Document déclassifié : le Mossad savait « tout » une semaine avant la guerre de Kippour – pas le gouvernement

Publié le : 20 septembre 2012

Le Mossad savait une semaine à l’avance que l’Egypte avait l’intention de lancer une attaque surprise le jour de Yom Kippour en 1973, mais n’a pas réussi à transmettre l’information d’une manière ordonnée et explicite au bureau du Premier ministre Golda Meir. Cette information sans précédent a été publiée aujourd’hui, après avoir été déclassée des archives secrètes. Le document en question provient de la commission chargée d’enquêter sur la guerre.

L’avertissement du Mossad indiquait que l’Egypte allait attaquer sous le couvert d’un exercice militaire.

L’informations du Mossad, reçue d’un agent senior, Ashraf Marwan, beau-fils de Gamal Abdel Nasser, n’a jamais été remise au bureau du Premier ministre, selon le général Yisrael Lior, attaché militaire du Premier ministre.

Lior est cité dans le document disant que s’il avait su l’information du Mossad, il aurait «volé» au bureau du vice-Premier ministre Yigal Allon – qui remplissait les fonctions de Golda Meir qui était absente à l’époque.

Le 5 octobre à 12h30 dans la nuit, un câble secret marqué « urgence » est arrivé au siège du Mossad à Tel-Aviv. Dans ce document, Marwan affirme que la guerre était imminente et demande une réunion à Londres avec le chef du Mossad Zvi Zamir.

Un veilleur de nuit a lu le document pour Alfred Eini, le bras droit de Zamir, qui a dit à la commission qu’il estimait que la matière était suffisamment urgente pour justifier un réveil de Zamir. Selon le document, Yitzhak Nebenzahl, contrôleur d’Etat et membre de la commission, a demandé si les informations étaient « un avertissement à propos de la déclaration de guerre ou [si] l’objet était la guerre en elle-même. »

Eini a déclaré qu’«il était entendu qu’il s’agissait d’un avertissement au sujet de la déclaration de guerre. »

Rejoignez les 24.700 amis de JSSNews sur Facebook !

Eini appelé Zamir, qui semblait groggy et fatigué. Dans les protocoles, Eini décrit la conversation : «Il [Zamir] m’a écouté. Il a dit ‘merci’ et dit ‘Bon, je vais aller voir demain matin [Marwan]‘. »

Les cinq membres de la commission Agranat, présidée par le juge d’origine américaine, juge en chef de la Cour suprême Shimon Agranat, ont été nommés par le gouvernement pour examiner les échecs qui ont précédé la guerre et étudier ce qui s’est passé pendant le conflit.

Le ministre des Affaires étrangères Abba Eban a vu le changement radical dans l’évaluation de guerre en l’espace de quelques heures seulement. Il a dit à la commission que le vendredi après-midi à 17h30, moins d’une heure avant le début de la fête, il reçut un télégramme en provenance d’Israël affirmant qu’il y avait un risque d’attaque coordonnée syrienne et égyptienne, mais que la probabilité était faible.

Plusieurs heures plus tard, il a dit à la commission avoir reçu ce qui suit : «Selon des sources
authentiques du renseignement, les Egyptiens et les Syriens vont lancer une attaque coordonnée dans la soirée. L’objectif : conquête du Golan, en traversant le canal, et l’établissement des Egyptiens sur la côte ouest. »

« Je tiens à souligner, » a dit Eban, « que le changement de mentalité entre les deux câbles était vif, sans décalage, c’est-à-dire, je n’avais pas de demi-mesure entre les deux câbles. »

La guerre, qui a duré du 6 au 25 octobre, coûtera 2 688 vies israéliennes et a profondément endommagé l’image d’Israël comme une force indestructible.

Avi Retschild – JSSNews
Apprenez l’hébreu et aidez les enfants de Jérusalem 

Print Friendly

6 Réponses à Document déclassifié : le Mossad savait « tout » une semaine avant la guerre de Kippour – pas le gouvernement

  1. דוד Répondre

    22 septembre 2012 a 20:44

    « La guerre, (etc etc…) et a profondément endommagé l’image d’Israël comme une force indestructible. »

    Je ne comprends pas et j’aimerais que quelqu’un me détaille un peu plus cette phrase, si c’est possible…
    Pourquoi la guerre de Kippour aurait-elle terni notre image plus que celle de six-jours…?

    De toute façon, chaque fois que l’on se défend, notre image en prend un coup… C’est pour ça que je ne comprends pas ce que l’auteur a voulu dire…
    J’AIMERAIS VRAIMENT UNE REPONSE !

    Cela veut-il dire que c’est (seulement) après la guerre de Kippour que le Monde a compris qu’Israël était une forteresse inexpugnable …?

    • Edmond Richter Répondre

      1 septembre 2013 a 00:50

      Réponse à David:
       » La guerre, (etc etc…) et a profondément endommagé l’image d’Israël comme une force indestructible. »

      L´auteur veut simplement dire que la guerre de Kippour a montré qu´Israel N´ETAIT PAS indestructible, contrairement à la guerre des six jours.
      La guerre de kippour fut très dangereuse pour Israel et c´est une manoeuvre osée de Sharon qui sauva la situation

  2. דוד Répondre

    22 septembre 2012 a 20:45

    Par contre, je dois dire que la photo est magnifique et très bien choisie…
    C’est « DEEP… » ^^

  3. joseph Répondre

    22 septembre 2012 a 23:38

    Ça veut dire que après la guerre de 67 ou les arabes ont pris une tanée inoubliable israël est devenu une force reconnu.
    Et la guerre de kippour a montré qui il ne devaient s endormir sur leurs laurié

    • דוד Répondre

      23 septembre 2012 a 09:15

      Mais apparemment ils n’ont toujours pas compris !
      Puisque ça fait 64 ans qu’ils nous attaquent, 64 ans qu’ils nous menacent, 64 ans qu’ils perdent et 64 ans qu’ils pleurnichent…
      Leurs cerveaux seraient-ils limités à une mémoire de 64 kb…? C’est fort à craindre ! LOL !

  4. David Répondre

    10 janvier 2013 a 18:51

    La France est pour les musulmans ils sont à genoux devant eux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *