L’échec de l’Occident dans la confrontation avec les « fous d’Allah »

Publié le : 13 septembre 2012
Print Friendly

Depuis les attentats spectaculaires du 11 septembre 2001 contre l’Amérique, le combat inlassable contre le terrorisme n’a pas cessé un seul jour, mais il a fallu plus de dix ans à la CIA pour réussir à tuer le chef commanditaire, le tristement célèbre Oussama Ben Laden.

En dépit du combat tous azimuts contre l’Axe du Mal, les islamistes de tous bords, chiites et sunnites, continuent sans crainte à dicter leur loi fanatique et à propager le culte de la mort. Ces groupes extrémistes tels qu’al Qaïda rêvent d’instaurer un sinistre objectif, à savoir un califat de l’Indonésie au Nigéria dont le centre serait al Qouds…

Ces « fous d’Allah » se permettent de  ravager, d’incendier et tuer tous les objectifs infidèles. Ces barbares ont franchi toutes les lignes rouges, couleur sang! Désormais, les ambassades, lieux sanctuaires des diplomates ne sont plus protégés, les lois internationales sont bafouées; les drapeaux des pays occidentaux dont celui de l’étoile de David sont piétinés et brûlés avec une haine féroce et devant des foules en délire.

 Après une longue décennie de confrontation nous constatons que les résultats sont néfastes. L’Occident a échoué dans sa politique et cet échec est cuisant sur tous les plans et dans tous les domaines. La peur d’affronter directement les « fous d’Allah » dépasse l’entendement. Des reportages éloquents diffusés ces jours-ci à la télévision israélienne prouvent que la crainte est criante. La perplexité  sera   toujours  à double tranchant. Culpabilisée par la colonisation en Europe ou complexé par le racisme noir en Amérique, les deux continents hésitent  d’agir sans merci  pour des raisons également  mercantiles, par manque de leadership et surtout d’audace.

Rejoignez les 24.500 amis de JSSNews sur Facebook !

Le « Printemps arabe » transformé en révolte islamiste à la chaîne et les massacres quotidiens en Syrie, ont délaissé l’administration Obama perplexe, voire indifférente. Par manque de vision, par sous estimation du monde islamique et par l’absence de renseignements fiables, les Occidentaux et en particulier les  Américains ont perdu des fidèles  alliés et toute influence dans les Etats devenus islamistes. Plus grave encore, ils risquent ainsi de légitimer indirectement les « représailles »  des « fous d’Allah » contre la moindre  tentative d’éclairer les esprits et d’apporter des aspects et des versions différentes de l’Islam. Hier le déchainement était contre Salman Rushdie pour la publication de son roman « les versets sataniques », puis contre des caricatures du prophète Mahomet publiées dans la presse et notamment à la une de Charlie Hebdo, et récemment contre la diffusion d’un film insultant sur la vie du prophète.   Certes, nous condamnons vigoureusement la provocation et nous devrions respecter toutes les religions, mais il est inadmissible que des extrémistes nous dictent leur loi en imposant un agenda  obscure et en nous empoisonnant la vie quotidiennement! Les barbares devraient savoir qu’en Occident et dans toutes les démocraties, les règles sont différentes et les hors la loi sont jetés en prison. La liberté d’expression est chez nous sacrée contrairement à ceux qui la qualifient de sacrilège!

En pleine campagne électorale, et au risque de perdre des voix, le président Obama a réagi timidement et sans vigueur après l’attaque contre le consulat américain à Benghazi. Il ne s’agit pas simplement de condamner, de renforcer les effectifs  et de promettre que justice sera faite. Les terroristes islamistes comprennent un autre langage. Rappelons qu’en juin 1982, Menahem Begin avait lancé son opération militaire contre l’OLP au Liban au lendemain de l’attentat contre notre ambassadeur à Londres Shlomo Argov. Et que le président Ronald Reagan n’a pas hésité en avril 1986 d’expédier 45 avions de chasse et larguer plus de trois bombes sur des casernes, camps militaires et aérodromes en Libye en apprenant que Kadhafi était responsable de l’attentat d’une discothèque fréquentée par des militaires américains à Berlin-Ouest. Ce fut une autre période où les terroristes tremblaient et n’osaient sortir de leurs trous. On respectait la force des Américains et la dissuasion l’emportait tout naturellement.

Aujourd’hui nous vivons dans un monde où les voyous dictent leur lois et les chérifs tremblent avant de tirer sur la gâchette. Comment ne pas interpréter de casus belli l’assassinat de l’ambassadeur et trois autres diplomates américains, ainsi que la mise à sac et à feu du consulat à Benghazi? La défaillance des services américains n’est-elle pas flagrante? Les autorités libyennes ne sont-ils pas responsables du fiasco sécuritaire dans un pays toujours plongé dans le chaos total?  Décidément, l’Amérique  est méconnaissable et s’est bien affaiblie durant ces dernières  décennies, en fait, depuis l’époque de l’administration Carter, lors de la prise d’otages des diplomates à l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran par les ayatollahs et en connivence avec l’OLP d’Arafat. Le prestige et l’influence des pionniers du Far-West se trouvent hélas en déclin.

Pour l’Etat juif qui demeure le plus fidèle des alliés cela est grave et très inquiétant. Devant la menace la plus dangereuse du siècle, celle de la bombe atomique des ayatollahs, nous devons rapidement en tirer des leçons.

Par Freddy Eytan – Le Cape - JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem

 

10 Réponses à L’échec de l’Occident dans la confrontation avec les « fous d’Allah »

  1. ELIOT Répondre

    13 septembre 2012 a 12:42

    La seule solution est ce que veut faire le FN et d’autres partis nationalistes en Europe est de virer les musulmans d’Europe et des USA. Tant que des muslims vivent en Occident, l’occident est perdu et le grand califat planétaire sera une réalité. Mais les occidentaux abreuvés dès le plus jeune âge d’un pacifisme béat et d’un culte de la « tolérance » et de la « diversité » ne sont plus habitués à se battre pour leur survie. Les politiciens ne valent pas mieux, ils n’ont aucun courage face à la menace muslims. Où sont les De Gaulle? Où sont les Churchill? Où sont les Roosevelt?

  2. martin Répondre

    13 septembre 2012 a 13:33

    Oui les occidentaux sont des naïfs, ils se laissent envahir sans se rendre compte par ceux qui montrent un visage laïque et pacifiste et cache un visage haineux et sanguinaire! et comptent leurs progénitures pour avoir le nombre suffisant pour atteindre le pouvoir par le vote puis éliminer toutes les pensées différentes!!

    • Valmont Répondre

      13 septembre 2012 a 17:09

      Sans compter le Ps et les verts et bidenchon plus Aigry qui poussent à leur donner le vote.
      Que vont penser d’eux leurs petits enfants?
      Quand à moi, ce que je pense d’eux , il vaut mieux le garder pour moi. ;)

  3. Valmont Répondre

    13 septembre 2012 a 13:33

    +1 Eliot

  4. Valmont Répondre

    13 septembre 2012 a 13:39

    Sincèrement, je ne peux plus les encadrer? malgré les quelques relations d’amités avec quelques uns d’entre eux, à force de dire « tous des cons sauf untel, unte.. » j’ai changé d’avis.
    A Beziers, lors des guerres contre les prtestants, un militaire qui devait les distinguer avant de les passer au fil de l’epée, demanda à son chef , comment faire.
    Celui ci repondit « tuez les tous, dieu reconnaitra les siens » , ce qu’il fit en jetant les corps dans l’Orb
    En arriver à ce point, c’est exprimer un ras le bol pas possible.Pas un jour sans qui nous prennes la tronche et ce depuis + de 20 ans.
    Faudrait que ça cesse un peu, ou alors, qu’ils passent du terrorisme ou « lynchage par foule » à la confrontation directe , s’il veulent une guerre de religion, qu’ils le disent et le prouvent, on les remets au moyen age propement et rapidement.

  5. moi Répondre

    13 septembre 2012 a 13:41

    A l’auteur de l’article Freddy Eytan
    le respect des religions certes oui, mais en l’occurence de quelle religion parlez vous?
    je vous renverrais a un article publie ici meme il y a 1 an ecrit par des anciens musulmans
    Titrait L’islam n’est pas une religion quelle religion prone at apologie la mort?

  6. Serge Belley Répondre

    13 septembre 2012 a 14:40

    Certes, nous condamnons vigoureusement la provocation et nous devrions respecter toutes les religions.

    Malheureusement la seule religion non respectable est celle inventée de toute pièce par des fidèles d’un supposé prophète il y a de cela au dessus de mille ans dans le but de dominer ses semblables étant donné que les gouvernements n’existaient pas mis a part des clans et ou tribus. C’est avec cette religion sectaire que ces tarés très peu évolués exerçaient leurs pouvoirs de domination. Tant qu’a moi on ne m’obligera jamais a croire en quelque chose que je n’ai pas vu de mes propres yeux.

  7. subliminalsong Répondre

    13 septembre 2012 a 18:36

    on dirait un fantôme revenu de l’au delà la belphegore en AK 47…

  8. Serge Belley Répondre

    13 septembre 2012 a 23:34

    subliminalsong

    A ABATTRE A VUE

  9. DANZIGER Répondre

    14 septembre 2012 a 10:54

    cette photo est géniale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *