même gagné un jeu ! J’ai fait par la suite connaissance de l’animatrice Corinne avec qui je me suis très vite bien entendue. Elle a une fille du même âge que ma petite fille qui habite Toulouse.

Je suis donc entrée par la petite porte de la communauté juive de Dijon en devenant trésorière du centre culturel. J’ai même pensé un jour à la conversion, mais je reste réservée par rapport à ma famille. Donc je reste Catholique avec mes racines juives.  Je mange même “kosher style” et je fais très attention à ce que je consomme. Je porte même une étoile de David.

Quelles sont les réactions de vos proches par rapport à cette passion ?

Ma famille était interpelée par son intérêt pour le judaïsme et Israël. Mes amis me  mettent en garde sur la sécurité  quand je voyage en Israël. Ils ont peur d’y aller à cause de l’image de “pays en guerre” véhiculée par les médias.

Une question revient très souvent : ” comment peux-tu aimer autant Israël en n’étant pas juive ?

Quant à mon mari, mon fils et mes filles ils me laissent faire. ….

-En quelle année avez-vous fait votre premier voyage en Israël et qu’elles ont été vos premières impressions ?

En 2004  c’est décidé je pars en Israël, j’en parle autour de moi, « fais attention c’est la guerre là-bas » « on fera des prières pour toi pour que tu reviennes » et c’étaient des amis qui me disaient cela !

Ma tête est déjà envahie d’écritures et d’images lues et vues, maintenant l’avion se pose, je vais pouvoir enfin voir « Jérusalem ». Et comme Chateaubriand « j’aperçus enfin moi-même cette montagne comme une tache ronde au-dessous des rayons »  et tout simplement les larmes coulent, oui j’étais heureuse d’être là fouler cette terre, oui Jérusalem je te vois, oui Jérusalem je te sens !!!!  L’on voudrait partager cet immense bonheur avec les personnes qu’on aime, et depuis tous les ans je pars une semaine pour découvrir ce petit pays, mais tellement grand dans mon cœur.

Vous êtes maintenant Présidente de l’Association France-Israël Dijon, pouvez-vous nous en dire plus ?

En 2002, l’Association France-Israël Dijon m’invite pour une Assemblée générale. J’y vais, j’observe. Vais-je pouvoir m’investir ? La décision fut vite prise, ma place était là. Après ces années de rencontres et d’échange, le temps était venu d’être sur le terrain ! 2002, une année terrible pour Israël terrorisé par les attentats suicides. Je ne pouvais rester sans rien faire et ne rien dire, je devais agir, faire connaître même modestement et localement  Israël.

Nous cherchons  toujours à donner une image positive d’Israël, d’où l’idée de notre logo, et aussi de nos journées “Israël Autrement -  un autres regard sur Israël” depuis 2005, c’est notre façon d’équilibrer l’information au sujet d’Israël, nous visons toujours à encourager les liens d’amitiés entre nos deux peuples.

Au début, nous avions commencé par une journée et  comme il y avait comme un goût de trop peu, l’essai s’est transformé en “Semaine Israël Autrement”, malgré la crainte des autres membres de l’association qui me disaient, qu’allons-nous présenter, c’est trop long une semaine. En fait ça s’est avéré être beaucoup trop court……Il y a tant de choses à découvrir, à montrer : la culture, la gastronomie, le vin, la recherche médicale…et j’en passe.

Depuis mars 2011, j’ai été élue Présidente, c’est un grand honneur et une grande joie pour moi. Je suis bénévole sept jour sur sept, huit heures par jour. Pour 2013  nous avons programmé en Mai   « Voyage au Cœur de Jérusalem »  sur 3 jours, stands, vin, livres, conférences Jérusalem dans son aspect historique géographique, culturel, économique”. Un spectacle  « Thé à Jérusalem » avec danses Israéliennes, récits d’écrivains…..musique…Quizz sur Jérusalem…..

-Que diriez-vous à nos lecteurs de coolisraël qui ne connaissent pas  encore Israël ?

Prenez l’avion pour partir par-delà les terres, par-delà la mer, parmi les pierres, où la vie commence avec l’humanité « ISRAEL ».

Par Coolisraël - JSSNews
Pour découvrir l’Association France Israël Dijon
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi. 

Articles liés
A l'aéroport de Tel-Aviv, les drapeaux et les messages "Bienvenu aux immigrants"
Il y a quelques jours, la télévision France 2 diffusait un reportage sur l'immigration des juifs de France en Israël. Un reportage de plus de 4 minutes, plutôt bien fait et cohérent. Il y a certes ...
Lire tout l'article
Lettre ouverte à Carole Tuchszirer
Madame Tuchszirer, Vous avez publié un article le 22 juillet dans Libération, sous le titre "petit manifeste à destination des juifs français de bonne volonté". Permettez-moi de vous répondre en tant que juif et ...
Lire tout l'article
Hasbarrah : Et si nous revenions aux bases ? Parlons Torah !
Tout en faisant face aux Nations du monde, l'État d'Israël et ses responsables de relations publiques ont tout essayé, allant de l'argument sécuritaire à l'étroitesse des frontières en passant par la menace stratégique. Pourtant, ces ...
Lire tout l'article
La Knesset vote une loi contre le boycott d’Israël… Et des palestiniens !
Le projet de loi qui appelle à des sanctions contre quiconque appel ou pratique un boycott contre Israël vient d'être voté à 48 voix pour contre 38. Pour le centre gauche (Kadima), Netanyahu a "franchi ...
Lire tout l'article
Où est passée la gauche de Golda Meir ?
Alors que les pays arabes limitrophes d'Israël ne permettent pas aux femmes de voter, Israël a été l'un des premiers pays au monde à avoir eu une femme Premier ministre - Golda Meir. Décrite comme ...
Lire tout l'article
Scoop JSSNews : 200 franco-israéliens et touristes se mobilisent pour Gilad Shalit à Tel-Aviv
Scoop JSSNews : Entre 150 et 200 Franco-Israéliens parmi lesquels de nombreux touristes français, se sont mobilisé à 15 heures ce 14 juillet, à Tel Aviv, pour rendre un hommage appuyé à un de leur ...
Lire tout l'article
B'tselem, une ONG d'extreme gauche financée par l'étranger
Des ministres israéliens ont adopté dimanche un projet de loi qui imposerait de dures sanctions aux associations de "défense des droits de l'Homme" israéliennes qui soutiennent des campagnes de boycott du pays ou des accusations ...
Lire tout l'article
Amis d’Israël, de droite ou de gauche, unissons-nous !
Israël est aujourd'hui confronté aux plus grandes menaces militaires de son histoire. Sur ses frontières nord, la Syrie pourrait être utiliser ses armes chimiques et le Hezbollah est en attente d'instructions de l'Iran concernant ses ...
Lire tout l'article
Emmanuel Racine ou l’œuvre d’un pionnier – Par Elie Lévy
Il est, comme ça, des hommes qui ont traversé le siècle dernier, et dont la vie fût façonnée par les événements qui ont croisés leur route. Qui connaît Emmanuel Racine ? A part un petit cercle ...
Lire tout l'article
Les francophones investissent la politique israélienne
La société israélienne traverse une époque sans précèdent au niveau social, et nos politiques sont amenés à placer au rang de leurs préoccupations prioritaires les problématiques internes, et non plus le conflit avec les Palestiniens. ...
Lire tout l'article
Vidéo: l’Alya des juifs de France en 2009
Lettre ouverte à Carole Tuchszirer
Hasbarrah : Et si nous revenions aux bases ? Parlons Torah !
La Knesset vote une loi contre le boycott d’Israël… Et des palestiniens !
Où est passée la gauche de Golda Meir ?
Scoop JSSNews : 200 franco-israéliens et touristes se mobilisent pour Gilad Shalit à Tel-Aviv
Israël: une loi contre le financement étranger des ONG anti-sionistes ?
Amis d’Israël, de droite ou de gauche, unissons-nous !
Emmanuel Racine ou l’œuvre d’un pionnier – Par Elie Lévy
Les francophones investissent la politique israélienne

19 Réponses à Je suis Française, non Juive et j’aime Israël

  1. Marock Répondre

    4 août 2012 a 23:26

    Du plus haut comique, ce texte.
    Bien gentillet, on dirait la comtesse de Ségur, sans le style.
    Matiné d’ un chouïa de Gervaise, assomant.

    Ça fait du bien de rigoler de temps en temps.
    C’ est tout naïf et plein d’ invraissemblances.

    « un curé qui répétait à chaque instant « Ce sont les Juifs qui ont tué Jésus » voilà des paroles qui ont marquées mon enfance. »

    Etrange que moi qui suis de la même époque n’ ai jamais entendu ce genre de délire.

    C’ était le bobard du samedi soir ?

    • Gally Répondre

      4 août 2012 a 23:50

      Je connais plusieurs personnes qui l’ont également entendu Marock, cela dépendait de sur qui tu tombais.

      • Marock Répondre

        5 août 2012 a 00:29

        Il est sur que je ne fréquentais pas le saint nicolas du chardonnet.
        Seulement mon brave curé de campagne, qui me punissait de trois pater et quatre ave quand je lui avouais que j’ avais aidé ma voisine à monter au cerisier, et ceci sans détourner mon regard du haut de l’ échelle, fallait bien veiller à ce qu’ elle ne chut point.

        Lui, il pensait plutôt à quelle table il allait être invité, et à ce qu’ il y avait à manger. Et à boire.
        Le saint homme.
        Je connais des gens qui m’ on dit qu’ on leur avait raconté que…
        Moi pas :lol:

        • Marcoroz Répondre

          2 novembre 2012 a 00:20

          Eh bien moi, en 1970 un camarade de classe m’a dit que j’avais tué Jésus. Et en 2001, lors d’une messe à laquelle j’assistais en Haute-Marne, j’ai entendu le prêtre tenir des propos antijuifs.

          • Armand

            2 novembre 2012 a 02:24

             » Eh bien moi, en 1970 un camarade de classe m’a dit que j’avais tué Jésus. »

            Cher Marcoroz je suis certain que ce n’est pas toi , je serai prêt à témoigner .

    • Dov Répondre

      5 août 2012 a 21:21

      Vous etes négatif et Nuisible.
      Circulez il y rien a voir.

      • Marock Répondre

        5 août 2012 a 23:44

        Nuisible ?
        Parce que je préfére l’ action aux racontars emmiellés ?
        Et que je critique un texte empli d’ une platitude de poncifs ?
        Ça m’ interresse pas sa vie, à cette brave dame, ses époux, ses résidences successives …
        Elle part en Israél ? Trés bien. Mais pourquoi le crier sur les toits ?

        Vous n’ avez pas connu, sur ce site, une brillante intervenante.
        Pas juive non plus, mais partie en Israél, il y a bien longtemps, dans les kiboutz (ins ?)sans nous faire tout ce ramdan.

        Et retournée récement, un long temps ensuite, et qui nous a fait bénéficier de ses impressions de voyage, dans toute sa sincérité et fausse naïveté, du presque direct.

        Sans vouloir être méchant, la bonne dame me fait penser à Sartre, le ténia agité dans son bocal, et sa guerre d’ Espagne.
        Elle a duré trois bouquins insipides, sa guerre, à exprimer sa fougue guerriére, et bien sur son empêchement d’ y participer pour cause de vue basse et pieds plats.Un vrai héros.

        Malraux, il a rien dit, il est parti.
        Et a raconté ensuite, lui avait participé, avait été témoin.

        Lisez « L’ Espoir », ça devrait, j’ espére, vous ouvrir l’ esprit.

        • Marcoroz Répondre

          2 novembre 2012 a 00:22

          Malraux, qui a divorcé de sa femme – juive – au moment où, ce faisant, il la mettait en danger de mort ainsi que sa fille…

  2. méfaresh01 Répondre

    4 août 2012 a 23:48

    Ben,oui! Mais…..

    Cette brave dame que je salue est l’archétype de la minorité presque silencieuse qui a décidé de voir et de penser par elle-même…..

    Mais parlons plutôt de la masse de décérébrés qui font la joie des propagandistes antijuifs (on dit aujourd’hui antisionistes) en suivant aveuglément les sentiers de leur haine. Chacun sait bien que la recherche personnelle, l’analyse critique et la vérification sont des méthodes bien plus fatigantes que le béni-oui-oui.

    Il faut nous rendre à l’évidence, les enfants du pays de Descartes et de Pasteur sont devenus de pauvres faibles d’esprit en remettant les clés de leur cerveau à des menteurs haineux. Pauvre France! Le Mal est désormais en Toi……

  3. herve de paris Répondre

    5 août 2012 a 00:17

    « les Juifs qui ont tué j…., c’est un vieux stéréotype antisémite véhiculé par l’église depuis des siècles, beaucoup de mes amis non-juifs, me répétaient ces âneries qu’ils apprenaient au catéchisme le dimanche…
    Alors qu’il suffit de lire un évangile, pour comprendre que les Juifs n’ont rien à voir avec la crucifixion….
    Ces conneries ont été la base de bien des pogroms et aussi, de l’inquisition espagnole du XVI siècle

  4. Admatai Répondre

    5 août 2012 a 08:59

    N’en déplaise à certains mais ce que raconte cette femme est tout à fait représentatif de de la France des années 50-70 . J’ai souvent entendu cette phrase pendant ma scolarité que les Juifs étaient responsables de la mort de Jesus. Cet antisemitisme n avait rien à voir avec la violence de celui d aujourd’hui mais il existait plus feutré et trés imprégné dans toutes les couches de la société. Pour exemple à cette époque en médecine certaines spécialitės étairent quasiment impossible à pratiquer pour les Juifs du fait du barrage de certains mandarins….

  5. sunset Répondre

    5 août 2012 a 11:34

    inspirante …rafraichissante , voila le portrait de la femme engagée , volontaire qu es Monique , une femme qui fait ce que beaucoup d entre nous de religion juive en diaspora ne font pas pour Israël il faut le dire…. et avec passion et détermination véhiculé par l amour et la recherche de la vérité , je trouve personnellement son action très importante car elle ouvre la voie a beaucoup d autres de par son expérience , son courage se situe également dans la dissidence d aller a l encontre de ce que des menteurs aux idées nazis a la rhétorique honteuse et diffamatoire ont essayé de lui mettre dans la tête dés son plus jeune âge …je vous tire mon chapeau Mme ..vous êtes un exemple et une femme juste ..un grand shalom a vous .

  6. mardoche Répondre

    5 août 2012 a 11:45

    Ne peut-on pas avoir un peu de respect et beaucoup de remerciements
    pour le parcours de cette dame,que certains voient romance et d’autres imaginaire.
    Meme si elle a,a la lecture des commentaires,tout imagine elle restera pour moi une Amie d’Israel,allant meme a se montrer plus sioniste
    que bon nombre d’israeliens que D…sans le vouloir a fait gaucher

  7. Adam Répondre

    5 août 2012 a 12:03

    Un tres tres grand bravo a cette femme. Vous avez tout mon amour.

     » Ma mère va accoucher seule chez les Sœurs qui lui ont fait comprendre qu’elle vivait “dans le péché” car non mariée et qu’elle ne souffrait pas encore assez en accouchant « . Le catholicisme c’est vraiment une secte y’a pas a chercher.

     » Ce sont les Juifs qui ont tué Jésus » voilà des paroles qui ont marquées mon enfance « . Oui c’est vrai,les juifs sont d’ailleurs responsables de tous les morts sur terre carrement !!!

     » Comment peux-tu aimer autant Israël en n’étant pas juive ? « . Heureus’ment que la betise n’est pas condamnable p*tain…

  8. lelouch Répondre

    5 août 2012 a 15:39

    ravo chère madame continuez votre « mission » il en faudrait beaucoup comme vous même parmi nous.chalom

  9. Dov Répondre

    6 août 2012 a 13:28

    Les commentaires ici de plusieurs personnes
    Sont plutôt positifs sur cette dame que le commentaire
    Très négatif de marock.
    Personnellement je dis bravo à cette dame
    Pour tout le travail quelle est entrain d’accomplir.

  10. Marock Répondre

    6 août 2012 a 23:53

    Emmettre un avis différent sur un texte aussi nian nian est négatif ?
    Et nuisible en plus ?
    Je peux vous en pondre des tartines, et de huit pages, pourquoi j’ aime Israél, et sans le crier du haut d’ un minaret.
    (Il est vrai que c’ est pas trés conseillé pour se faire des copains.)
    Mais je crains que la pauvreté de votre vocabulaire ne vous empêche d’ en saisir le sens profond.

    Allons, un peu d’ ambiance. :lol:

  11. Marcoroz Répondre

    2 novembre 2012 a 00:24

    Monique est une merveilleuse amie du peuple juif et d’Israël, et au sein de France-Israël, elle brille par son dynamisme. Elle mérite en effet des louanges, et non pas ce genre de commentaire méprisant que nous sort Marock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *