Le Sinaï, nouveau front d’agression en cas de guerre

Publié le : 11 août 2012
Print Friendly

Israël a décidé d’accéder à la demande du Caire de déployer des avions de combat et de transport de troupes blindés dans le Sinaï – une zone tampon démilitarisée selon le traité de paix signé en 1979 – suite à la demande du président Mohamed Morsi pour lutter contre des bandes de terroristes islamistes. En fait, Israël et Washington ont vite constaté que l ‘« offensive » égyptienne était en fait moins destinée à éliminer les terroristes salafistes que pour purger l’armée égyptienne de son influence pro-occidentale et pour accélérer sa prise de contrôle par les Frères musulmans.

L’armée égyptienne vit sous le cordon ombilical de l’aide américaine, dont elle a plus que jamais besoin dans le contexte économique catastrophique que traverse l’Egypte. La condition de l’aide financière est bien entendu de respecter le traité de paix signé avec Israël, qui assure aux intérêts américains dans la région une stabilité certes fragile mais tenable.

De sources israéliennes, les preuves que le nord du Sinaï devient non seulement un point de ralliement pour les hommes armés djihadistes, mais également une base de lancement de missiles contre Israël, par les diverses organisations terroristes satellites du Hamas, s’accumulent.

Ainsi, l’armée israélienne se prépare à la possibilité d’un conflit armé sur plusieurs fronts et a décidé de renforcer ses réserves de munitions et d’approvisionnement dans un grand nombre de bases militaires à travers Israël.

Un rapport rendu public hier indique que l’armée israélienne envisage de stocker des dizaines de milliers de rations et de munitions dans des endroits privés du pays, car l’emplacement des principales bases est connu et peuvent être ciblés par des roquettes ennemies. 

8 Réponses à Le Sinaï, nouveau front d’agression en cas de guerre

  1. Jerome Répondre

    11 août 2012 a 23:22

    il faut quand même faire confiance, un minimum à l’armée égyptienne. Les généraux égyptiens sont très attachés aux accords de Camp David car ils sont conscients du rapport de force avec Israel et ils savent que c’est dans l’interet de l’Egypte de sécuriser le Sinai.

  2. JohnJohn Répondre

    12 août 2012 a 01:37

    La Confrontation aura lieu. Je le disais deja, l’Iran, la Syrie, le Liban( oui le hezbollah est le liban)
    Et maintenant au sud l’egypte se preparent lentement mais sûrement a attaquer de nouveau.

    Les egyptiens laissent la situation degenerer dans
    Le sinai pour justifier l envoi de troupe et d armement. Apres ces troupes et ces armes devront rester pour assurer soit disant le « calme ».
    A l est l iran mene tout le monde en bateau trainant en longueur.
    Une fois la bombe atomique en poche qui osera l attaquer ?
    Elle pourra continuer a financer l syrie et le liban qui rassurés
    Par leur allié de l est pourront attaquer Israël et bien evidemment tsahal devra reagir.
    Et la les iraniens se poseront en defenseur des pauvres libanais et syriens et n oublions pas les comediens jordaniens (jouant le role de palestiniens).

    Alors faut il attendre que l iran soit prete ??

    La patience d israel est elle une folie ou
    Bien la certitude que malgre les pertes
    La victoire sera la.

    Quoi qu il en soit, le Sinaï serait jolie
    En bleu et blanc ainsi qu une partie du Liban et de la Syrie.
    Et puis n oublions pas d agrandir les frontieres a l est du jourdain.
    Apres tout on accuse depuis des décennie israel et les juifs d etre insatiable. De toujours en vouloir plus.
    Peut etre est il a present necessaire de voir plus grand que seulement quelques dizaine de kilometres carrés.

    Les egyptiens en cas de pertes perdraient l integralite du sinai a vie ( jusqu’a la prochaine guerre du moins) selon les lois internationales.

  3. Gabriel Répondre

    12 août 2012 a 08:33

    Le nazislam est vainqueur sur tous les fronts, en nombre et en armement. La vie ne compte pas et le but final est de finir en martyr. Il faut ouvrir les yeux, la seule chance pour Israel est de frapper vite et fort, avant qu’Israel ne soit attaqué. Le gouvernement de Netaynaou sera toujours à la hauteur. Je pense que la seule possibilité d’être tranquille est de rayer de la carte ces millions de térroristes. Ils nous ont endormi avec leur printemps arabe qui va devenir l’hiver islamique. L’Europe ne peut plus rien, la 5ème colonne est déja sur place

  4. niro Répondre

    12 août 2012 a 09:17

    john john
    tres bonne analyse hazak
    surtout que certains journalistes israeliens gauchistes disent aujourd’hui ,s’ètre trompés concernant le fait de rendre le golan ,ou la judée samarie….
    ils se trompés,alors que des juifs logiques,sans pretentions ,disent depuis toujours,qu’ils ne faut,non seulement , rien rendre,mais surtout expulser la presence arabe d’israel d’abord,et ensuite ne pas rester sur une bande appellée « bande de netanya »
    frontiere naturelle le jourdain minimum….au secours « shamir ,begin,zeev jabothinsky.aidez nous

  5. Aaron Répondre

    12 août 2012 a 10:07

    En réalité si le Sinaï est devenu un vivier terroriste, c’est pour faire pression sur les USA ! Tactique pour augmenter les crédits.

  6. niro Répondre

    12 août 2012 a 10:08

    il faut qu’israel frappe tres fort
    meme des journalistes israeliens gauchistes,reconnaissent,qu’ils se sont trompés concernant le fait de rendre le golan.
    alors la judée samarie ,il faut l’annexer,et mettre les occupants arabes dehors.
    israel n’est pas viable avec la « bande de netanya »

  7. .Albert Chartier Répondre

    12 août 2012 a 15:43

    Heureusement que Dieu est avec Israel, leurs ennemis l’ont constaté a mainte reprise depuis 1948, ou ils sont peut être trop aveuglé par leure haine pour s’en apercevoir?

  8. christopher dee Répondre

    12 août 2012 a 23:39

    Les grands frères musulmans d’Egypte vont pouvoir faire la guerre plus efficacement à Israël en se servant de Gaza comme bouclier humain. Le Hamas se frotte les mains, ils ont tant d’innocents à sacrifier pour leur noble cause. Renvoyons ces illuminés islamistes et la population qui les soutient en Egypte. Il serait peut-être temps de retourner pacifier Gaza et tant qu’à faire de l’annexer à Israël pour clarifier les frontières. Cela donnerait un sens à l’opportunité (manquée) que leur a offert Sharon.
    Le Sinaï devrait suivre. Le déplacement des populations hostiles finira par s’imposer. L’islam des frères musulmans n’a qu’à étouffer de sa propre natalité en Egypte loin du Sinaï, au-delà du Canal de Suez!
    Quant à l’Iran, le temps presse…Israël devra prendre l’initiative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *