Pour construire des gratte-ciel, Tel-Aviv demande à l’armée de déménager ses faisceaux laser

Publié le : 6 septembre 2012

Le ministère de la Défense et les municipalités de Tel-Aviv et Netanya ont signé un accord ce jeudi matin, pour transférer une grande partie des faisceaux laser de communication de l’armée, de Tel-Aviv à Netanya. Les installations actuelles de l’armée, installations par ailleurs secrètes, empêchent la construction de gratte-ciel dans le centre-ville.

Déplacer ces faisceaux va donc permettre à la municipalité de lancer de nouveaux grands projets de constructions d’immenses (et souvent horribles) immeubles, créant ainsi des milliers de nouveaux appartements et, permettant ainsi de réduire potentiellement la crise du logement. Mais au prix où ces appartements seront vendus ou loués, il faut se demander qui aura bientôt les moyens de vivre à Tel-Aviv, une ville déjà considérée comme l’une des plus chères du monde.

L’accord signé ce matin aura un coût de 1,2 million d’euros.

Ces dernières années, l’armée israélienne et le ministère de la Défense ont travaillé à transférer des unités militaires situées à Lod, près de l’aéroport de Tel-Aviv, vers le sud du pays. En deux ans, l’armée israélienne a déplacé un nombre important de ses unités de renseignements dans le désert du Néguev.

Antoine Chatrier – JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem 

Print Friendly

3 Réponses à Pour construire des gratte-ciel, Tel-Aviv demande à l’armée de déménager ses faisceaux laser

  1. SOLEIL Répondre

    6 septembre 2012 a 14:41

    Pas d’accord on a pas a deplacer des infrastuctures de l’armee pour engraisser ces promoteus immobilliers toujours plus avides de fric que jamais. ET QUI VA PAYER LA NOTE ?
    Ca me desole de voir le paysage urbain isaelien se transformer de la sorte, c’est moche, c’est cher et ca n’est en aucun cas une repone a la crise du logement bien au contraire qui peut se payer ce genre d’appartements ?

    UNIQUEMENT LS TOURISTES ET LA CLASSE AISEE DE NOTRE PAYS !!!!

  2. chantal Répondre

    6 septembre 2012 a 16:34

    En échange, que Tel Aviv prenne la mafia de Natania, il y en a un paquet, de l’huile de foie de morue concentrée, et ce sera parfait.

  3. Akerman Michel Netanya Répondre

    6 septembre 2012 a 17:10

    La construction dans les grandes villes d’Israël n’est généralement qu’un marchandage entre municipalités et constructeurs. Olmert a initié le processus à Jérusalem et en a plus que profité dans la plus totale immunité alors qu’il devrait être en prison, pour cela et pour bien d’autres choses.
    Les autres villes ont alors suivi le même chemin en dépit des lois sur le littoral (tours interdites en bord de mer avec dérogation pour les hôtels : les constructeurs bâtissent alors des apparts-hôtels pour détourner la loi mais ces bâtisses qui polluent le paysage ne sont que des immeubles classiques…). Parfois (rarement) les gens du quartier protestent quand un constructeur construit plus d’étages qu’autorisés ou dépasse allègrement l’alignement de rue MAIS le kablan ne risque RIEN sinon une petite amende car JAMAIS les étages en trop n’ont été démolis. C’est le cas de plusieurs immeubles à Netanya avec la complicité de TOUT le conseil municipal.
    Je ne suis pas contre les tours mais pas partout et n’importe comment. De plus les rues ne sont en général par prévues pour une multiplication du trafic automobile, pas plus que les infrastructures non adaptées (conduits des eaux usées, parking, vue etc.)
    Il suffit de voir comment certains projets défigurent Tel-Aviv, Ashkelon, Ashdod, Netanya, Haïfa.
    Nous sommes effectivement un petit pays mais les tours n’ont pas fait baisser les prix, au contraire ! Nous avons encore beaucoup d’espaces à bâtir et aussi des lois que TOUS doivent respecter.
    Alors, à qui tout cela profite ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *