Une pub israélienne met en scène deux « culs » pour parler cancer du colon

Publié le : 24 août 2012
Print Friendly

Une campagne publicitaire créée par une association israélienne à but non lucratif montre deux paires de fesses, celle d’une femme et celle d’un homme, qui discutent afin de sensibiliser le téléspectateur au cancer du colon et aux bienfaits des coloscopies.

La signature pub, pour l’heure vue uniquement sur Youtube, invite les hommes de plus de 50 ans à « descendre de leurs culs pour aller voir un proctologue. »

Le clip, avec les fesses gracieuses des célébrités locales Sivan Avrahami et Nitzan Sitzer, est plein de blagues et de plaisanteries, parfois franchement à la limite du crad.

« Une personne sur trois personnes a des polypes » explique le « tahat » (cul) de femme. « C’est une affaire de gros cul » ajoute t-elle. Les fesses masculines répondent alors « tu sais bien que je suis plein de merde… »

La vidéo se conclut en affirmant qu ‘«une coloscopie peut sauver votre vie. Arrêtez avec les excuses dumb-ass (débiles) et aller vous faire examiner.  »

Selon Zav-Menia, le nom hébreu de l’organisation derrière la campagne, seulement 30% des Israéliens de plus de 50 peine vont faire des tests afin de détecter de manière précoce l’apparition du cancer du côlon.

«Le cancer colorectal est considéré comme l’une des principales causes de décès dans le monde occidental. En Israël, nous découvrons quelque 3.000 femmes et hommes avec cette maladie chaque année »,explique  le Dr Shlomo Lewkowicz, le président de l’ONG. « Une coloscopie peut détecter des tumeurs avant qu’elles ne deviennent cancéreuses. La coloscopie est recommandée tous les 10 ans… et plus fréquemment si et quand des polypes s’y trouvent.  »

Le cancer du côlon est le quatrième cancer le plus fréquemment diagnostiqué dans le monde.

Jeremyah Albert – JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi.     
 

6 Réponses à Une pub israélienne met en scène deux « culs » pour parler cancer du colon

  1. popi soudure Répondre

    24 août 2012 a 16:53

    le féminin est a damner un saint ! hum hum!

  2. Arik Répondre

    24 août 2012 a 18:10

    si ca aide les gens a se bouger le c… alors je dis bravo car sauver une vie ca n a pas de prix.
    bien sur on va entendre tous les kipaman pousser des cris d orfraie… buzz is buzz

  3. Gérard Pierre Répondre

    24 août 2012 a 22:20

    Le personnage de droite, doté d’un charmant profil, semble s’exprimer avec un petit accent délicieux que je ne parviens pas à identifier ! …… En revanche, ses traductions en braille pour malentendants semblent prendre quelques distances avec le texte récité ! …… c’est très osé !

  4. yehuda Répondre

    24 août 2012 a 23:05

    Ouais … Super … Génial … Les publicitaires israéliens ont (enfin ?) atteint leur période « pipi, caca, prout » … !

    Alors là quelle fierté … C’est un peu comme la première fois ou bébé prononce « papa » … puis « popo » … et quelques semaines après « caca » …

    Chouette alors. C’est un peu comme si Israël était né une secoonde fois, n’est ce pas ?

    « hey les gars, les gars, j’ai une pure idée !! ouais ouais ! On va, on va, on va … Faire parler des culs ! Ouais, super génial méga cool p’tain, mais d’où sort-il tout ça, le gars, quelle imagination, quel génie ! »

    Bon aller c’est bon faut arrêter … Le débile de ma classe faisait déjà ça en classe de neige en CM2 …

  5. charlin Répondre

    25 août 2012 a 08:04

    Et pour lutter contre les maladies sexuellement transmissibles ???

    Deux … : Dieudonné et Faurisson …

  6. Isa Répondre

    25 août 2012 a 14:53

    Je ne suis pas religieuse, d’ailleurs j’écris et nous sommes samedi, mais pour une pub, tomber dans le scato et le vulgaire à ce point est lamentable. Je pense que nous sommes à un tournant de notre histoire avec les obscurantistes d’un côté et les décadents de l’autre… Cela ne présage rien de bon, nous n’avons qu’à relire l’Histoire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *