Bachar al-Assad prêt à être élu au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU – Par G. Erdan

Publié le : 30 août 2012

Par Gilad Erdan, Ministre israélien de l’Environnement.

Depuis de nombreuses années, le peuple d’Israël sait qu’il y a quelque chose de pourri au sein des Nations unies. Créées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale dans le but de préserver la paix, la sécurité internationale et le respect des droits de l’Homme, l’organisation mondiale est plutôt devenue une institution politiquement faible qui a manifestement échoué à remplir son mandat.

Assad et el-Béchir

Dans une large mesure, les Israéliens ont pris l’habitude de l’attitude hostile de l’ONU et de ses résolutions anti-israéliennes. Néanmoins, l’ONU continue de nous surprendre à chaque fois qu’elle atteint de nouveaux sommets d’absurdité, avec le dernier exemple, la candidature de la Syrie et du Soudan pour siéger au Conseil des droits de l’Homme.

En septembre, quand les représentants du monde se réuniront pour l’Assemblée générale de l’ONU à New York, ils devront choisir les membres du CDH. Mais une question ne sera pas posée : comment se fait-il que depuis la création du Conseil en 2006, Israël ait été condamné à 9 reprises pour des violations présumées des droits de l’Homme alors que pas une seule dictature n’a jamais été condamnée plus d’une fois par an ?

Une autre question qu’ils vont sûrement ignorer, ce sont les violations grossières et systématiques des droits de l’Homme dirigées contre des femmes et des minorités dans différents pays islamiques.

Rejoignez les 24.500 amis de JSSNews sur Facebook

Mais ils ne vont pas non plus expliquer pourquoi ils ont invité le représentant du Hamas Ismail al-Ashqar devant le Conseil, même si l’objectif du groupe est « de détruire l’Etat d’Israël » et d’assassiner autant de Juifs innocents que possible.

Mais avant de choisir de nouveaux membres pour le CDH, on espère qu’ils prendront au moins une pause pendant un moment pour se demander : « avons-nous vraiment envie de voir des dictatures comme la Syrie et le Soudan chargées de cette lourde tâche ? »

Après tout, en juillet 2010, le dictateur soudanais Omar el-Béchir devenait le premier chef d’Etat en exercice de l’histoire à être accusé de crimes de guerre par la Cour internationale de justice de La Haye. Un mandat d’arrestation a été émis contre lui pour génocide dans le cadre de la campagne brutale au Darfour, où un demi-million de personnes ont perdu leurs vies.

Et le dictateur syrien Bachar al-Assad, qui s’occupe de l’extermination de son peuple avec des chars et des avions, qui a tué 20 000 personnes en un an… se peut-il qu’Assad donne des leçons de droits de l’Homme au reste du monde ? Le mal commis par al-Assad ne connaît pas de limites, tout comme son cynisme. Les Syriens cherchent à se joindre sans vergogne au CDH, et si le monde est prêt à tolérer un tel outrage, alors pourquoi pas ?

Les démocraties du monde doivent s’unir afin de s’assurer qu’une telle honte ne puisse passer. Il faut plutôt concentrer plus d’énergie sur les questions brûlantes des droits de l’Homme, telles que la liberté d’expression et de religion, dont un trop grand nombre de frères humains sur notre planète ne jouissent pas.

L’ONU et la communauté internationale dans son ensemble devraient faire face à un test crucial en septembre. S’ils sont d’accord pour choisir des représentants d’Assad ou de Bashir pour siéger au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, ils pourraient aussi bien éteindre les lumières et laisser portes closes. Le choix de la Syrie et du Soudan ne fera pas seulement reculer la cause de la justice, mais mettra l’accent sur le fait triste de constater qu’à l’ONU, les droits ont été remplacés par des torts.

Par Gilad Erdan – ministre israélien de la Protection de l’environnement – JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi.
 

Print Friendly

11 Réponses à Bachar al-Assad prêt à être élu au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU – Par G. Erdan

  1. Guycirta Répondre

    30 août 2012 a 23:47

    C’est une blague?

    • manitou Répondre

      1 septembre 2012 a 11:31

      NON À L’ onu Ils sont entre EUX.

  2. Armand Répondre

    31 août 2012 a 05:07

    Avant l’élection de ce clown à l’ONU , on devrait lui passer en  » avant première  » le  » Dictateur  » de Charles Chaplin . Beaucoup d’autres se reconnaîtront

  3. Idefix Répondre

    31 août 2012 a 07:33

    Je trouve, au contraire, que ce serait génial que Bachar el assad y soit élu.
    Cela démontrerait de manière éclatante que ce « machin », l’ONU, n’est qu’une grande bouffonerie qu’il serait temps de dissoudre !

  4. chantal Répondre

    31 août 2012 a 07:59

    De toute manière à quoi fallait-il s’attendre?
    Si le hezbollah ou l’Iran et mème Kadhafi ont pu fouler le sol de cet établissement, si Arafat y a déscendu l’escalier, revolver à la ceinture, peu de temps après l’attentat aux J.O. de Munich sous les acclamations de l’assemblée, si une bande de pays totalitaires au sol jonché de cadavres y sont représentés, pourquoi un Assad ou un Bashir ne seraient-ils pas élus au conseil des droits de l’homme?

  5. Adam Répondre

    31 août 2012 a 10:43

    Je ne lis pas l’article. J’espere que c’est une blague.

  6. Gérard Pierre Répondre

    31 août 2012 a 11:44

    Le type de droite sur la photo ! ! ! …… je l’ai déjà vu ! …… au cirque Pinder, à l’entrée, c’est lui qui cochait les billets ! …… il déjà était habillé pareil !

    Qu’est-ce qu’il fait là ? …… un numéro ?

  7. charlin Répondre

    31 août 2012 a 14:48

    Khadafi l’avait bien été , pourquoi pas Bachar ???

  8. Kravi Répondre

    31 août 2012 a 16:56

    L’Arabie saoudite est bien en charge des « Droits de la Femme » auprès du même organisme ! Et l’Unesco, chargée de promouvoir la paix par la culture, spolie bien le patrimoine juif en le requalifiant musulman (tombeaux des Patriarches et de Rachel transformés en mosquées, pour ne citer que cela).
    Ces farces grotesques semblent ne choquer personne chez nos courageux politiques ou nos journalistes intègres.

  9. Nénuphar Répondre

    31 août 2012 a 20:40

    Je me demande ce qui est pire la Syrie d’El Assad, antisémite modéré ou, si celui-ci tombe, une Syrie islamiste ULTRA-antisémite?

  10. Lavigne Répondre

    2 septembre 2012 a 06:21

    Shalom à tous
    Savlanut !
    And wait and you will see
    Toute cette engeance tombera en poussière !
    Cela est écrit et s’accomplira

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *