Nouveau cours dans les écoles de Gaza : « apprends à connaître tes ennemis »…

Publié le : 4 septembre 2012

Alors que l’année scolaire s’ouvre à travers le monde, Gaza aura un nouveau cours enseigné dans certaines de ses écoles. Un cours appelé « connais tes ennemis. » La classe est un cours d’hébreu avec des responsables du Hamas, qui ont décidé d’inclure ce programme dans l’éducation scolaire de Gaza cette année.

Selon un article du New York Times paru en mai, le directeur général du ministère de l’Éducation du Hamas, Mahmoud Matar, a déclaré que «grâce à la langue hébraïque, nous pouvons comprendre la structure de la société israélienne, leur façon de penser. »

Ce sera la première fois que la langue hébraïque sera enseignée dans les écoles de Gaza en près de 20 ans. En cas de succès, le Hamas veut que toutes les 180 écoles de Gaza enseignent l’hébreu à l’avenir.

« Nous considérons Israël comme un ennemi. Nous enseignons à nos étudiants la langue de l’ennemi », a déclaré Matar dans l’article du Times.

Selon le Dr Eldad Pardo, directeur de recherche à IMPACT-SE (Institut pour la paix et la tolérance culturelle suivi de l’éducation scolaire) et professeur à l’Université hébraïque de Jérusalem, le langage haineux de Matar contre Israël est caractéristique des thèmes enseignés dans les manuels scolaires de l’Autorité palestinienne.

« Les écoliers palestiniens apprennent que les Juifs n’ont aucun lien avec la terre d’Israël, que les Juifs appartiennent à l’Europe. Ces manuels ne disent rien sur les juifs des pays arabes », a déclaré Pardo à Tazpit News Agency et JSSNews.

« Les lieux saints juifs en Israël ne sont pas reconnus. Ils sont présentés comme des lieux saints musulmans pris en charge par les Juifs. Il n’y a pas de reconnaissance du peuple juif en tant que nation. Les Israéliens sont dépeints comme des criminels et des voleurs », a ajouté Pardo.

« Les principes fondamentaux concernant Israël sont les mêmes, à la fois dans les manuels scolaires laïques et religieux de l’Autorité palestinienne et dans ceux du Hamas. Plus grave, il langage antisémite, glorifiant le martyre et le jihad, sont mis en avant », a déclaré Pardo.

IMPACT-SE a mené une étude portant sur 70 étudiants palestiniens, 22 guides d’enseignement et 25 livres d’étudiants délivrés par le ministère palestinien des Affaires religieuses (livres de 2011/2012). Tous ces livres sont actuellement en usage dans les écoles de l’AP.

Pardo a souligné qu’il y a eu des améliorations dans les manuels scolaires laïques du gouvernement. « Il y a des thèmes positifs tels que l’égalité des droits pour les femmes, des passages contre la terreur et la violence au sein de la société, plus d’éducation pour la démocratie, et ainsi de suite. »

« Mais l’essentiel est que ces manuels ne favorisent pas la paix avec Israël. Il n’y a pas une seule carte où Tel-Aviv apparaît dans un manuel palestinien », a déclaré Pardo.

L’approche d’Israël au conflit est très différente selon Pardo. «Dans le système éducatif israélien, il y a beaucoup de respect pour la culture arabe, la reconnaissance que les Palestiniens ont un mouvement national et le respect des lieux saints musulmans. Les étudiants apprennent également l’arabe dans les écoles. « 

En Israël, les études d’arabe sont obligatoires à partir de la septième à la neuvième année scolaire (de la 6e à la 4e en France), alors que certaines écoles continuent à enseigner la langue jusqu’à la fin de leurs études secondaires. L’arabe est la seconde langue officielle d’Israël. L’ancien chef des études arabes dans le ministère israélien de l’Education, le Dr Shlomo Alon, a déclaré à Walla News il y a deux ans qu’ «étudier l’arabe va promouvoir la tolérance et transmettre un message d’acceptation. »

Par Anav Silverman – Tazpit News Agency – JSSNews
Vous aimez cet article ? Inscrivez à notre newsletter quotidienne pour recevoir les nouveaux contenus de notre magazine, tous les jours en fin d’après-midi.
 

Print Friendly

17 Réponses à Nouveau cours dans les écoles de Gaza : « apprends à connaître tes ennemis »…

  1. chantal Répondre

    4 septembre 2012 a 09:40

    L’arabe n’est pas obligatoire, on peut choisir entre l’arabe, le français ou une autre langue selon l’école.

  2. lucide Répondre

    4 septembre 2012 a 09:43

    sujet a reflexion

    Israël menace les Palestiniens de black-out faute de dette impayée
    Le ministre de l’Energie Ouzi Landau a menacé de plonger les Palestiniens dans l’obscurité si l’Autorité palestinienne ne règle pas une dette de 700 millions de shekels à la compagnie d’Electricité sous deux semaines. Israël fournit de l’électricité aux villes palestiniennes de Judée-Samarie et à Jérusalem-est
    c est quand meme bizarre que pendant l operation plomb durci israel a fourni de l energie electrique a gaza
    si on avait coupe le courant

  3. lucide Répondre

    4 septembre 2012 a 09:48

    tant que des imbeciles nous dirigent
    il faut etre tolerant envers nos ennemis jures
    gaza et compagnie
    eux apprennent l hebreu pour nous faire la guerre
    nous apprenons l arabe pour etre gentil et les comprendre
    bla bla bla
    foutaise la politique d israel

  4. Gérard Pierre Répondre

    4 septembre 2012 a 10:53

    Et si, à travers l’étude de l’Hébreu, certains petits  »palos » recevaient eux aussi …… [pas tous, il faut être réaliste] …… un « message d’acceptation » ?

    Le hamas en boufferait ses treillis !

  5. Armand Répondre

    4 septembre 2012 a 11:12

    Qu’ils apprennent aussi l’Histoire du Peuple Juif , ils découvriront par la même occasion qu’ils sont des menteurs et des voleurs .

    • Darkan Répondre

      4 septembre 2012 a 11:16

      Les petits gazouites l’apprendront bien un jour, à force de se prendre des missiles de F-16 dans la ge*** … C’est bien la seule chose que les palos semblent comprendre.

      • Gérard Pierre Répondre

        4 septembre 2012 a 13:59

        Une façon comme une autre de leur faire rentrer un peu de « plomb » dans le crâne !

  6. chantal Répondre

    4 septembre 2012 a 11:15

    Mon com est en modé…
    Je disais que l’arabe n’est pas obligatoire dans nos écoles, on peut choisir entre arabe, français ou autre, ça dépend de l’école.

  7. SOLEIL Répondre

    4 septembre 2012 a 11:16

    Pourquoi le gouvenement Israelien ne porte t-il pas plainte devant les instances internationales en demandant verification des contenus scolaires, au lieux de se lamentaer et de constater avec impuissance !

    Meme si les palos apprennenent l’hebreux dans les ecoles (pour mieux nous combattre…), leur accent arabe reste et perdure… Ils sont facilement reconnaissables !

  8. neoplasme Répondre

    4 septembre 2012 a 11:23

    « comment le peuple Palestinien fur créé »
    David Horowitz-Guy milière

    Offert par le ministère de l’éducation nationale Française à tous les enfants Gazaouites pour la rentrée scolaire

  9. méfaresh01 Répondre

    4 septembre 2012 a 13:31

    DELENDA EST GAZA

    Gaza, telle que nos chers médias la décrivent complaisamment, doit voir son existence venir à son terme très rapidement.

    Chacun peut aisément comprendre que le « régime du Hamas » fabrique en série les futurs assassins de Juifs qui seront formés et actifs pour les années 2020……

    Il n’existe aucune solution politique à cet état de fait. Il n’existe aucune chance que ces 460 km2 vivent demain, après-demain ou en 2100, en paix avec Israël.

    La « bande de Gaza » elle-même n’est qu’une scorie dangereuse laissée par les contorsions de l ‘Histoire de cette région depuis un siècle. Gaza, en tant que territoire, n’existe que par la volonté (totalement inutile) des dirigeants successifs d’Israël de « traiter cette affaire » dans un style « politiquement correct »….On en voit les résultats, hélas!

    La triste réalité est là : Un super camp de terroristes patentés

    La maladie d’origine historique doit être traitée à fond : Israël doit faire revenir dans le territoire national ces quelques km2, trop longtemps séparés de la mère patrie.

    Les « dirigeants » de Gaza doivent être traités comme le demande leur véritable nature. En tant que terroristes, dictateurs, trafiquants et assassins. Ils doivent être pourchassés et éliminés sans hésitation.

    Quant aux occupants arabes illégaux de Gaza, ils doivent regagner les pays dont ils sont originaires. Facile!! C’est tout près !! Bien sur, à la condition qu’ils n’aient jamais été impliqués dans le terrorisme, tous leurs biens doivent les accompagner.

    Gaza, redevenue terre juive ( Ouf! c’était long!) pourra ainsi commencer une nouvelle vie, on devrait dire une vraie vie…..

  10. popi soudure Répondre

    4 septembre 2012 a 17:14

    N ‘ oublions pas que c ‘ est l ‘ europe qui finance a flux tendu les livres scolaires et ecoles de gaza !

  11. Henri Répondre

    4 septembre 2012 a 17:39

    Très important de connaître la langue et la façon de penser de son ennemi pour mieux le vaincre.
    L’arabe devrait être obligatoire dans TOUTES les écoles pendant au moins 5 ou 6 ans.

  12. Serge Belley Répondre

    4 septembre 2012 a 18:18

    popi soudure

    Cela n’est pas souvent mentionné dans les pays européen, c’est pas croyable de constater la naïveté des européens, leur contribution a coup de milliards d’euros alors qu’eux mangent leurs bas. On dit que charité bien ordonnées commence par soi-même, quels idiots utiles!

    • popi soudure Répondre

      5 septembre 2012 a 06:10

      tres juste amis from canada !

  13. maujo Répondre

    4 septembre 2012 a 22:06

    Lucide
    Israël fournit de l’électricité aux villes palestiniennes de Judée-Samarie et à Jérusalem-est,

    Tiens, je croyais que Jerusalem Est est et restera juive pour l’éternité, alors pourquoi parler de ville « palestinienne en parlant de Jerusalem Est??

    • méfaresh01 Répondre

      5 septembre 2012 a 00:51

      Salut, Maujo !!!!

      L’expression même de « Jérusalem-est » est nulle et non avenue….

      En effet, s’il a existé, de 1948 à 1967 une partition de Jérusalem entre l’est « jordanien » et l’ouest capitale de l’état d’Israël, ceci était uniquement du à…….

      L’agression arabe ( en l’occurrence jordanienne) contre Israël le 15 Mai 1948 alors que l’Etat venait de naître……

      On pouvait donc parler, de 1948 à 1967 d’une « Jérusalem-est » occupée par l’agresseur jordanien……

      Depuis Juin 1967 Jérusalem est réunifiée à la suite de l’action défensive de Tsahal face à la nouvelle agression jordanienne…..

      UN POINT C’EST TOUT……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *