Israël: bientôt la fin des tests psychométriques pour l’entrée à l’université ?

Publié le : 21 août 2012

Pour tous les étudiants israéliens de ces 30 dernières années, le mot « psychométrique » (PET) est synonyme de « cauchemar. » Ce test, questionnaire à choix multiple, détermine si un candidat peut être admis dans l’université ou la faculté de son choix.

Le PET est un test à choix multiples qui examine la compétence du candidat en mathématiques, raisonnement verbal et en anglais. Le score du PET est combiné avec les résultats scolaires avant de déterminé dans quel endroit le jeune est admissible. Ce score est considéré comme le meilleur prédicteur de la réussite scolaire d’un candidat dans sa première année à l’université.

Au fil des ans, le test a suscité de nombreuses critiques: nombreux sont ceux qui affirment qu’il est biaisé et qu’il avantage les candidats avec un riche arrière plan socio-économique. Et pourtant, à ce jour, personne n’a jamais rien proposé de mieux.

Vos places pour le concert de Lenny Kravitz à Tel-Aviv sont sur JSSNews !

Le ministre de l’Éducation Gideon Sa’ar a décidé de relever le défi. Il a l’intention de mettre en place un comité d’experts du milieu universitaire pour examiner les alternatives possibles aux psychométriques. Sa’ar n’exclut pas la poursuite du statu quo en ce qui classe l’admission de chaque candidat mais tout est désormais ouvert.

Mais les experts devraient regarder les systèmes utilisés à l’étranger. Par exemple, aux États-Unis chaque université a ses propres critères et certains établissements exigent que le candidat formule des recommandations ou rédige une dissertation, en plus de prendre en compte le résultat du SAT (équivalent américain des psychométriques).

En France, en Autriche, en Suisse et en Allemagne, un baccalauréat lycée assurera une place dans une faculté universitaire, sauf la faculté de médecine.

Quelle sera la voie suivie par Israël ? Certainement celle qui mènera à encore plus d’excellence…

Jeremyah Albert – JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi. 

Print Friendly

9 Réponses à Israël: bientôt la fin des tests psychométriques pour l’entrée à l’université ?

  1. דוד Répondre

    21 août 2012 a 11:36

    Ça me fait penser aux tests que je fais subir aux personnes désirant devenir mes amis … LOL
    Je n’ai pas bcp d’amis… BEAUCOUP ECHOUENT AU TEST :P

    • chantal Répondre

      21 août 2012 a 14:15

      Et toi, tu échoues aux tests des autres?

      • דוד Répondre

        21 août 2012 a 15:08

        LOL ! je plaisantais pour le test, c’était imagé, mais bon je teste les gens sur bcp d’autres choses…
        Bah la nature est finalement bien faite… ! Tout y est automatisé à notre insu… « Qui se ressemblent, s’assemblent » et c’est plutôt vrai…

  2. Daz Répondre

    21 août 2012 a 14:12

    On peut postuler en médecine en France avec un baccalauréat scientifique sans soucis, mais même avec un bac L c’est dire…

    Que la sélection se fasse à l’entrée ou pendant le cursus ne change pas grand chose, les plus faibles échouent à un moment donné.
    Bien que laisser les gens s’échouer au fur et à mesure permet de rater le moins de personne aptes aux études supérieures à mon sens.

  3. chantal Répondre

    21 août 2012 a 14:17

    C’est nul ces tests psychométriques, il faut juste penser comme un robot et se préparer, si possible, dans un institut qui va vous enseigner comment répondre aux questions, moyennant une petite fortune bien sûr.
    En ce qui concerne la créativité, faut aller voir sur une autre planête.

    • meller danielle Répondre

      21 août 2012 a 15:35

      durant ses vacances de hanouca a pris un livre d un amis puis a etudie du matin au soir et il a tres bien passe ce test Aujourd hui il est rav seren et l armee lui a paye les etudes Bon il est un surdoue .Il a eu de tres bonnes notes au bac sauf en math de ce faite je pense que ces tests sont inutiles Beaucoup de parents depensent des milliers de shequels

  4. SOLEIL Répondre

    21 août 2012 a 14:30

    Ils doivent relever le niveau de BAC pour qu’il soit aussi reconnu dans les autres pays, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

    Les PET ne font qu’enrichir ces boites a fric qui soit disant preparent aux tests…
    Tests, qui pour ma part ne refletent en aucun cas la culture generale du pretendant, c’est plus du bachotage qu’autre chose.

    De plus, ceux qui possedent leur BAC mais qui ne parviennent pas a obtenir de bons resultats aux tests sont penalises et ne peuvent acceder aux universites, ce qui est inadmissible de nos jours.

    VIVEMENT LA REFORME ET LA DISPARISTION DE CES TESTS ABSURDES !

  5. popi soudure Répondre

    21 août 2012 a 18:14

    IL EST NORMAL DE PASSER des tests quand on voit le niveau scolaires de nos jeunes ayant passés le bacs ( je parle surtout pour la france) avec parfois des 90% DE REUSSITE au niveau national ! on le donne dans un cornet surprise ou quoi ? une amie qui est prof m ‘ a dit que le niveau était  » très bas  » en france et que c ‘ était voulu because cela gommé les disparités dans la société française et permetté aux fameux  » jeunes « ( vous voyez qui je veux dire ! ) d ‘ y avoir leurs chances comme les autres ! tu parles d ‘ une connerie !

  6. tor Répondre

    21 août 2012 a 20:54

    Au Québec, les jeunes sont évalués sur les 2 dernieres années d’études pré-universitaires (équivalant à la 1ere et terminale). Cela me semble être le plus juste par rapport à un examen final (Bac, concours, test…).De plus, un calcul judicieux prend en compte la force du groupe et l’écart à la moyenne, ce qui interdit aux petits malins d’aller faire leurs études dans les mauvais établissements pour surpasser les autres .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *