Pour éviter les crash d’avions, Paris, Boston et Bangkok achètent une innovation israélienne !

Publié le : 5 août 2012

On se plaint tous du prix des billets d’avion… De la nourriture… Mais jamais des FOD… Et pourtant !

Ce sigle anglophone, qui signifie en français « les débris et corps étrangers », se réfère à tous les petits trucs qui s’écrasent sur les pistes des aéroports, comme des oiseaux ou des débris d’avions, et qui causent des problèmes pouvant être autrement plus dangereux que celui du goût caoutchouté d’une omelette mal réchauffée.

Les systèmes développés par la compagnie israélienne Xsight permettent dorénavant de prévenir tous les dommages possibles sur une piste d’aéroport. Et cette mini-révolution est tellement importante que les aéroports de Paris, Bangkok, Boston et Tel-Aviv ont déjà adopté ce système sécuritaire hors-norme.

Le système est plus développé qu’un simple radar intégré. Il contient également des capteurs électro-optiques qui sont fixés fermement sur la piste. « FODetect Xsight est capable de détecter les objets de différentes formes, tailles et matériaux ,sur toute la surface d’une piste. Et de faire ces détections aussi bien de jour, que de nuit. Qu’il fasse beau, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Même le brouillard n’entrave pas le bon fonctionnement de cette invention israélienne. » C’est en tout cas ce que publiait début juin 2012 la FAA, l’US Federal Avion Administration dans son rapport mensuel.

Avec ce système anti-FOD, une affaire comme celle du crash du concorde en 2000, tuant 113 personnes, n’aurait jamais existé. Et ce système de capteur, dont la technologie est 100% israélienne, testé à l’éaéroport de Boston depuis 2007, remplit tous les critères de la FAA en matière de sécurité et d’innovation. Une excellente nouvelle pour le constructeur, originaire de Rosh Ha’Ayn dans le nord de Tel-Aviv. Aujourd’hui sa société emploi 55 personnes à temps plein.

« Contrairement à d’autres sociétés qui utilisent la technologie existante, nous avons commencé à zéro et avons développé une technologie innovante pour trouver la meilleure solution possible », explique Aviv Goner, le vice-président d’Xsight pour la recherche et le développement.

Afin d’offrir un produit pour les aéroports commerciaux, ils sont venus avec un dispositif qui intègre des capteurs radar et électro-optiques dans une installation fixe sur la piste.

Boston a été le premier aéroport pour faire le test, et après une circulaire d’information de la FAA en septembre 2009, le dispositif a été acheté par les aéroports internationaux de Paris, Bangkok et Tel-Aviv. D’autres devraient suivre.

On estime que les objets dangereux sur les pistes coûtent annuellement 14 milliards de dollars en dommages directs aux compagnies aériennes, en frais directs mais aussi en frais d’assurance… Sans même parler des retards de vols, des annulations de décollage, du re-routage et de l’hébergement des passagers bloqués.

Lynda Aldor – JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi.      

Print Friendly

9 Réponses à Pour éviter les crash d’avions, Paris, Boston et Bangkok achètent une innovation israélienne !

  1. bangkok Répondre

    5 août 2012 a 18:57

    moi qui prend souvent l avion ,c est super !

  2. Dov Répondre

    5 août 2012 a 20:40

    Ce système devrait être obligatoire sur tout les aéroports internationaux.

  3. Dj Fradji Répondre

    5 août 2012 a 21:20

    Alors c’est le choix ou des tarifs de malade des compagnies israélienne ou la sécurité ?
    Nous exigeons les 2 la preuve ? Les autres compagnies achètent ces technologies en ayant des tarifs moindre que les compagnies israéliennes !
    Baissez les tarifs c’est une honte ou si vous n’en êtes pas capables laissez faire Ryanair ,Easyjet ou autres
    Vous n’êtes pas d’accord ?

    • méfaresh01 Répondre

      5 août 2012 a 23:58

      Salut, cher Fradji !!!

      Je dois vous dire très amicalement que vous commettez une erreur fondamentale ! Ne vous inquiétez pas, 99% des gens la commettent dès qu’ils parlent de transport aérien…..

      Les systèmes en fonction sur les aéroports dépendent….des aéroports !!

      Les aéroports, quels que soient leurs propriétaires ou gestionnaires ( gouvernements, chambres de commerce ou autres) décident de quels systèmes ils doivent s’équiper….Et cela n’a rien à voir avec ….les compagnies aériennes !!! Celles-ci ne sont que locataires ou même simplement usagers des plateformes aéroportuaires……

  4. אבנר Répondre

    6 août 2012 a 00:02

    S’il y avait eu ce système le Concorde aurait continué à voler.

    • méfaresh01 Répondre

      6 août 2012 a 01:16

      Cher Avner,

      Pour votre information, et pour celle de tous nos amis du site…..

      Concorde, pour tous ses vols au départ de CDG (Charles de Gaulle) bénéficiait d’une procédure de sécurité particulière….

      On s’était rendu compte depuis fort longtemps que des dégâts pouvaient être causés par des débris sur la piste de décollage. Pour éviter ceci, les procédures « F.O.D. » ( Foreign objects detection = Détection d’objets étrangers) en usage sur tous les grands aéroports, étaient renforcées.

      Juste avant chaque décollage d’un Concorde, une voiture parcourait la piste concernée sur toute sa longueur pour repérer tout objet…….

      Mais, le fameux jour de la catastrophe, ceci ne fut pas fait. On préféra
      laisser le départ se faire sans « perdre » encore quelques minutes alors que les différents retards s’accumulaient….

      Pa de chance….C’est justement parce qu’un qu’un avion de compagnie U.S. avait perdu une pièce en titane quelques minutes avant, que l’accident se produisit…..

  5. Armand Répondre

    6 août 2012 a 05:52

    C’est formidable .

  6. Joss Répondre

    6 août 2012 a 09:37

    J’ignorais que le Concorde avait à l’époque une procédure particulière avant le décollage. Quelqu’un pourrait confirmer le commentaire de méfaresh01.

    Si cela est exacte, je ne vois pas pourquoi la sécurité de l’aéroport n’a pas été mise en cause lors de l’accident du Concorde.

    • méfaresh01 Répondre

      6 août 2012 a 12:20

      Salut, Joss !!!

      Je me permets de confirmer moi-même mon propre texte ……

      J’ ai travaillé 39 ans pour la grrrrande compagnie qui exploitait le Concorde et il m’est souvent arrivé d’être en charge de la préparation du départ de vols Concorde….

      Pour votre 2ème question, je vous rappelle que le vol accidenté décollait de CDG, que cet aéroport appartient à  » AdP » ( aéroports de Paris) et qu’ AdP n’est pas vraiment une compagnie privée mais que ses liens avec l’ Etat français sont….ancestraux….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *