Neil Armstrong, l’homme qui a marché à Haïfa et sur la Lune marche aujourd’hui au paradis

Publié le : 25 août 2012

Neil Armstrong, l’homme si humble qui se décrivait lui-même comme « ingénieur ringard » et qui a pourtant fait « un bond de géant pour l’humanité » avec le premier pas sur la Lune, s’est éteint. Il avait 82 ans.

Armstrong est décédé des suites de complications résultant de procédures cardiovasculaires.

Armstrong a commandé le véhicule spatial Apollo 11 qui a atterri sur la lune le 20 juillet 20, couronnant la plus audacieuse des expéditions scientifiques du 20e siècle. Ses premiers mots après avoir le pied sur la surface sont gravés dans les livres d’histoire et dans les mémoires de ceux qui les ont entendus en direct à la télévision. «C’est un petit pas pour l’homme, mais un bond de géant pour l’humanité », a déclaré Armstrong.

Armstrong s’est rendu en Israël en 2007. Interrogé par un jeune de Haïfa pendant ce voyage, Armstrong a répondu : « Nous avons montré que l’espèce humaine, chacun d’entre nous, n’est pas toujours enchaînée à la planète Terre ». Il a ajouté, « J’espère que l’homme continuera à étendre sa présence dans l’espace dans les années à venir ».

Armstrong et Buzz Aldrin ont passé près de trois heures à marcher sur la surface lunaire, à collecter des échantillons, à réaliser des expériences et à prendre des photos.

Rejoignez les 24.000 amis de JSSNews sur Facebook !

« Les paysages étaient tout simplement magnifiques, au-delà de toute expérience visuelle que je n’avais jamais vu » a, une fois, expliqué l’astronaute.

600 millions de personnes – un cinquième de la population mondiale – avaient regardé et écouté cette expédition, le plus grand nombre de téléspectateurs de tous les temps.

En 2007 – quatre ans après qu’Ilan Ramon, le premier astronaute israélien, ait péri dans la désintégration de la navette spatiale Columbia en même temps que les six autres membres de l’équipage, Armstrong était venu lui rendre hommage en Israël.

Armstrong avait été invité par une société d’investissement locale pour donner des conférences sur le thème de la motivation. Dans la matinée, il a visité le musée de l’Espace et de la Technologie. Au musée, habillé de façon décontractée et portant lunettes cerclées de noir, il était assis sur une petite scène afin répondre aux questions. L’évènement était si important qu’il était diffusé en direct par la télévision.

Après la dernière question d’un étudiant de Haïfa qui lui demandait s’il aimerait retourner sur la lune, Armstrong s’était levé, avait embrassé le jeune homme et lui avait dit : « Tu viendras avec moi ! » Des mots qui resteront là aussi gravés pour toujours dans la tête de ce jeune homme…

Avi Retschild – JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi. 

Print Friendly

6 Réponses à Neil Armstrong, l’homme qui a marché à Haïfa et sur la Lune marche aujourd’hui au paradis

  1. Marock Répondre

    25 août 2012 a 23:34

    C’ est pas une nouvelle si triste qu’ il n’ y paraît.
    Il va reprendre sa trompette et nous jouer « La marche des anges. »

  2. LA LUNE

    Pour vous rejoindre, depuis si longtemps que j’en avais conçu l’immortel projet, je me hâterai sans regret, ivre de vous, insoucieux du futur, confiant dans votre pâle éclat, attentif à votre regard paisible, envoûté par votre sourire triste et énigmatique.

    Vous êtes une lyre éternelle accrochée à la nuit, et avant que je ne sois né vous chantiez depuis toujours avec sérénité au-dessus des nues agitées. Je n’étais pas encore en ce monde, et vous le berciez de vos soupirs lents et infinis. Dès que je vous ai vue, à l’éveil de ma jeune âme, j’ai eu l’intuition d’être né par et pour vous.

    Oui, depuis ce temps mythique de mon enfance où, imprégné de votre mystère, j’allais m’évader dans votre chevelure phosphorescente, je rêve de vous. Avec votre insondable mélancolie, vous semblez régner sur mon destin. C’est vers vous que je désire monter. C’est du haut de votre sommet que je veux contempler les êtres et les choses contenus dans l’Univers.

    Au jour de ma mort vous diffuserez vos caressants reflets sur mon visage éteint. Vous êtes onirique, et j’aurai l’éternité devant moi pour fouler votre sol de poussière et d’immuable écume.

    VOIR LA VIDEO :

    http://www.dailymotion.com/video/xpvt3d_la-lune-raphael-zacharie-de-izarra_news

    Raphaël Zacharie de IZARRA

    • Armand Répondre

      26 août 2012 a 01:49

      Je pense que le regretté Neil Armstrong d’où il se trouve vous aurait répondu :

       » Au clair de la lune, mon ami Pierrot ,
      Prête-moi ta plume, pour écrire un mot.
      Ma chandelle est morte, je n’ai plus de feu.
      Ouvre-moi ta porte, pour l’amour de Dieu. « 

    • Marock Répondre

      26 août 2012 a 02:59

      Superbe !!!
      Ça mérite un prix d’ excellence, en sortie de maternelle.
      Et une réorientation immédiate en métier manuel.
      Je sais pas moi, une maîtrise en vidange du carburateur de tracteurs.
      Un doctorat en épanchage de fosse à purin.

      Un bon conseil, entre amis, laissez tomber la poésie.
      C’ est pas votre domaine.

  3. Michel Répondre

    26 août 2012 a 14:36

    Si poésie il y a demander à papa Abbas , il parait qu’il est un poète à ses heures.
    Un futur Prix Nobel en perspective

  4. Fabiana German Répondre

    3 octobre 2012 a 19:26

    Fabuleux parcours de Neil Armstrong, notre regretté, un exemple pour l’humanité, c’était une grande expédition pour le 20ème siècle, le monde a complètement tourner à 360° en quelques secondes, les mentalités ont changé, et il faudrait un nouvel exploit pour que l’homme se retourne avec foi vers le futur. Le 21ème siècle sera t-il fervent ou pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *