Courses de Rosh Hashana: Rami Lévy une fois et demie moins cher que Mega Bull et Hetzi Hinam

Publié le : 10 septembre 2012
Print Friendly

Deux semaines avant le jour de Roch Hashana (Nouvel An juif), une enquête menée par le Center for Consumer Research commandée par « Globes » constate que les supermarchés de la chaîne Rami Levy offrent les prix les plus bas en Israël. L’enquête a comparé les prix de 30 produits de 12 supermarchés en trois endroits: Talpiot à Jérusalem, la ZI de Holon et à l’Amirauté de Haïfa. L’enquête a été menée sur deux dates.

Le propriétaire de la marque Rami Lévy

L’enquête a été menée dans des supermarchés Shufersal, Mega Bull, Rami Levy, Hetzi Hinam et Kimat Hinam.

L’enquête a révélé de grandes différences de prix entre les supermarchés. Le prix du chariot au Rami Levy de Haïfa s’élevait à 334 shekels pour les 30 produits, contre 516 shekels au Mega Bull de Holon.

A Talpiot (Jérusalem), le coût des 30 produits de l’enquête était de 336 shekels. Au Shefersal il était de 426 shekels et de 476 shekels au Mega Bull.

Le prix d’un poulet entier frais était 7,90 shekels par kilogramme au Rami Levy, 8,90 shekels au Shufersal Deal et de 15 shekes au Mega Bull.

Rejoignez les 24.600 amis de JSSNews sur Facebook !

Le prix d’un sac de 800 g de petits pois et carottes congelés était 9 shekels au Rami Levy, 15 au Shufersal et 16 au Mega Bull.

Le prix d’un pot de 500 grammes de miel était 20 shekels au Rami Levy, 27,90 au Shufersal et 28 au Mega Bull.

Le prix d’une boite de café instantané était de 26 shekels au Rami Levy, 28 au Shufersal et 32 au Mega Bull.

Le prix d’un kilo de tomates était de 6 shekels au Rami Levy et 7 dans les deux autres marques.

A l’Amirauté de Haïfa, le coût des 30 produits de l’enquête était de 334 shekels au Rami Levy, 371 au Kimat Hinam, 466 au Shufersal et 476 shekels au Bull Mega.

Dans la zone industrielle de Holon, le coût des 30 produits de cette enquête était de 516 shekels au Hetzi Hinam, 433 shekels au Shufersal et 392 au Mega Bull.

Au final, si vous êtes en Israël et que vous préparez votre shopping, choisissez bien l’endroit où vous souhaitez aller…

Isa Berda – JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem 

18 Réponses à Courses de Rosh Hashana: Rami Lévy une fois et demie moins cher que Mega Bull et Hetzi Hinam

  1. meller danielle Répondre

    10 septembre 2012 a 15:00

    si nous ne voulons point continuer de faire kippour jusqu a pessah nous devons faire tres attention a nos depenses Dany de carmiel

  2. chantal Répondre

    10 septembre 2012 a 15:08

    Il faut manger moins, jeter moins, ne pas acheter toutes les sal-operies sucreries et autres bisli shmisli, bien choisir la qualité, vérifier la date limite et la fraicheur des produits.

  3. Marock Répondre

    10 septembre 2012 a 15:53

    Faire un bon stock de pois chiches et les décliner à toutes les sauces ?

    • chantal Répondre

      10 septembre 2012 a 16:14

      Oui c’est une option, vu que les pois chiches sont tres nourrissants :)
      Marock vous êtes génial. :lol:

  4. SOLEIL Répondre

    10 septembre 2012 a 16:15

    Pas d’accord avec votre article
    Shufersal fait tout le temps des promos…

  5. josyfeit Répondre

    10 septembre 2012 a 17:04

    Dans la plupart des supermachés israéliens le poulet est juste un prix d’appel comme l’essence en france pa

  6. neoplasme Répondre

    10 septembre 2012 a 17:25

    schkemba aux poix chiches
    mereteur au pois chiches
    falafel
    roumous
    soupe au pois chiches
    tfina de pois chiches
    couscous aux pois chiches
    mouna aux pois chiches
    méguena de pois chiches
    salade oranaise de pois chiche
    rala aux pois chiches
    pita pois chiche
    lerem pois chiche
    pois chiche al haesch

    etc etc

    • chantal Répondre

      10 septembre 2012 a 19:13

      Petits gateaux à la farine de pois chiches
      goundi (plat iranien) pois chiches
      salade espagnole de pois chiches
      Etsétérah aux pois chiches.
      Marock sera ravi, lui qui n’aime que les pieds de mouton.

      • trublion Répondre

        10 septembre 2012 a 23:57

        et ne pas oublier le principal, plat avec les protéines complètes : riz aux poix chiche.

  7. COHEN JEAN LUC Répondre

    10 septembre 2012 a 18:22

    La Banque centrale avance trois explications à l’écart des prix de l’alimentation qui existe entre Israël et les principaux pays occidentaux:
    - l’absence de concurrence: la plupart des marchés de produits de consommation courante sont constitués de monopoles, notamment la filière des produits laitiers;
    - une TVA élevée: contrairement aux pays étrangers, il n’existe pas en Israël de taux de TVA réduit pour l’alimentation (fruits et légumes exceptés), ce qui renchérit les prix à la consommation de 16%;
    - un shekel fort: en comparaison à un euro plus faible, le renforcement du shekel renchérit le coût de la vie. La Banque d’Israël a calculé que l’écart des taux de change euro/shekel va provoquer en Israël un renchérissement de 10% au cours des trois prochaines années.

    Tout ça pour vous dire qu’un poulet frais payé 7,90 Schekels TTC ou 1,56 € TTC) (TVA à 17% soit HT 6,75 Schekels ou 1,33€ au RAMI LEVY) devrait valoir TTC en France (Tx 7%) 1,67 € TTC /KG

    Quand on connait les accords douaniers entre FRANCE et ISRAEL, on voit bien que le marché est plus que juteux, alors qu’une mitsva serait de permettre a tous les juifs de manger cacher par des prix normaux (voir par exemple sur les pub CARREFFOUR AUCHAN ou LECLERC le prix du poulet, avec peu d’effort on eput y arriver !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)

    A quand un LIDL, NORMA, ADLI Cacher.

  8. Marock Répondre

    10 septembre 2012 a 20:31

    N’ en jetez plus, je suis au bord de rendre mon couscous de ce midi.
    Chou, potiron, carottes, courgettes (roumis, beldis, slaouis), tomates, navets (blancs et violets)vont revenir sur le tapis, sans même l’ ombre d’ un pois, chiche soit il.

    • Cristina Répondre

      28 mars 2014 a 13:03

      Selon l Union des constructeurs en Israebl, l autnomgatien de la surface d un appartement moyen en Israebl est essentiellement due e0 divers ajouts re9glementaires, provoquant des cofbts supple9mentaires d environ 42.000 shekels en moyenne pour un bien immobiliermoyen.

  9. GK Répondre

    10 septembre 2012 a 20:34

    « Le prix d’un kilo de tomates était de 6 shekels au Rami Levy et 7 dans les deux autres marques. »

    Le prix d’UNE tomate dans certains supermarchés d’Eilat : 2 Shekels.
    Par ailleurs, ces prix me paraissent plus bas que ce qu’ils sont dans les supermarchés de Jerusalem que je fréquente.

  10. Marock Répondre

    10 septembre 2012 a 20:35

    La meilleure, une énumération de légumes qui passe par la modération !
    Faudrait il que je les passe à la moulinette, pour les rendre plus digestes ?

    Ou que j’ exclame « Vive les pois chiches » ?

  11. Marock Répondre

    10 septembre 2012 a 21:00

    N’ empêche, c’ est toujours dans les oubliettes.
    Ça coince du gosier
    J’ ai du gaver la makinamodorécurationner.

  12. maujo Répondre

    10 septembre 2012 a 22:11

    OMELETTE AUX POIS CHICHES
    Pour 4 personnes :

    300 g de pois chiches cuits (en boite ou mieux retirés d’un
    bouillon de couscous]
    6 œufs
    1 cuillerée à soupe de persil haché
    1 gousse d’ail hachée
    huile d’arachide ou de maïs
    sel

    • Battre les œufs en omelette avec le sel, l’ail et le persil.

    • Ajouter les pois chiches et verser aussitôt dans une poêle huilée portée à feu vif.

    • Servir sans rouler.

  13. xystate Répondre

    10 septembre 2012 a 23:34

    Cette enquête ne prend visiblement pas en compte les nouveaux supermarchés Mehadrine ouverts respectivement par ‘Ocher ‘Ad et Ramy Levy dans la zone industrielle de Guivat Shaoul (Jéru) ou les prix sont très bas.
    Une des raisons de ces différences est le fait que les prix ne sont pas uniformisés sur le pays, mais dépendent du quartier. Chaque magasin pratique donc ses tarifs -parfois donc très variables- en fonction de son environnement commercial.
    Ainsi à Guivat Shaoul, on retrouve Rami Levy, Ramy Levy Mehadrin, ‘Osher ‘Ad, Aleph, Shufersal, et encore quelques grandes chaines Mehadrin ou non, la concurrence y est très féroce.
    A noter que les supermarchés Mehadrine sont très appréciés des laics…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *