Il est mort les ténèbres… – Par Serge Salfaty

Publié le : 8 septembre 2012

Peu d’hommes au monde auront pu se vanter d’un tel acharnement à vivre, le mensonge doit conserver, car sa vie fut mensonge, son œuvre fut fiction même si il s’employa à travailler son scénario et sa mise en scène.

Sa mort se voudrait être l’apothéose de cette chanson de geste, Roland sut mourir à Roncevaux et les long vers qui relatèrent ses derniers instants sont un modèle de la dramaturgie médiévale, notre héros lui trouva le moyen, après une vie de bassesse, de mourir en valet de chambre.

J’aimerais que les pathétiques gesticulations actuelles ne soit mues que par la volonté de donner à Arafat une mort un peu plus digne que celle d’un vieillard sénile, épuisé par le poids de son immoralité, obsédé par l’argent.

Mais la veuve, loin de vouloir patiner de respectabilité la vie de débauche de son défunt mari, semble avoir bien d’autres idées en tête, ce n’est pas médisant de dire que cette femme est plus à l’aise dans un magasin de la rue du faubourg saint honoré que sur une estrade de meeting politique, elle qui pris soin de se faire voter une allocation a vie de 20 millions de dollars annuels en tant que veuve.

Et la voilà en veuve outragée, entamer son jihad personnel afin de prouver que son mari est mort empoisonné, la mort aussi est spectacle, on aurait préféré du Shakespeare a du Labiche mais a-t-on le choix ?

Le grand homme aurait été empoisonné au polonium, substance radioactive découverte par Marie Curie et pour laquelle on ne connait à aujourd’hui que 6 cas de décès dont il est la cause avérée, dont celui de Marie.

Admettons, comme il faudrait admettre que l’on retrouve 8 ans après dans son mausolée, une tombe ou un caveau n’aurait pas suffi, des traces de la dite substance, attesté par un laboratoire suisse, c’est bien connu ces gens-là ne sont pas regardant à l’odeur de l’argent,  qui constituerait un début de preuve suffisant à l’ouverture d’une enquête pour empoisonnement en France, c’est bien connu la France est un allié (obligé serait plus juste) fidèle.

Rejoignez les 24.600 amis de JSSNews sur Facebook !

Le flot de questions que soulève cette mascarade semble sans fin, avant toutes choses quel est le but de la manœuvre poursuivie par la veuve Arafat ?, est-elle un jouet aux mains d’autres personnes ou agit elle seule ?, y a-t-il une probabilité que cet homme soit empoisonné au polonium ?, pourquoi ce silence depuis son décès ?, Qui aurait intérêt à faire mourir le vieux tyran ?,  comment peut-on analyser la réaction de ces sujets ?, de ses alliés ?, Quel est le rôle de la France ?

Seuls les naïfs et les sots doutent qu’il y ait manœuvre, et à toute manœuvre tout honneur !, Cui Bono fuit (« qui y avait intérêt ») ? Se serait interrogé Cicéron à qui n’en doutons pas la famille Arafat aurait été une cible de choix ! À qui profite-t-elle ? aurait hurlé de colère le grand philosophe romain devant ces professionnels du mensonge et de la prévarication, comme dans toute bonne intrigue nous devons nous attacher à trouver un mobile au meurtre, or comment dresser une liste de suspects en retraçant la vie d’un homme qui est à ranger parmi les grands criminels du 20ème et 21ème siècle qui pourtant n’en manque pas, comment être exhaustif quand la liste de ces méfaits, meurtre, vol, détournement d’argent public, abus de confiance, trahison de ses meilleurs amis et j’en passe font de chaque personne qu’il a pu croiser dans sa vie un suspect potentiel, tellement le mode de vie qu’il avait adopté était basé sur l’infamie des mots et l’abjection des actes.

A tout seigneur tout honneur.

Hercule ayant fini par vider le tonneau des danaïdes je m’essayerais à l’exercice moi aussi, en tout premier lieu on peut penser que le premier adversaire d’Arafat était Israël et qu’à ce titre sa mort peut facilement lui être attribuée.

A priori voilà de quoi ravir les complotistes invétérés et incérébrés, malheureusement le poids de la logique est lourd pour contredire fermement l’hypothèse séduisante, d’abord parce que le vieux criminel était plus mort vivant que mort, l’homme retranché derrière ses murs plus que derrière ses scrupules d’une vie de saigneur sans honneur, perdait chaque jour un peu plus de la mince aura qu’il se vantait d’avoir accumulé, ce siège de la Moukata mené avec 3 blindés résonnait comme un décompte de ses duplicités et reniements.

Il aurait même voulu triomphé sans gloire, mais pas sans lucre, pour sauver l’image qu’il laisserait à la postérité, il s’est éteint sans péril dans les bras complaisants d’une république complice.

Il faut que le tueur soit sioniste et juif, forcément juif, pour lui qui appris fort tard l’usage du tapis de prière et dont les affidés symbolisèrent jusqu’au jour de sa mort l’immense escroquerie historique et hystérique qu’il représentait, en falsifiant pour les caméras jusqu’à son acte de naissance dans la lecture de sa nécrologie.

Pourquoi Israël aurait-il subitement eu envie d’éliminer un ennemi qui ne représentait plus que le symbole de lui-même, terroriste reconverti sur le tard en pseudo chef d’état corrompu, alors qu’elle l’avait en ligne de mire depuis plus de 10 ans, car si les accords d’Oslo n’aient eu qu’un mérite cela aurait été de remettre le fuyant dans le viseur des snipers.

Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge.

Pauvre Voltaire, au moins partageait-il avec le défunt un irrationnel antisémitisme, mais force est d’admettre que leur apport à l’humanité est particulièrement opposé, l’un développa les idées, l’autre inventa le terrorisme aveugle et haineux.

Comme tout « peuple » neuf les « palestiniens » démontrent de surprenantes dispositions a faire assaut de barbarie.

Jamais aucun juif ne pourra tuer autant de « palestiniens » qu’un palestinien lui-même, cet adage aura force de proverbe à la lecture exhaustive des incessantes luttes entre factions mafieuses du peuple « élu »… par l’assemblée générale des nations unies.

Aux assassinats ciblés découlant de guerres larvées fratricides jalonnant les années 60 à 2000, s’est substituer  une véritable guerre civile ou chaque camp a tué avec délectation, satisfaction et motivation.

Dans cette ambiance de franche fraternité certains amuseurs nous demandent de ne pas considérer l’éventualité d’un règlement de compte qui aurait toute les formes d’un solde de tout compte.

Son Dieu, celui qu’il a redécouvert bien tardivement, aura sans doute préféré ne pas se mêler de telles affaires de famille, laissant ses amis se charger de lui sous l’œil amusé et impatient de ses ennemis.

La place ne pouvait qu’attirer les convoitises il faut dire, qui n’a pas rêver de détourner impunément des milliards de dollars d’aides publiques et cela indéfiniment, qui n’a pas rêver de mettre toute une société en coupe réglée et d’être en haut de la pyramide de la corruption quel que soit le business que vous entreprenez, qui n’a pas rêver de devenir une icône de la lutte révolutionnaire mondiale sans jamais avoir développer une seule idée le liant à l’humanisme et à la générosité, qui n’a pas rêvé d’être reçu dans les palais présidentiels avec les honneurs d’un chef d’état, qui n’a pas rêvé de converser d’égal à égal avec les grands de la planète comme si ses décisions étaient cruciales pour le sort de l’humanité.

Chaque faction mafieuse composant l’hétéroclite nébuleuse « palestinienne » aurait eu un intérêt à se débarrasser du vieux, le Hamas prompte à vouloir s’emparer du pouvoir, les islamistes fanatiques (toutes obédiences confondues) hostile à toutes idées de paix, les nationalistes arabes en compte depuis des années avec le fatah…, and last but not least au sein même du groupe mafieux principal ou le lucre et la cupidité font figure d’idéologie les ennemis ne manquaient pas au parrain défunt.

Tout cela avant même d’évoquer le rôle des autres nations musulmanes qui soutiennent chacune un groupuscule comme on parie sur un coq au cours d’un combat.

Par le pouvoir de la bêtise occidentale et la lâcheté des dirigeants on a laissé s’installer dans l’esprit que la paix du monde dépendait de ce petit coin de la planète, il est vrai qu’il est plus aisé de pointer du doigt un peuple de 15 millions d’âmes (dont 6 en Israël) que de s’attaquer aux véritables problèmes.

Rejoignez les 24.600 amis de JSSNews sur Facebook !

Alors la gesticulation actuelle sert-elle une faction en particulier, pour qui peut bien « rouler » Mme Arafat, en échange de quoi ?, ou peut-être est-ce simplement une façon de détourner  les soupçons actuels du FMI sur un important détournement de fonds  réalisé par le clan Arafat.

Quoi qu’il en soit la maîtrise dont font preuve les dirigeants «palestiniens » en matière de manipulation de l’opinion publique depuis des décennies semble avoir atteint ici un paroxysme, car personne ne peut décemment croire à une révélation divine sur la mort d’un chef de gang sénile 8 ans après sa mort !

Alors en quoi cette morbide action de relation publique peut-elle servir la cause palestiniste, d’abord en braquant les projecteurs de nouveau sur ce coin de la planète au moment précis où le monde commençait à comprendre que les vrais enjeux étaient ailleurs, entrainant par la même une réduction de l’aide financière internationale, donc de facto la possibilité de détourner des fonds.

Mais aussi soulager quelques dictateurs amis ou l’ayant été qui aujourd’hui ne sont plus en odeur de sainteté en occident, Bachar El Assad voué aux gémonies c’est aussi un peu de protection qui s’envole.

Quoiqu’il en soit il faut quand même être interpellé par le merveilleux rôle de composition que nous sert Mme Arafat en veuve éplorée, elle dont la seule larme dont on ait eu connaissance fut consécutive à une rupture de stock chez Chanel.

Chanel  ou d’autres d’ailleurs puisque le futur déterré pris soin avant d’être enterré, mais déjà mort, au cours d’une journée ou le sordide se mêla au grotesque1, de faire allouer à sa veuve une pension de 22 millions de dollars par an pour ses « frais de vie », n’est-ce pas là le meilleur moyen de faire de celle-ci 8 ans après, l’obligée du pouvoir en place.

Alors ce petit coup de main à des dirigeants fantoches totalement décrédibilisés ne vaut-il pas la coquette somme annuellement empochés, surtout que Madame est la seule à être autoriser à lancer une pareille procédure et que cela faisait bien longtemps que les « palestiniens »  n’étaient pas apparus comme les seules victimes des injustices de cette planète, fi des haïtiens et de leurs séisme, des japonais et de leurs tsunamis, des guerres civiles africaines, des tueries irakiennes et syriennes… non il fallait redevenir le « peuple victime » !

Dans ces conditions pouvons-nous être réellement étonné que ces génies du marketing victimisateur, eux qui ont été capable de créer l’existence d’un peuple de toutes pièces, soit aujourd’hui capable au mépris de la réalité et de la logique élémentaire de déterrer leurs morts, ne l’emmènerait il pas sur un plateau télé s’ils le pouvaient…

Il sera dit que le monde soit indulgent avec eux, alors soyons le aussi si cela ne fait pas offense à notre intelligence.

La France, le pays des droits de l’homme parait-il, est partie prenante une fois n’est pas coutume dans cette mascarade, il faut dire que ce poste lui revient de droit après avoir accueilli les derniers instants de l’éternel agonisant.

La France qui par la voix de ses plus haut représentant de l’époque, mais eut il été différent cela n’aurait rien changé, commença par falsifier son état civil dans sa nécrologie, et cela devint un énième mensonge d’Etat, il fallait que la dépouille soit enterré à Jérusalem : on le fit donc naitre à Jérusalem, c’est vrai que cela à plus de gueule que de naitre dans une villa cossue d’un quartier huppé du Caire !!!

La France le fit soigner dans un hôpital militaire, peut-être était-ce un aveu sur la faillite de son système de santé civil, même pas, plutôt une façon d’honorer le combattant qu’il prétendait être et pourquoi pas le résistant !!!, parce que pour la France résister veux sans doute dire « exterminer » des civils en explosant bus et en mitraillant les noces, il est vrai qu’en France on s’y connait en Résistants à tel point qu’on les appelaient des terroristes, alors comment s’étonner qu’on qualifie des terroristes de résistants !!!

Les mauvaises choses ont une fin et il finit par décéder, je n’ai pas le fond méchant mais une certaine impatience commençait à naitre, il existe donc un rapport médical qui fit suite au décès d’Arafat, le problème pour Madame Arafat est qu’au moment de sa rédaction on n’avait pas prévue qu’un jour il serait bon de changer les circonstances de la mort pour la gloire de la cause.

En d’autres termes c’est un peu comme si on regardait le cadavre d’un homme fusillé en prétendant qu’il s’est jeté par la fenêtre, mais quand il s’agit du palestinisme tout est possible, n’oublions pas que faute d’avoir fait avancer la médecine, la chimie ou la physique, les musulmans nous ont légué Aladin et le génie de la lampe.

Que dit ce fameux rapport, profitons en avant qu’on le réécrive, son rédacteur le Professeur de Revel, coup de chance il n’a pas un nom juif, nous dit que le décès est du à « « entéropathie évoquant une entérocolite  d’allure infectieuse (…) associée à une coagulation intravasculaire disséminée sévère sans étiologie identifiée au stade de réanimation », je ne sais absolument pas ce que cela veut dire mais je constate qu’on ne parle en rien de substance radioactives, et renseignement pris auprès de gens compétent (juifs il est vrai mais il ne savait pas de quoi je parlais), il semblerait que cela n’a rien a voir avec un quelconque empoisonnement au polonium.

Et pire d’après le Nouvel Obs, peu soupçonnable de sionisme fanatique,  le dossier médical « confirme » que des analyses réalisées sur des échantillons urinaires ont « permis d’exclure la présence de rayonnements radioactifs de type alpha, béta ou gamma », Le tableau clinique décrit à l’hôpital Percy en novembre 2004 est peu compatible avec un empoisonnement au polonium 210″, et l’on sait qu’en ces temps de déremboursement de soins médicaux, l’homme malade a du faire l’objet de moult examens de toutes sortes, inclus IRM, Scanner…

Partant de ce constat et de celui que les autorités françaises en vassaux fidèles n’aient rien cachée, il faudrait donc admettre que le polonium réapparu 8 ans après dans une tombe hermétiquement fermée et gardée jour et nuit (voir paragraphe : Gardez moi de mes amis…), le problème est que le polonium à des particularités bien à lui, et tout spécialement celle de diviser les traces de sa présence tous les 138 jours par 2 !!!

Ce qui nous donne pour 100% de polonium inhalé en 2004, le taux incroyable de 0,0001490%, soit inférieur au taux de polonium naturellement présent sur terre.

En aucun cas ce taux ne pourrait être reconnu par des experts sérieux… ou bénévole…

La Criirad (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité), à pourtant nettement défini la dangerosité du polonium 210, lorsque celui-ci est en contact externe elle est nulle, mais lorsque les atomes sont ingérés ou inhalés, ils se retrouvent au contact direct des constituants de nos cellules et se trouvent donc à demeure pour y créer, à chaque désintégration, une multitude de lésions. Une personne peut donc très bien transporter du polonium dans un récipient (qui arrête les particules alpha radioactives) sans s’exposer à un quelconque danger.

Le polonium se concentre principalement dans le foie, la rate et la moelle osseuse. Il a pour conséquence l’effondrement de toutes les défenses immunitaires, rendant la personne intoxiquée très vulnérable à la moindre infection. En cas d’intoxication massive, on peut même observer des symptômes de pertes de cheveux, de nausées ou de vomissements comme pour Alexandre Litvinenko, l’ancien agent du KGB décédé à Londres en 2006 qui avait été victime d’un thé empoisonné. Il faut noter que la dose mortelle pour l’homme est de seulement 10 microgrammes.

Mais si on s’en tient à ce qui est attesté par les témoins visuels de l’époque aucun de ces symptômes n’étaient présent lors de l’agonie d’Arafat, ou il faut considérer la totale incompétence des médecins militaire français, sale temps pour la justice française qui devra sur ordre, décrédibiliser la médecine de son pays pour complaire à la volonté d’une obscure satrapie.

Quoi qu’il en soit pour ses partisans, cette vaine et inutile polémique, aura eu le mérite de faire revivre l’espace d’un instant Arafat, et de redonner du lustre à une cause en manque de légitimité dont le vernis marketing s’effrite de jour en jour.

Et pour ce qui est de la vérité on aura toujours temps de l’envisager plus tard…

Par Serge Salfati – visitez son blog - JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem 

Articles liés
Volte-face palestinienne : Arafat ne sera pas exhumé ! La thèse du SIDA se renforce…
Que se passe t-il dans la tête de nos voisins palestiniens ? Auraient-ils peur de découvrir que Yasser Arafat est bien mort du SIDA et non d'un poison, lui retirant de facto son statut de ...
Lire tout l'article
Mes souvenirs de Yasser Arafat, ce terroriste génocidaire mort du SIDA selon son médecin personnel
Yasser Arafat aurait été empoisonné au polonium en 2004, une substance radioactive, selon un laboratoire suisse ayant fait des expertises à la demande d'Al Jazeera. La femme d'Arafat, Suha, a demandé à l'Autorité palestinienne d'exhumer ...
Lire tout l'article
Or donc, selon la Russie et la France, Arafat n’a pas été empoisonné !
Après les médecins qui l'avaient soigné juste avant sa mort à Paris, les experts mandatés par la justice française écartent la thèse d'un empoisonnement de Yasser Arafat et privilégient une mort naturelle du leader palestinien. On s'en ...
Lire tout l'article
Un médecin de l’hôpital militaire Percy : « un empoisonnement d’Arafat ? Impossible! »
Un chef-médecin français qui enseigne à l'hôpital parisien où Yasser Arafat est mort en 2004 a brisé le secret du silence qui entoure l'affaire en se confiant au Times of Israël. "En se basant sur ...
Lire tout l'article
Mort d’Arafat : alors, SIDA ou polonium-210 ?
Beaucoup le croyaient mort du SIDA. Et le fait que des dizaines d'enfants l'ayant cotoyé en soient atteints ne pouvait être qu'une preuve supplémentaire de sa supposée maladie. Autre preuve qu'il aurait eu le SIDA, ...
Lire tout l'article
Mort d’Arafat : ce que disent les rapports suisse, russe, les médecins français et… les médias !
La mort du terroriste égyptien devenu plus tard "leader palestinien", Yasser Arafat, n'en finit pas de déchaîner les passions. Et pas question de parler des milliards détournés, non... Juste de sa mort. Pour rappel, avant de ...
Lire tout l'article
Soudain, Suha Arafat refuse les deux rapports Français et celui des Russes sur la mort de Yasser
Publié sur Al Jazeera : Les enquêteurs français ont conclu dans leur rapport que Yasser Arafat est mort de causes naturelles et excluent la possibilité qu'il a été empoisonné. «L'analyse ne peut pas nous conduire à affirmer ...
Lire tout l'article
Enquête sur la mort d’Arafat: mais pourquoi la Russie veut-elle tellement superviser l’affaire ?
Les travaux pour ouvrir la tombe du terroriste palestinien Yasser Arafat en vue de prélèvements sur sa dépouille pour déterminer les causes de sa mort ont commencé ce mardi. «Ils ont commencé aujourd’hui à enlever ...
Lire tout l'article
A l'aéroport de Tel-Aviv, les drapeaux et les messages "Bienvenu aux immigrants"
Il y a quelques jours, la télévision France 2 diffusait un reportage sur l'immigration des juifs de France en Israël. Un reportage de plus de 4 minutes, plutôt bien fait et cohérent. Il y a certes ...
Lire tout l'article
Il y 13 ans: le lynchage barbare d’israéliens par des sauvages palestiniens !
Le 12 octobre 2000, deux réservistes israéliens furent tués à Ramallah par la foule palestinienne. Ce jour là, Yosef Avrahami et Vadim Norzhich, s'égarent à Ramallah, aux abords d'une cérémonie funéraire d'un jeune Palestinien de 17 ans tué la veille par l'armée israélienne. Les soldats ...
Lire tout l'article
Volte-face palestinienne : Arafat ne sera pas exhumé ! La thèse du SIDA se renforce…
Mes souvenirs de Yasser Arafat, ce terroriste génocidaire mort du SIDA selon son médecin personnel
Or donc, selon la Russie et la France, Arafat n’a pas été empoisonné !
Un médecin de l’hôpital militaire Percy : « un empoisonnement d’Arafat ? Impossible! »
Mort d’Arafat : alors, SIDA ou polonium-210 ?
Mort d’Arafat : ce que disent les rapports suisse, russe, les médecins français et… les médias !
Soudain, Suha Arafat refuse les deux rapports Français et celui des Russes sur la mort de Yasser
Enquête sur la mort d’Arafat: mais pourquoi la Russie veut-elle tellement superviser l’affaire ?
Vidéo: l’Alya des juifs de France en 2009
Il y 13 ans: le lynchage barbare d’israéliens par des sauvages palestiniens !

11 Réponses à Il est mort les ténèbres… – Par Serge Salfaty

  1. niro Répondre

    8 septembre 2012 a 22:43

    il est mort le dechet!!!!!

  2. Marock Répondre

    8 septembre 2012 a 23:44

    Trés bel article.
    Une perle.

  3. christopher dee Répondre

    9 septembre 2012 a 00:06

    Arafat, prix nobel (c’est dire la valeur de ce prix)aurait du être pendu comme sadam hussein. De même le tonton (macoute) d’arafat, le nazislamiste husseini, grand mufti de Jérusalem.
    La France, terre de liberté, aime bien les grands criminels. Elle avait accueilli husseini, après la guerre. Elle a aussi hébergé l’ayatollah komeini. Il y a des amitiés qui sentent la mort.

  4. méfaresh01 Répondre

    9 septembre 2012 a 01:05

    EEEEUUH…..

    AH, OUI!!!

    Ne pas oublier : Dès que les provinces de Judée et de Samarie auront été réintégrées à l’Etat d’Isräël. Faire procéder à l’ exhumation des restes de cette immonde crapule, les faire incinérer, puis les faire disperser en mer, très loin des frontières d’Israël, dans un endroit tenu secret.
    Faire totalement démolir cette insulte au genre humain que constitue le mausolée actuel.

  5. gwynplaine Répondre

    9 septembre 2012 a 02:37

    « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge.
    Pauvre Voltaire, au moins partageait-il …. »

    Non ce n’est pas à Voltaire mais au cardinal de Retz que la remarque est attribuée.

    Longuet l’article, et short en nouveauté

    La palophilie ne fait plus recette. Cela aurait dû être le postulat de départ, pas la conclusion. Les flottilles feront flop même canonnées par Tsahal. Les peuples ont d’autres soucis ces derniers temps, et se foutent bien de savoir qui a tort, qui a raison.
    Et Arakiri, aracomment déjà?
    Que c’est loin tout ça…
    On se lasse de tout, même de ses vices. (Ça c’est de moi)
    Et un article poussif de ce serge salfati ça ira merci.

    • Je-m'en-foutiste de Web. Répondre

      5 octobre 2012 a 18:23

      Même si c’est faux, même si c’est vrai. Cela aura au moins l’illusion de la crédibilité, et sera repris par d’autres sources.

      La question d’actualité est : qui a tué Arafat ? C’est la question que veulent présenter les médias. Devancez leurs réponses !

      Tous les arguments ne serviront à rien ! Dites simplement : « nous, on ne la pas tué, le désir souvent nous a caressé l’esprit, mais notre intérêt était qu’il vive, en vieillard sénile. De toute sa vie, il n’a jamais pu nous vaincre, comment pouvait-il changer en étant grabataire. Le changement était un risque certain, son maintien un risque relativement bas. On ne sait jamais qui peut succéder ».

      Ensuite accuser franchement : On soupçonne la France, c’est bien là qu’il a fini sa vie sous surveillance étroite, personne ne pouvait l’approcher. La France ne se gêne pas pour accuser Israël de tous les maux. Ajoutez sauf si l’entourage immédiat d’Arafat était noyauté par les services secrets israéliens. Cherchez ces taupes parmi vos dirigeants actuels. Pourquoi les médecins français n’ont pas découvert son mal, que cachait le gouvernement français ?

      Pourquoi est-il venu en France plutôt que dans un pays arabe ? N’avait-il confiance en aucun pays arabe ? Mettez-les dans la mélasse, ils seront obligés de se disculper, on ne nous attaquera pas pendant ce temps.

      Accusez sa femme, elle aussi avait un motif l’argent. Vit-elle en Suisse où à Gasa ? Avec combien d’argent. Faites le savoir sur les blogs, y compris ceux que fréquentent les palestiniens. Demandez qu’on vous envoie des photos de Suisse au sujet de son palace. Il doit bien exister des juifs suisses. Montez une vidéo, du style des paparazzis puisqu’ils n’aiment pas lire. Montrez son train de vie à faire pâlir les Palestiniens. Le droit à l’info, personne ne vous attaquera, vous utilisez les mêmes moyens. Est-ce qu’ils se sont gênés pour la princesse Diana ? Bon sang ! Sommes-nous si nuls ?

      Accusez ses successeurs qui eux aussi avaient autant de motifs. Il avait plus d’ennemies parmi ses amis que parmi ses ennemis. Désignez ses ennemis supposés: « moi je n’accuse pas, je te désigne, et je donne un motif supposé. À toi de te défendre ». Ils sont tous dans le monde arabe.
      Allez basta ! Je vais regarder une émission débile à la télé, c’est mieux que lire ces commentaires archi nuls. L’article est bon et bien construit, il mérite un débat, mais il n’y en a pas.
      Les seuls qui sortent du lot son gwynplaine et Akerman Michel Netanya. Bravo, vous sortez du lot par le haut. Ce qui devient rare sur ce site.

  6. tor Répondre

    9 septembre 2012 a 04:52

    Cet article est bien écrit et bien documenté .Il n’a attribué aucune citation à Voltaire . N’oubliez pas vos gouttes Gwendoline .

  7. Akerman Michel Netanya Répondre

    9 septembre 2012 a 12:36

    Les seuls vrais souvenirs que laisse le terroriste pédéraste de la Moukata est qu’il fut le successeur, placé par la dictature égyptienne, du fou furieux Choukeri pour exiger la destruction d’Israël avant même la guerre des 6 jours. Il fut celui que le nazi Waldheim, secrétaire général de l’ONU, laissa parler à la tribune de l’assemblée générale avec une arme à la ceinture. Il fut celui que Chirac et TOUS les ministres des affaires étrangères français, ont soutenu pour flatter les pays musulmans producteurs de pétrole. C’est la France qui a la première en Europe laissé s’ouvrir une représentation de l’OLP avec rang d’ambassade à Paris. C’est la France de Mitterrand qui a sauvé le chef terroriste pour l’installer à Tunis. C’est la France qui a voté pour l’admission du pseudo peuple palestinien à l’Unesco.
    L’assassin sera donc déterré mais çà n’a pas la moindre importance. Aujourd’hui son successeur cravaté, négationniste, menteur, voleur, organisateur de la tuerie des enfants Juifs de Maalot, continue d’être aidé par les Nations et même, malheureusement, par quelques « humanistes » à la mode du nobélisé Pères.
    Aujourd’hui Hussein Obama ne reconnait que contraint et forcé que Jérusalem est la capitale d’Israël. Demain, si par malheur il est réélu, il l’oubliera et, avec l’aide de la famille Clinton, il reprendra ses pressions sur Netanyahou qu’il déteste.
    On va finir par regretter l’immonde crapule arafat !
    Shavoua Tov !

  8. gwynplaine Répondre

    9 septembre 2012 a 13:57

    Merci de me le rappeler Michèle Tor

  9. subliminalsong Répondre

    9 septembre 2012 a 14:35

    Le leader historique du peuple palestinien était un sidéen homosexuel qui portait un keffieh crasseux, y a pas de quoi être fier, vraiment pas de quoi être fier…

  10. jacob Répondre

    9 septembre 2012 a 23:43

    Tant de mots pour un criminel, un terroriste, un crasseux….etc. Je crois qu’il représentait plus que ça, beaucoup plus que ça.

    et pourquoi un journaliste porterait un jugement sur une affaire dite criminelle, laissons les concernés (la justice) s’en charger, pourquoi se justifier alors en tant que juifs sur quelques chose que vous n’avez pas fait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *