Le père de Daniel Pearl remporte le Prix Nobel d’Informatique (Turing Award)

Publié le : 14 septembre 2012

Le prix Nobel d’informatique » (Turing Award) vient d’être décerné à Judea Pearl, le père de Daniel, le journaliste juif américain assassiné suite au reportage de Charles Enderlin (Affaire Al Durah).

Les paragraphes qui suivent sont tirés du site Web annonçant la victoire de Judea. Ce n’est là que quelques unes des contributions de Pearl à la science informatique.

Il est crédité de l’invention de réseaux bayésiens, un formalisme mathématique qui définit des modèles de probabilistes complexes, ainsi que les algorithmes principaux utilisés pour l’inférence dans ces modèles. Ce travail a non seulement révolutionné le domaine de l’intelligence artificielle, mais est également devenu un outil important pour de nombreuses autres branches de l’ingénierie et des sciences naturelles. Plus tard, il a créé un cadre mathématique pour l’inférence causale qui a eu un impact significatif dans le domaine des sciences sociales.

La réputation de Pearl en informatique a été créé initialement non pas dans le raisonnement probabiliste, un sujet très controversé à l’époque – mais dans la recherche combinatoire. Une série d’articles publiés dans des revues à partir de 1980 ont abouti à la publication du livre, Heuristique: Stratégies de recherche intelligente pour une résolution de problème informatique, en 1984. Ce travail comprenait de nombreux résultats nouveaux sur les algorithmes de recherche classiques tels que A*, et sur le jeu des algorithmes, ce qui a élevé la recherche en informatique à un nouveau niveau de rigueur et de profondeur. Il énonce également de nouvelles idées sur la façon heuristique admissible pouvant être dérivé automatiquement à partir de la définition des problèmes détendue, une approche qui a permis des avancées spectaculaires dans les systèmes de planification.

Rejoignez les 24.500 amis de JSSNews sur Facebook !

Peu après son arrivée à l’UCLA, Pearl a commencé des cours d’enseignement sur la probabilité et la théorie de la décision, ce qui était une rareté dans les départements de sciences informatiques à l’époque. Les méthodes probabilistes ont été expérimentées dans les années 1960 et jugées insuffisantes, un système pour estimer la probabilité d’une maladie donnée avec n symptômes possibles a été pensé pour exiger un ensemble de paramètres de probabilité dont la taille est exponentielle en n. Les années 1970, d’autre part, vu la montée des systèmes basés sur la connaissance, fondée principalement sur des règles logiques ou sur des règles augmentée avec des « facteurs de certitude. »


En 2010, un symposium a eu lieu à l’UCLA en l’honneur de Pearl, et un Festschrift a publié des documents contenant dans tous les domaines couverts par ses travaux de recherche. Le volume contient aussi des réminiscences d’anciens étudiants et d’autres chercheurs dans le domaine. Ed Purcell, le premier étudiant en doctorat de Pearl, a écrit: «En classe, j’ai été immédiatement impressionné et enchanté par Judea, ses connaissances, son intelligence, sa brillance, sa chaleur et son l’humour. Son style d’enseignement était engagé, interactif, instructif et amusant. « Hector Geffner, étudiant en doctorat dans les années 1980, a écrit:« Il était humble, amusant, sans prétention, respectueux, intelligent, enthousiaste, plein de vie, très facile à vivre, et animée par la passion pure et non corrompue. » Nils Nilsson, ancien professeur et président du Département d’informatique à Stanford et un pionnier de l’AI, décrit Pearl comme « une figure de proue dans son domaine.  »

Pearl fera don d’une grande partie de l’argent du Turing Award pour soutenir les projets de la Fondation Daniel Pearl et une autre partie pour promouvoir l’introduction de l’inférence causale dans les statistiques de l’éducation.

Le génie juif dans tout son art !

Lola Perez – JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem  

Print Friendly

3 Réponses à Le père de Daniel Pearl remporte le Prix Nobel d’Informatique (Turing Award)

  1. nesher Répondre

    14 septembre 2012 a 20:36

    Dieu bénisse cet homme.
    On lui prend son fils de la pire des manière, il trouve la force de faire avancer le savoir.

  2. -YMS- Répondre

    15 septembre 2012 a 04:39

    Quoi dire de plus. Oui que Dieu bénisse cet homme !

  3. gold account Répondre

    15 septembre 2012 a 10:55

    Située au cœur de Paris, elle est responsable de la formation et de la recherche en informatique et en mathématiques appliquées de l’université : 1400 étudiants, 60 enseignants-chercheurs et 150 intervenants extérieurs, une quinzaine d’ingénieurs, de techniciens et d’administratifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *