Un livre de prières juif, féministe, vieux de 5 siècle, enfin publié en hébreu !

Publié le : 24 août 2012

Le rabbin Meir Benbensihti avait écrit, il y a plus de 500 ans un siddour (livre religieux) en ladino, livre dédié aux femmes. Pour la première fois, il est publié en hébreu aujourd’hui.

«Les femmes ont besoin d’un livre de prières différent de celui utilisé par les hommes », disait le rabbin du XVIème siècle Meir Benbenishti, avait de prendre mission et de créer lui-même ce livre de prière. Le siddour, «Seder Nashim» a été écrit en ladino, du fait qu’à l’époque, la plupart des femmes ne parlaient pas l’hébreu. Aujourd’hui, le livre est finalement édité pour la première fois dans cette langue originelle par le prestigieux Institut Ben-Zvi.

Dans la préface, il écrit que les femmes sont généralement empêchés de prier parce que «les hommes font des prières trop longues et les femmesn en priant de la sorte, négligeraient de prendre soin de leurs enfants », donc, il a cherché un moyen de les instruire dans la prière, « sans enlever leur rôle de mère. »

L’aspect unique du siddour de Benbenishti de «siddour femmes», c’est que côte à côte avec les Halakhot régulières, le siddour dispose également d’Halakhot montrant aux femmes comment mener un mode de vie juif quand il n’y a pas de présence dans sa vie. Il s’agit notamment des lois « érouv » ou encore « mezouza ».

Le siddour comprend également une haggaddah de Pâque pour les femmes qui pratiquaient le Seder de Pessah par leurs propres moyens.

Par ailleurs, la bénédiction « qui n’a pas fait de moi une femme » (Shelo Asani Isha) a été retiré du siddour.

Ce livre de prières comprend un message féministe vieux de 500 ans. Côte à côte avec les prières uniquement réservées aux femmes, beaucoup de prières ont été enlevés puisque l’auteur supposait que les femmes « n’ont pas besoin et ne peuvent pas prier avec la communauté en raison de leur engagement total à l’éducation de leurs enfants. »

Agnes Bar-Zvi JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi.      

Articles liés
Gilad Shalit et le billet du Rabbi
Il existe au moins une dizaine d'histoires qui racontent le liens entre le judaïsme, les textes sacrés et la libération de Gilad Shalit. Beaucoup de rabbins ont découvert des liens incroyables entre les évènements entourant ...
Lire tout l'article
Israël: une loi contre la burqa juive ?
D'abord, on n'y croit pas. Puis un jour, au détour d'un quartier juif ultra-religieux de Beit Shemesh, on voit 3 femmes en burqas. "Que viennent-donc faire ces femmes arabe ici?" demande t-on alors à un ...
Lire tout l'article
Quelques coutumes peu connues lors du seder de Pessah
  Chaque année, lorsque les Juifs du monde entier se rassemblent pour célébrer Pessah (la Pâque)- l'histoire est la même, mais les coutumes diffèrent d'un pays à un autre. D'une origine à une autre. Il en ...
Lire tout l'article
Ils n’ont pas respecté Yom Kippour… Ils se sont noyés!
Trois personnes ont été retrouvées mortes par noyade pendant le jeune du Grand Pardon à travers Israël. Selon d'autres chiffres, plus de 2.000 personnes ont dû être soigné par Magen David Adom pendant les ...
Lire tout l'article
Un homme enfermé dans un sac plastique à bord d’un avion: entre consternation, rire, et demande de respect…
Une image de ce qui semblait être un juif ultra-orthodoxe entièrement recouvert d'un sac en plastique agite la toile depuis quelques jours. Dans un premier temps, les commentateurs pensaient que l'homme, non identifié, avait revêtu le ...
Lire tout l'article
Soukkot, pour une mise en cabane libératrice.
Les matériaux de l'urbanisme sont le soleil, les arbres, le ciel, l'acier, le ciment, dans cet ordre hiérarchique et indissolublement. Le Corbusier L’urbanisme de tous temps révèle la conception ou le projet idéalisé d’une vie sociale ...
Lire tout l'article
Des rabbins rendent non-casher l’utilisation du rasoir électrique
Les rabbins de la ville haredi de Kiryat Sefer ont statué récemment que l'utilisation de rasoirs électriques est interdite par la Torah. Les rabbins, réunis pour leur université d'été, ont interdit l'utilisation de machines électriques de ...
Lire tout l'article
Judaïsme : y a-t-il un monde futur ?
Un monde devenu probablement ténébreux, ou bien probablement illustre, son devenir sera probablement l’entente planétaire, ou bien probablement le chaos absolu, c’est un demain vraisemblablement inimaginable pour les hommes d’aujourd’hui comme cela le fut pour ...
Lire tout l'article
L’Histoire Biblique donne son sens à l’Histoire d’Israël – Par Rony Akrich
Parce que la Bible est la Parole de D.ieu, voici un livre d'un intérêt capital pour l'homme d'Israël et pour la nation des Hébreux. Le destin de ces derniers restera conséquent de leur attitude vis-à-vis ...
Lire tout l'article
Le 9 Av : un cadeau de nos amis !
Le jour le plus triste du calendrier juif, le 9ème jour du mois de Av fut marqué par trois événements dramatiques de notre histoire. Le premier épisode sombre eut lieu en -1312. Le Peuple Juif était ...
Lire tout l'article
Gilad Shalit et le billet du Rabbi
Israël: une loi contre la burqa juive ?
Quelques coutumes peu connues lors du seder de Pessah
Ils n’ont pas respecté Yom Kippour… Ils se sont noyés!
Un homme enfermé dans un sac plastique à bord d’un avion: entre consternation, rire, et demande de respect…
Soukkot, pour une mise en cabane libératrice.
Des rabbins rendent non-casher l’utilisation du rasoir électrique
Judaïsme : y a-t-il un monde futur ?
L’Histoire Biblique donne son sens à l’Histoire d’Israël – Par Rony Akrich
Le 9 Av : un cadeau de nos amis !

27 Réponses à Un livre de prières juif, féministe, vieux de 5 siècle, enfin publié en hébreu !

  1. Daz Répondre

    24 août 2012 a 12:40

    Très mauvais article, je ne peux en dire du mal…

    Trêve de mauvaise foi, je sais reconnaître quand un fut exemplaire, chapeau bas.

    • Julien Répondre

      24 août 2012 a 13:11

      Rien de problématique dans ce sidour « halakhiquement parlant »… :)

  2. Julien Répondre

    24 août 2012 a 13:13

    Par ailleurs, la bénédiction « qui n’a pas fait de moi une femme » (Shelo Asani Isha) a été retiré du siddour.

    C’aurait été problèmatique de mettre « Chelo Assani Icha » dans un Sidour reservée… aux femmes ! :p

    A part ça le Sidour ne semble pas si « feministe » que ça, puisqu’il relegue la femme à l’occupation du foyer et des enfants… feministement parlant c’est pas le top… :D

    • Daz Répondre

      24 août 2012 a 13:47

      Faut remettre ça en perspective, il y a 500 ans c’était assez énorme tout de même.

      • Julien Répondre

        24 août 2012 a 13:53

        Non, c’était normal, déjà il y a 2 000 ans :-) Seulement dans la « pratique » aucun Sidour particulier n’avait été fait, du fait que l’offre est fonction de la demande, et que les femmes étaient peu demandeuses de Sidour tout simplement :D

        L’idée est donc sympa sans être exceptionnelle… ni même « féministe »…

        • Daz Répondre

          24 août 2012 a 13:58

          De toute manière je n’aime pas ce terme de féminisme pour toute la clique d’allumées qui se cachent derrière.
          Ce rabbin re-équilibre un peu les choses sans être dans l’outrance, je trouve ça plutot pas mal.

        • Julien Répondre

          24 août 2012 a 14:09

          Tiens au fait Daz un peu de lecture qui pourrait peut être t’intéresser :

          http://www.jforum.fr/forum/communaute/article/juif-par-sa-mere

          Ça ramène les avis sans être partisan… et sans spécialement conclure…

          • Daz

            24 août 2012 a 16:10

            J’ai toujours partagé ce point de vue vis à vis des ressortissant d’Ex-URSS qui pour moi sont un problème en l’état, trop nombreux.

            Article très intéressant cependant, je partage le point de vue de la fin.
            C’est passionnant et terriblement désarmant aussi.

  3. Djezair Répondre

    24 août 2012 a 13:14

    [Commentaire supprimé]

    • Daz Répondre

      24 août 2012 a 13:56

      Je me demande tout demande ce qu’il y a de rétrograde à énoncer une vérité ethologique….
      Dans l’espèce humaine, la femelle s’occupe de la progéniture.
      C’est ainsi, et je ne vois pas ce qu’il y a de dégradant au contraire, c’est TOUT sauf une tache aisée, c’est tout de même plus simple de lire des prières que de s’assurer que tous tes enfants grandiront en bonne santé et dans le droit chemin, enfin c’est mon idée.
      Il permet en plus aux femmes de prier et donc cesse de les mettre en dehors du rituel de manière systématique.
      Personnellement je trouve ce rabbin toujours en avance sur son temps mais bon, je dois être un rétrograde réactionnaire fini?

      • Julien Répondre

        24 août 2012 a 14:05

        Magnifique ! Ce commentaire je l’encadre :D

        • Daz Répondre

          24 août 2012 a 14:18

          Qu’as tu derrière la tête juju?

          • Julien

            24 août 2012 a 14:48

            Rien, je suis juste entièrement d’accord avec ce commentaire, et c’est assez rare qu’on soit d’accords sur une chose… !

          • Daz

            24 août 2012 a 15:41

            La puissance du shabbat sans doute :)

    • Julien Répondre

      24 août 2012 a 14:04

      D’accord sur le terme feministe, par contre pas d’accord sur mysogine…

      Le feminisme étant un mouvement et une pensée allant pour l’égalité (dans le sens identique, non pas « au même niveau », ce qui est selon moi la bêtise, la femme et l’homme n’étant pas identiques, ne serait ce que physiquement, pourquoi vouloir à tout prix que ce soit le cas ailleurs…) , alors que le fait d’être mysogine rabaisse la femme (à tord aussi d’ailleurs…).

      Ici il n’y a pas rabaissement de la femme, mais simple prise en compte de son mode de vie, la majorité des femmes d’il y a 500 ans (et encore certaines aujourd’hui, heureuses comme ça, sisi, ça existe !) privilégiaient le fait de faire grandir de façon correcte leurs enfants plutôt que leur carrière professionnelle ephémère (tout aussi débile de privilégier ça chez un homme, si ce n’est par « securité » plutôt que par simple désir de statut social…), et donc n’avaient pas de « jalousie » déplacée comme aujourd’hui en voulant à tout pris être des hommes…

      Pour information aussi on vois dans le Talmud que le travail des femmes existait.

      Pour culture personnel il y a d’ailleurs une loi (qui existe toujours…) qui indique que l’homme est tenu (au niveau financier) de nourrir et vêtir sa femme, en contrepartie ce que la femme gagne revient au mari, si la femme gagne assez pour se vêtir et se nourrir (ou même plus) elle peut dire à son mari « mon salaire ne te reviens plus, et tu es libéré de tes obligations financières »…

      La majorité des lois du mariage est faite fonction des femmes, n’en deplaisent aux incultes qui sortent 2-3 choses de leur contexte en voulant demontrer le contraire. Et vu que je la vois venir, sachez que même si la femme ne peut dans l’absolu pas « divorcer », le Beth Din lui, peut exiger, par la force si necessaire, que le mari lui donne le Guet (ce qui donc au final donne pouvoir à la femme de divorcer…. à la différence que si la décision vient du mari, il doit en plus lui donner une somme d’argent lui permettant de couvrir ses dépenses pendant 1 an)

      • Daz Répondre

        24 août 2012 a 14:16

        Mais je suis tout à fait d’accord, je ne glorifiais nullement les misogynes !

        • Julien Répondre

          24 août 2012 a 16:02

          Ma réponse s’adressait à Djezair :)

  4. Djezair Répondre

    24 août 2012 a 13:16

    [Commentaire supprimé]

  5. Djezair Répondre

    24 août 2012 a 13:18

    [Commentaire supprimé]

    • Julien Répondre

      24 août 2012 a 13:54

      Modération automatique du calme, même Gally n’est pas assez rapide pour supprimer un commentaire pendant son envoi…

  6. Henri Répondre

    24 août 2012 a 13:42

    Quel intérêt de traduire en hébreu un texte en ladino qui était une traduction des prières en hébreu?

    C’est une réédition en ladino avec un appareil critique qui serat intéressant.

    • Julien Répondre

      24 août 2012 a 14:07

      Non c’est une compilation, avec commentaires, écrite en Ladino.

      La traduction consistant non pas à partir systematiquement du Ladino mais à recompiler à l’aide de la version en hebreux des prières, et à traduire les commentaires du Ladino vers l’hebreux.

      Le but n’étant pas d’etudier ce texte, mais de diffuser le Sidour au grand public…

  7. Esaïe Répondre

    24 août 2012 a 13:42

    Il aurait du(Benbensihti) ajouter dans ce sidour exclusivement réservé aux femmes, tov shé lo asani lé ich,( c’est bon qu’il ne ma pas fait homme), ça parait équitable.

    • Julien Répondre

      24 août 2012 a 13:51

      Oui, mais ça ne voudrait plus rien dire…

      Les hommes disent :

      Chelo Assani Goy (qui n’a que 7 « Mitsvots »)
      Chelo Assani Eved (qui n’a qu’une partie des Mitsvots de la femme juives, sauf celles purement feminines)
      Chelo Assani Icha (qui a une partie des 613 Mitsvots)

      En conclusion, merci de m’avoir fait homme avec l’ordonance des 613 Mitsvots, et non pas goy, esclave ou femme qui en ont moins…

      Les femmes disent sensiblement la même chose sauf que par la force des choses elles s’arretent « plus tôt », alors soit elles ne disent pas de 3ème Brakha, soit comme ça a été mis en place elles remercient Hachem « malgré » le fait qu’elles n’aient pas l’integralité des 613 mitsvots à appliquer, car Il a agit selon Sa volontée, et a donné un autre rôle aux femmes (tout aussi important, mais différent)

      On aurait pu aussi pour respecter le nombre de 3 commencer par un remerciement de « ne pas m’avoir fait animal », mais vu qu’on parle d’âme et non de corp, il y aurait eu incoherence, l’animal étant consideré dans la categorie de « Haï », l’homme de « Haï Hamedaber », (et non pas descendant du singe comme certains, surement chez qui ça doit être le cas, essayent de nous faire croire…)

      Mais c’est toujours plus facile quand on veut critiquer que de prendre des choses hors contexte, sans savoir pourquoi c’est la et quelle en est la source, puis de s’offusquer bêtement…

  8. shannon Répondre

    24 août 2012 a 13:51

    Entierement d’accord avec djezair progressiste et feministe pour l’epoque… Mais il faut reconnaitre que c’était déjà un debut… Un premier pas

  9. gaby Répondre

    30 août 2012 a 17:22

    Et…. le monde avance…. c’est dur d’être un homme, n’est pas? Les chose ont évoluée, en bien ou en pire….. je croix que se mieux de s’occuper chaque’un de son âme(femme ou homme)se pour ça que on a le libre arbitre, on a le choix, no? se facile de critiquée, de dire « se moi qui a résonne, se moi qui connais se que D. veut de chaque’un, se moi le plus de plus…. » ……… heo… on est tous des récipients….on reçoit et on donne tous, au moins se comme ça que ça doit être.

  10. Zuhurbelea Répondre

    27 décembre 2012 a 02:31

    Le jour où assez d’auteures Juives auront publié sur le poids réel de la femme dans l’Histoire, alors Israel-Femmes sera Lumière pour le vi(ri)l monde-homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *